Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La pensée positive

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    La pensée positive

    Hello à tous .

    Ce dimanche j'ai lu un article publié dans un quotidien de par chez nous, par une psychotérapeute (Rosette Poletti) que je connais personellement, lors d'un cours de cadre que j'ai eu il y a 10 ans en arrière.

    J'ai tellement aimé cette chronique, ou une lectrice pose la question à Rosette,sur le bien fondé de la pensée positive, que je voulais vous faire partager, le récit. Alors pour ce faire je me suis amusé à vous recopier l'intégralité du texte suivant :



    PSYCHOLOGIE – La pensée positive est une manière de voir la réalité


    Chronique de Rosette Poletti, infirmière, pédagogue, et psychothérapeute





    Penser positif, un leurre ?


    Question de la lectrice :


    « J’ai suivi beaucoup de cours sur la pensée positive, j’ai vraiment essayé de me convaincre que tout irai bien, qu’il n’y avait aucune raison d’envisager l’échec, que tout était dans mon attitude. Eh bien, je peux vous dire que ça ne marche pas !
    La vie est beaucoup plus compliquée que ça, et parfois je me retrouve parmi les pessimistes. Je crois que certains livres et certains cours trompent les gens. Il ne suffit pas de sourire et de se dire « ça va marcher » pour qu’une situation s’arrange. Pourriez parler de cela dans un article ? Merci d’avance ! »


    Reponse de Rosette Poletti :


    C’est bien volontiers que nous abordons ce sujet, car il y a, en effet, beaucoup d’incompréhension à ce sujet. La pensée positive n’est pas une manière naïve et irréaliste de voir les situations. Il n’y a pas de recette miracle pour avoir ce que l’on veut dans la vie et il n’est pas possible d’être aimé de tout le monde et de connaître une perpétuelle sérénité.
    La pensée positive est une manière de « voir » la réalité, de voir ce qui est. Le monde est imparfait, les amours se fanent, l’injustice règne, les malades meurent, et la vieillesse est loin d’être facile à vivre.
    Comme l’écrivait Virginia Satir, l’une des fondatrices de la thérapie de famille : « La vie n’est pas telle qu’elle est censée être. Elle est telle qu’elle est. La façon don vous la vivez est ce qui fait la différence. »
    Cette manière d’aborder la vie réelle, de la prendre à bras-le-corps, de se sentir responsable de ce que l’on en fait, voilà la véritable « pensée positive ».

    Les piliers de la « vraie » pensée positive

    1) Cherchez à voir ce qui est. Il s’agit là de reconnaître ses programmations mentales, ses croyances qui souvent empêchent de voir la réalité pour ce qu’elle est. Prenons un exemple : Thierry doit passer des examens de fin d’apprentissage. Il est important qu’il reconnaisse son dialogue intérieur. Peut-être qu’il se dit : « Je n’y arriverai jamais », parce que c’est ce qu’on lui a répété lorsqu’il était enfant et maintenant c’est lui qui se le répète. Au contraire, naïvement, il peut se dire : « pas de problème, ça ira très bien », parce que c’est ce qu’il a entendu. Il se peut pourtant que ce ne soit que de l’illusion ! La vision positive de cette réalité, passer des examens, consiste à évaluer la matière, à connaître, à trouver des moyens de l’apprendre le mieux possible, à dormir assez, à chercher de l’aide si nécessaire, puis à se dire : »J’ai fait tout ce que je pouvais faire pour me préparer, je me rends à ces examens avec confiance ».
    2) Penser positif, c’est avoir des options. C’est parce qu’une personne sait qu’elle trouvera une solution aux problèmes qui ne manqueront pas de se poser dans sa vie qu’elle peut être positive. Celle qui se persuade qu’elle ne rencontrera pas de difficultés se trompe. La vie n’est pas un long fleuve tranquille.
    3) Les personnes qui sont positives dans leur façon de penser anticipent les problèmes. Elles s’organisent à l’avance pour éviter les difficultés, ce qui renforce leur confiance en elle-même et dans les autres.
    4) Penser positif, c’est voir le positif dans les situations négatives plutôt qu’être écrasé par elles. C’est loin d’être facile. Cependant, celui qui veut vraiment pratiquer la pensée positive regarde attentivement ce qu’il peut faire avec la réalité qui est la sienne, il cherche à en tirer un enseignement, une manière de voir la vie autrement.
    5) Pratiquer la pensée positive, c’est se garder d’un faux optimisme. De nombreux auteurs à succès, comme Napoléon Hill, qui à écrit : « Think And Grow Rich » (« Pensez et devenez riches »), font des déclarations complètement absurdes, comme par exemple : »L’esprit humain peut réaliser tout ce qu’il est capable de croire et de concevoir ». Nous sommes des êtres limités par toutes sortes de paramètres. Cela ne nous empêche pas d’utiliser tout ce que nous avons et tout ce que nous sommes, de prendre la responsabilité de nos vies d’une manière réaliste, mais cessons de nous leurrer. Dire à une personne déprimée ou à un chômeur de 58 ans sans diplôme : « Quand on veut, on peut », cela peut ressembler à de la cruauté mentale.

    Etre positif en restant réaliste

    - C’est se libérer du perfectionnisme, c’est voir les difficultés comme des défis à surmonter.
    - -C’est voir les petites victoires et parler de ce qui va bien, de ce qui est beau et bon, de ce qui pousse, même si cela pousse lentement. Il ne s’agit pas d’ignorer le reste, mais plutôt de choisir de voir le verre à moitié plein et de parler de cela.
    - C’est éviter la généralisation. Des phrases comme « c’est toujours comme ça ! » ou « on n’y arrivera jamais ! » sapent le moral et amènent des pensées négatives en chaîne.
    - C’est éviter la personnalisation. La réalité se produit, les événements ont lieu, et il se pourrait que cela n’ait rien à voir avec moi. Des phrases telles que « ça n’arrive qu’a moi ! » ou « Qu’est ce que j’ai fait au Bon Dieu pour avoir tant de guigne ? » sont fausses et à bannir !
    - C’est opter pour la gratitude. Il y a tant d’éléments dans nos vies pour lesquels nous pourrions être reconnaissants, en prendre conscience permet d’exprimer sa gratitude à ceux qui nous entourent, à ceux que nous côtoyons, à Dieu, selon nos croyances.
    Pratiquer la pensée positive, ce n’est ni naïf, ni facile, ni illusoire, c’est une décision à prendre, puis une manière de regarder la vie avec réalisme, avec confiance, avec un sens des responsabilités, et surtout avec un espoir invincible en la vie et en l’être humain.
    La pensée positive réaliste facilite la vie, la pensée positive basée sur des illusions la complique.
    A vous chère correspondante, et à chacun de vous, amis lecteurs, nous souhaitons une très belle semaine.
    Après lecture de cette chronique, cela me ferait plaisir de connaître votre avis sur la question...

    #2
    Re : La pensée positive

    Malgré, parfois, les apparences, je suis une grande adepte de la pensée positive. Mais cet article rappelle que la pensée positive n'est pas une "baguette magique". Et qu’il ne faut pas en attendre l’impossible (genre gagner au loto ou perdre 40 kgs en 30 secondes )

    Par contre, voir le verre à moitié plein à toujours aidé, et se donner un mental de vainqueur aide évidemment plus au succès qu’un mental de perdant.

    Merci LeMeuh !
    "Car ici désormais est la demeure d'un ciel..."


    *** Défume le 19/12/05 ***



    Celà fait donc maintenant 5 ans que je ne fume plus

    Commentaire


      #3
      Re : La pensée positive

      Merci Le Meuh pour cet article.

      Nous en parlions justement avec mon om tout à l'heure de la pensée positive : lui l'applique de façon naturelle et si on nous donne la même chose à regarder il verra le bien, moi j'aurais plutôt tendance à retenir ce qui est moins bien.

      Pas photo entre nous : lui va super bien, est toujours débordant d'énergie, moi vous me connaissez....

      Donc j'adhère à ce type de pensée mais comme dit Yadja ce n'est pas une baguette magique, il ne faut pas en attendre des miracles.

      Face à la roche, le ruisseau l'emporte toujours, non pas par la force mais par la persévérance. Jackson
      http://lajemy.over-blog.com

      C'était quand ? 17/10/2006

      Commentaire


        #4
        Re : La pensée positive

        Envoyé par jemydelatour
        Merci Le Meuh pour cet article.

        Nous en parlions justement avec mon om tout à l'heure de la pensée positive : lui l'applique de façon naturelle et si on nous donne la même chose à regarder il verra le bien, moi j'aurais plutôt tendance à retenir ce qui est moins bien.

        Pas photo entre nous : lui va super bien, est toujours débordant d'énergie, moi vous me connaissez....

        Donc j'adhère à ce type de pensée mais comme dit Yadja ce n'est pas une baguette magique, il ne faut pas en attendre des miracles.

        Tu sais ma chère Jemy, la pensée positive n'est pas toujours facile à appliquer, comme la défume, petit à petit l'oiseau fait son nid... .

        C'est marrant je me vois en ton mari, et je vois australia en toi pour pour ce qui est de voir le positif/négatif des choses de la vie...drole de paradoxe , enfin ainsi va la vie, cultiver la pensée positive n'est pas chose facile ou inné, cela se cultive...
        Tu sais j'ai beau être de nature positive, par moment je dérape aussi dans le coté obsur, mais il fait tellement sombre, que je me remets de suite à la lumière... ma Jemy

        Commentaire


          #5
          Re : La pensée positive

          La pensée posititive oui! mais sans béatitude.

          Quand on entreprend quelque chose il vaut mieux être convaincu que l'on va surmonter l'épreuve, avoir une ame de vainqueur, plutôt que de vaincu pour passer un examen , un concours, voire une compétition.

          Mais se contenter , de croire que l'on peut réussir sans effort simplement , par pensée positive, alors je dis dommage!

          Phil

          Commentaire


            #6
            Re : La pensée positive

            Envoyé par gabrielle elise
            La pensée posititive oui! mais sans béatitude.

            Quand on entreprend quelque chose il vaut mieux être convaincu que l'on va surmonter l'épreuve, avoir une ame de vainqueur, plutôt que de vaincu pour passer un examen , un concours, voire une compétition.

            Mais se contenter , de croire que l'on peut réussir sans effort simplement , par pensée positive, alors je dis dommage!

            Phil
            Comme toi chère Gaby, rien n'arrive sans effort, et même en positivant cela ne viendra pas tout seul, il faut aussi se donner les moyens.
            La seule chose pour moi d'indispensable dans la pensée positive, et le fait de ne pas sombrer dans la dépression en parcourant la vie de tous les jours, tout cela avec un regard réaliste et non naïf.

            Ma Gaby

            Commentaire


              #7
              Re : La pensée positive

              Envoyé par Le Meuh
              Tu sais ma chère Jemy, la pensée positive n'est pas toujours facile à appliquer, comme la défume, petit à petit l'oiseau fait son nid... .

              C'est marrant je me vois en ton mari, et je vois australia en toi pour pour ce qui est de voir le positif/négatif des choses de la vie...drole de paradoxe , enfin ainsi va la vie, cultiver la pensée positive n'est pas chose facile ou inné, cela se cultive...
              Tu sais j'ai beau être de nature positive, par moment je dérape aussi dans le coté obsur, mais il fait tellement sombre, que je me remets de suite à la lumière... ma Jemy
              Je sais pas comment fait Australia, mais pour ma part, avant ça m'énervait son côté toujours content de tout mais depuis que je défume, j'attache beaucoup plus d'importance à essayer de cultiver correctement et surtout dans la durée cet esprit positif qui me manque si souvent !
              Purée la défume quel truc super positif finalement !

              à vous deux
              Face à la roche, le ruisseau l'emporte toujours, non pas par la force mais par la persévérance. Jackson
              http://lajemy.over-blog.com

              C'était quand ? 17/10/2006

              Commentaire


                #8
                Re : La pensée positive

                Je crois que les personnes qui disent : la pensée positive, ça ne marche pas, confondent avec la méthode Coué.
                Comme tu le dis, il ne faut pas être naïf, envisager les difficultés, les outils que l'on a à sa disposition. Les chèques sans provision ne marchent pas...
                Mais il y a quand même des prédispositions, selon que l'on est plus ou moins optimiste, dynamique...et motivé. On sait ce que c'est sur ce forum.
                Et ton amie psy a raison de souligner que dans certains cas, c'est très cruel de faire appel à la pensée positive de quelqu'un qui est déprimé, ou dans une situation désespérée. Ce fameux "secoue-toi", quelle horreur !
                C'est sympa de mettre un sujet comme ça sur le tapis, et ce n'est pas de la pollute

                Commentaire


                  #9
                  Re : La pensée positive

                  Et puis, le "positif à tout prix" peut être très agaçant aussi. Quand parfois, on va mal, qu'on a besoin de le dire, et de s'y laisser aller, quelques instants, une âme bien pensante nous disant des "allez secoue toi, la vie est belle, blablabla" peut, à défaut de faire du bien, nous enfoncer encore plus (edit : hum je vois que ça a déjà été dit, ben je confirme !!!).

                  Je vois la pensée positive presque comme une hygiène de vie. J'ai le droit d'être mal, parfois de perdre espoir. Mais toujours, dans chaque épreuve (plus ou moins grande) de la vie, je tente de trouver une leçon à tirer. J'essaye d'apprécier les petites choses que j'ai, sans focaliser sur celles que je n'ai pas. Et c'est vrai qu'on est bien plus heureux en pensant comme ça.

                  mais il ne faut pas oublier qu'il existe une maladie, appellée "depression", qui fait qu'il est difficile de voir les choses comme ça.
                  "Car ici désormais est la demeure d'un ciel..."


                  *** Défume le 19/12/05 ***



                  Celà fait donc maintenant 5 ans que je ne fume plus

                  Commentaire


                    #10
                    Re : La pensée positive

                    Envoyé par jemydelatour
                    Je sais pas comment fait Australia, mais pour ma part, avant ça m'énervait son côté toujours content de tout mais depuis que je défume, j'attache beaucoup plus d'importance à essayer de cultiver correctement et surtout dans la durée cet esprit positif qui me manque si souvent !
                    Purée la défume quel truc super positif finalement !

                    à vous deux
                    Tu as tout à fait raison chère Jemy, la défume est un truc super positif, car cela nous sensibilise à essayer de rester le plus positif possible selon nos capacités à le faire.

                    Car pour moi c'est la première fois que je me fait déstabiliser par l'arrêt d'une substance auquel j'étais accros comme pas permis, et ce jusqu'a arriver à m'enlever ma positive attitude. Sur ma façon d'être positif australia en sait quelque chose, et c'est bien la première fois qu'elle me surprend avec cette défume à avoir par moment des réactions négative, style j'y arriverai jamais, autant que je reprenne comme cela je renviendrai de nouveau moi-même.

                    Et bien j'ai dit non à cette éventualité, car si je le fait, je redeviendrai moi-même peut être, mais pas comme je me voudrai, et pas comme je m'aime, c'est à dire accros, intox, etc...donc je continue à perseverer dans la positive attitude, en me disant que bordel de nom de dieu !!!! je vais quand même y arriver un jour, d'avoir l'esprit un peu plus libre, et je suis sur que j'y arriverai, car comme tous les ânes gris, je suis têtu, na !

                    Commentaire


                      #11
                      Re : La pensée positive

                      Envoyé par Annabor
                      Je crois que les personnes qui disent : la pensée positive, ça ne marche pas, confondent avec la méthode Coué.
                      Comme tu le dis, il ne faut pas être naïf, envisager les difficultés, les outils que l'on a à sa disposition. Les chèques sans provision ne marchent pas...
                      Mais il y a quand même des prédispositions, selon que l'on est plus ou moins optimiste, dynamique...et motivé. On sait ce que c'est sur ce forum.
                      Et ton amie psy a raison de souligner que dans certains cas, c'est très cruel de faire appel à la pensée positive de quelqu'un qui est déprimé, ou dans une situation désespérée. Ce fameux "secoue-toi", quelle horreur !
                      C'est sympa de mettre un sujet comme ça sur le tapis, et ce n'est pas de la pollute

                      Tout à fait d'accord avec ton point de vue, cher annabor

                      Commentaire


                        #12
                        Re : La pensée positive

                        Envoyé par Yadja
                        Et puis, le "positif à tout prix" peut être très agaçant aussi. Quand parfois, on va mal, qu'on a besoin de le dire, et de s'y laisser aller, quelques instants, une âme bien pensante nous disant des "allez secoue toi, la vie est belle, blablabla" peut, à défaut de faire du bien, nous enfoncer encore plus (edit : hum je vois que ça a déjà été dit, ben je confirme !!!).

                        Je vois la pensée positive presque comme une hygiène de vie. J'ai le droit d'être mal, parfois de perdre espoir. Mais toujours, dans chaque épreuve (plus ou moins grande) de la vie, je tente de trouver une leçon à tirer. J'essaye d'apprécier les petites choses que j'ai, sans focaliser sur celles que je n'ai pas. Et c'est vrai qu'on est bien plus heureux en pensant comme ça.

                        mais il ne faut pas oublier qu'il existe une maladie, appellée "depression", qui fait qu'il est difficile de voir les choses comme ça.
                        Je suis 100% d'accord avec toi Yadja .

                        Mais comme tu cite la dépression, je la compare parfois au deuil. Je m'explique, le deuil fait mal, et cela peut durer longtemps selon l'être perdu, mais un moment donné, il faut relever la tête pour pouvoir continuer à vivre.
                        Pour la dépression, j'estime qu'il faut absolument se faire soigner, et que une fois cela en rémission, il faut sans trop tarder, se relever pour s'exercer à la pensée positive.
                        Car à mon avis perdurer (dans le long terme) à broyer du noir, peut nous faire perdre l'envie de vivre...

                        Commentaire


                          #13
                          Re : La pensée positive

                          Envoyé par Le Meuh
                          Hello à tous .

                          Ce dimanche j'ai lu un article publié dans un quotidien de par chez nous, par une psychotérapeute (Rosette Poletti) que je connais personellement, lors d'un cours de cadre que j'ai eu il y a 10 ans en arrière.

                          J'ai tellement aimé cette chronique, ou une lectrice pose la question à Rosette,sur le bien fondé de la pensée positive, que je voulais vous faire partager, le récit. Alors pour ce faire je me suis amusé à vous recopier l'intégralité du texte suivant :



                          Après lecture de cette chronique, cela me ferait plaisir de connaître votre avis sur la question...
                          je te reponds de suite, et te donne mon avis, je le garde et le garde dans mes dossiers
                          tu m as remis les pendules a l heure, a savoir ni trop ni peu , merci mon meuh

                          Commentaire


                            #14
                            Re : La pensée positive

                            C'est vrai qu'un évènement quel qu'il soit peut être vécu différemment selon le mode de pensée qu'on adopte; l'évènement en soi ne change pas mais où le négatif ne verra que malheur, malchance, le positif cherchera et trouvera sans doute (sauf rares exceptions) une chance d'évoluer dans un autre sens.
                            Je vous donne un exemple personnel : la plupart d'entre vous savent que j'ai été incarcérée il y a pas mal d'années pour usage de stupéfiants.Sur le moment je n'ai pas du tout trouvé ça positif : je ne voyais que le manque de liberté, la perte de mes enfants, le manque dû au sevrage, etc...et le temps passant, je me suis dit que je ne sortirai pas plus tôt en broyant du noir et que j'avais eu de la chance de ne pas avoir connu la prison plus tôt...puis au regard de ce qu'était ma vie avant cette incarcération, je frolais l'overdose à chaque injection, je pesais 40 kgs pour 1.66m j'en suis venue à la conclusion que les juges m'avaient sauvée d'une mort certaine.Quand j'en suis arrivée à ce type de pensée, j'ai tout fait pour positiver ce que je n'aurais pû voir uniquement comme négatif : refuser les médicaments qui assomment et rendent dépendants, respecter mon corps, m'inscrire à un stage, faire du sport...bref occuper ce temps pour qu'il ne soit pas que perdu.
                            Je crois qu'être positif c'est tout simplement l'instinct de vie par opposition à la morbidité
                            Pas le temps pour les regrets
                            les erreurs n'appartiennent qu'à nous même
                            né pour amener ma part de progrès.
                            Si tu kiffes pas, t'écoutes pas et puis c'est tout .
                            "Lunatic"

                            Commentaire


                              #15
                              Re : La pensée positive

                              Envoyé par fée-nix
                              Je crois qu'être positif c'est tout simplement l'instinct de vie par opposition à la morbidité
                              Excellent cette phrase, je crois que cette discussion nous apporte beaucoup.

                              Grosse ma Fée

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X