Je ne trouve pas de liens pour poser ma/mes questions. Je suis en accident de travail pour PB de cervicales. Je fais entre 5 à 10 transferts physiques pour une personne handicapée à 80% sans appuis. J'ai de plus une sciatique. J'ai eu un accident de travail le 10 mai, ai été aux urgences, n'ai pas pu faire les derniers transferts de ma patiente (faits par l'infirmière). L'urgentiste m'a arrété en AT jusqu'au 21 mai 2018 en me stipulant qu'il m'était déconseillé de reprendre mon travail (malgré mon besoin d'argent) avant d'avoir fait un IRM (dont le rdv est convenu par chance le 6 juin 2018). J'ai, à la suite des urgences, revu mon medecin traitant qui souhaite me faire reprendre le 1er juin. Techniquement, je suis dans l'incapacité de faire entre 5 et 8 transferts concernants ma patiente (sans appuis) + fauteuil roulant à gérer dans et hors voiture adaptée. Mon medecin traitant refuse donc une seconde prolongation avant un IRM niveau cervicales demandé par l'urgentiste. Mon kiné s'oppose à ma reprise de travail également comme quoi de nouveaux transferts pourraient me mettre en danger ainsi que ma cliente si je n'arrive plus à la porter. Que faire si un medecin généraliste s'oppose aux autres avis d'autres médecins concernant un AT et sa prolongation ? Cordialement. sa