Annonce

Réduire
Aucune annonce.

On est le 23 !

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    #46
    Envoyé par Ronald Voir le message

    Perso c'est un peu l'inverse.
    Mes parents, mon père surtout, mes maîtres d'école (dont "Frères des écoles chretiennes"), mes profs de Gréco-Latines (dont Jésuites), mes profs d'université (dont qqs chanoines et abbés) m'ont essentiellement châtré le cerveau, l'esprit et l'âme.
    Je les ai mis à l'abri en les cachant sous des couches de camouflage et d'alcool.
    Ce qu'il en reste sort un peu maintenant.
    Quand même groggy, fort abîmé et vieilli.
    Le pape Frantz vient de le dire : le prêtre est pédophile car Satan l’habite

    Ca va certainement rassurer les membres de la secte qui commençaient à se poser des questions
    L'obi est une ceinture japonaise. On reconnait les obis à leurs nœuds très fins.

    Commentaire


      #47
      Envoyé par Ronald Voir le message

      Ah je n'avais pas vu ça.
      Décidément Eugénia tu es drôlement lucide en sus d'être vraiment attentive aux autres, à la nature, aux plantes et aux bestioles.
      Bienveillante sans la moindre naïveté.

      Je déteste les louanges mais ici quand même je dois le dire, tellement c'est rare, tellement ça sent le vrai.

      Ouais le Gyap va dire que c'est pour me faire inviter et le Goulpe que j'ai pas vu que t'es une sorcière déguisée en bonne fée.
      Pas du tout. Eugenia, c'est notre sainte mère à tous
      L'homme qui a les ongles sales voit mieux le bout de ses mains (proverbe chinois)

      Commentaire


        #48
        Envoyé par Le Gyapète Ventru Voir le message

        Le pape Frantz vient de le dire : le prêtre est pédophile car Satan l’habite

        Ca va certainement rassurer les membres de la secte qui commençaient à se poser des questions

        t'allais pas rater l'occase !
        "What a Wonderful World" Louis Armstrong

        Commentaire


          #49
          Envoyé par gOuLpEtH Voir le message

          Pas du tout. Eugenia, c'est notre sainte mère à tous




          "What a Wonderful World" Louis Armstrong

          Commentaire


            #50
            Envoyé par Eugénia Voir le message

            Résister à ce qu'on ressent comme nocif ou inapproprié est une force.
            Comme on dit, "ça forge le caractère" ! (si on arrive à s'en défendre...)
            Sûrement... Mais les fondations de l'édifice restent fragiles.

            Il arrive parfois, quand on se sent trop en inéquation avec le milieu ambiant, que l'on doute : "dans le fond c'est peut-être eux qui ont raison, qui sont dans le vrai". Il vaut mieux alors changer de vie. C'est là que le caractère "bien forgé" est bien utile
            Chaque Homme porte la forme entière de l'humaine condition.
            Montaigne

            Commentaire


              #51
              Envoyé par Soliless Voir le message

              Sûrement... Mais les fondations de l'édifice restent fragiles.

              Il arrive parfois, quand on se sent trop en inéquation avec le milieu ambiant, que l'on doute : "dans le fond c'est peut-être eux qui ont raison, qui sont dans le vrai". Il vaut mieux alors changer de vie. C'est là que le caractère "bien forgé" est bien utile
              D'où le "qu'ils crèvent tous de la chiasse verte", qui, en plus d'être élégant, est fort à propos
              L'obi est une ceinture japonaise. On reconnait les obis à leurs nœuds très fins.

              Commentaire


                #52
                Envoyé par Le Gyapète Ventru Voir le message

                D'où le "qu'ils crèvent tous de la chiasse verte", qui, en plus d'être élégant, est fort à propos
                Ce n'est pas ma méthode. Je préfère (je préférai) agir sur moi plutôt que sur ce que je ne pouvais changer. Même si, finalement, ça revient un peu au même

                Chaque Homme porte la forme entière de l'humaine condition.
                Montaigne

                Commentaire


                  #53
                  Envoyé par Soliless Voir le message

                  Ce n'est pas ma méthode. Je préfère (je préférai) agir sur moi plutôt que sur ce que je ne pouvais changer. Même si, finalement, ça revient un peu au même
                  Mais c'est impossible de changer l'autre, tu l'as dit toi-même !
                  Pourtant c'est pas ça qui manque les gens qu'on voudrait changer.
                  Rien que sur Atoute...

                  Et se changer soi-même, ça dépend quoi, en superficie c'est toujours possible, mais chacun naît avec un plafond potentiel limite inégal définitivement indépassable en quelque domaine que ce soit : ça on peut rêver de l'améliorer mais on y changera que dalle.

                  Alors que faire quand on a un entourage toxique ?

                  Beaucoup de possible si on est un adulte autonome.
                  Mais zéro échappatoire quand on débarque sur terre dans un milieu qui est inapproprié, toxique ou défaillant.

                  Si on est un p'tit môme, on subit et on se protège comme on peut, on le fait automatiquement pcq l'enfant est incapable de se rendre compte qu'il est né avec des parents toxiques.

                  Si le p'tit enfant se sent non aimé, il va croire qu'il n'est pas digne d'être aimé.
                  Point.

                  Le fait objectif éventuel que ses parents ne l'aiment pas tel qu'il est et que ce sont ses parents qui ne sont pas dignes d'être ses parents lui serait insupportable à ressentir et à accepter.

                  Le savoir serait tout bonnement insoutenable.

                  De même il est impossible au bébé ou au tout petit enfant d'admettre de quelque façon que ses parents ne seraient pas dignes d'être aimés par lui.
                  Lui de toute facon les Aime inconditionnellement par-dessus tout.
                  Instinctivement.

                  Ses parents, eux, pas toujours (pas souvent ???)



                  Cette réalité effroyable des parents inadéquats, quels que soient l'époque, le lieu, le milieu culturel ou social est très répandue.

                  Elle est aussi universellement presque impossible, en tout cas très difficile, à concevoir, à penser, à imaginer de quelque façon.
                  Ce serait trop vertigineusement sidérant pour le petit débarquant sur terre qui reste tjrs en nous.

                  D'autre part ce serait la mort du Dieu issu des premières images parentales inconscientes, et ça c'est impossible !!!
                  Parce que nous croyons tous en ce Dieu, même les plus athées d'entre nous. Nous y croyons infiniment plus qu'en nous-même et nous y tenons tous plus qu'à notre propre sort.
                  Ce n'est que mon hypothèse et nous serons morts depuis longtemps si elle se trouve scientifiquement démontrée dans le futur.



                  Quoi qu'il en soit de ça, elle va pas être jojo la vie du petit rejeté, nié, considéré comme inaimable ou inopportun ou malvenu à son arrivée !!!

                  Etre refusé tel qu'il est est la pire chose qui puisse arriver à un nouveau-né.
                  Et les parents sont parfois réticents ou rejetant à l'égard de leur petit malgré eux et même sans s'en rendre compte.

                  Ils peuvent refuser, partiellement ou totalement, plus ou moins superficiellement ou profondément, leur petit à leur propre insu !!!
                  Et dans tous les cas le petit perçoit et intériorise ce rejet car l'inconscient du petit perçoit tous les exflux émotionnellement chargés le concernant émanant des inconscients de ses parents.

                  Quand c'est le cas le petit enfant intègre alors en lui son "Péché originel" qui est d'être né, d'exister à la place de quelqu'un d'autre qui LUI était celui qui était attendu.

                  Durant toute sa vie il portera donc la lourde charge d'être lui et pas un autre, d'être irrémédiablement illégitime et ultimement inacceptable.


                  Durant toute sa vie il croira alors en ultime profondeur que personne ne peut l'aimer sincèrement sans se tromper sur lui, sans le prendre pour quelqu'un qu'il n'est pas, sans faire erreur sur sa personne, sans se tromper sur qui il est en vérité.

                  Il se croira pour toujours définitivement non aimable tel qu'il est vraiment.
                  Surtout par quelqu'un que lui aime vraiment.

                  Quoi qu'il fasse, aie fait ou fera.

                  Ça sent pas l'vécu c'te réflexion ?
                  Dernière modification par Ronald, 26/02/2019, 07h54.
                  "What a Wonderful World" Louis Armstrong

                  Commentaire


                    #54
                    Grand tournoi des Pavés : Eugénia 0 - Ronald 1

                    L'obi est une ceinture japonaise. On reconnait les obis à leurs nœuds très fins.

                    Commentaire


                      #55
                      Envoyé par Le Gyapète Ventru Voir le message
                      Grand tournoi des Pavés : Eugénia 0 - Ronald 1

                      pourquoi tu lis tout ? t'es courageux je n'essaie même pas

                      Commentaire


                        #56
                        Envoyé par le cactus Voir le message

                        pourquoi tu lis tout ? t'es courageux je n'essaie même pas
                        Je suis sûr qu'il ne lit rien du tout
                        Il compte juste le nombre de tours de molette de la souris
                        L'homme qui a les ongles sales voit mieux le bout de ses mains (proverbe chinois)

                        Commentaire


                          #57
                          Envoyé par le cactus Voir le message

                          pourquoi tu lis tout ? t'es courageux je n'essaie même pas
                          Pas besoin de lire pour estimer la longueur
                          L'obi est une ceinture japonaise. On reconnait les obis à leurs nœuds très fins.

                          Commentaire


                            #58
                            Envoyé par gOuLpEtH Voir le message

                            Je suis sûr qu'il ne lit rien du tout
                            Il compte juste le nombre de tours de molette de la souris
                            Voilà
                            L'obi est une ceinture japonaise. On reconnait les obis à leurs nœuds très fins.

                            Commentaire


                              #59
                              Envoyé par Le Gyapète Ventru Voir le message

                              Pas besoin de lire pour estimer la longueur
                              et le contenu ? t'en fait quoi

                              Commentaire


                                #60
                                Envoyé par Ronald Voir le message

                                Mais c'est impossible de changer l'autre, tu l'as dit toi-même !
                                Pourtant c'est pas ça qui manque les gens qu'on voudrait changer.
                                Rien que sur Atoute...

                                Et se changer soi-même, ça dépend quoi, en superficie c'est toujours possible, mais chacun naît avec un plafond potentiel limite inégal définitivement indépassable en quelque domaine que ce soit : ça on peut rêver de l'améliorer mais on y changera que dalle.

                                On peut changer de vie, quand on est adulte. Une nouvelle vie peut, quand même, vous modeler plus ou moins

                                Alors que faire quand on a un entourage toxique ?

                                Beaucoup de possible si on est un adulte autonome.
                                Mais zéro échappatoire quand on débarque sur terre dans un milieu qui est inapproprié, toxique ou défaillant.

                                Si on est un p'tit môme, on subit et on se protège comme on peut, on le fait automatiquement pcq l'enfant est incapable de se rendre compte qu'il est né avec des parents toxiques.

                                Si le p'tit enfant se sent non aimé, il va croire qu'il n'est pas digne d'être aimé.
                                Point.

                                Le fait objectif éventuel que ses parents ne l'aiment pas tel qu'il est et que ce sont ses parents qui ne sont pas dignes d'être ses parents lui serait insupportable à ressentir et à accepter.

                                Le savoir serait tout bonnement insoutenable.

                                De même il est impossible au bébé ou au tout petit enfant d'admettre de quelque façon que ses parents ne seraient pas dignes d'être aimés par lui.
                                Lui de toute facon les Aime inconditionnellement par-dessus tout.
                                Instinctivement.

                                Ses parents, eux, pas toujours (pas souvent ???)

                                Cette réalité effroyable des parents inadéquats, quels que soient l'époque, le lieu, le milieu culturel ou social est très répandue.

                                Elle est aussi universellement presque impossible, en tout cas très difficilement, à concevoir, à penser, à imaginer de quelque façon.
                                Ce serait trop vertigineusement sidérant pour le petit débarquant sur terre qui reste tjrs en nous.

                                En tout cas elle va pas être jojo la vie du petit rejeté, nié, considéré comme inaimable ou opportun ou malvenu à son arrivée !!!
                                Ne fut-ce qu'à l'insu de ses parents car l'inconscient du petit perçoit tous les exflux émotionnellement chargés le concernant émanant des inconscients de ses parents.


                                Durant toute sa vie il croira en ultime profondeur que personne de réel ne peut l'aimer sincèrement sans se tromper sur lui, sans le prendre pour quelqu'un qu'il n'est pas, sans faire erreur sur sa personne, sans se tromper sur qui il est en vérité.

                                Il se croira pour toujours définitivement non aimable tel qu'il est vraiment.
                                Surtout par quelqu'un que lui aime vraiment.

                                Quoi qu'il fasse, aie fait ou fera.

                                Ça sent pas l'vécu c'te réflexion ?
                                Il y a quelques nuances à apporter, heureusement. Il arrive (cela m'est arrivé, pour être plus clair) que ce désamour des parents survienne brutalement, après des premières années « normales », heureuses, ce qui donne peut-être le temps de poser quelques fondations solides.

                                Personnellement, je n’ai jamais douté de l’amour inconditionnel de mes parents, bien que l’un et l’autre se soient employés à me prouver le contraire. Je voyais très lucidement pourquoi mon père était parti et je savais que je n’étais coupable de rien. Pourtant, j’avais, à partir de 9 ans, un rôle protecteur vis-à-vis de ma mère puisqu’elle était malheureuse et que je devais faire tout pour atténuer sa douleur. Y compris faire (semblant de faire) croire à mon père que je ne l’aimais plus, puisque c’était lui qui avait déserté et qui faisait souffrir ma mère...

                                Comme a dit Eugénia, ça peut forger le caractère....


                                Pleure pas Gyapète
                                Dernière modification par Soliless, 25/02/2019, 15h29.
                                Chaque Homme porte la forme entière de l'humaine condition.
                                Montaigne

                                Commentaire

                                Unconfigured Ad Widget

                                Réduire
                                Chargement...
                                X