Annonce

Réduire
Aucune annonce.

rechute apres 3 ans

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    #46
    Bonjour paris2019,
    Poignant ton récit et je comprends, j'ai aussi connu ça à Paris, on te laisse crever sans un verre d'eau pendant des heures
    Je peux donner une ou deux bonnes adresses en Belgique mais en France je n'ai connu que ça une paire de mois :

    http://www.cliniquedequissac.fr/

    C'est cool, tu y es parfaitement libre, donc si tu n'es pas motivée, ça ne sert à rien qu'à passer une période de villégiature payée par la sécurité sociale et la mutuelle
    tu peux y rester aussi longtemps que tu le désires (quand j'y étais, y a une quinzaine d'années)
    tu as à ta disposition, sans aucune obligation, psychiatre, psy tout court, addictologue/alcoologue, musicothérapeute, thérapies de groupe, trainers physiques, …
    Les infirmiers adorent jouer au scrabble et la bibliothèque est bien fournie, super bistro avec terrasse dans les environs…

    Je n'ai rien bu pendant mon séjour et refusé les multiples offres de joints mais le jour même de ma sortie je me suis pété la gueule des jours (ou semaines ?) durant, je me souviens que j'étais interdit dans plusieurs bistros de Nîmes, long trou noir, quand je suis revenu à moi, j'étais dans une section fermée d'une clinique psychiatrique de Bruxelles, entouré de gens qui n'avaient plus rien d'humain (effets de la pratique alcoolique intensive à long terme pour la plupart), des gens comme on en voit jamais à la tv, en rue ou dans les lieux de soins accessibles aux visiteurs

    Ne va jamais jusque là, ce serait dommage car en général on ne revient jamais sur la terre des hommes mais on finit en-dessous et rapido

    Courage !
    Dernière modification par Ronald, 07/02/2019, 08h15. Motif: plein d'fotes
    "What a Wonderful World" Louis Armstrong

    Commentaire


      #47
      Code:
      [QUOTE=paris2019;n8572403]bonsoir à tous
      
      des nouvelles pour vous remercier
      
      je galere deppuis des jours avec 4 verres, rongé par l angoisse la deprime
      je me suis rendu pour la cure et plus de place, 8 heures d'attente, je sais pas comment j'ai fais pour rentrer, en plus le train a eu une panne
      Hello
      Je puis te comprendre
      Déjà pas facile de se remettre en selle pour redémarrer l'abstinence..
      Mais je pense que déjà avec un petit traitement pour te calmer de tes craintes ,celà pourrait te servir à redevenir un peu moins stressé de cette idée de
      re cure qui à la'ir de t'inquieter beaucoup
      ton médecin généraliste dit quoi ???
      Lui pourra t'aiguiller plus rapidement au bon endroit
      Il faut préparer une demande ,et puis au moment venu la cure t'appellera dès que disponibilité..
      En attendant il faudrait te sevrer ,pour arriver à rentrer en cure
      bon courage et tient bon ca ira , ce sont des crises d'angoisses ,j'ai pas mal connu cela aussi


      J'ai retrouvé ma liberté , et depuis je n'ai plus besoin de boire: Juillet 2008

      Commentaire


        #48
        D'accord avec rur@lcoolique, ne panique pas à ce point pour 4 verres, il y a rechute et Rechute. Si tu te maintiens à ces 4 verres en attendant la cure, tu ne cours pas grand danger. Et peut être peux-tu même passer à 2 verres, voire pas de verre du tout avec une petite prescription anxiolytique. Bon, c'est clair qu'il serait préférable de s'en tenir à l'abstinence, mais nous sommes tous humains, avec nos fragilités et faiblesses.

        Commentaire


          #49
          Bonsoir,

          je pense qu'une cure, pour être efficace, doit être préparée. Il faut distinguer
          - la cure de sevrage, qui peut se faire dans l'urgence et qui n'a pour but que de sauver provisoirement ton corps, qui dure une semaine et après bye bye;
          - et la cure plus longue, accompagnée par des professionnels en centre spécialisé, qui t'aidera à soigner ton esprit, ton âme, et te préparera à la sobriété durable.

          Ton médecin peut t'aider à la préparer.
          Si tu lui en parles...

          René
          Bonjoir Atoute ! Prudence : rien de tel que les petits remontants pour descendre bien bas.

          Commentaire


            #50
            Bonjour.

            Ayant changé de généraliste il y a à peine deux ans, je n'avais pas osé lui parler de mon problème. Je l'ai fais, en couragé après ma visite à l'ANPAA, et elle a été très simple, sans condescendance ni morale déplacée...

            La honte est une barrière que l'on se met, les professionnels de santé le savent, aussi.

            Bon courage.

            fred

            Commentaire


              #51
              Bonjour????
              allez zou :
              4 verres, 3 bouteilles, vin, vodka, bière, tu t en fouts. Ton perturbateur (l alcool) yta piégé...

              je reprends une image qu on m a donné en cure :
              ton cerveau c est comme un tableau de bord d une voiture....
              un témoin s était allumé il y a quelque temps... tu as refusé de le voir... et forcément tu n en as pas tenu compte...
              (Ou pas pu quoi....pas le temps, pas l argent, pas la tête)

              pourtant c était un avertissement de danger, de risque....

              ben..à force..... d un coup la voiture s arrête. Heureusement rien de grave....

              (on va dire panne sèche). Ça aurait pu être pire (imagine les plaquettes de freins .... ) tonneau(x), fossé, MUR.

              ttu fais quoi dans ces cas là ?
              tu emmènes ta voiture chez le garagiste.... pas chez un fromager.

              a chacun son métier.

              Si souci de la vie on se tourne vers un pro...

              c est pour ça que tu es un moins que rien ?

              ca arrive à tous les mortels. Alcooliques, garagistes, peintres en bâtiment, intellectuels, progressistes, fainéants (la liste est longue)

              alors ta voiture c est ton corp.
              la caisse est fourbe et c est un gouffre à fric.
              alors lorsque tu conduis (tu peux aller à 240 ou à 50), garde bien un œil bienveillant sur ton tableau de bord.

              apres diagnostique la voiture sera réparé, si tu la laisse au bord de la route elle sera volée ou vandalisée.

              l alcool ce c..... vandalise et vol.

              vas chez le garagiste. C est le moment de la révision des 3000.????

              pour nous alcoolique on doit prendre conscience de ce tableau de bord.

              si tu veux j ai sur le Rhône Alpes de très bonnes adresses de pro.
              pas voleurs, mais capable de te faire un bon diag.

              a bientot
              nicolas



              Commentaire


                #52
                Hello

                Je crois qu'il faut faire la part des choses entre «ré alcoolisation» et rechute.

                La rechute s'installe insidieusement, dans la longueur. Au fil de nombreuses «ré alcoolisations». Le problème de la ré alcoolisation est qu'elle doit être à la fois déculpabilisée et en même temps, pas négligée.

                Lors de ma première abstinence je me contentais de me dire «non». Tout à la volonté. Ça a tenu quelques années mais quand un événement vraiment difficile arrive dans la vie, ça peut craquer.

                On m'a conseillé (bien que ça m'emmerde profondément) de me demander plutôt «pourquoi». C'est pénible car chaque craving donne lieu à un nombrilisme misérabiliste.

                Mais ça marche. Et ce qui est intéressant je trouve c'est de voir que bien souvent les envies arrivent à cause de choses assez futiles sommes toutes.

                ​​​​
                On a mal alors on boit. Au bout d'un moment on a mal quand on boit et si on ne boit pas on est mal. Alors on reboit...

                Commentaire


                  #53
                  j ai revu mon medecin aujourdhui

                  vitamines, xanax et deroxat en antidepresseur

                  il me reste un mois pour guerir completement

                  Troisieme licenciement depuis 2008 (jamais pour des raisons personnelles) et des consequences sur le moral et perdu la femme que j'aimais, un homme un chomage fait pas rever, je suis au chomage depuis decembre, un mois apres je rebuvais

                  mon ex femme reste amie, ca m aide

                  vous aussi

                  je souffre de pas savoir dire mes sentiments, ne jamais se plaindre, et des fois je craque

                  merci a vous

                  Commentaire


                    #54
                    Depuis quelques jours je tourne à 3 verres et demi + la batterie de medicaments.

                    Je n'avais plus le souvenir que le sevrage etait aussi difficile, j'attend le declic pour demain, je verrai

                    merci pour les adresses, je regarderai

                    Commentaire


                      #55
                      Toujours aussi désespérant niveau sevrage alcool: 3 à 4 verres par jour pour trouver de l'énergie ou courage pour des tâches à faire
                      Par contre l'anxiete, la fatigue, la depression diminue avec les medicaments et beaucoup d'eau
                      Demain sera un autre jour comme on lit souvent ici

                      Commentaire


                        #56
                        Et aucun, aujourd'hui, juste une heure après l'autre, pour ne pas "doublonner" avec les médocs...

                        Courage

                        fred

                        Commentaire


                          #57
                          Envoyé par paris2019 Voir le message
                          Depuis quelques jours je tourne à 3 verres et demi + la batterie de medicaments.

                          Je n'avais plus le souvenir que le sevrage etait aussi difficile, j'attend le declic pour demain, je verrai

                          (…)

                          ]j ai revu mon medecin aujourdhui

                          vitamines, xanax et deroxat en antidepresseur

                          il me reste un mois pour guerir completement

                          (…)

                          mon ex femme reste amie, ca m aide (sûr ?)

                          vous aussi (euh…)

                          je souffre de pas savoir dire mes sentiments, ne jamais se plaindre, et des fois je craque
                          J'ai mal pour toi : un sevrage, à la fois alcoolique et sentimental, qui est n'est que demi sevrage c-à-d qui n'est pas un sevrage, c'est un cauchemar, une flagellation continue, un martyre volontaire, une torture auto-infligée

                          et en t'empêchant de - ou en ayant personne pour - te lâcher à exprimer librement tout ce que tu éprouves en plus !!!

                          Mais nom d'un schtroumph, et ça t'étonne de craquer ? Mais qui ne craquerait pas à ta place ???
                          un zombie ou un psychopathe dénué de sensibilité ptèt
                          ce que tu n'es pas donc
                          ouf !




                          "What a Wonderful World" Louis Armstrong

                          Commentaire


                            #58
                            Coucou , as tu appelé le CSAPA, juste pour parler(ils vont pas te juger, meme si tu n'es pas tout à fait prêt à arreter), au contraire ils sont pour nousbonne journée
                            arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

                            Commentaire


                              #59
                              Bonjour,

                              J'ai enfin réussi à me passer d'alcool pendant une journée, et la suivante aussi. La récompense est que ça va mieux. Je dois éviter au maximum les émotions pour les jours suivants et faire effectivement un suivi.
                              J'ai aussi l'impression que mes medicaments marchent mieux sans aucun alcool.
                              Merci à vous tous, je vous donnerai des nouvelles bientôt
                              Portez vous bien.

                              Commentaire


                                #60
                                Bonnes nouvelles !

                                L'important c'est juste aujourd'hui. C'est bête, mais ça fonctionne plutôt bien. Bon courage, un jour à la fois

                                Et même un suivi léger, comme j'ai à l'ANPAA locale, apporte une aide précieuse. Les pro. sont vraiment formés et connaissent bien nos problèmes, savent "lire" les réactions, même entre les lignes, et ne sont surtout pas dans une posture culpabilisante. Essaie, si tu peux.


                                Dernière modification par rur@lcoolique, 19/02/2019, 21h25. Motif: posté trop vite

                                Commentaire

                                Unconfigured Ad Widget

                                Réduire
                                Chargement...
                                X