Annonce

Réduire
Aucune annonce.

rechute apres 3 ans

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    rechute apres 3 ans

    bonjour
    j'ai rechute apres 3 ans, et plus le moral forcement
    je pense refaire une cure de 10j en milieu medical,ca avait marche et la trouille, la honte d'avoir rechute

    je pense que ma rechute vient d'un fond d'anxiété, licenciement economique, 3 personne proches ayant des maladies, benone, enfin avec espoir, mais je suis comme une eponge, ca me touche

    j'ai repris le traitement en urgenge, 3 fois medicament par jour contre l'anxiété, mais ca me fatique intellectuellement, du mal a ecrire etc...
    j'espere trouver des conseils ici

    j'ai personne a qui parler car j ai honte de ma maladie par rapport aux amis

    merci

    #2
    Bonjour Paris, aucune honte a avoir l'important c'est de repartir tout de suite , si tu allais voir ton médecin pour commencer , il te faut des outilsn, tu sais que l'alcool au fond n'est pas la bonne réponse, tu connais la vie sans , tu sais qu'on se sent revivre, tu as les cartes en main,bonne journée
    arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

    Commentaire


      #3
      Bonjour.

      La règle des "seulement 24h à la fois" me semble faite justement pour réussir à retrouver le chemin même après un incident de parcours, toujours possible...

      Pas besoin d'avoir honte de ce qui est passé, c'est fait et on ne peut pas revenir en arrière. Et tu n'avais pas posé le verre pour être "grand" ou "fort" ou "beau" ou faire plaisir à ... mais pour toi, pour retrouver ta liberté.

      Courage, ici tu peux parler et trouver un peu de soutien, Ronald a raison de t'orienter vers ton médecin qui pourra t'aider aussi. Puisque tu as déjà cumulé trois ans de 24h c'est que tu es assez costaud pour le faire encore et reprendre le chemin.

      fred

      Commentaire


        #4
        Envoyé par paris2019 Voir le message
        bonjour
        j'ai rechute apres 3 ans, et plus le moral forcement
        je pense refaire une cure de 10j en milieu medical,ca avait marche et la trouille, la honte d'avoir rechute

        je pense que ma rechute vient d'un fond d'anxiété, licenciement economique, 3 personne proches ayant des maladies, benone, enfin avec espoir, mais je suis comme une eponge, ca me touche

        j'ai repris le traitement en urgenge, 3 fois medicament par jour contre l'anxiété, mais ca me fatique intellectuellement, du mal a ecrire etc...
        j'espere trouver des conseils ici

        j'ai personne a qui parler car j ai honte de ma maladie par rapport aux amis

        merci

        rechute...
        ...la trouille, la honte, l'anxiété, pas le moral…


        beaucoup d'entre nous ont connu ça,
        le savoir enlève peut-être un peu de ton isolement, de ta souffrance et de ton sentiment sans doute à la fois d'enfermement malsain et de menaces extérieures,
        de peur, de honte de sortir, de doute quant à ta capacité à te retrouver dans la sérénité et l'action…

        oui, comme a dit louva (et pas moi Rur…) fais d'abord une démarche médicale pour te rasséréner, et arriver à te voir et à voir ta situation de l'extérieur
        la première démarche doit être celle d'un détachement, il me semble, détachement vis-à-vis du produit alcool et de l'attraction alcoolique bien sûr mais aussi vis-à-vis de tous ceux qui t'entourent
        avant un rapprochement d'égal à égal

        N'hésite pas à dire ici tout ce qui te perturbe et à poser toutes questions,
        les seules vraies bonnes réponses, surtout, pratiques sont toutes en toi, mais un bon révélateur s'avère parfois nécessaire et presque toujours utile

        "What a Wonderful World" Louis Armstrong

        Commentaire


          #5
          merci à tous
          oui je vais redemander de l'aide medical
          seul j'arrive pas meme s il me reste des cachets qu'il avait demande

          j'avais fait 2 cure dans le passé de 10 jours, ça avait été reussi, ce que j'aimais c'etait le monde, parler, et le cote rassurant des medecins et infirmieres

          ensuite un suvivi

          mais recemment eu trop d'emotion apres coup, j'ai ete solide sur le moment, comme le licenciement mais c'est apres coup
          je me rappelle juste d'avoir repris juste un verre et la depuis une semaine j'arrive pas a arreter
          la bouteille passe en une journée
          et des angoisses
          j'ai aussi du mal a dire mes emotions, j'ai tendance a dire que ca va bien, forceent des qu il y a du monde je vais bien

          je souffre aussi de solitude sociale apres mon licenciement, et une separation avec une amie
          rester tout seul je deteste,, j'ai tendance a avoir des anxiete

          Commentaire


            #6
            Envoyé par paris2019 Voir le message
            merci à tous
            oui je vais redemander de l'aide medical
            seul j'arrive pas meme s il me reste des cachets qu'il avait demande

            j'avais fait 2 cure dans le passé de 10 jours, ça avait été reussi, ce que j'aimais c'etait le monde, parler, et le cote rassurant des medecins et infirmieres

            ensuite un suvivi

            mais recemment eu trop d'emotion apres coup, j'ai ete solide sur le moment, comme le licenciement mais c'est apres coup
            je me rappelle juste d'avoir repris juste un verre et la depuis une semaine j'arrive pas a arreter
            la bouteille passe en une journée
            et des angoisses
            j'ai aussi du mal a dire mes emotions, j'ai tendance a dire que ca va bien, forceent des qu il y a du monde je vais bien

            je souffre aussi de solitude sociale apres mon licenciement, et une separation avec une amie
            rester tout seul je deteste,, j'ai tendance a avoir des anxiete
            motivation supplémentaire pour toi : la pratique alcoolique te condamnerait à un isolement croissant et finalement à une solitude absolue, j'ai connu ça

            déjà en temps normal personne (ou c'est rare et pourquoi tenter le très difficile ou l'impossible ?) ne peut accomplir seul la première période de sobriété, alors avec ton double super coup dur, rupture affective et perte de job, ce serait surhumain et ce serait aussi t'imposer une épreuve inhumaine !
            Alors prends tous les soutiens, aides, accompagnements que tu peux : ici, mab, médecins, psys, sports, méditation, associations, tout ce qui n'est pas toxique est bon

            Et une journée avec ZERO alcool est une journée réussie quoique tu y aies fait ou pas fait par ailleurs

            "What a Wonderful World" Louis Armstrong

            Commentaire


              #7
              Bonjour

              Reprends toi de suite
              Vois medecin traitant deja
              Contacte groupe de paroles
              Va lire message prive
              je suis a ton ecoute
              Amities ssincères
              jojo
              http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=19872

              Commentaire


                #8
                Bonjour paris2019,

                Tout a été dit je crois : te reprendre immédiatement, médecin ou hospitalisation avec son aspect rassurant et martingale pour toi, puisque cela a fonctionné par le passé. Bref, mettre à distance le produit le temps de reprendre des forces morales et physiques. Reste positif : tu as arrêté 3 ans, combien peuvent s'en vanter ? Tu connais le chemin de l'abstinence. Il n'en sera que plus court.

                Bon courage,

                Commentaire


                  #9
                  Bonjour Paris
                  3 ans !!! Punaise, 3 ans !!!
                  tu peux être fier de toi et serein pour l avenir.
                  Tu as fait une entorse au contrat que tu t es fixé. Et alors ?
                  sans dire que tu en as le droit, je pense que tu t es donné une chance supplémentaire à réussir dans le chemin du sans

                  tu es certain de ne pas en vouloir et tu viens de voir ce vers quoi l alcool t emmène....

                  vers la merde.

                  regarde ce que tu fais en tenant autant de jours et en vivant libre et libéré !!

                  alors où est la honte ?

                  Tu n as pas le droit.

                  Commentaire


                    #10
                    Bonjour,

                    j'ai été abstinent pendant 9 ans et j'ai rechuté il y a 3 ans. Petit à petit, insidieusement.

                    Il me semble que justement, il faut arrêter de s'en vouloir et d'avoir honte. Ça ne changera rien et ça ne fait pas avancer le schmilblick.

                    Après 3 ans de yoyo (alcoolisation / abstinence / alcoolisation / abstinence) j'ai enfin posé le verre pour de bon.

                    D'une certaine manière, tout ça m'a appris pas mal de choses. C'est assez dingue comme on peut passer d'un état à l'autre : je m'en passerai jamais / pourquoi j'ai rebu on est tellement bien à jeun.

                    Au final, je te dis ce qu'on m'a dit. Pourquoi as tu arrêté il y a 3 ans et quelles étaient tes motivations profondes ?

                    Pour ma part, je n'avais rien réglé à ma première abstinence. J'ai «juste» arrêté car je sentais que j'en crèverai. Mais je n'ai pas cherché à creuser vraiment... donc patatra quand un vrai coup dur arrive...
                    On a mal alors on boit. Au bout d'un moment on a mal quand on boit et si on ne boit pas on est mal. Alors on reboit...

                    Commentaire


                      #11
                      Bonjour Paris 2019,

                      Je n'ai pas de conseil à te donner, avec 3 ans d'abstinence tu as forcément appris beaucoup de choses, sur toi et sur la vie.

                      La seule chose que je conçois, comme certains de nos petits camarades, et vu que tu t'aperçois rapidement que cette réalcoolisation (et non, rechute) est toxique pour toi, il faut reprendre rapidement ton destin en mains.

                      Peut-être plus facile à dire qu'à faire, car je suppose que l'on vit cela comme un échec.

                      Mais si échec il y a, ce n'est pas celui de l'abstinence, il me semble. L'échec, c'est d'avoir cru possible de pouvoir re-consommer de l'alcool et de s'apercevoir que cet alcool reprend le dessus.

                      Si j'étais à ta place...facile à dire...vu les circonstances anxiogènes et donc une utilisation anxiolytique de l'alcool...j'irais directement chez le toubib pour me faire prescrire un "vrai" médicament ayant cette vertu.

                      Voilà ma pensée en ce qui concerne tes doutes du moments.
                      Inutile de dire que ce fil m'intéresse particulièrement...

                      Bonne journée.

                      Tu as tout mon soutien.

                      Sencha.

                      Commentaire


                        #12
                        Bonjour Paris2019

                        Tout d'abord je voudrais te féliciter pour tes 3 années. Ce n'est par rien ! c'est même beaucoup. Bien sûr le fait de reprendre de l'alcool nous met le moral au plus bas. Mais souvent on apprend beaucoup de ces réalcoolisations et elles permettent d'apprendre encore sur soi et d'avancer. Rien n'est linéaire. Comme dit dans les messages, il n'y a ni honte ni culpabilité. C'est arrivé. Tout le chemin que tu as parcouru est le plus important. C'est cela qui compte, qui l'emporte sur le reste. L'échec serait sûrement de ne pas avoir tenté l'abstinence, de ne pas avoir ce courage que tu as eu en posant le verre. Mais certainement pas d'avoir eu des moments de faiblesses. Qui n'en a pas ? et pas besoin d'avoir des problèmes d'alcool pour ça. Ce qui compte c'est d'être venu en parler. Cela montre ton investissement et ton envie. C'est ce qui l'emporte haut la main. Bises.

                        Commentaire


                          #13
                          Comment vas tu? Bonne soirée
                          arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

                          Commentaire


                            #14
                            Bonjour à tous, et merci pour vos messages
                            Je reprends donc depuis aujourd'hui exactement le même traitement medicamenteux qu'en cure, sauf que ce sera servage ambulatoire comme ils appellent

                            Bon, c'est plus dur pour des gens comme moi qui aiment toujours voir des gens toute la journée, mais pour la cure en ce moment pas trop la force physique et psychologique de préparer le sac et de faire le trajet etc.. et puis c'est l'hiver, en été mes 2 cures faisaient vraiment "vacances" avec sortie en parc, groupes de parole, activité, jeux. Une fois rentré en cure l'envie m^de reboire avait disparu des la porte fermée et un sentiment de sécurité nul part retrouvé

                            Aujourd'hui j'ai bu pas beaucoup, 4 verres, demain j'espere zero et recommencer à faire des jeux fleches, des trucs comme ça pour oublier mes soucis à la maison

                            Merci à tous, je redonnerai des nouvelles, j'espere que d'ici 10 jours le manque physique aura disparu
                            J'ai juste l'impression qu'à domicile c'est plus dur le sevrage au début

                            L'antidépresseur compte aussi beaucoup, et je le reprends

                            Commentaire


                              #15
                              Bonjour,

                              Je ne pense pas que Paris2019 ait effectué sa cure en mode "club med". Dire que cela n'est pas étonnant qu'il ait rechuté est une phrase assez dure je trouve. La rechute hélas arrive à tout le monde. Je pense que durant les 3 ans d'abstinence il a accompli un travail sur lui-même, de part le fait même d'avoir cessé de boire. Un travail n'est jamais vraiment terminé, pour qui que ce soit. On apprend toute sa vie. Je pense qu'il prend sur lui même, il est venu en parler ici, il a des regrets. On le sait tous qu'un verre c'est déjà trop. Paris2019 parle à cœur ouvert, et explique qu'il a effectivement bu 4 verres. Il tente de nouveau l'abstinence et se trouve dans une phase difficile. Nous savons tous que ce n'est pas simple. Je pense qu'il a très certainement beaucoup de choses à nous apprendre sur sa longue période d'abstinence. 3 ans je trouve que c'est formidable. Il est dans une mauvaise passe, tout simplement. Bonne journée.

                              Commentaire

                              Unconfigured Ad Widget

                              Réduire
                              Chargement...
                              X