Annonce

Réduire
Aucune annonce.

28 jours d'abstinence total

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    28 jours d'abstinence total

    Bonjour,

    j'ai connu ce forum par le passé. Il y a bien longtemps. Au moins une dizaine d'année. L'esprit est surement resté le même, de nombreuses personnes ont du passer, juste passer. D'autres ont surement disparu et certains piliers accros du forum doivent encore être là. Je le verrai au fur et à mesure de mon retour.

    Que s'est-il passé en 10 ans... ? Tant de cuites, toujours plus féroces, plus incapacitantes, plus proche de la folie, de la mort et m'éloignant toujours plus de la vie, de mes amis, de ma famille, de la société... J'ai perdu beaucoup, de temps, d'argent, quelques neurones surement. Combien de fois me suis-je levé avec un "ce soir je ne bois pas", pour retourner au supermarché à 18 h ?

    Mais même si j'avais abandonné cet espace. J'ai tenté de ne pas sombrer. J'ai tenté de nombreuses approches de stopper ce qui pour moi était devenu un poison.

    Dans deux jours, cela fera 28 jours que je n'ai pas touché à un seul verre d'alcool. Résultat cumulé de toutes mes tentatives. Le déclic ? Surement. Après deux grosses sessions de beuverie en solitaire. Deux fois 10 jours, seul avec les bouteilles. Deux fois qui m'ont poussé à parler vraiment sérieusement à des médecins et de me dire que cette fois, cela ne pouvait plus continuer.

    Je suis encore assez jeune. Je n'ai pas encore 40 ans. L'âge où certains commencent à vivre du fruit de leur travail, à entamer une carrière. Et je me suis vu. Moi. Comme encore à mes 20 ans avec le visage déjà trop ravagé, les cicatrices sur la gueule, les cernes. Pas de carrière, pas de famille. Que des bouteilles à jeter au container. Une carrière de buveur qu'il était temps d'arrêter après l'avoir tant désiré, après avoir tant quitté de gens derrière moi. Les décès survenus aussi cette année de certains proches ne m'ont jamais autant fait prendre conscience de la finitude, de notre si court passage sur terre, on vient, on part, pfffuittt. Je ne suis plus immortel, mais ma santé n'est pas trop entamé. Quelques gamma GT en trop.

    Ce qui est intéressant n'est pas mon parcours de buveur, mais bien celui qui m'a permis de vivre ces 28 jours sans alcool bien que dans une solitude que je ne pouvais supporter jusqu'à maintenant sauf en compagnie de mes bouteilles.

    Je crois avoir tout essayé pour ne plus boire. J'avais accumulé pas mal d'atout. Il manquait juste ce petit truc.

    Tout essayé ou presque, dans le désordre :

    Anxiolytique
    Baclofene
    Groupe de parole
    Psychanalyste
    Médecins généralistes
    Association de lutte contre l'addiction
    Cure en clinique spécialisé
    Chemin de Compostelle
    Antabuse
    Méditation
    Éloignement des personnes "toxiques"
    Recherche de projets réalisables à court terme

    Oui, il a fallu tout ça. Et se rappeler qu'un seul verre me tuera.

    Il faut que je me prépare aussi à me voir changer. Une vie sans ce produit cela change la vie. Cela change notre rapport au monde. Ne pas s'emballer et se croire plus fort que tout. Il parait qu'il faut prendre plusieurs mois avant de prendre de vrais grosses décisions.

    Bonne journée
    Dernière modification par N_RI, 04/09/2017, 10h02.

    #2
    Re : 28 jours d'abstinence total

    oui, tu décris bien l'alcool avec l'isolement que cela entraine , la douleur de cette solitude qui nous fais frôler ce qu'ils appellent la "folie"

    oui, tu es en train de sortir de cet enfer, tu vas y retrouver la vie qui n'est qu'un passage, profite a fond de ces moments présents, être en osmose avec le corps et l'esprit c'est tout simplement être vivant

    ton message m'a pris aux tripes, très amicalement!

    Commentaire


      #3
      Re : 28 jours d'abstinence total

      Envoyé par N_RI
      Bonjour,

      j'ai connu ce forum par le passé. Il y a bien longtemps. Au moins une dizaine d'année. L'esprit est surement resté le même, de nombreuses personnes ont du passer, juste passer. D'autres ont surement disparu et certains piliers accros du forum doivent encore être là. Je le verrai au fur et à mesure de mon retour.

      Que s'est-il passé en 10 ans... ? Tant de cuites, toujours plus féroces, plus incapacitantes, plus proche de la folie, de la mort et m'éloignant toujours plus de la vie, de mes amis, de ma famille, de la société... J'ai perdu beaucoup, de temps, d'argent, quelques neurones surement. Combien de fois me suis-je levé avec un "ce soir je ne bois pas", pour retourner au supermarché à 18 h ?

      Mais même si j'avais abandonné cet espace. J'ai tenté de ne pas sombrer. J'ai tenté de nombreuses approches de stopper ce qui pour moi était devenu un poison.

      Dans deux jours, cela fera 28 jours que je n'ai pas touché à un seul verre d'alcool. Résultat cumulé de toutes mes tentatives. Le déclic ? Surement. Après deux grosses sessions de beuverie en solitaire. Deux fois 10 jours, seul avec les bouteilles. Deux fois qui m'ont poussé à parler vraiment sérieusement à des médecins et de me dire que cette fois, cela ne pouvait plus continuer.

      Je suis encore assez jeune. Je n'ai pas encore 40 ans. L'âge où certains commencent à vivre du fruit de leur travail, à entamer une carrière. Et je me suis vu. Moi. Comme encore à mes 20 ans avec le visage déjà trop ravagé, les cicatrices sur la gueule, les cernes. Pas de carrière, pas de famille. Que des bouteilles à jeter au container. Une carrière de buveur qu'il était temps d'arrêter après l'avoir tant désiré, après avoir tant quitté de gens derrière moi. Les décès survenus aussi cette année de certains proches ne m'ont jamais autant fait prendre conscience de la finitude, de notre si court passage sur terre, on vient, on part, pfffuittt. Je ne suis plus immortel, mais ma santé n'est pas trop entamé. Quelques gamma GT en trop.

      Ce qui est intéressant n'est pas mon parcours de buveur, mais bien celui qui m'a permis de vivre ces 28 jours sans alcool bien que dans une solitude que je ne pouvais supporter jusqu'à maintenant sauf en compagnie de mes bouteilles.

      Je crois avoir tout essayé pour ne plus boire. J'avais accumulé pas mal d'atout. Il manquait juste ce petit truc.

      Tout essayé ou presque, dans le désordre :

      Anxiolytique
      Baclofene
      Groupe de parole
      Psychanalyste
      Médecins généralistes
      Association de lutte contre l'addiction
      Cure en clinique spécialisé
      Chemin de Compostelle
      Antabuse
      Méditation
      Éloignement des personnes "toxiques"
      Recherche de projets réalisables à court terme

      Oui, il a fallu tout ça. Et se rappeler qu'un seul verre me tuera.

      Il faut que je me prépare aussi à me voir changer. Une vie sans ce produit cela change la vie. Cela change notre rapport au monde. Ne pas s'emballer et se croire plus fort que tout. Il parait qu'il faut prendre plusieurs mois avant de prendre de vrais grosses décisions.

      Bonne journée
      Salut N_RI

      Je te souhaite de continuer de cheminer en ce sens et d'obtenir de nouvelles satisfactions liées à ton nouveau mode de vie.
      BRAVO et surtout ne lâche jamais le morceau.
      Bien à toi,
      Ahimsa
      Dernière cigarette écrasée le 06/02/2012 à 20h.

      Arrêt de l'alcool le 11/05/2016


      Commentaire


        #4
        Re : 28 jours d'abstinence total

        Bonjour N RI, j'épère que tu vas rester sur cette route, quand on a vécu l'enfer comme toi ou moi, même si on repart de rien, elle est vachement chouette(3ans pour moi à 52) bonne continuation
        arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

        Commentaire


          #5
          Re : 28 jours d'abstinence total

          Salut N_RI,

          Tout d'abord mon coup de gueule : tu as piqué mon pseudo prononcé à l'anglaise . Pas bien!
          Et ton post. Je me suis retrouvé dans ton témoignagne au point de penser que tu m'avais aussi piqué ma vie antérieure ! Too much.
          Maintenant, je suis mon cobaye aux prémières loges pour observer le Henri out of alcool.
          Un mois et quelques jours 0 alcool, à qq jours prêt nous avons le même recul.

          Nous apprendrons à nous connaître.

          A+ et bonne nuit.
          Je ne parle pas aux cons, ça les instruit. (Audiard)


          Arrêt Tabac:06/08/2005
          Arrêt Alcool:01/08/2017

          Commentaire


            #6
            Re : 28 jours d'abstinence total

            Envoyé par Henri
            Salut N_RI,

            Tout d'abord mon coup de gueule : tu as piqué mon pseudo prononcé à l'anglaise .
            Bien vu !

            Envoyé par Henri
            Et ton post. Je me suis retrouvé dans ton témoignage au point de penser que tu m'avais aussi piqué ma vie antérieure ! Too much.
            Maintenant, je suis mon cobaye aux prémières loges pour observer le Henri out of alcool.
            Un mois et quelques jours 0 alcool, à qq jours prêt nous avons le même recul.

            Nous apprendrons à nous connaître.
            En effet, on aime bien se croire singulier et c'est finalement assez banal... C'est pas une raison pour se bourrer la gueule, hein !

            Commentaire


              #7
              Re : 28 jours d'abstinence total

              Envoyé par louvaji
              Bonjour N RI, j'épère que tu vas rester sur cette route, quand on a vécu l'enfer comme toi ou moi, même si on repart de rien, elle est vachement chouette(3ans pour moi à 52) bonne continuation
              Merci Louvaji

              Commentaire


                #8
                Re : 28 jours d'abstinence total

                Envoyé par ahimsa
                Salut N_RI

                Je te souhaite de continuer de cheminer en ce sens et d'obtenir de nouvelles satisfactions liées à ton nouveau mode de vie.
                BRAVO et surtout ne lâche jamais le morceau.
                Bien à toi,
                Ahimsa
                Merci Ahimsa

                Commentaire


                  #9
                  Re : 28 jours d'abstinence total

                  Envoyé par N_RI
                  Dans deux jours, cela fera 28 jours que je n'ai pas touché à un seul verre d'alcool. Résultat cumulé de toutes mes tentatives. Le déclic ? Surement.
                  Envoyé par N_RI
                  Que s'est-il passé en 10 ans... ? Tant de cuites, toujours plus féroces, plus incapacitantes, plus proche de la folie, de la mort et m'éloignant toujours plus de la vie, de mes amis, de ma famille, de la société... J'ai perdu beaucoup, de temps, d'argent, quelques neurones surement. Combien de fois me suis-je levé avec un "ce soir je ne bois pas", pour retourner au supermarché à 18 h ?
                  Salut N_RI,
                  On en est arrivé à la même réflexion. J'en suis à 18j pour ma part. C'est peu mais suffisent pour me rendre compte du temps perdu...
                  Il faut continuer, les amis (vrais) seront là, nouveaux ou anciens, le temps il en reste, l'argent on en regagnera, et des neurones on a 100 milliards, alors 10000 de moins on s'en fou...!
                  Pour ma part, même si c'est pas si évident d'arrêter comme çà (j'en bave un peu quand même faut pas se mentir) je suis content de ce choix, et si j'écris le POUR et CONTRE sur un tableau, le choix est clair !

                  Commentaire


                    #10
                    Re : 28 jours d'abstinence total

                    Envoyé par Girthnald
                    Salut N_RI,
                    On en est arrivé à la même réflexion. J'en suis à 18j pour ma part. C'est peu mais suffisent pour me rendre compte du temps perdu...
                    Il faut continuer, les amis (vrais) seront là, nouveaux ou anciens, le temps il en reste, l'argent on en regagnera, et des neurones on a 100 milliards, alors 10000 de moins on s'en fou...!
                    Pour ma part, même si c'est pas si évident d'arrêter comme çà (j'en bave un peu quand même faut pas se mentir) je suis content de ce choix, et si j'écris le POUR et CONTRE sur un tableau, le choix est clair !
                    Comment ça tu en baves ? Que fais tu pour éviter ça ?

                    Ecris le pour surtout. Le contre, on le connait bien.

                    Commentaire


                      #11
                      Re : 28 jours d'abstinence total

                      Envoyé par N_RI
                      Comment ça tu en baves ? Que fais tu pour éviter ça ?

                      Ecris le pour surtout. Le contre, on le connait bien.
                      Hello, oui je suis entrain d'écrire un post sur le pour et le contre, c'est une bonne idée pour tout le monde ! Je vais le poster !

                      Sinon si j'en bave, bah oui un peu forcément ! Je viens de passer d'environ 2 bouteilles de vin par jour + cuites régulières pendant plus de 20 ans tous les jours à une bouteille de coca light... Qu'est ce qui te choques ?

                      Tu ne penses jamais à l'alcool toi ? moi si... j'ai des envies, des "cravings" comme disent les saxons et à n'importe quel moment de la journée parfois, mais ça ne dure pas longtemps.
                      Aussi les gens boivent autour de moi, c'est simple, au moindre événement, tout le monde picole. Il y a de l'alcool partout. Alors je ne vois plus personne pour l'instant...(et je ne m'en porta pas plus mal )
                      Même en regardant un film le soir (car j'ai perdu le sommeil évidemment) y'a toujours un acteur qui boit un whisky !!!

                      Mais à part ça, va très bien, meilleur forme et tout y'a pas photo !!
                      Dernière modification par Girthnald, 13/09/2017, 14h48.

                      Commentaire


                        #12
                        Re : 28 jours d'abstinence total

                        comme promis :

                        http://www.atoute.org/n/forum/showth...14#post5767614

                        Commentaire


                          #13
                          Re : 28 jours d'abstinence total

                          Bonsoir N_RI

                          Bienvenue parmi nous

                          Tu as tout mon soutien

                          Je t'embrasse

                          Commentaire


                            #14
                            Re : 28 jours d'abstinence total

                            Envoyé par Girthnald
                            Tu ne penses jamais à l'alcool toi ? moi si... j'ai des envies, des "cravings" comme disent les saxons et à n'importe quel moment de la journée parfois, mais ça ne dure pas longtemps.
                            Aussi les gens boivent autour de moi, c'est simple, au moindre événement, tout le monde picole. Il y a de l'alcool partout. Alors je ne vois plus personne pour l'instant...(et je ne m'en porta pas plus mal )
                            Même en regardant un film le soir (car j'ai perdu le sommeil évidemment) y'a toujours un acteur qui boit un whisky !!!!
                            Franchement, non. Tiens, je mate une série en ce moment où ça picole constamment. Ben c'est du cinéma parce que les mecs après une demi bouteille de whisky, ils prennent la route, ne sentent pas l'alcool et ont l'oeil vif. Beurk, à moi cela m'handicape pendant au moins 3 jours si je bois ça. Pas envie.

                            Et si cela me vient à l'esprit. Je me dis une chose. "Tu vas tomber malade, le foie, la tête, le visage rongée, les délires que tu regrette" Non. Cela ne me dérange pas d'être avec des gens qui boivent un coup. S'ils se saoulent et qu'il n'y a rien à en tirer, je me tire.

                            Est-ce un bref passage par le Baclofène à faible dose qui m'a aidé à en arriver là ? Je ne sais pas. C'est possible. J'ai arrêté 100 fois de boire. Je n'en ai plus envie. Et certes je vais éviter les situations dangereuses ou me préparer du genre avant de revoir des potes qui boivent (avec modération), je sais ce que je répondrai "non, ça me rend malade" Et c'est vrai. Et d'ailleurs certains potes sont bien contents que je ne picole plus.

                            Commentaire


                              #15
                              Re : 28 jours d'abstinence total

                              Envoyé par N_RI
                              Franchement, non. Pas envie.Et si cela me vient à l'esprit. Je me dis une chose. "Tu vas tomber malade, le foie, la tête, le visage rongée, les délires que tu regrette" Non. Cela ne me dérange pas d'être avec des gens qui boivent un coup. S'ils se saoulent et qu'il n'y a rien à en tirer, je me tire.
                              Je suis dans même état d'esprit que toi je te rassure, pareil, j'ai eu ma dose de cuites et autre, j'en ai juste marre d'être bourré.
                              Et puis, le temps passe, et je me sens mieux évidemment, y'a pas photo : là il est 23:37, je suis frais comme un gardon et j'écris, lucide. Y'a un mois, bah à cette heure j'étais entrain de cuver devant un film ou déjà endormi dans le canapé...
                              Mais la vue de l'alcool me gêne un peu... me retrouver à table avec des gens, avec une simple bouteille de blanc, je ne suis pas encore très à l'aise. Par contre l'odeur ne m’attire plus bien au contraire.
                              C'est con ce que je vais dire, mais c'est comme si j'avais peur de reboire, peur d'être tenté de nouveau, peur, plus que réellement envie de boire.
                              Ça serait plus simple s'il n'y avait plus d'alcool nul part, mais il y en a partout, alors il faut gérer. Là est le piège...

                              Envoyé par N_RI
                              Est-ce un bref passage par le Baclofène à faible dose qui m'a aidé à en arriver là ? Je ne sais pas. C'est possible. J'ai arrêté 100 fois de boire. Je n'en ai plus envie. Et certes je vais éviter les situations dangereuses ou me préparer du genre avant de revoir des potes qui boivent (avec modération), je sais ce que je répondrai "non, ça me rend malade" Et c'est vrai. Et d'ailleurs certains potes sont bien contents que je ne picole plus.
                              Baclofène ou pas c'est ta décision, c'est toi eu a le déclic, et c'est qui a arrêté. Si le Baclofène marche et/ou aide, c'est une bonne chose.
                              J'ai lu des trucs dessus il y a quelques années, je voulais essayer mais bon...je n'ai pas sauté le pas.
                              Si tu n'as pas d'envies du tout, c'est génial, tout va bien se passer, tu es sur le bon chemin !
                              Moi j'en ai un peu, mais je l'accepte, et beaucoup moins que quand j'ai arrêté la clope, j'ai eu envie de fumer pendant presque 3 ans, c'était vraiment la guerre...Là par contre les soirées avec les gens qui fument c'était impossible, j'ai perdu tout mon groupe d'amis. Et tant pis niveau santé j'ai tout récupéré du tabac et je n'y pense plus aujourd’hui. Je ne suis plus tout à fait la même personne qu'avant, c'est tout.
                              L'alcool par contre depuis m'a fait grossir et m'a rendu "bouffi". Avec du recul j'aurai du arrêter l'alcool d'abord.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X