Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Les aventuriers du vibro perdu

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Les aventuriers du vibro perdu

    Dans Charlie Hebdo du mercredi 21 mai 2008, page 6


    « Histoires d’urgences »
    par Patrick Pelloux


    Les aventuriers du vibro perdu

    (anus sensibles, ne pas lire !)


    Extrait :

    […]

    Ce couple, qui se connaissait depuis peu, s’était rencontré sur le Net. Au cours de la nuit précédente, ils ont tenté de battre un hypothétique record de copulation Après avoir enchaîné en accéléré et au ralenti toutes les performances sexuelles par tous les trous, la jeune femme a eu une idée : introduire son vibromasseur dans l’anus de son prince charmant. Lui n’a pas dit non, tout émoustillé par l’ambiance. Et quitte à travailler plus avec son sexe, autant gagner plus de plaisir !

    Elle m’explique qu’elle a introduit l’engin dans l’anus du casanova, puis l’a enfoncé en activant le petit moteur qui fait osciller l’engin. Qui devient, du coup, une sorte de capsule autonome. Tenu en main ou introduit dans le vagin, il reste en place. Mais l’anus c’est le bout du rectum, qui fait suite au côlon… Alors, quelle surprise lorsque, sans bruit, la marge anale se referma. Klong ! Silence.

    Imaginons. Lui : « Hé, mais késtu fais ? » Elle : « Vazy, il est parti… » Lui : « Mais où ? » Dans cette petite chambre, nos deux amants au milieu de la nuit sont assommés. Elle, de ne plus voir que le trou de balle de son camarade de jeu, comme si de rien n’était, et lui, qui sent dans son bas-ventre l’engin qui tourne. Tous deux décident donc de partir en mission d’exploration pour le sortir. Panique, engueulade. Elle, en mettant les doigts dans l’anus de son désormais blessé de l’amour, enfonce encore plus le vibro.

    Ils ont tout essayé : le dentifrice, les huiles, un fil et un aimant, boire les laxatifs de la grand-mère, manger « une salade entière à fond », regarder sur Google, appeler un pote… Mais, au bout de douze heures, c’est aux urgences que leur amour s’est brisé.

    Les piles sont mortes, l’objet, au plus profond du corps du jeune homme, était visible sur les radios du ventre. Les chirurgiens viscéraux ont dû l’opérer pendant plusieurs heures, ouvrir le ventre, faire l’hémostase de l’hémorragie qu’avait entraînée le vibro, et, pour finir, mettre une stomie, c’est-à-dire une poche qui lui servira d’anus pendant quelques mois, pour que la cicatrisation du rectum se fasse bien. Puis il devra être réopéré pour remettre tout en place. Si tout va bien, il n’aura que des cicatrices sur le ventre.

    En cette période d’amour, préférez donc baiser naturel, « bio ». Le vagin comme l’anus sont des tissus sensibles et fragiles. Chercher à atteindre une performance par l’utilisation de ces engins peut être risqué, et vous l’aurez alors bien profond ! En attendant des jours meilleurs, amusez-vous bien, mettez des préservatifs et ne torturez jamais, même par amour…
    Pandore, incognito

    Le point de démence de quelqu'un c'est la source même de son charme.
    Si tu ne saisis pas le grain de folie chez quelqu'un, tu ne peux pas l'aimer.
    Gilles Deleuze



    #2
    Re : Les aventuriers du vibro perdu

    Envoyé par Pandore incognito
    Dans Charlie Hebdo du mercredi 21 mai 2008, page 6


    « Histoires d’urgences »
    par Patrick Pelloux


    Les aventuriers du vibro perdu

    (anus sensibles, ne pas lire !)


    Extrait :

    […]

    Ce couple, qui se connaissait depuis peu, s’était rencontré sur le Net. Au cours de la nuit précédente, ils ont tenté de battre un hypothétique record de copulation Après avoir enchaîné en accéléré et au ralenti toutes les performances sexuelles par tous les trous, la jeune femme a eu une idée : introduire son vibromasseur dans l’anus de son prince charmant. Lui n’a pas dit non, tout émoustillé par l’ambiance. Et quitte à travailler plus avec son sexe, autant gagner plus de plaisir !

    Elle m’explique qu’elle a introduit l’engin dans l’anus du casanova, puis l’a enfoncé en activant le petit moteur qui fait osciller l’engin. Qui devient, du coup, une sorte de capsule autonome. Tenu en main ou introduit dans le vagin, il reste en place. Mais l’anus c’est le bout du rectum, qui fait suite au côlon… Alors, quelle surprise lorsque, sans bruit, la marge anale se referma. Klong ! Silence.

    Imaginons. Lui : « Hé, mais késtu fais ? » Elle : « Vazy, il est parti… » Lui : « Mais où ? » Dans cette petite chambre, nos deux amants au milieu de la nuit sont assommés. Elle, de ne plus voir que le trou de balle de son camarade de jeu, comme si de rien n’était, et lui, qui sent dans son bas-ventre l’engin qui tourne. Tous deux décident donc de partir en mission d’exploration pour le sortir. Panique, engueulade. Elle, en mettant les doigts dans l’anus de son désormais blessé de l’amour, enfonce encore plus le vibro.

    Ils ont tout essayé : le dentifrice, les huiles, un fil et un aimant, boire les laxatifs de la grand-mère, manger « une salade entière à fond », regarder sur Google, appeler un pote… Mais, au bout de douze heures, c’est aux urgences que leur amour s’est brisé.

    Les piles sont mortes, l’objet, au plus profond du corps du jeune homme, était visible sur les radios du ventre. Les chirurgiens viscéraux ont dû l’opérer pendant plusieurs heures, ouvrir le ventre, faire l’hémostase de l’hémorragie qu’avait entraînée le vibro, et, pour finir, mettre une stomie, c’est-à-dire une poche qui lui servira d’anus pendant quelques mois, pour que la cicatrisation du rectum se fasse bien. Puis il devra être réopéré pour remettre tout en place. Si tout va bien, il n’aura que des cicatrices sur le ventre.

    En cette période d’amour, préférez donc baiser naturel, « bio ». Le vagin comme l’anus sont des tissus sensibles et fragiles. Chercher à atteindre une performance par l’utilisation de ces engins peut être risqué, et vous l’aurez alors bien profond ! En attendant des jours meilleurs, amusez-vous bien, mettez des préservatifs et ne torturez jamais, même par amour…
    Punaise...

    Commentaire


      #3
      Re : Les aventuriers du vibro perdu

      Cette histoire mérite de figurer en bonne place dans les annales de l'humour médical!!!

      Campagnol
      Douleurs intenses:
      http://www.fichier-pdf.fr/2016/02/09/douleurs-intenses/

      Commentaire


        #4
        Re : Les aventuriers du vibro perdu

        Envoyé par Campagnol
        Cette histoire mérite de figurer en bonne place dans les annales de l'humour médical!!!

        Campagnol


        Coucou Camp au passage...

        Commentaire


          #5
          Re : Les aventuriers du vibro perdu

          Envoyé par Campagnol
          Cette histoire mérite de figurer en bonne place dans les annales de l'humour médical!!!

          Campagnol
          Argh ! Ca m'avait échappé !

          René
          Bonjoir Atoute ! Prudence : rien de tel que les petits remontants pour descendre bien bas.

          Commentaire


            #6
            Re : Les aventuriers du vibro perdu



            ça calme !

            Commentaire


              #7
              Je tombe aujourd'hui sur cet article qui vaut lecture!

              Commentaire


                #8
                Il faut impérativement que le législateur impose une marche arrière sur ces engins !
                L'univers a t-il des limites alors que la bétise n'en a pas?
                ♫♫♫

                Commentaire

                Unconfigured Ad Widget

                Réduire
                Chargement...
                X