Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Besoin d'aide

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    #31
    Re : Besoin d'aide

    Envoyé par Zarafa
    Coucou la bestiole,

    Merci pour ton message.

    Eh oui, nos excès nous empêchent aujourd'hui de pouvoir boire modérément (j'ai toujours envié les filles qui boivent deux coupes et s'arrêtent en disant "oulala je suis pompette" quand moi j'enchainais "comme un bonhomme").

    Comme toi j'imagine, je m'étais toujours dit "Ca va mal finir ce goût du binge drinking", la peur de la catastrophe imminente. Et j'ai réalisé il y a 7 jours qu'en fait c'était évitable. Incroyable. Il "suffisait" d'arrêter de boire. Brutal déclic.

    Mais si je ne suis qu'à mes débuts et que je me sens toute petite face au défi de tenir, je pense à ceux du forum et à toi en particulier car ton parcours me parle et j'en fait des points d'accroche qui m'aide à avancer.

    Hier au resto il y avait une famille. Le père prend une bière, la mère un coca comme ses ados. Et là je me suis dit : "bah en fait ca se fait, ce n'est même pas louche!" Comme quoi, une situation que je trouvais inconfortable (ne pas boire au resto quand ton Homme prend un verre) est en fait totalement banale. Mais on filtre tellement au travers de l'alcool, une obsession.

    Bises
    Coucou Zarafa. Oui on se fait une montagne de rien! Tu vois moi je me prenais la tête avec les bars... Alors que j'y vais très rarement en fait. Je me demandais comment j'allais gérer les invites, résister... Et bien hier soir, j'ai retrouvé des amis avec mon mari dans un bar festif. Carte des bières et des vins longue comme le bras, planter offert (c'était soirée caraïbe), moi en grande forme... Tout était réuni pour me donner envie. Mais j'avais surtout faim donc j'ai commandé une Badoit et des tapas et passé un très bon moment, déconné et rigolé même... Comme j'avais déjà annoncé mon arrêt de l'alcool aux amis en présence, je n'ai pas senti de malaise et au contraire, i!s m'ont félicitée quand j'ai dit que j'allais fêter mes 50 jours demain.
    Et ma copine vient de me dire qu'elle m'a enviée ce matin au réveil.
    Ça c'est le kiff! Pouvoir sortir et se coucher à 2h du mat' sans le payer le lendemain! Le regard de mon mari et de mes filles (qui se plaignaient beaucoup de mes cuites) change et deviendrait presque admiratif. Et puis c'est moi qui ai conduit hier soir...
    Bref, je m'imaginais bêtement, par je ne sais quel truchement de l'esprit, que j'allais passer pour la rabat-joie, mais libérée du poids de la culpabilité, de l'appréhension du "virage" au delà duquel je ne gérais plus, je me sens gaie et en pleine possession de mes moyens. Du coup les montagnes sont devenues de simples buttes. Que je contourne allègrement.

    Si j'y arrive tu y arrives! ;-)

    Gros poutous
    Dernière grosse soirée le 1er juillet 2017 - abstinence depuis.

    Commentaire


      #32
      Re : Besoin d'aide

      Chers amis d'Atoute, juste un mot pour partager avec vous ma tranquille arrivée sur le sommet des 3 mois d'abstinence.
      C'est grâce à vous, à vos retours d'expérience, vos témoignages, votre positivisme, cette lucidité et sensibilité extrêmes trouvées ici... que je n'ai pas failli.
      J'ai failli défaillir mais je n'ai pas failli.

      Parfois encore les flashs s'immiscent, envies d'ennivrement léger, de ce qu'il y avait de si bon dans l'alcool... Mais grâce à vous je n'y cède plus, car aujourd'hui je sais!

      Je sais que ce plaisir est bien trop cher pour moi. Qu'une ou deux consommations maîtrisées seront inévitablement suivies d'autres moins glorieuses.

      Je sais combien les réveils en pleine possession de ses moyens et souvenirs sont sans comparaison avec ceux d'avant, où les brumes, mauvaises sensations et amnésies inquiétantes précédaient de pénibles journées dépressionaires.

      Je sais quel visage je regarde dans le miroir après une bonne soirée...

      Et je sais que d'autres combats viendront, face auxquels je serai mieux armée.

      Allez, j'ose vous le dire, je vous aime! Je n'avais pas vu pareille bienveillance depuis bien longtemps!

      Dernière grosse soirée le 1er juillet 2017 - abstinence depuis.

      Commentaire


        #33
        Re : Besoin d'aide

        Merci de ton message, j'en suis à peine à la moitié de la durée... Et ça donne envie de ne rien lâcher. Bonne soirée à toi.

        Commentaire


          #34
          Re : Besoin d'aide

          Bravo La bestiole

          Continues ainsi

          Je t'embrasse

          Commentaire


            #35
            Re : Besoin d'aide

            Et oui y'a rien de mieux que d'anciens alcooliques pour comprendre, aider, soutenir, engueuler parfois mais en vrai c'est milles fois mieux, d'abord, c'est moins dur, surtout l'important c'est de ne jamais oublier, avec le temps on peut vite oublier qu'on est malade, l'alcool enfin l'odeur me répugne, je n'ai plus en tête que l'enfer de l'alcool, aucun bon souvenir me revienne, aujourd'hui je détesterai perdre le contrôle à cause de l'alcool, je n'aime pas ce que je deviens quand je bois, j'ai donc beaucoup de garde fou, mieux, tout le monde sait que je ne bois pas parce que je suis abstinente (ils savent pourquoi je n'ai pas honte), il m'est quand même arrivée de gros craving, j'étais prête parce que je savais que certain arriverait dans certaine condition, je savais à qui en parler

            En tout cas super, 3 mois c'est un cap, oui oui, alors surtout bonne continuation
            arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

            Commentaire


              #36
              Re : Besoin d'aide

              Envoyé par la bestiole
              Chers amis d'Atoute, juste un mot pour partager avec vous ma tranquille arrivée sur le sommet des 3 mois d'abstinence.
              C'est grâce à vous, à vos retours d'expérience, vos témoignages, votre positivisme, cette lucidité et sensibilité extrêmes trouvées ici... que je n'ai pas failli.
              Merci à toi aussi car c'est un vrai bonheur de te lire.
              Il me semble que ton alcoolisme est vraiment... lié à l'alcool !
              Je m'explique: ma malade alcoolique, et celle de beaucoup d'autres alcooliques aussi, n'est que le symptôme le plus spectaculaire de dysfonctionnements plus profonds qui ont des racines très très anciennes.
              Toi tu me sembles relativement très saine psychiquement, humainement, socialement, et il me semble que si ton problème d'attraction alcoolique est résolu, il n'est dans ton cas pas nécessaire et même pas utile d'aller rechercher ce qui ne va pas en amont.
              Tant mieux !!!
              Indispensable cependant de garder toujours allumée la petite veilleuse de ta vigilance ainsi que le prouve ta replongée après deux ans d'abstinence !

              J'ai failli défaillir mais je n'ai pas failli.


              Parfois encore les flashs s'immiscent, envies d'ennivrement léger, de ce qu'il y avait de si bon dans l'alcool... Mais grâce à vous je n'y cède plus, car aujourd'hui je sais!
              Oui... ça m'est arrivé récemment après des années sans apparition de ce type d'envie... qui ne fait venir à l'esprit que de bons moments liés à l'alcool et éclipse toute le reste

              Je sais que ce plaisir est bien trop cher pour moi. Qu'une ou deux consommations maîtrisées seront inévitablement suivies d'autres moins glorieuses.

              Je sais combien les réveils en pleine possession de ses moyens et souvenirs sont sans comparaison avec ceux d'avant, où les brumes, mauvaises sensations et amnésies inquiétantes précédaient de pénibles journées dépressionaires.

              Je sais quel visage je regarde dans le miroir après une bonne soirée...
              Il est capital pour nous de ne jamais oublier ces données tellement simples et pourtant tellement importantes, si évidentes et pourtant si souvent occultées : la bête s'approche masquée, souvent invisible, mais il suffit de rester lucide et attentif, quand vient l'idée qu'un petit verre ne peut faire de mal, on sait quand même à quoi s'en tenir !

              Et je sais que d'autres combats viendront, face auxquels je serai mieux armée.
              Et comment ! L'alcool nous désarme et nous affaiblit et donne aux autres sur nous un pouvoir insensé ! Du pain béni pour nos concurrents, nos adversaires et les prédateurs potentiels !!!

              Merci aussi pour ta gentillesse, continue ton beau chemin de sobriété et viens nous dire un mot de temps en temps !
              "What a Wonderful World" Louis Armstrong

              Commentaire

              Chargement...
              X