Annonce

Réduire
Aucune annonce.

psychiatrie ?

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    psychiatrie ?

    La psychiatrie a un passé effroyable, certaines pratiques dans son histoire relèvent de la barbarie ( électro-chocs, lobotomie ).... et même pour remonter plus loin il suffit de lire la thèse de Foucault. La question que je me pose est si la psychiatrie contemporaine peut être délétère pour le patient dans certains cas, notamment les cas où le thérapeute n'étant pas très sûr de son diagnostic utilise le patient comme "cobaye" et essaie des traitements à l'aveuglette pour voir si cela fonctionne. Le cerveau est complexe, il reste énormément de choses à découvrir et certaines pathologies sont extrèmement dures à différencier. Je trouve que les psychiatres français ont la main lourde sur ces armes de destruction massive du cerveau que représentent les neuroleptiques. Qu'ils soient incisifs ou sédatifs j'ai l'impression que dans certains cas ils ne font qu'empirer les symptomes voir les provoquer. Les psychiatres voient de la psychose partout et confondent aisément dépression et répli autistique de type schizophrénique. Les anti-psychotiques ne sont pas des médicaments à manier à la légère et il suffit de voir tous les correcteurs qui ont été inventés pour constater que les effets secondaires ne sont pas négligeables....... Les psychiatres qui détiennent le droit de prescrire des drogues légales peuvent ils être dangereux ou pas ???
    11
    Oui
    81,82%
    9
    Non
    18,18%
    2

    #2
    Re : psychiatrie ?

    .,. Message volontairement modifié merci de ne pas tenir compte du vieux si vous l'avez recu par mail.
    Dernière modification par yalalla, 27/07/2009, 00h56.

    Commentaire


      #3
      Re : psychiatrie ?

      Rien vu.... Désolé pour ma curiosité, c'était quoi ?

      Commentaire


        #4
        Re : psychiatrie ?

        absolument la psychiatrie est indubitablement une forme de conaissance dangereuse pouvant rapidement devenir tres desuhumanisante
        certain des pire concept du vingt eime siecle on ete creer directement par la psychiatrie
        enfin de compte ces pluto logique une tentative de rendre scientifique une connaissance de l'homme doit pour ce faire depasser certain des concept de la moral
        l'un dans l'autre sa peux vitte degenerer
        tou dou dou doum !!!!

        Commentaire


          #5
          Re : psychiatrie ?

          je suis surprie que ce fil est pas plus de succes
          tou dou dou doum !!!!

          Commentaire


            #6
            Re : psychiatrie ?

            Envoyé par orion
            je suis surprie que ce fil est pas plus de succes
            Les critiques de traitements ou de pratiques médicales ne sont pas souhaitées sur santé-psy.

            Je me contenterai donc de répéter ce que plusieurs médecins ou psychologues m'ont dit :

            Hospitaliser ou diagnostiquer un ado qui va mal, c'est courir le risque de le stigmatiser, de chronifier (?) son mal-être. Il faut donc bien faire un calcul de "coûts-bénéfices" lorsque l'on prend une telle mesure.

            Donc, oui, la psychiatrie peut faire courir un risque. Dans ce cas-là, par exemple.

            Commentaire


              #7
              Re : psychiatrie ?

              Envoyé par castor
              Les critiques de traitements ou de pratiques médicales ne sont pas souhaitées sur santé-psy.

              Je me contenterai donc de répéter ce que plusieurs médecins ou psychologues m'ont dit :

              Hospitaliser ou diagnostiquer un ado qui va mal, c'est courir le risque de le stigmatiser, de chronifier (?) son mal-être. Il faut donc bien faire un calcul de "coûts-bénéfices" lorsque l'on prend une telle mesure.

              Donc, oui, la psychiatrie peut faire courir un risque. Dans ce cas-là, par exemple.
              moi je pense qui y a quand critiquans qu'on paufine ces choix
              c'est cherchant l'erreure qu'on creer une Veriter plus forte que la precedente non ?
              tou dou dou doum !!!!

              Commentaire


                #8
                Re : psychiatrie ?

                Envoyé par castor
                Les critiques de traitements ou de pratiques médicales ne sont pas souhaitées sur santé-psy.

                Je me contenterai donc de répéter ce que plusieurs médecins ou psychologues m'ont dit :

                Hospitaliser ou diagnostiquer un ado qui va mal, c'est courir le risque de le stigmatiser, de chronifier (?) son mal-être. Il faut donc bien faire un calcul de "coûts-bénéfices" lorsque l'on prend une telle mesure.

                Donc, oui, la psychiatrie peut faire courir un risque. Dans ce cas-là, par exemple.
                Je suis d'accord avec toi Castor car je sais que les personnes qui souffrent d'une maladie sévère pourraient être tentées d'arrêter leur traitement avec un tel post. Cependant je parlais d'autres cas. Car les neuroleptiques sont principalement anti-dopaminergiques. Déjà anti cela ne me plait pas car même si c'est sélectif ie dans certaines régions du cerveau, cela signifie que ça bloque des flux donc restreint une activité. Ensuite la dopamine est le neurotransmetteur du plaisir donc moins de dopamine = anhédonisme qui engendre apragmatisme et tout un autre beau panel de symptomes. Dois je retitrer "Les neuroleptiques utilisés à mauvais essient sont ils nocifs" ?
                Dernière modification par pseudologia_fantastica, 30/07/2009, 23h44.

                Commentaire


                  #9
                  Re : psychiatrie ?

                  Envoyé par pseudologia_fantastica
                  "Les neuroleptiques utilisés à mauvais essient sont ils nocifs" ?
                  Très certainement.

                  On n'en a prescrit à mes enfants à certains moments. Ils n'en prennent plus.

                  J'ai fait ce que l'on ne doit pas faire. Je les ai pris pendant quelques jours. Pour voir.

                  Pour l'un d'entre eux, franchement je n'ai pas senti de différence. Mais je ne l'ai pris que 3 jours. Et à la dose la plus faible.

                  Pour l'autre c'était moyen. Excellent pour dormir. Je restais capable de travailler quand même.

                  Pour le troisième, je suis devenue un vrai zombie. Réflexion, gestes ralentis. Dormir 16 h par jour. Et ne pas réussir à bouger le reste du temps.

                  Commentaire


                    #10
                    Re : psychiatrie ?

                    les neuros un danger bof bof bof
                    on s'y habitue aux effets secondaires, perso j'ai une libido satisfaisante, une activité cérébrale correcte, un sommeil plutot court mais ça va
                    je vais pas répéter une milième fois que certains ne peuvent pas vivre sans neuros, non, je dis juste que indépendament d'une pathologie (ou d'une absence de pathologie) la prise de neuros peut-être bien vécue.
                    maintenant c'est clair que si on donne à quelqu'un qui n'en a jamais pris 400mg de tercian pour rigoler ben il va dormir trois jours.

                    Commentaire


                      #11
                      Re : psychiatrie ?

                      Envoyé par castor
                      Très certainement.

                      On n'en a prescrit à mes enfants à certains moments. Ils n'en prennent plus.

                      J'ai fait ce que l'on ne doit pas faire. Je les ai pris pendant quelques jours. Pour voir.

                      Pour l'un d'entre eux, franchement je n'ai pas senti de différence. Mais je ne l'ai pris que 3 jours. Et à la dose la plus faible.

                      Pour l'autre c'était moyen. Excellent pour dormir. Je restais capable de travailler quand même.

                      Pour le troisième, je suis devenue un vrai zombie. Réflexion, gestes ralentis. Dormir 16 h par jour. Et ne pas réussir à bouger le reste du temps.
                      Bonsoir,

                      Tu as déjà posté cela et je t'ai déjà répondu, mais je le refais pour les personnes qui ne sont pas là depuis longtemps.

                      Un même neuroleptique ne fait pas le même effet à une personne qui en a besoin qu'à une personne qui n'en a pas besoin.

                      Essaye de prendre le traitement de Persouille et tu resteras couchée. Persouille, lui, il va bosser avec ce traitement et il fait sa journée complète (oui je sais Persouille, pour l'instant tu ne bosses pas, et excuse-moi de prendre ton exemple, c'est le premier qui m'est venu à l'esprit ).

                      C'est pour ça aussi qu'on diminue le traitement quand une personne va mieux, pour trouver la plus petite dose efficace.
                      Pandore

                      « Les mots sont des planches jetées sur des abîmes, avec lesquelles nous traversons l’espace d’une pensée...»
                      Paul Valéry



                      Commentaire


                        #12
                        Re : psychiatrie ?

                        Envoyé par Persouille
                        les neuros un danger bof bof bof
                        on s'y habitue aux effets secondaires, perso j'ai une libido satisfaisante, une activité cérébrale correcte, un sommeil plutot court mais ça va
                        je vais pas répéter une milième fois que certains ne peuvent pas vivre sans neuros, non, je dis juste que indépendament d'une pathologie (ou d'une absence de pathologie) la prise de neuros peut-être bien vécue.
                        maintenant c'est clair que si on donne à quelqu'un qui n'en a jamais pris 400mg de tercian pour rigoler ben il va dormir trois jours.
                        Moi j'ai pris du Séroquel... et sérieusement, je n'ai pas eu d'effet secondaires très marqués... sauf quand je me suis fâchée dans le bureau de la psychiatre que j'ai vu un temps (une parmi d'autres). Elle a trop augmenté la dose... et j'avais 3 prises par jour. J'avais du mal à me tenir éveillé.

                        Sinon... mon rendement intellectuel était satisfaisant, d'autant plus qu'avec moins d'anxiété j'arrivais à avoir les idées plus claire
                        Un pas à la fois...

                        Commentaire


                          #13
                          Re : psychiatrie ?

                          bonsoir

                          l'expérience négative que j'ai eu avec la psychiatrie concerne surtout la psychiatrie hospitalière
                          dans ce cadre-là, il y a clairement de la recherche et les patients sont parfois utilisés comme cobayes
                          en plus, il y a un phénomène de déshumanisation

                          en interaction directe avec un psy dans un cabinet privé, j'ose espérer que cela n'arrive pas

                          mais je sais que certains psy m'ont démolis et d'autres m'ont aidé à me reconstruire
                          donc je dirais que la psychiatrie peut être nocive quand le psy est mauvais, quand il a peur ou qu'il est borné

                          Commentaire


                            #14
                            Re : psychiatrie ?

                            disons que dans le cadre d'une hospitalisation forcée (HDT ou HO en france) ou bien une HL où on vous dit pas que vous êtes en HL (vécu), il existe des moments où, plutôt que de gêrer une agressivité verbale, ou un état dépressif marqué, ou autres, bref, plutôt que faire leur boulot les soignants préfèrent "débrancher les fils" on donnant un bon coup de matraque : les neuroleptiques sédatifs.

                            je suis contre cet aspect là de la relation soignant/soigné, tout en étant conscient que dans la majorité des cas ce coup de matraque est nécessaire.

                            mais il y a des abus

                            Commentaire


                              #15
                              Re : psychiatrie ?

                              Envoyé par Pandore
                              Bonsoir,

                              Tu as déjà posté cela et je t'ai déjà répondu, mais je le refais pour les personnes qui ne sont pas là depuis longtemps.

                              .
                              Bonsoir Pandore,


                              Je ne faisais qu'illustrer par mon exemple (j'ai répété que ce n'était pas à faire), que les neuroleptiques ne sont pas anodins pour qui n'en a pas besoin.

                              Je prends un exemple : Il y a deux ans, ma fille voit une psychiatre pour la première fois. Un quart d'heure de consultation (et sans aucun contact avec le thérapeute qui la suivait). Elle ressort avec une ordonnance de Zyprexa. Je suis étonnée et je lui demande "Elle t'a dit pourquoi elle te prescrivait ça ?"

                              Ma fille me répond : "Pour dormir."

                              Je suis un peu étonnée. Et même beaucoup. Mais je n'étais pas dans le cabinet.

                              Consultation chez le médecin généraliste. Pour des problèmes mineurs, l'une un torticolis et l'autre une angine ou quelque chose du genre. On entre ensemble.

                              Demande de nouvelles et ma fille dit : "Je vais commencer du zyprexa pour mes insomnies."

                              Et la médecin : "C'est vrai qu'avec ce médicament tu dormiras bien. Mais attention à la prise de poids. Je tiens à te prévenir."

                              Mais absolument aucune réaction quant à la prescription d'un neuroleptique comme somnifère.

                              Il y a quelque chose qui m'a échappé, là ? Je ne sais pas.

                              Pour la petite histoire, ma fille a cessé immédiatement le zyprexa par peur de grossir. Elle n'en avait pris qu'un. Et on lui a prescrit de l'atarax par la suite.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X