Annonce

Réduire
Aucune annonce.

En cas de faux pas :-(

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    En cas de faux pas :-(

    AVOIR SON PLAN D’URGENCE POUR LA GESTION D’UN FAUX PAS

    Henri-Jean AUBIN - Centre de Traitement des Addictions



    Quelles sont les conséquences d’une première cigarette venant entacher une période d’abstinence ? Le plus souvent cette première cigarette, plutôt que de réduire durablement le besoin de fumer, l’augmente au contraire. Chez la personne qui avait décidé de s’arrêter et qui a fait des effort pour s’y tenir, cette première cigarette provoque une baisse de la confiance en soi, éventuellement accompagnée d’un sentiment de honte ou de culpabilité.

    Tous ces éléments concourent à réduire la capacité du sujet à mobiliser ses ressources personnelles pour s’en tenir à ce faux pas (effet de violation de l’abstinence). Il y a donc risque de perte de contrôle puis de rechute.
    Parfois, au contraire, la première cigarette est banalisée dans un contexte de confiance en sa capacité de contrôle. A ce moment, il y a risque de répétition, même espacée, puis de rechute.

    Une idée largement répandue est que la rechute est inéluctable après une première cigarette. Cette seule idée interdit bien évidemment la mobilisation de toute ressource pour s’en tenir à un faux pas. Bien que le risque de rechute, après une première cigarette, soit élevé, il n’est cependant pas à 100 %. Il y a bien évidemment moyen de circonscrire cette cigarette ou cet épisode à un faux pas.

    Il y a un discours délicat à tenir, qui permet de dédramatiser l’éventualité d’une reprise de cigarette, avec la possibilité de revenir immédiatement vers l’abstinence, tout en proscrivant l’idée de reprendre malgré tout une cigarette, ce qui induirait un risque important de rechute.

    Une gestion réussie de la situation à risque induit un renforcement de l’abstinence par augmentation de la confiance en soi et amélioration de ses compétences. En revanche, en cas de gestion défaillante et de reprise de cigarettes, il faut analyser la chaîne d’événements et de pensées qui ont conduit à la reprise du tabac et chercher quelle stratégie plus efficace aurait pu être adoptée.

    Comment faire face à une reprise de tabac ?- ne pas dramatiser
    - se débarrasser du tabac
    - Lutter contre les sentiments de culpabilité ou de dévalorisation
    - Demander de l’aide à une personne soutenante
    - Prendre un rendez-vous avec son tabacologue.

    Que peut faire l’interlocuteur ?- Déculpabiliser
    - Encourager
    - Faire parler des bénéfices de l’abstinence
    - Faire parler des inconvénients de fumer
    - Aider à programmer des activités (de plaisir ou sportives)

    #2
    Re : En cas de faux pas :-(

    bonjour,

    ben ça alors, c'est dingue. Au 14ème jour d'abstinence totale, j'ai fumé une cigarette il y a 20 minutes. J'allume mon ordi et sur quoi je tombe ? ce post.
    Je ne culpabilise pas, je ne me considère pas pour une merde pour cela, je me dis simplement que c'était idiot et que le plaisir ressenti était de bien courte durée.

    arcenciel.

    Commentaire


      #3
      Re : En cas de faux pas :-(

      Envoyé par arcenciel
      bonjour,

      ben ça alors, c'est dingue. Au 14ème jour d'abstinence totale, j'ai fumé une cigarette il y a 20 minutes. J'allume mon ordi et sur quoi je tombe ? ce post.
      Je ne culpabilise pas, je ne me considère pas pour une merde pour cela, je me dis simplement que c'était idiot et que le plaisir ressenti était de bien courte durée.

      arcenciel.
      C'est la synchronicité (voir C. Jung)

      Commentaire


        #4
        Re : En cas de faux pas :-(

        Envoyé par Calvin
        C'est la synchronicité (voir C. Jung)

        Calvin


        arcenciel

        Commentaire


          #5
          Re : En cas de faux pas :-(

          Comment avez-vous géré votre faux-pas ?

          Commentaire


            #6
            Re : En cas de faux pas :-(

            Envoyé par Calvin
            Comment avez-vous géré votre faux-pas ?
            En répondant préventivement à l'envie par un « Faut pas ! »

            Bref, un peu plus de 15 jours d'arrêt, et pas un seul accident... pourvu que ça dure !

            Commentaire


              #7
              Re : En cas de faux pas :-(

              Durant le sevrage, à n'importe quel moment, de faible ou forte, nous serons confrontés à des crises qui nous font risquer de glisser ou de glisser....
              Je suis tou t à fait d'accord avec toi Calvin,
              Il nous faut garder les avantages et les inconvénients de cette M..., soupoudré d'aide du forum.
              J'en prends vraiment conscience car je reviens de loin ..... (j'ai pas craqué)

              Commentaire


                #8
                Re : En cas de faux pas :-(

                Envoyé par Didia
                (j'ai pas craqué)
                Cré fier de toi Didia. Puis relis les termes de ton contrat hein, sinon, je viendrai te tirer les pieds pendant la nuit

                Commentaire


                  #9
                  Re : En cas de faux pas :-(

                  Bonjour,

                  Tout à fait d'accord avec toi. 8 jours d'arrêt et l'envie est toujours là. Je pense quelques fois à calmer l'envie par une cigarette et puis je me résonne en me disant que j'avais pris une décision que je devais mener jusqu'au bout : NE PLUS FUMER. est-ce possible ? On verra bien.
                  De toute façon, je ne me fais de fausses idées car dans mon entourage, les personnes qui ont arrêté depuis longtemps (4 ans) ont toujours envie de fumer.



                  Envoyé par Calvin
                  AVOIR SON PLAN D’URGENCE POUR LA GESTION D’UN FAUX PAS

                  Henri-Jean AUBIN - Centre de Traitement des Addictions



                  Quelles sont les conséquences d’une première cigarette venant entacher une période d’abstinence ? Le plus souvent cette première cigarette, plutôt que de réduire durablement le besoin de fumer, l’augmente au contraire. Chez la personne qui avait décidé de s’arrêter et qui a fait des effort pour s’y tenir, cette première cigarette provoque une baisse de la confiance en soi, éventuellement accompagnée d’un sentiment de honte ou de culpabilité.

                  Tous ces éléments concourent à réduire la capacité du sujet à mobiliser ses ressources personnelles pour s’en tenir à ce faux pas (effet de violation de l’abstinence). Il y a donc risque de perte de contrôle puis de rechute.
                  Parfois, au contraire, la première cigarette est banalisée dans un contexte de confiance en sa capacité de contrôle. A ce moment, il y a risque de répétition, même espacée, puis de rechute.

                  Une idée largement répandue est que la rechute est inéluctable après une première cigarette. Cette seule idée interdit bien évidemment la mobilisation de toute ressource pour s’en tenir à un faux pas. Bien que le risque de rechute, après une première cigarette, soit élevé, il n’est cependant pas à 100 %. Il y a bien évidemment moyen de circonscrire cette cigarette ou cet épisode à un faux pas.

                  Il y a un discours délicat à tenir, qui permet de dédramatiser l’éventualité d’une reprise de cigarette, avec la possibilité de revenir immédiatement vers l’abstinence, tout en proscrivant l’idée de reprendre malgré tout une cigarette, ce qui induirait un risque important de rechute.

                  Une gestion réussie de la situation à risque induit un renforcement de l’abstinence par augmentation de la confiance en soi et amélioration de ses compétences. En revanche, en cas de gestion défaillante et de reprise de cigarettes, il faut analyser la chaîne d’événements et de pensées qui ont conduit à la reprise du tabac et chercher quelle stratégie plus efficace aurait pu être adoptée.

                  Comment faire face à une reprise de tabac ?- ne pas dramatiser
                  - se débarrasser du tabac
                  - Lutter contre les sentiments de culpabilité ou de dévalorisation
                  - Demander de l’aide à une personne soutenante
                  - Prendre un rendez-vous avec son tabacologue.

                  Que peut faire l’interlocuteur ?- Déculpabiliser
                  - Encourager
                  - Faire parler des bénéfices de l’abstinence
                  - Faire parler des inconvénients de fumer
                  - Aider à programmer des activités (de plaisir ou sportives)

                  Commentaire


                    #10
                    Re : En cas de faux pas :-(

                    je t'atends !!!!!

                    Commentaire


                      #11
                      Re : En cas de faux pas :-(

                      Une brochure du fameux site suisse http://www.stop-tabac.ch sur ce sujet :

                      J'ai recommencé à fumer

                      Commentaire


                        #12
                        Re : En cas de faux pas :-(

                        hop

                        Commentaire


                          #13
                          Re : En cas de faux pas :-(

                          Calvin tu le mérites bien

                          J'ai tout simplement pris bonne note de ton PLAN D’URGENCE POUR LA GESTION D’UN FAUX PAS au cas ou ? je ne manquerais pas de venir le relire

                          Amicalement

                          Envoyé par Calvin
                          hop

                          Commentaire


                            #14
                            Re : En cas de faux pas :-(

                            Ah, il est bien ce forum décidément ... Au fait salut à toi virginia, et bienvenue chez nous - c'est cool je me sens chez moi maintenant

                            Moi quand j'ai très envie, ce qui arrive assez souvent, c'est que mon 4 ème jour, je pense à ma pince à linge : c'est très sérieux :
                            Imaginez ça : la cigarette était mon amie, elle m'accompagnait partout, me rassurait, tout ça. Je l'ai quittée (snif), et j'ai élu une pince à linge à la place , c'est à dire un objet ordinaire, dont personne ne se soucie, perdu parmi des dizaines de congénères , anonyme ... piètre condition !
                            Et cette petite pince à linge est devenue une béquille, je la tripote pour pas craquer, j'en parle (la preuve), bref, elle s'est mise à EXISTER !
                            Si je lâchais, si je rechutais, elle retomberait dans le néant, et je peux pas lui faire ça, vous comprenez, maintenant je me sens responsable !

                            Vous comprenez pourquoi j'aime Miyasaki (cf mon avatar Totoro) !!!
                            bisous nina

                            Commentaire


                              #15
                              Re : En cas de faux pas :-(

                              Re Salut Nina

                              Ta petite histoire de pince à linge me touche beaucoup, je n'ai encore élu aucun objet pour l'instant, pas besoin sûrement.

                              Moi aussi, la c.............. depuis de nombreuses années c'était mon amie, ma seconde peau, partout ou j'allais, elle me suivait, sans elle, je n'étais rien, j'étais perdu.. Ma béquille actuellement c'est vous, c'est ATOUTE >> car je veux m'en sortir. Trop bête que ce soit la maladie qui me fasse prendre conscience que ma meilleure amie était un poison.

                              Mais j'aime déjà ta petite épingle à linge protège la bien

                              bizzzzzzzzz et bonne continuation

                              Envoyé par nina
                              Ah, il est bien ce forum décidément ... Au fait salut à toi virginia, et bienvenue chez nous - c'est cool je me sens chez moi maintenant

                              Moi quand j'ai très envie, ce qui arrive assez souvent, c'est que mon 4 ème jour, je pense à ma pince à linge : c'est très sérieux :
                              Imaginez ça : la cigarette était mon amie, elle m'accompagnait partout, me rassurait, tout ça. Je l'ai quittée (snif), et j'ai élu une pince à linge à la place , c'est à dire un objet ordinaire, dont personne ne se soucie, perdu parmi des dizaines de congénères , anonyme ... piètre condition !
                              Et cette petite pince à linge est devenue une béquille, je la tripote pour pas craquer, j'en parle (la preuve), bref, elle s'est mise à EXISTER !
                              Si je lâchais, si je rechutais, elle retomberait dans le néant, et je peux pas lui faire ça, vous comprenez, maintenant je me sens responsable !

                              Vous comprenez pourquoi j'aime Miyasaki (cf mon avatar Totoro) !!!
                              bisous nina

                              Commentaire

                              Unconfigured Ad Widget

                              Réduire
                              Chargement...
                              X