Annonce

Réduire
Aucune annonce.

5 jours sans alcool, mais peur du week end!

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    5 jours sans alcool, mais peur du week end!

    Bonjour à toutes, bonjour à tous, voilà, depuis ce dimanche après un week-end encore bien chargé en festivités, et en boisson, une dispute de plus avec mon ex- futur compagne (nous sommes séparés depuis peu, mais essayons malgré tout de nous sortir de cette orage), j'ai pris la décisions de réguler ma consommation.
    Je ne me suis jamais considérer comme un alcoolique, mais force est de constater que depuis mes 17 ans (j'en ai 29), toutes mes soirées sont accompagnées de bières et accessoirement d'amis. Peut-être pas toutes, mais très raremment sans. j'ai toujours travaillé, je n'ai jamais bu au boulot, mais dés que sa se termine, hop direction station service pour me prendre 2 ou 3 canettes de 50 cl, c'est une habitude qui est restée, les week end par contre là je ne les compte pas.
    Depuis que je me suis séparé +/- 5 mois, j'ai du mal à compter ce que j'ai bu la veille, j'attrape vraiment une sale tête, j'ai des ennuis avec la justice, et je m'emporte pour rien, je suis en colère contre tout le monde (ça c'est pas nouveau), mon activité professionnel décline.
    Je n'ai rien bu depuis ce lundi, je n'ai aucun symptome de sevrage, mis à part le fait que lorsque je passe devant une station service, une petite voix dans ma tête me pose la question de savoir si je vais m'arreter prendre une petite bière ou pas?
    j'ai une grande passion, c'est la musique électronique, pour être au gout du jour et comprendre les tendances, il faut sortir, écouter ce qui se joue dans les Club, et mon problème est là, j'ai peur d'y aller. Est-il possible de faire une soirée en consommant sans pour autant être reparti pour un cycle? car je me suis déjà arreté de boire une semaine par ci, une semaine par là, mais sans jamais avoir eu une prise de conscience comme je l'ai eu le week-end précédent.

    #2
    Re : 5 jours sans alcool, mais peur du week end!

    bonjour

    Je vais te repondre : Apres avoir ete dependant tu ne peux plus devenir modéré ! La seule recette efficace est alcool 0
    je t'envoie un message
    Amicalement
    jojo


    Envoyé par Manolo36
    Bonjour à toutes, bonjour à tous, voilà, depuis ce dimanche après un week-end encore bien chargé en festivités, et en boisson, une dispute de plus avec mon ex- futur compagne (nous sommes séparés depuis peu, mais essayons malgré tout de nous sortir de cette orage), j'ai pris la décisions de réguler ma consommation.
    Je ne me suis jamais considérer comme un alcoolique, mais force est de constater que depuis mes 17 ans (j'en ai 29), toutes mes soirées sont accompagnées de bières et accessoirement d'amis. Peut-être pas toutes, mais très raremment sans. j'ai toujours travaillé, je n'ai jamais bu au boulot, mais dés que sa se termine, hop direction station service pour me prendre 2 ou 3 canettes de 50 cl, c'est une habitude qui est restée, les week end par contre là je ne les compte pas.
    Depuis que je me suis séparé +/- 5 mois, j'ai du mal à compter ce que j'ai bu la veille, j'attrape vraiment une sale tête, j'ai des ennuis avec la justice, et je m'emporte pour rien, je suis en colère contre tout le monde (ça c'est pas nouveau), mon activité professionnel décline.
    Je n'ai rien bu depuis ce lundi, je n'ai aucun symptome de sevrage, mis à part le fait que lorsque je passe devant une station service, une petite voix dans ma tête me pose la question de savoir si je vais m'arreter prendre une petite bière ou pas?
    j'ai une grande passion, c'est la musique électronique, pour être au gout du jour et comprendre les tendances, il faut sortir, écouter ce qui se joue dans les Club, et mon problème est là, j'ai peur d'y aller. Est-il possible de faire une soirée en consommant sans pour autant être reparti pour un cycle? car je me suis déjà arreté de boire une semaine par ci, une semaine par là, mais sans jamais avoir eu une prise de conscience comme je l'ai eu le week-end précédent.
    http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=19872

    Commentaire


      #3
      Re : 5 jours sans alcool, mais peur du week end!

      Bonjour Manolo et bienvenue

      tu as bien envie de pouvoir faire des pauses dans ta consommation...
      ce que tu fais et as déjà fait...pour un résultat que tu connais déjà

      bien sûr, tu ne penses pas être vraiment alcoolique...un petit test peut-être pour te faire une opinion sur ta dépendance? http://www.automesure.com/Pages/formulaire_alcool.html

      Si tu es dépendant, faire des pauses ne servira à rien du moins je n'y crois pas ou alors seulement à te conforter dans l'idée que toi, tu es capable d'arrêter...ce qui retardera une véritable prise de conscience

      si tu ne l'as pas encore fait, clique sur la bannière qui clignote dans le haut du forum ou ici


      tu y trouveras des textes intéressants dont celui-ci:

      L’alcoolisme, une maladie ?

      Comment ça marche ?

      Dans notre cerveau il y a des milliards de neurones. Qui communiquent entre eux via des neurotransmetteurs qui passent de synapse à synapse : nos pensées, nos réflexes... sont donc de la chimie avant tout.

      On dirait que c’est compliqué. Normal : ça l’est. ☺

      A l’arrivée des synapses il y a des récepteurs. Des petites cases qui sont là pour accueillir ces neurotransmetteurs et leurs informations.

      Notre corps est bizarrement fait : il a des récepteurs naturels pour la nicotine, la cocaïne... qui se retrouvent rapidement à jouer le rôle de neurotransmetteurs et se rendent indispensables. Les récepteurs réclament leur dose : c’est la dépendance.

      Pour l’alcool : pas de récepteur. Le fonctionnement est différent :

      L’alcool passe directement du tube digestif aux vaisseaux sanguins. Le sang le transporte dans tout le corps. Dans le cerveau, il perturbe le fonctionnement des autres transmetteurs.

      Pour faire simple, l’alcool facilite la circulation du GabA, transmetteur sédatif et déprimant, mais aussi celle de la dopamine, transmetteur excitant. D’où sous l’effet de l’alcool, des états alternatifs d’excitation ou d’abattement.

      Plus embêtant, l’alcool bloque la production de sérotonine, le gendarme des deux autres, et la remplace. Et le cerveau, qui en a marre de ce surplus d’alcool, met au point un truc : il le transforme (c’est compliqué, j’abrège) en THP (Tétra-Hydro-Papaveroline)

      Une molécule avec "papaver" dedans, le pavot. Une drogue. Du coup, le corps arrête de produire des endorphines naturelles, puisqu’il a trouvé plus fort : la THP. Et il réclame de l’alcool, toujours plus, pour faire sa THP, la molécule de synthèse qui remplace les endorphines naturelles. Elle est devenue vitale.

      On appelle cela la "dépendance". Si on arrête de boire, plus de THP. Fini. Mais pas d’endorphines non plus. Et là c’est difficilement supportable.

      Il va falloir un peu de temps pour inverser la machine. D’où l’intérêt de médicaments d’accompagnement, qui aident le cerveau pendant le rétablissement. Parce que volonté contre chimie, c’est souvent la chimie qui gagne. Et si pendant ce temps on essaie un muscadet, un whisky..., on bloque le rétablissement en relançant la THP. On repart alors à zéro.

      Et puis, si dans 15 ans, 30 ans, on redonne de l’alcool à l’organisme, il va reprendre dans les trois jours sa production de THP en bloquant ses endorphines.

      Il n’oublie jamais...


      et relis-toi..
      Depuis que je me suis séparé +/- 5 mois, j'ai du mal à compter ce que j'ai bu la veille, j'attrape vraiment une sale tête, j'ai des ennuis avec la justice, et je m'emporte pour rien, je suis en colère contre tout le monde (ça c'est pas nouveau), mon activité professionnel décline.
      est-ce vraiment cela vivre ?

      Amicalement,

      Dica

      Commentaire


        #4
        Re : 5 jours sans alcool, mais peur du week end!

        Envoyé par Manolo36
        Est-il possible de faire une soirée en consommant sans pour autant être reparti pour un cycle? car je me suis déjà arreté de boire une semaine par ci, une semaine par là, mais sans jamais avoir eu une prise de conscience comme je l'ai eu le week-end précédent.
        Bonjour,
        j'ai fait comme toi pendant des années, arrêté de boire quelque temps, pour ensuite reprendre de plus belle. Pour moi, un verre en entrainait un autre.
        J'ai choisit de continuer les sorties, mais sans la picole, et je peux t'assurer que je m'éclate autant, si ce n'est plus. Mais bon, ça ne n'est pas fait en un jour, et quand j'ai décidé de stopper, je me suis fait aider, c'est primordial.
        Tu es jeune, méfie toi, les années passent vite. Tu as une prise de conscience, profites en.
        Bonne journée.

        Commentaire


          #5
          Re : 5 jours sans alcool, mais peur du week end!

          Salut Manolo36,

          On a un peu le meme profile à la différence prêt que ça va faire un mois et une semaine que j'ai arrêté.
          J'ai fais le choix de ne pas prendre de médicaments dans ce combat A tort ou a raison, l'avenir nous le dira mais c'est plutôt bien parti.Néanmoins et si c t a refaire je demanderai certainement un accompagnement médical Quoi que ...
          Sinon, J'ai mis les pieds 2 fois dans un bar pendant cette période et j'ai résisté sans difficultés mais je vais éviter maintenant pendant un certain temps de me retrouver dans une situation ou de l'alcool est a portée de main
          Dernière modification par bougabe, 30/04/2011, 22h17.

          Commentaire


            #6
            Re : 5 jours sans alcool, mais peur du week end!

            D'ailleurs petite question, les médicaments qui sont donnés lors du sevrage aident justement a mieux le supporter ou permet un"meilleur rétablissement" du cerveau ?

            Commentaire


              #7
              Re : 5 jours sans alcool, mais peur du week end!

              Bonsoir et merci à tous pour vos messages,
              Je réfléchis depuis tt à l'heure, et c'est vrai que plus la soirée avance et plus je comprend qu'en réalité j'essaie une nouvelle fois de me voiler la face en me disant que gérer ma consommation est faisable, alors qu'au plus profond de moi, je sais que c'est impossible. C'est pourquoi, le temps de l'abstinence est venu.
              Ce que j'ai retenu, en allant d'un forum à un autre, c'est de prendre chaque jour l'un après l'autre,
              Ce soir je reste à la maison j'ai la garde de ma petite fille ce week-end, ce qui ne m'a pourtant pas empecher de consommer les semaines précedentes.
              Ce soir donc,... c'est MENTHE A L EAU, et demain,... ben ce sera demain! Bonne soirée. biz.

              Commentaire


                #8
                Re : 5 jours sans alcool, mais peur du week end!

                bonsoir

                C'est deja bien de passer la journée sobre !
                Demain sera un autre jour !
                Amities sincères
                jojo


                Envoyé par Manolo36
                Bonsoir et merci à tous pour vos messages,
                Je réfléchis depuis tt à l'heure, et c'est vrai que plus la soirée avance et plus je comprend qu'en réalité j'essaie une nouvelle fois de me voiler la face en me disant que gérer ma consommation est faisable, alors qu'au plus profond de moi, je sais que c'est impossible. C'est pourquoi, le temps de l'abstinence est venu.
                Ce que j'ai retenu, en allant d'un forum à un autre, c'est de prendre chaque jour l'un après l'autre,
                Ce soir je reste à la maison j'ai la garde de ma petite fille ce week-end, ce qui ne m'a pourtant pas empecher de consommer les semaines précedentes.
                Ce soir donc,... c'est MENTHE A L EAU, et demain,... ben ce sera demain! Bonne soirée. biz.
                Dernière modification par jojo035, 01/05/2011, 00h26.
                http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=19872

                Commentaire


                  #9
                  Re : 5 jours sans alcool, mais peur du week end!

                  bon-jour,

                  Je ne me suis jamais considérer comme un alcoolique,
                  oui j'ai mis des années à mettre en mot ce que je faisais (et non pas qui j'étais bien sûr).

                  lorsque "on" le découvre... lorsque "on" constate que ? y a peut-être, effectivement, un "problème" et puis ensuite clairement se dire "je suis alcoolique" ben... punaise (pour rester polie) ; ça fait super mal je trouve...

                  et puis, après vient le ; je dois faire quelque chose.
                  et les essais.
                  et de nouveau le constat ; je ne sais plus boire. Je ne peux plus boire.

                  une fois que l'on s'est dit toussa ; reste l'action.
                  ce que tu as fait.
                  très contente pour toi et la menthe à l'eau d'hier soir.

                  comment te sens-tu ce matin ?

                  au plaisir de te lire,
                  s.
                  Annuaire des structures de soins en alcoologie :
                  Sevrage physique

                  Commentaire


                    #10
                    Re : 5 jours sans alcool, mais peur du week end!

                    Bonjour,
                    oui je ne m'étais jamais considéré comme un alcoolique avant Lundi passé, qu'es ce qui c passé dans ma tête? je ne sais pas. Une dispute de trop qui me fait réaliser que tout nos problèmes de couples viennent de ma consommation? le fait de ne plus savoir gerer mon budjet quand je suis sous influence? le fait de faire n'importe quoi sur le moment et attendre le lendemain que quelqu'un m'explique ce que j'ai pu faire (et que j'ai même du mal à croire tellement c fou) ? j'en sais rien.
                    En tout les cas ce matin, je me sens super bien merci. Pas de haut le coeur en me brossant les dents, j'ai même déjeuner pour vous dire (ça faisait super longtemps que ça ne m'étais plus arrivé un dimanche). Aujourd'hui est malgré tout un jour compliqué pour moi, le dimanche est généralement prévu le "coucou" à la famille, et depuis quelques années on ne me demande même plus ce que je veux boire tellement c évident. Mais je reste sur mes gardes et je v appliquer tout les conseils, que j'ai pu lire à gauche et à droite. Pour moi celui qui me fait passer l'envie assez rapidement quand la petite voix intérieur, me propose "allé, juste une" c'est de me rappeler un mauvais souvenir sous influence, qui est de voir ma petite fille pleurer devant ses parents (mon ancienne compagne n'a pas de problème avec l'alcool) qui se disputent pour de futiles motifs, et ça, sa me fend le coeur.
                    voilà, un jour à la fois.
                    Biz et bon dimanche.

                    Commentaire


                      #11
                      week end...

                      hé ben voilà, mais bonne résolutions d'il y

                      Commentaire


                        #12
                        Re : week end...

                        Envoyé par Manolo36
                        hé ben voilà, mais bonne résolutions d'il y
                        Allo fusée lunaire ?

                        Tu es toujours là ?

                        Continue plutôt sur ton autre fil de discussion, sinon on va se paumer....

                        Commentaire


                          #13
                          Re : 5 jours sans alcool, mais peur du week end!

                          Envoyé par Bougabe

                          D'ailleurs petite question, les médicaments qui sont donnés lors du sevrage aident justement a mieux le supporter ou permet un"meilleur rétablissement" du cerveau ?
                          Bonjour Bougabe : à question précise, réponse claire : à protéger ton cerveau des accidents du sevrage. Ca ne permet pas un meilleur rétablissement du cerveau, ça l'empêche de disjonter, exactement comme un onduleur, en fait !

                          Envoyé par Manolo36
                          Bonjour,
                          oui je ne m'étais jamais considéré comme un alcoolique avant Lundi passé, qu'es ce qui c passé dans ma tête? je ne sais pas.
                          Alors, comment vas-tu ? J'ai vu que tu avais commencé à écrire une nouvelle discussion, mais c'est mieux de rester toujours sur la même, pour qu'on puisse te suivre plus facilement. Tu parlais donc de tes bonnes résolutions. Qu'est-ce qui s'est passé ?

                          Commentaire


                            #14
                            Re : 5 jours sans alcool, mais peur du week end!

                            Envoyé par Dacapo
                            Bonjour Bougabe : à question précise, réponse claire : à protéger ton cerveau des accidents du sevrage. Ca ne permet pas un meilleur rétablissement du cerveau, ça l'empêche de disjonter, exactement comme un onduleur, en fait !
                            Merci Dacapo pour ta réponse !!!

                            Commentaire


                              #15
                              Re : 5 jours sans alcool, mais peur du week end!

                              désolé du laps de temps important, mais mes vilains démons me sont revenus très rapidement, je pensais y arriver seul, mais de nouveaux évènements qui auraient pu être très grave se sont produits a distance assez rapprochée ces derniers temps, trou de mémoire, perdu dans des endroits que je connais très bien habituellement, perdu dans les jours et dans les heures, l'impression d'être accompagné alors que je suis seul en voiture, tout ça en étant sous influence. Avec ma famille (c'est moi qui leur ai demandé de l'aide), je leur ai expliqué ce qu'il se passait, car je ne suis pas du tout le même le jour que la nuit, mes états alcoolique ce passe généralement la nuit, et ils ne se rendaient pas compte jusqu'où j'ai pu aller. nous allons faire les démarches nécessaire pour un sevrage qui s'avère indispensable avec une aide médical cette fois.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X