Annonce

Réduire
Aucune annonce.

***1 an pour Goul ***

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    ***1 an pour Goul ***

    Bon anniversaire GoulBRAVO!!

    Goul m'a fait parvenir son témoignage qu'elle tient à partager avec nous.

    C'est une nouvelle DINO qui a quitté Atoute il y a 6 mois, par ce moyen elle fait toujours partie d'Atoute .

    Félicitations Goule!










    14 Janvier 2009 - 14 Janvier 2010
    Ma première année
    Janvier 2009 : depuis environ 2 ans, je lis presque quotidiennement le forum de défume d’Atoute, et m’inspire des différents témoignages, je me réjouis des réussites et souffrent avec ceux qui en bavent, par procuration, je suis cachée derrière mon écran et ne participe jamais.
    Défumer, j’en rêve, mais c’est la chose qui me parait la plus infaisable au monde, comment y arriver, moi qui fume compulsivement depuis que j’ai 17 ans, j’en ai 33 à l’époque.
    Je fume, je fume, je fume, et j’en souffre, j’aime cela mais le sentiment de culpabilité ne me quitte plus depuis presque 2 ans, je m’imagine atteinte de tous les cancers du fumeur, tout en me disant que je creuse ma propre tombe, et que je ne l’aurais pas volé si je tombe malade. La culpabilité devient telle que le plaisir que je prends à fumer s’amenuise…

    Le 14 janvier au matin, je me dis : « je ne fume pas aujourd’hui », et c’est tout. La journée se passe, dans un mélange d’euphorie et de tension physique et psychique extrême.
    Les quelques jours qui suivent ressemblent au premier : insomnies rebelles, tension, tension, tension. Je passe 10h par jour sur le forum, y trouvant un véritable refuge sans lequel je n’aurais jamais passé mes premiers jours.
    Et puis je craque : je tremble malgré les patchs et les pastilles, je fais des crises d’angoisse monumentales, je pleure, je me vide pendant plusieurs jours, mais je m’accroche. Je passe des journées entières au lit, l’ordinateur sur les genoux, me bourrant d’anxiolytiques.
    Et là je me dis que la défume est un boulot à plein temps, je me bats physiquement contre le manque, les envies, et psychologiquement, contre le VIDE que je ressens. Et pourtant, je suis extrêmement bien entourée par mon mari qui ne me lâche pas la main, me répétant sa fierté à chaque instant.
    A ce stade, la seule chose important que je remarque est que ma peau est moins terne, c’est léger comme récompense…
    Je tiens quelques semaines de plus sans savoir comment, je me traine, chaque chose à faire me parait insurmontable, je ne dors presque plus, je n’ai pas d’appétit, mais lorsque je ne suis pas chez moi, je n’ai pas à sortir pour fumer des clopes dehors dans le froid hivernal, et j’apprécie.
    Fin février-début mars, je tombe au fond d’un gouffre : une dépression d’une violence que je ne pensais pas possible, je demande à me faire hospitaliser mais le médecin refuse. J’attends une quinzaine de jours que le traitement me sorte du lit, et j’émerge petit à petit. Doucement.
    Je me sens cassée à l’intérieur, malade, je sais que la faille risque de ne pas se refermer, qu’il faut que je travaille dessus afin de comprendre, mais surtout, d’accepter.
    Avril-mai je me sens mieux mais la défume occupe encore presque toutes mes pensées, je me demande surtout comment j’ai pu tomber si bas dans la dépression, et je m’interroge sur la signification de la cigarette chez moi : mais quel est ce vide qu’elle comblait ? Partiellement certes, mais qu’elle arrivait tout de même à camoufler… Nouveau point positif : parfois, pendant quelques heures, je ne pense plus à la cigarette, cela me parait surréaliste !

    Juin-juillet : la dépression me reprend de plus belle malgré le traitement, je retombe, je ne comprends pas pourquoi, je vais voir un nouveau médecin, il me donne un nouveau traitement, je m’accroche et poursuit ma défume.
    J’appréhende l’été, ses plages, ses fêtes, ses mariages, sans fumer. Chaque première chose sans clope me fait peur. Chaque nouvel événement sans clope est comme un saut dans le vide.
    Mais je commence à me sentir mieux, à tous les niveaux, y compris pour la défume. Je prends du plaisir à prendre un verre en terrasse sans fumer, ce qui me paraissait impossible auparavant. Je suis contente car je profite pleinement de l’été, dormant mieux, mangeant mieux, profitant enfin de la vie.
    Mon mari a entre temps cessé la cigarette à son tour et s’en sort plutôt bien les premiers temps, ses sautes d’humeur ne viendront que plus tard !
    Depuis cet été, ma défume est de plus en plus solide jusqu’en novembre où nous partons au bout du monde sur une ile paradisiaque, et je dois avouer que devant des plages et des couchers de doleil à couper le souffle, nous nous demandons sans cesse pourquoi nous nous infligeons cette souffrance, ou plutôt pourquoi nous nous refusons ce plaisir… Nous ne sommes pas sortis de l’auberge !! Le retour en France début décembre est difficile : envie de fumer qui me taraude pendant des journées après presque 11 mois, je ne comprends pas, alors je pense aussi à toutes ces journées que j’ai passé sans y penser. Je suis toutefois parfois à 2 doigts de craquer.
    Ma défume n’est plus un travail à plein temps, je peux remplir mes journées avec d’autres choses, plus constructives, mais je la sens toujours fragile.
    Je sais à quel point je suis une ex-fumeuse, chaque fois que je croise une personne clope au bec dans la rue, je me dis que ce pourrait être moi.

    Je veux préciser que grâce à l’interdiction de fumer dans les lieux publics, je n’ai jamais encore été confrontée à des fumeurs dans une pièce fermée, et cela m’a sûrement aidée à tenir.
    Je n’ai aucun sentiment d’envie, de pitié, et encore moins de mépris pour les fumeurs, je dirais même que je me sens proche d’eux, j’ai l’impression de faire partie de cette « communauté » même si le mot peur paraitre fort…

    Aujourd’hui, bien que toujours fragile, je me sens mieux, même si cette faille dont je parlais tout à l’heure est toujours là. Je me sens libre aussi, et plus saine dans mon corps, c’est un grand plaisir. Ce que j’apprécie le plus, c’est mon odeur, celle de mon homme, de notre maison.
    Je veux dire à quel point Atoute m’a été d’un grand secours, même si je me suis désinscrite au mois de juin. Certains d’entre vous qui se reconnaîtront je l’espère m’ont portée à bout de bras aux moments les plus critiques. Je n’ai pas envie de citer les personnes qui ont compté pour moi. D’autres se sont avérées malsaines et manipulatrices, mais pas plus que dans la vraie vie.
    A tous ceux qui m’ont aidée, je veux dire un immense MERCI, vous faites partie intégrante de ma défume, depuis un an, je n’ai pas touché une seule cigarette. Quelle joie je ressens aujourd’hui, de la fierté non, ça n’est pas mon style, mais de la joie.
    Et depuis 2 mois, j’attends un bébé…

    A tous les « nouveaux défumés » je souhaite bonne chance, du courage, et de la sérénité…
    Bien faire et laisser dire
    Gaby!

    #2
    Re : ***1 an pour Goul ***

    et une dino de plus

    serrez vous là haut !!!!!!

    felicitation goul super de super

    Commentaire


      #3
      Re : ***1 an pour Goul ***



      Commentaire


        #4
        Re : ***1 an pour Goul ***



        Bien faire et laisser dire
        Gaby!

        Commentaire


          #5
          Re : ***1 an pour Goul ***

          hou làlà(? ) Que je suis contant. Quel plaisir de te lire,et quelle leçon de vie.
          Bravo et encore bravo.
          J'ai pas les mots....
          Que la vie est belle.
          Et un bébé défumé.
          Trop trop fort.
          Plein de

          Commentaire


            #6
            Re : ***1 an pour Goul ***

            Coucou ma goul!!!!

            Comme je suis heureux pour toi.....

            Tu la merites bien cette dinorisation

            TU t'es battue , mais tu as rien laché , meme quand c'etait dur , rien de rien , et ça a payé!!!!

            Meme si ça n'est pas ton genre comme tu dis , tu peux etre fier de toi , en tous les cas moi , je suis fier de toi , tu le merites amplement!!

            Et je suis super heureux aussi pour la future maman!

            Garde moi une place au chaud au pantheon , je te rejoins dans quelques jours....

            Je te fais d'enormes bisous goul , prends bien soin de toi!!
            Arret de l'alcool le 29/07/08 Rechute mars 2014 Reprise abstinence le 28/04/2014
            Arret de la clope le 01/02/09 à 23h

            Commentaire


              #7
              Re : ***1 an pour Goul ***

              Felicitations! Ca reste impressionant vu d'ici...
              Encore bravo!!

              Commentaire


                #8
                Re : ***1 an pour Goul ***

                félicitation c est super
                en te lisant on se dit qu on est pas les seuls à galérer que tu en as bavé mais que tu as tenu c est une grande leçon dont on ne peut que suivre l exemple
                encore bravo et bonne chance à toi
                bienvenue au nouveau bébé tu dois être fière et contente
                félicitation pour le bébé c est le plus beau cadeau
                arrêt le 2 mars 2009

                Commentaire


                  #9
                  Re : ***1 an pour Goul ***



                  Bonsoir Goul,

                  Je suis émue de lire ton témoignage mais si heureuse pour toi.


                  C'est certain que les portes du Panthéon sont grandes ouvertes pour t'accueillir

                  Félicitations tiens bon avec ton chéri .


                  Félicitations pour le futur bébé tiens nous au courant .

                  Bise à toi

                  Maïté.














                  ARRÊT DE LA CIGARETTE LE 30 DÉCEMBRE 2006!
                  Sois indulgent.
                  Chaque être que tu rencontres
                  livre une dure bataille .
                  J WATSON.


                  Huggy ..les bons tuyaux

                  Commentaire


                    #10
                    Re : ***1 an pour Goul ***

                    bravo à GOUL pour ce dino.
                    A ceux qui ont tendance à penser que c'est dur pour eux.
                    Voilà bien une preuve que c'est dur pour tous, même s'il existe des nuances en fonction des personnes.
                    Comme disent ici ceux qui nous montrent l'exemple, droit devant.
                    Ton vélo n'a pas de pédales? C'est une draisienne papi. Oui, la mienne avait des roues en bois cerclées de fer .
                    Jean


                    Commentaire


                      #11
                      Re : ***1 an pour Goul ***

                      Merci beaucoup pour ce témoignage et BRAVO
                      c'est encourageant pour nous qui commençons, je retrouve des points similaires
                      zouzou

                      Commentaire


                        #12
                        Re : ***1 an pour Goul ***

                        Quoi dire Goul?
                        Bravo à toi bien sur d'avoir résister...
                        Et merci de ton témoignage qui m'a beaucoup ému
                        Arrêt du 16/10/2009 au 11/07/2010...

                        Re - tentative le 27/11/2012
                        En route vers la liberté, la vraie, j'espère...

                        Commentaire


                          #13
                          Re : ***1 an pour Goul ***

                          Goul... vraiment et sincèrement... un grand bravo !!!

                          Et merci pour ce témoignage... poignant de vérité et de réalisme !

                          Commentaire


                            #14
                            Re : ***1 an pour Goul ***

                            felicitation pour tes 1 an et aussi pour les tits pieds qui poussent
                            gros
                            Abstinente depuis le 12/01/09
                            ETRE BLONDE PEUT ETRE UN POINT FORT
                            http://monbloggymoi.blogspot.fr/

                            https://www.facebook.com/?ref=tn_tnm...42567152439467



                            Commentaire


                              #15
                              Re : ***1 an pour Goul ***

                              Bravo Goul !!!!

                              Quel beau témoignage c'est très touchant alors merci

                              Je suis contente d'avoir de tes nouvelles et si fière de toi

                              Ça a été un difficile combat, en tout cas je me souviens très bien des premiers mois mais quel ténacité tu as eu tu es allée au bout avec courage et là non seulement ton chéri t'a suivi dans l'aventure mais en plus tu attends un bébé

                              Félicitations ma belle Goul

                              Je te souhaite tout plein de bonheur et de liberté car tu le mérites



                              Arrêt le 17 décembre 2011

                              Commentaire

                              Unconfigured Ad Widget

                              Réduire
                              Chargement...
                              X