Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Merci pour ce moment...

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    [QUOTE=SENCHA;n8565740]Hello Atoute,

    Kote,

    tu pensais à quoi ? Amen:proste

    Sencha.

    Pour KOKOTE :




    kote,

    je compare pour un abstinent l'alcool pareil a une bactérie ou un virus endormi, qui attend tapis dans le noir une émotion, un vertige de
    solitude, enfin tu vois un drôle de ressenti, pour annihiler parfois 10 ans d'abstinence, mais comme tu as le sens de la réalité et de l'effort permanent de te résonner, je pense que tu ne replongeras pas!!!

    mille fois biz !
    ps: puisque le zizi est végane,je puis me permettre
    Dernière modification par kote a losse!, 20/01/2019, 12h00. Motif: me sui fait un café, entre 2

    Commentaire


      Coucou Sencha, j'espére que ta nouvelle vie te permet d'être un peu plus détendu, bonne journée
      arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

      Commentaire


        Hello !
        Envoyé par Sencha
        Et pour en revenir au coeur de notre sujet, l'alcool, je dirais que je n'en ai plus besoin. Mais j'en ai parfois envie. Et c'est assez troublant, parce que c'est ce non-besoin qui réfrène cette relative envie.
        Envoyé par Ronald
        tiens, pour moi ce fut parfois le contraire : le non besoin d'alcool en état de sobriété m'a parfois leurré en me faisant croire à la continuation du non besoin, de la maîtrise, si j'en goûtais un peu... et m'a même déjà rendu l'envie au point d'être à un poil de prendre "un" verre… de blanc pour accompagner des huitres pour illustrer avec un souvenir précis
        Pareil que Ronald, c'est ce non-besoin qui a produit, non pas l'envie mais l'idée, comme pour revenir, hors de toute nécessité immédiate, simplement parce que cela semblait possible, à une espèce de normalité. Moi, j'y ai cédé. Le truc dingue : boire justement parce que tu n'en as pas envie ! Ce qui indique donc (quel "raisonnement" !!!) qu'il n'y a aucun danger et ce qui, même, va le prouver ! Pas beau, ça, comme piège ?
        En fait, je me trompais: il y a une normalité de l'abstinence.
        Nous ne sommes pas des buveurs lambda devenus anormaux et qui le resteront. Nous sommes devenus des abstinents normaux.

        Le séisme que tu traverses t'oblige à bâtir une nouvelle vie, c'est-à-dire ta nouvelle normalité.
        C'est toi qui décides des règles que tu vas donner à l'état que tu constitues à toi seul et dans lequel tu es souverain. C'est toi qui écrit les textes de loi de cet empire-là, ta vie. Dès l'instant que tu te rends compte que c'est toi qui les écrits, tu ne peux plus penser qu'ils sont subis, ils ne relèvent plus de l'Interdit. Ils sont ta Loi, telle que toi-même l'a édictée.

        Un truc que j'ai compris : ça. Un autre, plus intéressant :
        "Those who don't believe in magic will never find it." Lewis Carroll

        Commentaire


          Salut Alice,

          J'ai bien conscience de ce piège...

          Et j'ai du mal a expliquer, pourquoi ?, alors que je suis dans une phase où je n'ai pas (ou peu) de moments où l'alcool se présenterait comme une solution de soulagement dans mon esprit, pourquoi cette envie ne se transforme pas en acte. Peut-être parce que justement je sens le piège tendu par mon cerveau ?

          A chaque fois que je suis dans la "presque" organisation du premier verre, à chaque fois se mettent à re-défiler dans mon esprit les raisons de ne pas re-boire et toutes les libertés gagnées par l'abstinence.

          Peut-être que j'ai peur du tout ou rien. Peut-être que le petit ange est, chez moi, bien plus armé que mon petit démon...

          Et pourtant, comme tu le dis si justement, Alice, en mon domaine je suis le roi.

          Je retiens cette "normalité de l'abstinence". Belle image.

          Je me dis même qu'il n'y a pas beaucoup de buveurs "normaux". Parce que l'alcool, on aime ou on déteste (un peu comme Houellebecq) et que beaucoup de buveurs sont sur le fil du rasoir et d'autant plus, avec les années qui passent. Nombreux sont des équilibristes qui s'ignorent.
          Et quelques uns, seulement, y sont insensibles.

          Puis il y a nous, les funambules qui ont perdu l'équilibre...

          Je crois que je n'ai pas encore fait le deuil de l'alcool, il me faut encore un peu de temps pour accepter cette normalité de l'abstinence.
          Pourtant, je m'y sens vraiment bien...

          Bises.

          Sencha.

          Commentaire


            Pour info Sencha :

            Moussa Nabati, psychanalyste et docteur en psychologie, vient de publier Réussir la séparation, pour tisser des liens adultes (Éd. Fayard).

            Selon lui, il semble que c'est comme selon moi :
            l'insupportable lié à la disparition de l'être aimé est toujours lié à une problématique créée par les défaillances affectives subies durant la petite enfance

            Tout comme l'addiction...

            "What a Wonderful World" Louis Armstrong

            Commentaire


              Merci Ronald, j'irai voir de plus près.

              Pour le moment, c'est la grippe qui m'assomme !

              Bises.

              Sencha.

              Commentaire


                Coucou Sencha, je me suis fait vacciner pour la 1 ère fois, je suis contente vu le nombre de grippeux, soignes toi bien
                arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

                Commentaire


                  Salut,
                  ca fait un moment que tu n’es pas passé cic, j’espère que tu t’en sors aussi bien que possible?
                  28-6-2012.
                  "On a deux vies. La deuxième commence quand on réalise qu'on n'en a qu'une" Confucius

                  Commentaire


                    Coucou Sencha, surtout n'oublies pas de te faire plaisir
                    arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

                    Commentaire


                      Bonsoir les amis.

                      Je vous lis de loin, sans intervenir.
                      Je vais aussi bien que possible.
                      Je ne suis pas un exemple pour les débutants en ce moment...Je suis dans une phase de test face au produit.
                      Trop de frustrations dans ma vie, je m'en suis enlevé une. J'avance à pas feutrés et sur mes gardes pour "vérifier" si il m'est possible de flirté avec l'alcool sans replonger dans les abîmes que j'ai connu, sans oublier la liberté gagnée ces presque quinze derniers mois.
                      Ce passage était "obligatoire" sur mon chemin. Je le sais et j'en avais parlé. Je n'ai ni honte, ni culpabilité. C'est ma décision et je ne me sens nullement le besoin de me justifier. Mais je vous dois un peu plus d'explications.

                      Pour faire simple, si l'alcool redevient une préoccupation du quotidien, quelque chose qu'il me faudra gérer, si je me retrouve à en abuser ou à l'utiliser de manière "anxiolytique", je repasserai en phase zéro. Je n'ai pas repris mon premier verre dans un état de manque ou de craving, je l'ai consommé à un moment où l'envie n'était pas présente. Parce que je commençais à me lasser de continuellement "hésiter", alors que je savais qu'il me faudrait ce test. Et je n'ai aucune envie de me prendre une cuite et surtout aucune envie de me laisser déborder par le produit.

                      Voilà, c'est à peu près tout. Je vous en parle parce que vous me posez la question et que je n'ai aucune envie de vivre dans le mensonge, surtout pas ici.
                      Je fais mon expérience et j'en tirerais les conclusions. Une semaine s'est écoulé, c'est court.

                      En attendant, je continu de vous lire.

                      Bises les amis.

                      Bonne soirée.

                      Sencha.

                      Commentaire


                        Bonsoir SENCHA,

                        Content d'avoir de tes nouvelles. Je conçois ta démarche et cette franchise t'honore. Tiens-nous au courant de cette expérience. J'avoue qu'elle m'intéresse.

                        A bientôt,

                        Commentaire


                          Bonsoir Sencha,

                          Ca fait un moment que ça se préparait, ce "test". Je n'y crois pas, je ne pense pas qu'au fond de toi, tu y croies non plus. Mais je connais ça. Ce ras-le-bol de lutter et l'idée que peut-être, après tout, ce sera possible de modérer, se faire croire à soi-même qu'on a "choisi" de reboire parce qu'il faut en avoir le coeur net, etc. Je suis passée par là plusieurs fois.

                          Donc, inutile de te dire en quoi ton expérience est vaine, puisque c'est ton expérience et que c'est à toi de la vivre.

                          Je te souhaites juste de trouver les ressources en toi pour te faire une belle vie.

                          La Mouette







                          Commentaire


                            Envoyé par La Mouette Voir le message
                            Bonsoir Sencha,

                            Ca fait un moment que ça se préparait, ce "test". Je n'y crois pas, je ne pense pas qu'au fond de toi, tu y croies non plus. Mais je connais ça. Ce ras-le-bol de lutter et l'idée que peut-être, après tout, ce sera possible de modérer, se faire croire à soi-même qu'on a "choisi" de reboire parce qu'il faut en avoir le coeur net, etc. Je suis passée par là plusieurs fois.

                            Donc, inutile de te dire en quoi ton expérience est vaine, puisque c'est ton expérience et que c'est à toi de la vivre.

                            Je te souhaites juste de trouver les ressources en toi pour te faire une belle vie.

                            La Mouette
                            Merci La Mouette
                            J'savais pas quoi dire à Sencha
                            J'espère que ça s'passera comme ça et qu'il n'a pas mis les pieds dans le premier cercle de l'enfer.



                            "What a Wonderful World" Louis Armstrong

                            Commentaire


                              Bon courage Sencha dans ce test. Donne nous de tes nouvelles quand même.

                              Commentaire


                                Je passe par là rapidement.

                                Merci pour vos commentaires.
                                Je vous tiendrais informé dans quelques temps.

                                Mais ce que j'ai décidé n'est pas le sujet de ce forum et ne doit donner aucune "mauvaise" idée...donc je ne m'étalerais pas sur ce que je vis. Mais je veux bien revenir vous en parler dans quelques temps si vous le souhaitez.

                                Ce que je peux simplement vous dire, c'est que "pour le moment" l'alcool ne fais pas partie de mes préoccupations quotidiennes et qu'au delà de 2 verres, la sensation ne me plait pas.

                                J'ai bien conscience de jouer avec le feux, mais comme je l'ai dit, passage obligé pour moi; ça passe sans avoir besoin de gérer ou bien je stoppe net l'aventure.

                                L'avenir me le dira. Là, c'est encore trop tôt.

                                Je vous embrasse les amis.

                                Commentaire

                                Unconfigured Ad Widget

                                Réduire
                                Chargement...
                                X