Annonce

Réduire
Aucune annonce.

les urgences saturent ????

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    les urgences saturent ????

    Je n'en renvient pas ! Il y du grabuge dans l'air les urgences sont saturés // On accuse le manque de moyen ??? OK ! Les généralistes ?? Ok ! Le personnel .. ?? OK ! Mais il me parait incroyable de ne pas parler des gens qui courent pour un oui ou pour un non aux urgences.... J'ai vu et entendu aux infos un journaliste qui posait une question à un monsieur qui attendait depuis 3 jours et n'avait pas de toubib, non mais je reve ! ou est le caractere d'urgence ??? Je ne sais pas moi ! Mais je vois la différence entre nous qui habitons la compagne et les citadens.... Nous ne nous précipitons pas aux urgences au moindre bobo, ou acces de fievre pour nos enfants, nous voyons notre médecin calmement, et ne sommes pas des accros des urgences.... Le vrais message serait peut être de réeduquer les gens, et de réexpliquer le vrais sens d'une urgence..... Tout tout de suite nuit à tous, et surtout à ceux qui ont réelement besoin des services d'urgence, je pense que les urgences ont fait leur propre malheur, en disant amen à tout, en demandant aux pompiers de transporter systématiquement tous les malades aux urgences (je parle de leur début) Maintenant il faut assumer.... Et éduquer les gens au vrais sens civique, laisser la place à des choses graves de la vie, et une bosse, ou un peu fievre ne necessite pas l'artillerie lourde.... NON ,,,

    #2
    Re : les urgences saturent ????

    bonjour mally oh! que oui je suis tout a fait d'accord avec toi!!!!

    Commentaire


      #3
      Re : les urgences saturent ????

      Hello chouchoufa, merci d'être d'accord, peut etre que grace à ce message quelque personne prendront note, et reverrons leur façon d'agir....

      Commentaire


        #4
        Re : les urgences saturent ????

        tout a fait

        Commentaire


          #5
          Hôpitaux Urgences Dangers

          Rappel :
          • 21,5% des patients qui se présentent dans un service d'urgences se font hospitaliser.
          • 15 à 20 % justifient leur passage par des pathologies plus ou moins sérieuses.
          • Les autres n'ont besoin que d'une simple consultation.
          La détermination de la gravité d’un cas ne se révèle qu'une fois le diagnostic exprimé (Par le Médecin)

          Demain ou après-demain, une autre canicule, une catastrophe, une épidémie voire même une pandémie peut frapper effroyablement toute une population. N’attendons pas cet événement pour doter l’hôpital et les services de santé des moyens indispensables aptes à répondre à n’importe quelle situation.
          La stricte application des Lois du Code de Santé Publique est le début indispensable à toute action de mise en conformité du service des urgences des hôpitaux.

          Autre rappel :
          Code de la Santé Publique (service des urgences) Décret n° 95-647 du 9 mai 1995 Art. D. 712-54
          " L'équipe médicale du service doit être suffisante pour qu'au moins un médecin soit effectivement présent 24 heures sur 24, tous les jours de l'année, et assure l'examen de tout patient à l'arrivée de celui-ci dans le service."
          La loi a-t-elle été respectée ces dix dernières années ?
          Préconisation :
          Une solution peu onéreuse et applicable immédiatement : création, en amont du service des urgences, d’un pôle de consultations ouvert 24h/24, intégré à l’hôpital qui oriente les cas véritablement urgents vers le service urgence médical ou chirurgical et qui traite les cas bénins en consultation directe.Pôle tenu par des médecins hospitaliers et / ou de ville rétribués
          au tarif en vigueur

          Avantages :
          • Opérationnelle immédiatement
          • Prise en charge immédiate du patient par le Médecin comme l'exige la Loi
          • Proximité du service d’urgence médecine ou chirurgicale
          • Connaissance des flux et des horaires
          • Site sécurisé pour les médecins de ville
          • Habitudes et réflexes des patients qui se dirigent vers un lieu connu et spécialisé
          • Intervention de médecins de ville aux heures chargées ( au tarif en vigueur )
          • Concentration de moyens = diminution des coûts
          • Temps de passage limité
          • Réduction des risques
          • Possibilité de renfort à tout moment
          L'hôpital est un service public, au service de tous les publics

          Commentaire


            #6
            Re : les urgences saturent ????

            salut à tous, je suis completement d'accord avec Phalsand. OK, les urgences, c'est l'usine... Mais c'est à un medecin de declarer l'etat d'urgence, pas au patient lui meme. Et il ne me semble pas totalement irreflechi d'aller dans un hopital pour trouver un medecin . Donc à qui la faute ? ben à personne. C'est un manque d'effectif. les generalistes sont surchargés, les specialistes aussi, les urgences, les hopitaux etc... que chacun y mette du sien en attendant que la situation s'ameliore...

            bye.

            Commentaire


              #7
              Re : les urgences saturent ????

              Je suis d'accord avec Phasland et son analyse de la situation et même proposition de solution , en revenche anichou je pense que vous êtes suffissement adulte pour savoir que parfois un petit 38 de température ne necessite pas d'aller ventre à terre aux urgence.... Il ne faut quand même pas abuser Je ne pense pas que le fait de priver les gens de leur bon sens en decrétant que seutl un médecin sait si c'est grave ou pas soit une bonne chose... En tant que mere j'ai toujours sue faire le distingo entre ce qui peut etre grave ou pas.... Et grace à mon médecin de "campagne" qui relativise explique, éduque.... Et n'est pas dans la toute puissance du style "seul moi je sais".... Il fait confiance au bon sens de ses patients .... Je pense que nous avons tous notre responsabilité dans cette situation et la prise de conscience doit se faire individuellement, ensuite qu'il y ait des textes de loi OK ! Cela n'empeche pas d'etre parfois intelligent et citoyens, et de travailler un peu plus à être un peu plus zen et moins hypocondriaque....






              Envoyé par anichou
              salut à tous, je suis completement d'accord avec Phalsand. OK, les urgences, c'est l'usine... Mais c'est à un medecin de declarer l'etat d'urgence, pas au patient lui meme. Et il ne me semble pas totalement irreflechi d'aller dans un hopital pour trouver un medecin . Donc à qui la faute ? ben à personne. C'est un manque d'effectif. les generalistes sont surchargés, les specialistes aussi, les urgences, les hopitaux etc... que chacun y mette du sien en attendant que la situation s'ameliore...

              bye.

              Commentaire


                #8
                Re : les urgences saturent ????

                Envoyé par MALLY
                Je suis d'accord avec Phasland et son analyse de la situation et même proposition de solution , en revenche anichou je pense que vous êtes suffissement adulte pour savoir que parfois un petit 38 de température ne necessite pas d'aller ventre à terre aux urgence.... Il ne faut quand même pas abuser Je ne pense pas que le fait de priver les gens de leur bon sens en decrétant que seutl un médecin sait si c'est grave ou pas soit une bonne chose... En tant que mere j'ai toujours sue faire le distingo entre ce qui peut etre grave ou pas.... Et grace à mon médecin de "campagne" qui relativise explique, éduque.... Et n'est pas dans la toute puissance du style "seul moi je sais".... Il fait confiance au bon sens de ses patients .... Je pense que nous avons tous notre responsabilité dans cette situation et la prise de conscience doit se faire individuellement, ensuite qu'il y ait des textes de loi OK ! Cela n'empeche pas d'etre parfois intelligent et citoyens, et de travailler un peu plus à être un peu plus zen et moins hypocondriaque....
                Salut, en effet j'aurais dû reflechir un peu plus avant de repondre . En fait, je disais cela par rapport à une experience perso. J'ai eu en mars 2003 des douleurs au bide avec des diarhees: jusque là rien d'extra. Je pensais que c'etait rien, tout le monde à mal au ventre. Sauf que trois semaines apres, quand j'ai été voir mon medecin, on m'a gentiment annoncé que j'avais une maladie de crohn... En deux ans, j'ai fait 8 mois d'hopital avec une opération de 4h au bloc. Peut etre que si j'avais été tout de suite voir le medecin (au lieu d'attendre trois plombes !), ca aurait été moins violent. Le bon sens, c'est de savoir où sont ses propres limites et eviter de les franchir. Chacun ses competences, et personnellement, depuis cette histoire, j'evite de jouer les apprentie medecin. voila pourquoi je prefere deranger mon medecin peut etre pour rien( voire les urgences si mon medecin n'est pas dispo) que de risquer un truc plus grave qui ira emmerder un service d'hopital pendant 2 mois. Woila.a+

                Commentaire


                  #9
                  Re : Hôpitaux Urgences Dangers

                  Envoyé par phalsand
                  Préconisation :
                  Une solution peu onéreuse et applicable immédiatement : création, en amont du service des urgences, d’un pôle de consultations ouvert 24h/24, intégré à l’hôpital qui oriente les cas véritablement urgents vers le service urgence médical ou chirurgical et qui traite les cas bénins en consultation directe.Pôle tenu par des médecins hospitaliers et / ou de ville rétribués
                  au tarif en vigueur
                  effectivement ça parait simple et de bon sens. Mais je suppose qu'on manque de médecins de ville pour monter ce genre de projet. Je crois que le confort procuré par notre société fait que les contraintes (comme les gardes) sont de plus en plus mal vécues. De plus, la consommation médicale croit de façon exponentielle : il faudrait donc un recrutement en médecins plus important. Reste le problème du nerf de la guerre, qui paiera ?
                  A +
                  sylvaine (patiente, citoyenne, mais qui n'a pas de meilleure solution à proposer)

                  Commentaire


                    #10
                    Re : les urgences saturent ????

                    Bonjour à tous,

                    Cette discussion m'intéresse particulièrement, parce que je suis la mère de 3 enfants et que bien souvent, j'ai dû aller aux urgences de l'hôpital, parfois pour des choses peu graves (et parfois trés sérieuses). Mais il est difficile en tant que souffrant de laisser les choses à leur place, surtout quand il s'agit de nos enfants. Je ne suis pas médecin, donc pas habilitée à founir un diagnostic de gravité quand a une quelconque maladie.
                    J'ai la chance dans ma ville d'avoir une maison médicale de garde, qui tente de soulager les urgences (mais difficile de faire prendre le pli aux gens). J'en suis trés contente. Mais les urgences restent irremplaçables. Et comment evalue t-on une urgence en tant que non-médecin? Je me rapelle d'un ami qui avait la grippe, mais il était tellement mal qu'il a été emmené aux urgences. N'ayant jamais était aussi malade de sa vie, il ne voyait pas d'autres solutions (c'était en pleine nuit).
                    Personnellement, j'ai toujours des scrupules à monter aux urgences car je suis trés sensibilisée à ce problème (la saturation souvent liée aux bobos). Mais je comprends la plupart des malades qui y vont (pas ceux qui recherchent une consultation gratuite ou qui vont se faire ausculter à 3h du matin car ils n'ont envie d'attendre chez leur médecin traitant).
                    Il y a 3 jours, j'ai emmener mon fils de 7 ans aux urgences pédiatriques de mon hôpital car mon médecin de famille et mon pédiatre ne consultent pas le jeudi. Il avait des difficultés à respirer et comme il a de lourds antécédents médicaux, j'étais trés inquiète. Ayant dû attendre 2h en salle d'attente (des cas graves s'étaient présentés), la crise était passée quand nous avons été pris et mon fils avait l'air en pleine santé. Le médecin n'était pas trés content et il m'a dit que ce n'était probablement rien. J'ai eu le sentiment trés net de lui faire perdre son temps et celui de tous les autres parents qui attendaient dans la salle à côté. Pourtant, mon inquiétude était fondée et je n'ai vu que les urgences comme solution.
                    Voilà, je ne sais pas si je me suis correctement exprimée. Je privilégierai autant que je peux les services de mon médecin de familel, de la maison médicale ou de SOS médecins. Mais c'est les urgences qui me rassurent le plus!
                    Dernière modification par andrea68, 11/04/2005, 08h36.

                    Commentaire


                      #11
                      Re : les urgences saturent ????

                      Bonsoir

                      je suis la mère de 3 enfants et que bien souvent, j'ai dû aller aux urgences de l'hôpital
                      Mes parents n'ont jamais eu ce réflexe pour mon frère ou pour moi. Ni pour eux d'ailleurs. Nous vivions dans une zone péri-urbaine de l'Ouest parisien, et les urgences les plus proches étaient quand même à plusieurs kilomètres de là. Nous ne les avons fréquentées que pour des blessures (fractures le plus souvent) ou malaise cardiaque. Pour le reste, c'était appel au médecin de garde (très rare d'après mes souvenirs) ou dodo, paracétamol, bisous et médecin de famille le lendemain si ça ne s'était pas arrangé entretemps.
                      Dernière modification par Nausica, 11/04/2005, 00h03.
                      Nausica, administratrice du forum

                      Commentaire


                        #12
                        Re : les urgences saturent ????

                        Qui doit arbitrer ?
                        Comment procède -t-on ?
                        Accuser l'un ( le généraliste.....cf discours de Mr PELLOUX et de nombreux politiques ) de la saturation ou chercher la responsabilité de l'autre (clientélisme : cf http://cjoint.com/?eeoEUfo0fz )?
                        Reste qu'il y a de moins en moins des uns, tandis qu'il y a de plus en plus des autres......et cela pour répondre à quelle réalités des besoins ?
                        Y -a-t-il de plus en plus d'urgences ?..NON
                        On entend certains urgentistes condamner les "non urgences ", mais la grande majorité souhaite que la demande soit toujours adressée en 1° vers leur service puis ensuite dispatchée ....au gré de l'activité des services.......sauf la nuit, où ils souhaitent imposer une permanence à leurs confrères généralistes ( au prétexte qu'elle est ancestrale )alors même que l'activité à ces horaires est considérablement moindre, de plus avec un rapport urgence VRAIE / urgence RESSENTIE très nettement supérieur à celui de la journée.

                        Votre interprétation ?
                        Votre solution ?

                        Heum Heum
                        Dernière modification par heum, 15/06/2005, 22h40. Motif: MAJ lien
                        Réalité des Compte De La Sécu
                        2004 -> 2005



                        il m'informe là aussi\/ je m'informe /\ tu t'informes \/ nous nous informons /\ ils nous informent \/ je comprends beaucoup mieux

                        Commentaire


                          #13
                          Re : les urgences saturent ????

                          Envoyé par heum
                          Qui doit arbitrer ?
                          Comment procède -t-on ?
                          Accuser l'un ( le généraliste.....cf discours de Mr PELLOUX et de nombreux politiques ) de la saturation ou chercher la responsabilité de l'autre (clientélisme : cf http://cjoint.com/?eeoEUfo0fz )?
                          Reste qu'il y a de moins en moins des uns, tandis qu'il y a de plus en plus des autres......et cela pour répondre à quelle réalités des besoins ?
                          Y -a-t-il de plus en plus d'urgences ?..NON
                          On entend certains urgentistes condamner les "non urgences ", mais la grande majorité souhaite que la demande soit toujours adressée en 1° vers leur service puis ensuite dispatchée ....au gré de l'activité des services.......sauf la nuit, où ils souhaitent imposer une permanence à leurs confrères généralistes ( au prétexte qu'elle est ancestrale )alors même que l'activité à ces horaires est considérablement moindre, de plus avec un rapport urgence VRAIE / urgence RESSENTIE très nettement supérieur à celui de la journée.

                          Votre interprétation ?
                          Votre solution ?

                          Heum Heum
                          je ne suis pas sure de tout avoir compris, mais serais tu généraliste ?
                          La vérité dans tout ça, c'est que personne n'aime travailler la nuit (normal !) et que la pénurie de médecins urgentistes ou généralistes engendre à ce niveau forcément des tiraillements

                          Commentaire


                            #14
                            Re : les urgences saturent ????

                            Envoyé par heum
                            Qui doit arbitrer ?
                            Comment procède -t-on ?
                            Accuser l'un ( le généraliste.....cf discours de Mr PELLOUX et de nombreux politiques ) de la saturation ou chercher la responsabilité de l'autre (clientélisme : cf http://cjoint.com/?eeoEUfo0fz )?
                            Reste qu'il y a de moins en moins des uns, tandis qu'il y a de plus en plus des autres......et cela pour répondre à quelle réalités des besoins ?
                            Y -a-t-il de plus en plus d'urgences ?..NON
                            On entend certains urgentistes condamner les "non urgences ", mais la grande majorité souhaite que la demande soit toujours adressée en 1° vers leur service puis ensuite dispatchée ....au gré de l'activité des services.......sauf la nuit, où ils souhaitent imposer une permanence à leurs confrères généralistes ( au prétexte qu'elle est ancestrale )alors même que l'activité à ces horaires est considérablement moindre, de plus avec un rapport urgence VRAIE / urgence RESSENTIE très nettement supérieur à celui de la journée.

                            Votre interprétation ?
                            Votre solution ?

                            Heum Heum
                            Il n'y a pas que çà . Depuis 15 ans environ, il y a passage OBLIGE de tous les patients par les urgences devenu "plateau technique de direction" Pour résumer, actuellement les urgences sont chargées de dispatcher les malades vers un service, de les traiter ou de les renvoyer chez euxselon les cas

                            Avant, le généraliste s'en chargeait en partie, par exemple une suspicion d'infarctus en cardiologie etc Ces personnes allaient donc directement vers un service. La décision de tout centraliser aux urgences implique forcément un afflux supplémentaire de malades mais le personnel n'a pas augmenté en conséquence pour assurer un fonctionnement parfait
                            Ce passage obligé motive en partie la "surcharge" et aussi la pagaille puisqu'on retrouve indifféremment fractures, infarctus vraies et fausses urgences...la totale!

                            Dans les mêmes années éxistaient encore des spécialistes "de garde". Un dimanche ou une nuit si le généraliste à besoin d'un spécialiste il fait quoi?
                            et bien les Urgences = 2 eme motif de surcharge.

                            Le changement des mentalités: dans cette période "procédurière" où bien souvent le "Patient" (qui ne l'est généralement pas) veut, décide, exige;.. Et il y en a plus qu'on croit.
                            Comment si on a un doute ne pas confirmer un diagnostic et pour çà envoyer aux urgences rien que pour "se couvrir"?????
                            Ce n'est pas aisé ni pour les uns ni pour les autres, mais en tout état de cause depuis 20 ans s'est ammorcé un processus qui conduit le système urgentiste et médecine général vers la décrépitude totale.
                            Pas la peine donc; de prendre l'un pour tapper sur l'autre, ils sont déjà pratiquement morts.
                            voilà ce que je pense
                            bonne soirée

                            Commentaire


                              #15
                              Re : les urgences saturent ????

                              Des le départ les urgences ont voulu avoir le monopole Cela dépasse largement leurs espoirs.... Quand on veut tous controler et que l'on ne délague pas et que l'on ne travaille pas en collaboration avec d'autres structures, on obtient "ce résultat" cela est valable est pour toutes les professions... Vouloir le garder le pourvoir, le controle, et la gestion de toute chose mene souvent droit au mur C'est marrant mais c'est le reflet même de notre société, je veux tout pour moi tout seul.... Et ensuite on s'apperçoit souvent trop tard que finalement on ne peu pas tout gérer Du coup au lieu de reconnaitre les faits, on pleurniche on geint, on cherche des responsables ailleurs.... Mais c'est bien connu nous petits humain, quand ça "foire" ce n'est jamais de notre faute, la coupable c'est toujours l'autre Cela évite de perdre de son "panache". Toujours est il que j'ai lu tous les commentaires, et je trouve vos répliques, petites phrases et tout et tout super... Nous pouvons rêver et croire encore que les petites gouttes d'eau finissent réelement à former des rivieres
                              Envoyé par heum
                              Qui doit arbitrer ?
                              Comment procède -t-on ?
                              Accuser l'un ( le généraliste.....cf discours de Mr PELLOUX et de nombreux politiques ) de la saturation ou chercher la responsabilité de l'autre (clientélisme : cf http://cjoint.com/?eeoEUfo0fz )?
                              Reste qu'il y a de moins en moins des uns, tandis qu'il y a de plus en plus des autres......et cela pour répondre à quelle réalités des besoins ?
                              Y -a-t-il de plus en plus d'urgences ?..NON
                              On entend certains urgentistes condamner les "non urgences ", mais la grande majorité souhaite que la demande soit toujours adressée en 1° vers leur service puis ensuite dispatchée ....au gré de l'activité des services.......sauf la nuit, où ils souhaitent imposer une permanence à leurs confrères généralistes ( au prétexte qu'elle est ancestrale )alors même que l'activité à ces horaires est considérablement moindre, de plus avec un rapport urgence VRAIE / urgence RESSENTIE très nettement supérieur à celui de la journée.

                              Votre interprétation ?
                              Votre solution ?

                              Heum Heum

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X