Annonce

Réduire
Aucune annonce.

L'entrebâillement de mes appétences révoltées

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    #61
    Envoyé par goutelette2 Voir le message

    Bonjour Rapso

    Je crois que je suis un peu dans ce cas
    Bonjour Arboles

    Commentaire


      #62
      Bonjour,
      Votre échange m'évoque une citation de je ne sais plus qui "restez vous mêmes, tous les autres sont déjà pris"

      Commentaire


        #63
        Envoyé par Rapsody Voir le message
        Salut Arboles,

        Mon psy m'a expliqué que cette "paroi de verre" ressentie est une protection que j'ai mis face à un extérieur trop envahissant pour moi. Je suis trop sensible et receptible à ce qui m'entoure, donc j'ai verrouillé en mettant en place les protections que je pouvais.
        D'ou une question que j'ia déjà posée plus haut: dans mon cas, une extreme vulnerabilité à l'extérieur engendrant un autisme, alors que chez les autistes, ce qui se dit, c'est qu'ils sont fermés à l'extérieur ce qui n'ets donc mon cas que sous forme de construction, comme tu dis toi meme.
        Je me demande de ce fait si pour tous les autistes c'est pareil, la mise en place de défenses autistiques (qui plus qui moins) cause trop grande vulnerabilité ?
        Salut Rapsody,

        C'est ainsi pour moi aussi. Lors de situations sociales très intenses, il m'est arrivé quelques fois d'être parcouru des tremblements absolument grandioses, très pénibles. Cela ne m'est pas arrivé très souvent, heureusement ! Tout se passe alors comme si, d'une seconde à l'autre, la paroi de verre explosait. Pour moi, ça vient avec un sentiment d'être en zone inconnue, dans une contrée jamais découverte et explorée, un territoire aux dangers et menaces jamais évoqués, dans l'immédiat indicibles mais bel et bien là.

        Quant à savoir si les autres autistes connaissent aussi une extrême vulnérabilité au monde extérieur, mon idée est que fort probablement c'est le cas. Et si on les interrogeait ? Cela me paraît fort compliqué. Certains d'entre eux sont dits "non verbaux", et ont bien du mal à s'exprimer. De plus, ÀMA il est nécessaire d'avoir une bonne introduction aux défenses psychiques pour bien y répondre. Tous ne s'intéressent pas à ça, ni à la psychologie. Finalement une supposition : probable que plus la paroi de verre est épaisse et solide, plus il est difficile (et à un certain niveau, quasi-impossible ?) d'en prendre conscience. De la ressentir, la concevoir, l'identifier. (Et ce n'est pas le rôle d'un psychologue d'introduire de force des concepts, OK.)

        Commentaire


          #64
          Envoyé par Rapsody Voir le message
          Ce que tu dis Arboles à propos de l'action me fait penser au 9ième point des 10 principes de la pensée complexe énoncés par le philosophe Edgar Morin (mais il faut tout lire pour comprendre le 9ieme )
          https://theconversation.com/dix-prin...omplexe-107548
          Merci, je vais lire le texte.

          Bonjour aussi à Goutelette

          Commentaire


            #65
            Envoyé par Arboles Voir le message
            Merci, je vais lire le texte.

            Bonjour aussi à Goutelette
            que la journée soit douce Arboles

            Commentaire


              #66
              Envoyé par Arboles Voir le message
              Finalement une supposition : probable que plus la paroi de verre est épaisse et solide, plus il est difficile (et à un certain niveau, quasi-impossible ?) d'en prendre conscience. De la ressentir, la concevoir, l'identifier. (Et ce n'est pas le rôle d'un psychologue d'introduire de force des concepts, OK.)
              Je suis d'accord avec ta supposition. Et puis j'ajouterais qu'il faut pouvoir voir l'extérieur, pour se rendre compte de cette paroi. Si elle est trop épaisse, il ne voit pas l'autre.

              Commentaire


                #67
                Envoyé par Cap Voir le message
                Bonjour,
                Votre échange m'évoque une citation de je ne sais plus qui "restez vous mêmes, tous les autres sont déjà pris"
                Bonjour Cap,
                Merci pour la citation.
                Je n'ai pas trop pour ma part la sensation de vouloir être quequ'un d'autre.
                Tout au plus avoir du mal à vivre avec cet autre.

                Commentaire


                  #68
                  Envoyé par Rapsody Voir le message

                  Je suis d'accord avec ta supposition. Et puis j'ajouterais qu'il faut pouvoir voir l'extérieur, pour se rendre compte de cette paroi. Si elle est trop épaisse, il ne voit pas l'autre.
                  Tout à fait. Il n'y a pas de comparaison possible. On ne peut pas évoquer une paroi puisqu'on ne connait pas autre chose, d'autre modalité. Une prise en compte de la réalité des autres permet la comparaison; celle-ci rend possible une représentation de la paroi.
                  Dernière modification par Arboles, 07/01/2019, 12h38.

                  Commentaire


                    #69
                    arboles,

                    n'as tu jamais pensé écrire un bouquin sur ces sujets, tu expliques et décris avec tellement de justesse, cela serait un regard neuf et instructif pour beaucoup de personnes!

                    Commentaire


                      #70
                      Envoyé par kote a losse! Voir le message
                      arboles,

                      n'as tu jamais pensé écrire un bouquin sur ces sujets, tu expliques et décris avec tellement de justesse, cela serait un regard neuf et instructif pour beaucoup de personnes!
                      Salut,

                      Ce sont surtout les discussions qui m'inspirent. Donc, dans le processus, je suis hautement tributaire de Rapsody et Cléo. À moins de prendre une immense distance avec le contenu du forum et sortir qqch de complètement différent, autrement non, j'aurais bien sûr trop de scrupule.

                      Enfin j'ai lu très peu de livres sur l'autisme. Je devrais en parcourir bien plus afin de voir si je pourrais y apporter du sang neuf (drôle d'expression). Donc je ne pense pas.

                      Commentaire


                        #71
                        Envoyé par Arboles Voir le message
                        Salut,

                        Ce sont surtout les discussions qui m'inspirent. Donc, dans le processus, je suis hautement tributaire de Rapsody et Cléo. À moins de prendre une immense distance avec le contenu du forum et sortir qqch de complètement différent, autrement non, j'aurais bien sûr trop de scrupule.

                        Enfin j'ai lu très peu de livres sur l'autisme. Je devrais en parcourir bien plus afin de voir si je pourrais y apporter du sang neuf (drôle d'expression). Donc je ne pense pas.

                        kote
                        ce qui me désole un peu c'est que les livres traitant de l'autisme sont écrit par des typiques, ils ont un regard extérieur ce qui est logique et ne peuvent a mon gout décrire et comprendre le ressenti interne de l'asperger

                        d'autre part je vois un psy une fois par mois, il ne se passe rien, je ne communique pas et lui non plus, il y a un mur d' incompréhension me semble t-il entre lui et moi ou entre moi et lui

                        Commentaire


                          #72
                          Envoyé par Arboles Voir le message
                          Salut,

                          Ce sont surtout les discussions qui m'inspirent. Donc, dans le processus, je suis hautement tributaire de Rapsody et Cléo. À moins de prendre une immense distance avec le contenu du forum et sortir qqch de complètement différent, autrement non, j'aurais bien sûr trop de scrupule.

                          Enfin j'ai lu très peu de livres sur l'autisme. Je devrais en parcourir bien plus afin de voir si je pourrais y apporter du sang neuf (drôle d'expression). Donc je ne pense pas.
                          Je suis comme toi. Ce sont les échanges qui m'inspirent à écrire, pas une feuille blanche.
                          On pourrait écrire un livre à plusieurs mains se relançant mutuellement ?

                          Commentaire


                            #73
                            Envoyé par Rapsody Voir le message

                            Je suis comme toi. Ce sont les échanges qui m'inspirent à écrire, pas une feuille blanche.
                            On pourrait écrire un livre à plusieurs mains se relançant mutuellement ?


                            oui, pourquoi pas Raspody, ce serait génial !! car vous êtes de sacrés bon intervenants !

                            Commentaire


                              #74
                              Envoyé par kote a losse! Voir le message

                              d'autre part je vois un psy une fois par mois, il ne se passe rien, je ne communique pas et lui non plus, il y a un mur d' incompréhension me semble t-il entre lui et moi ou entre moi et lui
                              Ca ca ne doit pas rester comme ca. Si il ne t'apporte rien, cherches en un autre !

                              Commentaire


                                #75
                                Envoyé par Rapsody Voir le message

                                Ca ca ne doit pas rester comme ca. Si il ne t'apporte rien, cherches en un autre !
                                j'en ai vu d'autres, disons deux autres psy mais disons qu'il y a un mur de silence ou de mots neutres du styles je dis "non pas de problèmes", car quand je" parle" je réalise le fossé de l'autre a moi ou inversement, bien a toi Raspody

                                Commentaire

                                Unconfigured Ad Widget

                                Réduire
                                Chargement...
                                X