Annonce

Réduire
Aucune annonce.

pour les défumeurs "à la dure"

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    pour les défumeurs "à la dure"

    Bonjour à tous.

    Je m'interroge sur les bienfaits de la défume à la dure

    Personnellement celà n'a pas été un choix mais au bout de 3 semaines sans substituts j'ai trouvé dommage de reprendre de la nicotine....sauf que maintenant je suis méga irritable et que je me trouve donc dans une petite impasse.( symptome de sevrage ressenti également par les usagers de substituts...je le reconnais)
    Est ce une défume forcément plus difficile?
    je constate en lisant de nombreux post que les utilisateurs de substituts redoutent le passage où il faudra les laisser et continuer seul...celà ne revient-il pas à décaler la défume à la dure et de maintenair une sorte d'angoisse à l'arrêt?
    la défume à la dure peut être plus simple pour certaines personnes, plus brutale certe, mais peut-être aussi plus radicale....
    Les symptomes de sevrages sont parfois là, avec ou sans substituts...sont-ils forcément plus violent dans une défume à la dure?
    Aujourd'hui dans les études scientifiques, on peut voir que les spécialistes reviennent sur les modes d'arret du tabac...la diminution progressive n'est plus exclue en terme de technique de sevrage, la défume à la dure non plus ( j'ai lu ça dans un truc du genre que choisir...) cette dernière devant même être remise au gout du jour en insistant sur la pensée positive comme aide à l'arrêt ( l'idée étant que s'aider avec des substituts peut faire penser que l'arrêt du tabac est quelque chose d'insurmontable seul...alors que si on accompagne le fumeur dans sa démarche d'arrêt en le persuadant qu'il peut le faire seul sans aide, alors la défume à la dure peut être un véritable succès)
    Bref, je me pose pas mal de question. La première a laquelle je souhaiterais obtenir une réponse est la suivante:
    45 jours sans nicotine( je ne compte pas mon craquage, il est exclu de ma tête, je suis toujours en défume), n'est il pas dommage de faire usage de substituts nicotiniques? celà ne va-t-il pas me remettre dans un mécanisme de dépendance dont je suis sortie?

    donc voilà...un petit post pour les défumeurs à la dure, pour ceux qui se posent des questions ( comme moi! )et pour ceux qui veulent débattre
    A la trouille de se (re) lancer mais s'y prépare sérieusement
    Défume entre 1 et 3 mois en 2009 et 2011:
    Défume complète 9 mois de Août 2011 à Mai 2012

    #2
    Re : pour les défumeurs "à la dure"

    Si c'est un choix entre prendre une mini-pastille ou reprendre une cloppe, n'hésites pas surtout ! J'ai eu un passage difficile vers les 4 ou 5 mois et les tabacologues de la ligne Tabac Stop m'avait conseillé de prendre des mini-losanges. Cela m'a beaucoup aidé dans cette période. Pour ma part, je ne fume plus depuis presque 16 mois mais il m'arrive encore parfois de prendre de temps en temps une petite gomme. Voilà la réponse que personnellement je peux te donner. J'espère t'avoir aider. Surtout ne craques pas (ce serait tellement bête après 3 mois).
    Défumée depuis le 1er novembre 2009.
    Il n'est jamais trop tard pour bien faire.
    Merci à tout le forum pour le soutien.

    Commentaire


      #3
      Re : pour les défumeurs "à la dure"

      J'ai fais les 2.
      Premiers arrêts avec des patch et dernier arret sans substitut

      Premier arrêt, j'ai arrêté 6 mois et j'ai un peu eu du mal physique et mental.J'ai eu une période dépressive durant cet arrêt.Bon au bout de quelques temps, tout est rentré dans l'ordre et j'ai eu le reste de ma défume sereine.
      Pourquoi avoir repris : pas dit non à une cigarette qu'on me proposait tout bêtement

      Dernier arrêt : j'en suis à 5 mois et malgré le fait que je n'ai utilisé aucun substitut, j'ai trouvé cette défume très sereine par rapport à la première.

      Est ce la méthode qui donne la réussite de la défume ou comment on voit la vie sans la vilaine
      Oo° Défumée le 12 septembre 2010 °oO

      (\___/)
      (='.'= )
      (")_(")



      Commentaire


        #4
        Re : pour les défumeurs "à la dure"

        Envoyé par Mam Goudig
        Est ce la méthode qui donne la réussite de la défume ou comment on voit la vie sans la vilaine
        Oui, en f
        A la trouille de se (re) lancer mais s'y prépare sérieusement
        Défume entre 1 et 3 mois en 2009 et 2011:
        Défume complète 9 mois de Août 2011 à Mai 2012

        Commentaire


          #5
          Re : pour les défumeurs "à la dure"

          Envoyé par Mam Goudig
          Est ce la méthode qui donne la réussite de la défume ou comment on voit la vie sans la vilaine
          Oui, en fait
          A la trouille de se (re) lancer mais s'y prépare sérieusement
          Défume entre 1 et 3 mois en 2009 et 2011:
          Défume complète 9 mois de Août 2011 à Mai 2012

          Commentaire


            #6
            Re : pour les défumeurs "à la dure"

            Envoyé par Mam Goudig
            Est ce la méthode qui donne la réussite de la défume ou comment on voit la vie sans la vilaine
            Oui, en fait je
            A la trouille de se (re) lancer mais s'y prépare sérieusement
            Défume entre 1 et 3 mois en 2009 et 2011:
            Défume complète 9 mois de Août 2011 à Mai 2012

            Commentaire


              #7
              Re : pour les défumeurs "à la dure"

              Envoyé par Mam Goudig
              Est ce la méthode qui donne la réussite de la défume ou comment on voit la vie sans la vilaine
              Oui, en fait je crois
              A la trouille de se (re) lancer mais s'y prépare sérieusement
              Défume entre 1 et 3 mois en 2009 et 2011:
              Défume complète 9 mois de Août 2011 à Mai 2012

              Commentaire


                #8
                Re : pour les défumeurs "à la dure"

                Envoyé par Mam Goudig
                J'ai fais les 2.
                Premiers arrêts avec des patch et dernier arret sans substitut

                Premier arrêt, j'ai arrêté 6 mois et j'ai un peu eu du mal physique et mental.J'ai eu une période dépressive durant cet arrêt.Bon au bout de quelques temps, tout est rentré dans l'ordre et j'ai eu le reste de ma défume sereine.
                Pourquoi avoir repris : pas dit non à une cigarette qu'on me proposait tout bêtement

                Dernier arrêt : j'en suis à 5 mois et malgré le fait que je n'ai utilisé aucun substitut, j'ai trouvé cette défume très sereine par rapport à la première.

                Est ce la méthode qui donne la réussite de la défume ou comment on voit la vie sans la vilaine
                gros bug là
                3 messages pour répondre, oulà!

                juste pour dire que je pense que tu as raison, c'est surement la manière dont on envisage notre vie sans elle le critère de réussite....
                pour ma part, 3e défume et toujours à la dure...je sais pas, y a un truc qui me retient avec substituts mais je ne sais pas quoi...
                aucun symptome depressif dans ta défume à la dure?

                arga aussi a raison, c'est mieux de prendre une pastille qu'une clope...
                A la trouille de se (re) lancer mais s'y prépare sérieusement
                Défume entre 1 et 3 mois en 2009 et 2011:
                Défume complète 9 mois de Août 2011 à Mai 2012

                Commentaire


                  #9
                  Re : pour les défumeurs "à la dure"

                  J'avais déjà ce lien.
                  Mais si ça t' intéresse , c'est une publication de inserm


                  "Cette découverte explique également pourquoi les substituts à la nicotine utilisés dans le sevrage tabagique sont inefficaces à long terme."

                  "Sans être associée à certains composants du tabac, la nicotine n'est pas addictive."

                  "80 % des utilisateurs de patchs à la nicotine recommencent à fumer"
                  http://www.inserm.fr/espace-journali...s-nicotiniques

                  J'ai commencé avec des patchs 21 mg et au bout de 15 jours après un oubli .
                  J'ai plus rien pris .
                  Là je ne suis pas sur une bonne pente alors je reprends des pastilles à la nicotine que j'aime assez à cause de l'effet flash dans le cerveau.
                  Tu vois je suis juste un peu drogué et ou ce là me mènera?

                  Commentaire


                    #10
                    Re : pour les défumeurs "à la dure"

                    super ton lien blue berry...exactement ce que j'avais envie de lire...
                    bon je crois que prochaine crise = pastille...et si trop forte, inhaleur...je les ai avec moi de toute façon, ce sera mieux que de craquer à nouveau.
                    A la trouille de se (re) lancer mais s'y prépare sérieusement
                    Défume entre 1 et 3 mois en 2009 et 2011:
                    Défume complète 9 mois de Août 2011 à Mai 2012

                    Commentaire


                      #11
                      Re : pour les défumeurs "à la dure"

                      Oui il vaut mieux...
                      Je fais partie de ces fumeurs à la dure, car je trouve ça un peu inutil d'arreter une drogue pour la remplacer par une autre, ou du moins une autre forme...
                      Maintenant, comme dit Arganoma, quitte à se droguer, autant le faire sans combustibles.
                      Ex-fumeur. Méditant bouddhiste en devenir.

                      Commentaire


                        #12
                        Re : pour les défumeurs "à la dure"

                        J'ai arrêté sans substitut, et ça s'est plutôt bien passé. Je ne voulais pas être dépendant d'autre chose, j'avais déjà essayé avec des chewing-gum et si le geste n'est pas le même , j'étais toujours en attente de quelque chose.
                        Bye-bye la clope le 1/12/2010

                        Commentaire


                          #13
                          Re : pour les défumeurs "à la dure"

                          Je discutais hier soir avec ma copine, (qui est interne en pneumologie, (oui, veinard je suis)), au sujet de la cigarette, car elle a une collégue dont le copain essaye également d'arreter. Et je me faisais la réflexion que là ou sont intéressants les substituts, c'est à court/ très court terme, histoire de rendre le sevrage moins douloureux, et de ne pas craquer pendant les premiers jours et à la rigueur jusqu'à la deuxieme semaine ! En ce sens, les substituts semblent plutôt efficaces.
                          N'oublions pas qu'il y'a sevrage tabagique, et sevrage nicotinique, (le goudron par exemple, potentialise la dépendance à la nicotine.)
                          Ex-fumeur. Méditant bouddhiste en devenir.

                          Commentaire


                            #14
                            Re : pour les défumeurs "à la dure"

                            J'ai arrêté "à la dure" pas vraiment par choix mais à cause d'une situation particulière (je vis dans un pays où les subtituts sont absolument hors de prix alors q les cigarettes sont bon marché). Ca ne m'a pas semblé si difficile. En fait la première semaine oui, puis on ressent le manque physique encore deux semaines environ mais ça ne fait pas mal ni rien.

                            Pour moi en fait prendre des substituts ou n'importe quelle aide OUI mille fois OUI si ça nous aide. Mais le vrai combat contre le tabac se fait par le mental, c'est psychologique, c'est apprendre à ne plus fumer, apprendre à être heureux sans fumer, ça se contruit et aucun médicament ne peut le faire à notre place.

                            Il faut du temps, de la confiance, des encouragements, parfois il faut s'y reprendre à plusieurs fois, il faut de la patience et du courage, mais je SUIS CERTAINE que c'est possible et que c'est pour être MIEUX.

                            L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir mais à le permettre. - St Exupéry

                            arrêt tabac: 10/11/2010

                            Commentaire


                              #15
                              Re : pour les défumeurs "à la dure"

                              Je viens ajouter mon point de vue de défumeuse à la dure^^

                              J'ai arrêté de fumer deux fois, et j'ai repris une fois...C'est donc ma deuxième vraie tentative, et bien entendu, c'est la bonne!!!

                              Les deux fois, la décision de l'arrêt a été réfléchie longtemps à l'avance, en ce sens que je me disais "Bon, il va falloir arrêter. Quand, j'en sais rien, mais je sais qu'il va falloir arrêter". Et ça a pris à chaque fois des mois entiers, avec des jours obsessionnels, et des jours où l'idée ne m'effleurait même plus.

                              Et puis un jour parmi les autres, après ces mois là, et c'était le bon jour, allez savoir pourquoi. J'étais prête. En fait, je crois que je commence un sevrage psychologique tout en continuant à fumer. J'arrive, me semble-t-il, à me persuader de l'inutilité du fait de fumer, tout en continuant à fumer encore quelques temps...

                              Le fait d'avoir éteint ma dernière cigarette il y a quelques jours (à vrai dire je ne suis même pas sûre du premier jour sans cigarette tant il est devenu évident que j'allais défumer^^) ne m'est du coup pas pénible. Parce que cela fait longtemps que j'y pense, et que je sais que je vais y venir.

                              C'est donc pour moi une méthode douce. Je suis absolument consciente de la difficulté que représente l'arrêt du tabac pour tous. Pour ma part, ce ne sont pas les premiers mois qui sont difficiles. Je sais qu'il y aura un moment où j'aurai l'impression d'être plus forte que la clope, et que je peux bien m'autoriser à en fumer une, comme ça, juste pour en être bien convaincue... Sauf que je risque de reprendre à ce moment-là, comme la dernière fois!!!

                              C'est pernicieux!

                              Les substituts nicotiniques, ils me paraissent inutiles quant à eux, dans le sens où du coup, on se libère de la cigarette, mais on entretient sa dépendance nicotinique plus longtemps que prévu... Mais je comprends très bien que cette aide soit indispensable pour certaines personnes, qui n'ont pas envie d'être lâchés sans filet de sécurité dans cette difficile aventure de l'arrêt tabagique...

                              Mille fumeurs, mille défumes, mille façons de concevoir la vie avec et sans clope. A la dure, avec substituts, hypnose ou que sais-je, la bonne méthode est celle que l'on choisit...
                              Arrêt tabac 30 mars^^

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X