Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Besoin d'aide

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    #16
    Re : Besoin d'aide

    Envoyé par alconyme
    Selon moi, l'envie ne s'en va jamais totalement.
    D'après mon expérience, plus je me passe d'alcool et plus je ne me rappelle que les bonnes sensations, les bons souvenirs lorsque je buvais.
    Donc, j'ai l'impression que cela pourrait être chouette !
    Par contre, j'ai installé dans mon cerveau une petite alerte qui me corrige aussitôt.

    Alors, le conseil (pas très agréable à entendre) que j'ai envie de te donner est : n'attends pas que l'envie passe, dis-toi que tu es, comme moi, malade, et qu'il vaut mieux ne pas recroiser la route de l'alcool.
    Il faut chercher d'autres envies ! Envies en été, envies en automne, envies en hiver, envie au printemps. Eh oui, des envies pour toute l'année !

    D'ailleurs, cela rendra ta vie moins monotone puisque tes envies seront satisfaites au gré des saisons ! Mais l'envie d'alcool, je crois pouvoir te dire avec assez d'assurance, qu'il vaut mieux ne pas la conserver. Nous ne pourrons plus la satisfaire avec modération ! Voilà !
    Merci Alconyme! Tu mets le doigt sur un aspect essentiel de ces pulsions retorses : ce sont les bons souvenirs qui cherchent à réactiver l'envie, pas les mauvais et encore moins les pires. En effet, je m'efforce de voir le breuvage comme un poison, le "petit verre" si anodin et inoffensif en apparence capable de relancer l'infernale machine.
    Merci encore et bisous doux
    Dernière grosse soirée le 1er juillet 2017 - abstinence depuis.

    Commentaire


      #17
      Re : Besoin d'aide

      Bonjour , perso j'ai oublié les bons moments, je me souviens que de l'enfer, patience un jour vous y penserez 2 fois l'an 3 ans je n'y pense plus, je chérie trop ma vie d'aujourd'hui
      arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

      Commentaire


        #18
        Re : Besoin d'aide

        Bonjour à tous. Partie en vacances dans la maison familiale sans Wifi, j'ai dû faire face sans vous durant deux semaines. J'ai géré tranquillement grâce au peu de sollicitations et les quelques apéros m'ont confortée dans mon abstinence. Par contre, je compense en me goinfrant, quand les autres sirotent leur vin cuit ou leur bière... Malgré les footings, je grossis. Et rentre de vacances à la fois fière de mon mois et demi de sobriété et déprimée à l'idée de la vie "plan-plan" qui semble m'attendre, sans fêtes arrosées et soirées de décompression entre copines. Deux amies m'ont proposé d'aller "boire un verre" un de ces soirs. J'ai accepté car je ne veux pas que mon abstinence m'éloigne de ceux que j'aime, elle ne doit pas être punitive. Mais pour moi l'objet a changé. "Boire un verre" ne signifie plus rien. "Passer un bon moment" oui. Mais c'est con à dire, j'appréhende un peu. Je me lasse très vite du Perrier rondelle... Et mon rapport au temps a changé. Sans ébriété, je ne peux pas rester bien longtemps assise dans un bar. J'ai la bougeotte et l'ennui faciles...
        Comment avez-vous fait face vous?
        Dernière grosse soirée le 1er juillet 2017 - abstinence depuis.

        Commentaire


          #19
          Re : Besoin d'aide

          Salut la bestiole,

          Tout d'abord bravo pour ces quinze jours de plus .
          Je sais bien que ça compte, l'image qu'on a de nous même, mais je te conseillerais de ne pas trop te poser de questions pour la bouffe pour le moment. De mon côté, c'est évident, que j'ai eu tendance à me venger sur la bouffe, notamment sur le sucre, dès que j'avais à faire face à certaines contrariétés ou émotions. Je me suis aperçu que j'avais exactement les mêmes comportements avec la bouffe qu'avec l'alcool (jusqu'à ressentir même une certaine ivresse liée à l'overdose… certes surtout proche de la nausée). Tout ce que je peux te dire c'est que ce que j'ai appris de l'abstinence me permet de travailler maintenant véritablement plus efficacement mon rapport à l'alimentation.
          Donc… chaque chose en son temps (et, sur le long terme, j'ai quand même perdu une douzaine de kgs depuis que j'ai arrêté l'alcool).

          Je ne fréquente pas vraiment les bars donc je ne saurais te dire trop précisément. Par contre une anecdote toute fraiche : hier, j'étais chez un couple d'amis. Ils ont refusé de trinquer avec moi (tchin), parce que j'avais de l'eau dans mon verre. C'était fait avec le sourire et l'appel aux traditions…. Je leur ai quand même glissé que ce qui m'importait, c'est pas ce qu'on avait dans le verre, mais avec qui on trinquait…

          Ce que je veux dire, dans ces contextes de soirées, je me pose bien plus souvent la question de savoir si je me fais ch… avec les gens avec qui je suis ou pas. L'alcool n'est plus là pour brouiller les cartes. Je suis intimement persuadé que le couple d'amis dont je parle, ne m'invite que pour avoir prétexte pour ouvrir une bouteille ou deux… ou trois. En fait, ils s'en fichent de ce que je raconte, ça ne leur rend pas service que je ne picole plus. Donc, je me suis vite ennuyé avec mon eau parfumée…
          Bref, la question, c'est effectivement, est-ce que tu passes un bon moment avec les gens avec qui tu es ?… Si oui, où que tu sois, le temps devrait normalement passer trop vite, même avec un perrier . Est-ce que c'est de l'eau pétillante dont tu lasses ou des personnes avec qui tu la bois ? Il n'y a effectivement aucune bonne raison à rester bien longtemps dans un bar… Pour y faire quoi exactement ?
          L'autre jour, je suis resté 3 heures devant un thé avec une amie. C'était encore trop court pour ce qu'on avait à se dire…

          Je n'ai plus vraiment de scrupules en soirée… si j'ai l'impression de perdre mon temps, si je pense que je serais mieux seul, ben quand je le sens, je pars, en y mettant les formes minimales, mais je pars. C'est pas une punition pour moi, c'est juste que je me rend compte qu'il y a effectivement des gens pour qui ce qu'on dans le verre est plus important que la personne avec qui on trinque.

          Je ne dis bien sûr pas que c'est le cas de tes amies. Mais ce que j'ai du mal à saisir, c'est pourquoi cette soirée t'apparaît comme une contrainte, une corvée ?
          J'imagine que l'objectif de tes amies, en allant dans un bar, ce n'est pas de boire verre après verre, c'est de parler, de rencontrer d'autres personnes etc.

          Si pour toi, passer un bon moment avec des gens, c'est pas rester assis à blablater, mais bouger, voir des trucs, faire des machins (enfin ce que tu veux, quoi), ben, tu peux leur proposer aussi… C'est pas toujours à toi de faire avec les envies des autres, tu peux leur suggérer ton programme à toi… Tu peux estimer que ces "soirées de décompression entre copines" centrée autour de l'alcool ne sont plus pour toi. Il s'agit de trouver d'autres occasions, d'autres choses à faire ensemble avec tes amies qui permettent de passer un bon moment ensemble. Parce que excuse-moi, mais aller tout le temps au bistrot boire des coups avec les copines pour évacuer, la cuite-du-samedi-soir tous les vendredis et samedis… c'est finalement aussi très plan-plan.

          Tout ce que je peux te dire, c'est que cela me paraît évident que l'arrêt de l'alcool amène à un moment une reconstruction de sa vie sociale… avec des choix à remettre en question et même certaines relations…
          Ça passe pour moi, par expérimenter d'autres choses, rencontrer de nouvelles personnes et faire de nouvelles activités… je rebats un peu les cartes quoi… mais ça m'a pris du temps quand même.

          Bonne continuation la bestiole
          Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi, ni à personne, voilà je crois, toute la morale.Chamfort

          Commentaire


            #20
            Re : Besoin d'aide

            Merci beaucoup Vin, pour ce message très sensé. J'ai proposé une dînette chez l'une des amies, acceptée. Moins de tentations ainsi, car pour moi, les bars, ces lieux bondés et bruyants, n'avaient de sens que dans le partage de verres. Pour bavarder, ce lieu intime est mieux et me permet de me sentir plus à l'aise... Depuis combien de temps es-tu sobre?
            Je connais pas mal de gens comme ce couple encombré par tes verres d'eau... En effet, l'alcool est le leurre de bien des relations.
            Bisous
            Dernière grosse soirée le 1er juillet 2017 - abstinence depuis.

            Commentaire


              #21
              Re : Besoin d'aide

              Salut la bestiole,

              C'est bien que tu aies pu proposer quelque chose qui te convenait. Je te souhaite une bonne dînette !
              J'ai arrêté, il y a un peu plus d'un an (1 an, 2 mois et des brouettes…). Cela ne fait que 2-3 mois que je me sens pleinement moi-même, très heureux comme ça et curieux de ce que l'avenir me réserve… après 20 ans d'errance entre l'alcool et le cannabis…
              J'en profite pour te remercier d'être revenue ici. Comme le soulignait Ronald, c'est important de rester vigilant… Je vais tellement bien en ce moment que j'aurais tendance à penser que je suis définitivement plus concerné par la question… Donc, un fil comme le tien… ça fait réfléchir…

              Bonne soirée à toi !

              PS : C'est Vik, par Vin… je sais bien que j'en ai bu des hectolitres mais quand même !
              Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi, ni à personne, voilà je crois, toute la morale.Chamfort

              Commentaire


                #22
                Re : Besoin d'aide

                Bonjour et surtout bravo,
                "Passer un bon moment" oui. Mais c'est con à dire, j'appréhende un peu. Je me lasse très vite du Perrier rondelle... Et mon rapport au temps a changé. Sans ébriété, je ne peux pas rester bien longtemps assise dans un bar. J'ai la bougeotte et l'ennui faciles...
                Comment avez-vous fait face vous?
                __________________
                moi aussi j'ai grandi dans un bar, c'est normal que tu t'y ennuie, en faîte l'abstinence heureuse ce fait parce qu'en même temps tu te redécouvres, ta vie va changer, tu vas trouver d'autres façons de te détendre, tu auras d'autres envies ta vie n'en saura que meilleure, passer une soirée avec ses amis et ne rien oublier, tu vas retrouver ton sourire, patience bonne continuation
                arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

                Commentaire


                  #23
                  Re : Besoin d'aide

                  Envoyé par vik
                  PS : C'est Vik, par Vin… je sais bien que j'en ai bu des hectolitres mais quand même !
                  Bonsoir VIK! Je suis désolée pour ce lapsus pourri causé par cette foutue tablette qui change mes mots sans me consulter! ;-)
                  Je te félicite pour ces 14 mois et te souhaite des pelletées nombreuses pour les brouettes qui s'ajouteront à n'en pas douter. Je suis heureuse que mon retour parmi vous puisse être utile.
                  Demain soir vernissage... nouveau (petit) défi pour moi.
                  Je songe à une chose : on dit "santé" quand on trinque, quelle méprise! L'alcool a investi notre société jusqu'à rendre coutumières des expressions totalement fallacieuses. En fait, en trinquant à l'alcool, les gens pourraient dire "creuse ta tombe"... enfin ceux qui comme nous avant trinquent trop...
                  Dernière grosse soirée le 1er juillet 2017 - abstinence depuis.

                  Commentaire


                    #24
                    Re : Besoin d'aide

                    Envoyé par louvaji
                    Bonjour et surtout bravo,moi aussi j'ai grandi dans un bar, c'est normal que tu t'y ennuie, en faîte l'abstinence heureuse ce fait parce qu'en même temps tu te redécouvres, ta vie va changer, tu vas trouver d'autres façons de te détendre, tu auras d'autres envies ta vie n'en saura que meilleure, passer une soirée avec ses amis et ne rien oublier, tu vas retrouver ton sourire, patience bonne continuation
                    Merci Louvaji! Tu soulignes un élément-clé de ma décision d'arrêter l'alcool : se souvenir de tout!!! Lors de ma dernière soirée arrosée aux degrés, un ami m'a annoncé l'opération récente d'une amie commune avec suspicion de cancer. Il paraît que j'ai posé plein de questions et compati dans les grandes largeurs. Dès le lendemain j'avais totalement zappé et quand l'amie en question est revenue dans la conversation, j'ai découvert la nouvelle comme au premier jour et consterné mon mari. Une fois de plus. De trop. Voilà.
                    Tu as raison, nos vies changent, comme nos envies. Vies, envies. Les mots sont proches.
                    ET l'alcool de plus en plus lointain.
                    Bisous
                    Dernière grosse soirée le 1er juillet 2017 - abstinence depuis.

                    Commentaire


                      #25
                      Re : Besoin d'aide

                      Bon retour parmi nous la bestiole

                      Bisous

                      Commentaire


                        #26
                        Re : Besoin d'aide

                        Bonsoir bestiole et tous les autres,

                        Comme je me reconnais dans ton histoire : même consommation intermittente mais massive (hormis grossesse et certaines semaines de résolution) puis le n'importe quoi en soirée (mais contrôlé parce que mon mari veille), les trous de mémoires et les réveils honteux. La même lassitude aussi : j'en ai marre d'avoir marre d'avoir trop bu.
                        J'ai lu ton post de 2008, je pourrais l'écrire aujourd'hui (j'ai 34 ans, 2 enfants, mari sympa... et la prise de conscience que désormais je ne dois plus toucher à l'alcool).

                        Je suis sûre que tu es une maman et une femme formidable, ca se sent dans tes messages cette joie de vivre et ce dynamisme enthousiaste. donc je suis sûre que tu as en toi les ressources pour retrouver la sérénité de la sobriété. Je voulais juste te dire cela au passage.

                        Bon courage



                        Envoyé par Colombe27
                        Bon retour parmi nous la bestiole

                        Bisous
                        Dernière modification par Zarafa, 21/08/2017, 11h04.

                        Commentaire


                          #27
                          Re : Besoin d'aide

                          Bonjour,

                          J'ai remarqué dans tes messages que les bars étaient un lieu problématique pour toi. Pourquoi ne pas décider de les oublier (pour le moment). Tu t'organises différemment pour sortir, comme tu l'as fait avec tes amies. Il faut éviter les tentations pour mettre toutes les chances de ton côté.

                          Tu peux aussi boire autre chose que du Perrier pour te faire plaisir.

                          Très bonne continuation. Tu as bien fait de revenir partager avec nous.

                          Corinne

                          Commentaire


                            #28
                            Re : Besoin d'aide

                            Envoyé par Zarafa
                            Bonsoir bestiole et tous les autres,

                            Comme je me reconnais dans ton histoire : même consommation intermittente mais massive (hormis grossesse et certaines semaines de résolution) puis le n'importe quoi en soirée (mais contrôlé parce que mon mari veille), les trous de mémoires et les réveils honteux. La même lassitude aussi : j'en ai marre d'avoir marre d'avoir trop bu.
                            J'ai lu ton post de 2008, je pourrais l'écrire aujourd'hui (j'ai 34 ans, 2 enfants, fille de médecin, mari sympa... et la prise de conscience que désormais je ne dois plus toucher à l'alcool).

                            Je suis sûre que tu es une maman et une femme formidable, ca se sent dans tes messages cette joie de vivre et ce dynamisme enthousiaste. donc je suis sûre que tu as en toi les ressources pour retrouver la sérénité de la sobriété. Je voulais juste te dire cela au passage.

                            Bon courage
                            Bonsoir Zarafa, quel adorable message, mille mercis! Nous avons en effet des profils de buveuses excessives assez semblables. La plupart du temps, moi non plus je n'étais pas motivée par deux verres. Qu'est- ce que j'ai pu me prendre la tête quand je devais reprendre le volant! C'était si frustrant pour moi de rester modérée dans les contextes autres que repas de famille tranquilles! Maintenant je commence à me dire " chouette, je peux aller partout, je pourrai toujours conduire, rentrer chez moi quand j'en ai marre, et quel bonheur de rester attentif et ne rien oublier!"
                            Finalement, je réalise que mes préoccupations sont montées de toutes pièces par mon esprit, qui va au devant des problèmes, anticipe sans cesse la probable frustration, etc. Alors qu'in situ, ça glisse. Je ne me laisse pas le choix de l'hésitation, comme ça c'est plus simple et naturel. Les autres ne s'engouffrent pas dans mes doutes et on passe à autre chose, chacun avec son verre au contenu très différent. Et je déplace le plaisir. M'offre une bonne tablette de chocolat, me prépare un bon repas...
                            Moi non plus je n'ai pas été vraiment prise au sérieux quand j'ai annoncé à mon entourage que j'avais arrêté l'alcool. Normal, on minimisait nous aussi... Mais le mal être était si intense. Les lendemains si douloureux... Je ne regrette pas. Ici, on trouve le reste de volonté qui peut nous manquer parfois. Et beaucoup d'humanité. Bien plus qu'au cours de la plupart de nos soirées arrosées d'ailleurs.
                            Alors avance tranquillement et sois confiante et fière de toi toi aussi.
                            Je t'embrasse.
                            Dernière grosse soirée le 1er juillet 2017 - abstinence depuis.

                            Commentaire


                              #29
                              Re : Besoin d'aide

                              Envoyé par Espérance92
                              Bonjour,

                              J'ai remarqué dans tes messages que les bars étaient un lieu problématique pour toi. Pourquoi ne pas décider de les oublier (pour le moment). Tu t'organises différemment pour sortir, comme tu l'as fait avec tes amies. Il faut éviter les tentations pour mettre toutes les chances de ton côté.

                              Tu peux aussi boire autre chose que du Perrier pour te faire plaisir.

                              Très bonne continuation. Tu as bien fait de revenir partager avec nous.

                              Corinne
                              Bonsoir Espérance92. Merci, tu as parfaitement raison! D'autant plus que je ne les ai jamais tant fréquentés que ça les bars. Et je vais explorer de plus près la carte des softs. ;-)
                              Bisous doux
                              Dernière grosse soirée le 1er juillet 2017 - abstinence depuis.

                              Commentaire


                                #30
                                Re : Besoin d'aide

                                Coucou la bestiole,

                                Merci pour ton message.

                                Eh oui, nos excès nous empêchent aujourd'hui de pouvoir boire modérément (j'ai toujours envié les filles qui boivent deux coupes et s'arrêtent en disant "oulala je suis pompette" quand moi j'enchainais "comme un bonhomme").

                                Comme toi j'imagine, je m'étais toujours dit "Ca va mal finir ce goût du binge drinking", la peur de la catastrophe imminente. Et j'ai réalisé il y a 7 jours qu'en fait c'était évitable. Incroyable. Il "suffisait" d'arrêter de boire. Brutal déclic.

                                Mais si je ne suis qu'à mes débuts et que je me sens toute petite face au défi de tenir, je pense à ceux du forum et à toi en particulier car ton parcours me parle et j'en fait des points d'accroche qui m'aide à avancer.

                                Hier au resto il y avait une famille. Le père prend une bière, la mère un coca comme ses ados. Et là je me suis dit : "bah en fait ca se fait, ce n'est même pas louche!" Comme quoi, une situation que je trouvais inconfortable (ne pas boire au resto quand ton Homme prend un verre) est en fait totalement banale. Mais on filtre tellement au travers de l'alcool, une obsession.

                                Bises

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X