Annonce

Réduire
Aucune annonce.

j arrive besoin qu'on m aiguille...

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    j arrive besoin qu'on m aiguille...

    bonjour j arrive sur le forum car j'ai un souci avec l alcool et jai besoin d en parler de faire quelque chose. car ça ne va pas bien
    est ce que vous pouvez me dire où poster ? où trouver de l aide ? suis je au bon endroit
    est ce qu'il y a quelqu un ?...

    #2
    Bienvenue.

    Tu es au bon endroit. Raconte-nous un peu ton soucis, nous sommes tous concernés, ici. Et en t'inscrivant tu as fait un premier pas important vers la libération de la parole. Personne ne jugera tes "horreurs" non plus, donc raconte librement.

    @+

    fred
    fred

    Commentaire


      #3
      Tout es dit. Tu es vraiment au bon endroit, pour pouvoir échanger librement sur la question.

      Commentaire


        #4
        merci...
        voilà ... ben je pense être alcoolique hélas...
        je sais pas si on raconte tout ou quoi...
        mais bon en gros jai 35 ans une vie d excès en tous genres derrière moi
        sauf que j avais toujours réussi plus ou moins à gérer l alcool et puis la je sens que ça m échappe...
        je suis mère de 2 enfants et en fait je crois que l alcoolisme au quotidien coïncide avec leur arrivée...
        trop exténués par eux, trop dur d être mère.
        suis tombée amoureuse du vin blanc pour le courage et la fraîcheur quil m apporte et parce qu'il m empêche de tomber en dépression totale...
        et le souci et que ça fait 4 ans que je bois
        de plus en plus
        et j'ai compris que c'est certainement ce qui fait que je deviens de plus en plus irritable anxieuse violente...
        une impression d'être à moitié dans ma vie à moitié dans mon verre

        je suis allée sur le forum des aa et on m a virée on m a fait comprendre qu en gros je montrais pas assez ma motivation à arrêter

        du coup jai pris un medoc mais l ai très mal vécu ai du aller aux urgences effets secondaires au max

        du coup je dis au psy que ça va que je bois que 3 ou 4 verres par soir il me dit tant que ça n augmente pas ça va...

        mais je sais que ça ne va pas
        car je ne pense qu à ça
        et l idée d arrêter me fout l angoisse de malade je peux pas
        la c'est l heure ou j ai déjà bu 5 verres et je suis mal
        j aime mon verre frais et plein

        et je ne peux rien dire d autre
        je ne sais pas quoi faire
        faut il arrêter complètement
        si oui comment
        réduire ? si oui comment ?
        rien d autre ne me fais plaisir
        je me force pour tout sauf pour boire
        et je dois me forcer à m arrêter ?

        Commentaire


          #5
          je précise que c'est l heure ou j ai déjà bu 5 verres normalement
          mais que je n ai pas bu
          à la place je suis allée loin du frigo et je me suis mise en ligne
          et la j écris à jeun

          Commentaire


            #6
            Re.

            Il y a longtemps, sur le forum AA ? Il y a plusieurs groupes, donc on ne s'est peut-être pas croisé là-bas... Pas de stress, tu peux voir ma présentation ici, rapport aux AA

            Pour ce qui est de réduire, je n'y crois pas. D'autres développeront certainement, je dois filer.

            @+

            fred
            fred

            Commentaire


              #7
              là, il y a un ou deux mois
              quelle présentation ? je ne vois pas

              Commentaire


                #8
                Là ( trouvable aussi en cliquant sur le pseudo) :

                https://forum.atoute.org/forum/conf%...00b-isol%C3%A9
                fred

                Commentaire


                  #9
                  merci
                  oui en dehors du côté catho dont tu parles moi j'ai surtout pas compris pourquoi si on est pas abstinent on ne peut exister dans cette "communauté"
                  bref peu importe mais du coup on arrive sur les forums Que quand on a déjà arrêté ??
                  personne ne boit ici?
                  Fred tu as arrêté quand?...

                  on peut s écrire des mp ici ?...

                  Commentaire


                    #10
                    Non, non, il y a des membres en galère, ne t'inquiète pas, tu as toute ta place ici.

                    Moi j'ai commencé d'arrêter en novembre, merdouillé un peu pendant les fêtes, rien d'exceptionnel, quoi. En ce moment je le prends bien, zen, mais ça a secoué.
                    fred

                    Commentaire


                      #11
                      Bonsoir

                      a la lecture de cela je cite :

                      j aime mon verre frais et plein

                      peut être chercher par la :

                      frais : amène du neuf
                      plein : comble un vide

                      peut être chercher par la.

                      une solution : s entourer de professionnels et accepter d être alcoolique.

                      Tout va bien se passer tu verras, aime toi et fais toi confiance

                      Commentaire


                        #12
                        merci
                        oui j'ai besoin d air et d aide
                        j ai perdu ma fraîcheur

                        le professionnel je sens que ça va être un parcours du combattant ...

                        Commentaire


                          #13
                          Ton premier interlocuteur peut être ton médecin généraliste, qui peut déjà t'accompagner dans ta démarche pour que le sevrage se passe dans les meilleures conditions. Et bien sur tu peux t'exprimer ici autant que tu le souhaites.

                          Commentaire


                            #14
                            Bonjour à moitié vide,

                            Ce que tu nous dis, beaucoup l'ont vécu - en tout cas moi. Les excès du passé, l'arrivée des enfants, le blanc qui apaise le soir. Sans vouloir me substituer à un professionnel, il est fort probable que les pinces de la dépendance se soient refermées sur toi. Rien de dramatique, on peut s'en sortir. Dans mon cas, cela est passé par l'acceptation de la maladie et une aide médicale indispensable. Tu peux te tourner vers un généraliste ou un CSAPA (gratuit) pour commencer. Je te conseille vivement de le faire. C'est extrêmement dur, voire déconseillé, d'arrêter seul. Et si tu sens perdre la maîtrise de ta conso, alors c'est vraiment le moment. Les choses ne vont pas en s'améliorant avec l'alcool. Je l'ai payé assez cher personnellement.

                            En attendant, tu trouveras ici une oreille bienveillante quelque soit ton etat.

                            Tiens-nous au courant,

                            Commentaire


                              #15
                              Pourquoi cela serait il compliqué avec un pro ?
                              si un tel ou un tel(le), ne te conviens pas il suffit de changer...

                              on pense que l alcool nous accompagne, nous aide, nous rassure, nous donne de la force, de la vie.

                              non il nous enlève tout ça..

                              on on devient esclave de lui, de nous meme...

                              c est terrible et on se sent alors incapable et nul.

                              je ne bois plus depuis le 25 octobre dernier. Son absence, son vide a rempli ma vie de nouveaux plaisirs, de nouvelles sensations.

                              on se sents mieux sans....

                              Mon verre rempli en permanence pour fuir le manque de kkchose n est plus mon aide

                              Commentaire

                              Unconfigured Ad Widget

                              Réduire
                              Chargement...
                              X