Annonce

Réduire
Aucune annonce.

psy abus de faiblesse

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    J'ai fait appel du classement sans suite,j'ai reçu la réponse très vite, une semaine.
    Le fait pour un médecin d'avoir des relations sexuelles avec une patiente,même vulnérable, n'est pas une faute pénale. C'est une faute déontologique.
    Je n'irai pas plus loin. Un jour,peut-être l'emprise sera reconnue et condamnée.
    Je vais répondre à ce courrier, accepter la décision, tout en regrettant que l'emprise d'un médecin sur une patiente vulnérable, ne soit pas condamnable.Que le fait que le Conseil de l'Ordre refuse un article dans le code de déontologie et juge au cas par cas, quand on arrive à passer le COD, n'arrange en rien la protection des patientes, face à des médecins irresponsables et prédateurs.
    Je suis tellement partagée entre toute l'admiration et le dégout pour cette profession. Ma logique voulait que ces médecins destructeurs se voient rejetés par leurs confrères. Eh non, les hommes restent des hommes et le soutien qu'ils ont les uns pour les autres sont parfois déroutants pour une personne comme moi.
    "Rien n'est plus fort qu'une idée dont l'heure est venue "
    Victor Hugo
    "Même si vous êtes seul et que personne ne vous suit, défendez toujours ce qui vous parait juste"
    Abbé Pierre

    Commentaire


      Je suis désolé pour toi je sais quel point ce genre de courrier peut faire du mal.
      Malheureusement oui il se soutiennent souvent entre eux.
      Moi non plus je ne comprend pas leurs comportements à soutenir à tout pris leurs confrère, je pense enfaite qu'il y a un énorme déni de la part des médecins sur le fait qu'un confrère puissent être pervers et manipulateur.
      Comme pour la société en général il y a des choses qu'il vaut mieux taire je pense que toi aussi tu a du te retrouver dans des situations où clairement quant tu parle de ton histoire tu dérange...
      On ne s'attaque pas juste à un homme mais aussi à une profession toute entière qui ce sent menacée par ce que l'on raconte.
      Même si pour moi cela n'excuse en rien leurs comportements je peux comprendre qu'il préfère ce voiler la face parce que c'est plus facile pour eux.
      Et la justice à du mal à assumer son rôle et préfère éviter de trop chercher.
      Pour éviter les gros titre et faire peur à la
      la population sûrement....
      Courage à toi.
      Prend soin de toi avec ton mon soutiens.

      Commentaire


        Je ne me faisais pas trop d'illusions, non ça ne me fait pas mal. Peut-être parce que "avoir mal", je sais ce que ça veut dire.

        Je vois à travers ce que je peux lire, comment certains médecins, dans la toute puissance, se comportent avec des étudiants. C'est tellement minable, incompréhensible, décevant et douloureux pour ceux qui subissent.

        Les médecins savent très bien ce qui se passent dans certains cabinets, je n'ai aucun doute ,ils choisissent sciemment de fermer les yeux et de ce fait cautionnent ces comportements. Le Conseil de l'Ordre a fait le choix de ne pas envoyer un message fort pour protéger les patientes, il pouvait s'aligner sur la pétition. Pour moi, c'est un soutien indirect aux médecins qui pourraient passer à l'acte.

        J'essaie parfois de relancer le sujet, par provocation, pour vérifier les avancées mais je constate que c'est toujours tabou.

        J'ai porté plainte pour abus de faiblesse, il m'a fracassée, ce n'est pas une faute pénale. S'il m'avait soudoyé de l'argent, il aurait été condamné. Et pourtant, l'argent ce n'est pas important, moi je pense encore à la femme que j'étais. C'est comme pour un deuil, avec le temps, l'image de cette femme s'estompe.
        "Rien n'est plus fort qu'une idée dont l'heure est venue "
        Victor Hugo
        "Même si vous êtes seul et que personne ne vous suit, défendez toujours ce qui vous parait juste"
        Abbé Pierre

        Commentaire


          Artémisia, je reviens sur ce fil un peu par hasard, quand je lis une histoire comme la votre, je relis ma propre histoire, 1987, passage à l'acte du psychiatre, après 6 années de psychothérapie on va dire normale, passage à l'acte, descente aux enfers, emprise, isolement, impossibilté de partir, et ce pendant deux ans. Le même parcours que vous à l'ordre des médecins, les mêmes réactions de certains confrères! Les premières années des pensées obsessionnelles, surtout vis à vis de l'Ordre des médecins.
          Aujourd'hui, je vais beaucoup mieux, surtout grâce à une rencontre amoureuse sur le tard, et ma fille de 20 ans, née d'une première union.
          Mais disons le haut et fort, ces psychiatres qui entament une relation pseudo amoureuse, sexuelle, pour peu qu'ils soient (comme l'était le mien ) pervers, ces psychiatres là sont de vrais criminels. Rien d'autre à dire.
          courage pour vos années à venir, pensez à la résilience, et aux bonnes surprises aussi que la vie peut vous réserver, et croyez un peu en vous, ne donnez plus votre confiance aussi facilement

          Commentaire


            1987 ! Comme quoi ça n'avance pas beaucoup. A l'heure de Meetoo, Noustoutes, c'est une honte pour eux. Pour moi, il y a deux mesures à prendre,l'article et placer le respect du patient dans la formation.
            Je n'accepte pas qu'il ait profité de ce qui est arrivé à mon fils et,je n'accepte pas que ça ne choque pas des professionnels. Ils savent, même s'ils ne sont pas spécialistes par quoi il est passé et par ricochet, ce que j'ai vécu. C'est inacceptable. Mais quelque soit la raison de la vulnérabilité, c'est pareil.
            J'ai passé ma vie seule,justement parce que je ne me fais pas confiance et donc logiquement,je ne fais pas confiance. C'était un médecin, j'ai baissé la garde,à un moment où je n'avais qu'un but,et j'avais mis tout en place pour cela, rester forte. L'isolement dans un tel moment, n'a pas aidé, c'est certain.
            Je n'ai pas su faire comprendre que cela va bien au-delà des relations sexuelles. Oui, c'est criminel.
            Je suis contente que tu aies pu faire une rencontre et ta fille a certainement du t'aider, les enfants nous forcent à réagir. Bonnes fêtes à vous trois
            "Rien n'est plus fort qu'une idée dont l'heure est venue "
            Victor Hugo
            "Même si vous êtes seul et que personne ne vous suit, défendez toujours ce qui vous parait juste"
            Abbé Pierre

            Commentaire


              Bien sur ce n'est pas l'ajout d'un article dans le code pour interdire les relations sexuelles médecin/patient,mais nous avons obtenu une avancée importante.

              Les relations de ce type sont apparentées à un abus de faiblesse. Les avocats et plaignants pourront utiliser les commentaires de l'article 2. D'autre part, une page sur le site du Conseil de l'Ordre va indiquer les marches à suivre dans le cas d'un signalement ou d'une plainte.Mais au-delà de cette aide, c'est la reconnaissance que ces agressions existent et sont désormais clairement reconnues.Le sujet n'est plus tabou.

              L'idéal serait une formation des futurs médecins, et de tous les soignants qui ont accès au corps, afin qu'ils apprennent à respecter les patients, quand ce n'est pas une évidence pour eux. Une plaquette pour informer les patientes, savoir reconnaître les signes, les propos et gestes déplacés qui ne sont pas acceptables, ne pas croire que l'on se fait des idées, savoir dire NON et STOP, voire interrompre une consultation et quitter le cabinet.

              J'espère que les membres des conseils départementaux auront entendu et compris le message et que les accueils et conciliations sauront être plus respectueux.
              Le Conseil de l'Ordre des Médecins Français exprime désormais clairement sa position face aux relations sexuelles survenant dans le cadre du contrat thérapeutique : l'asymétrie de la relation médecin/patient apparente de telles relations à un abus de faiblesse contraire à la déontologie médicale et sanctionnable comme tel.
              "Rien n'est plus fort qu'une idée dont l'heure est venue "
              Victor Hugo
              "Même si vous êtes seul et que personne ne vous suit, défendez toujours ce qui vous parait juste"
              Abbé Pierre

              Commentaire


                Envoyé par Artémisia Voir le message
                Bien sur ce n'est pas l'ajout d'un article dans le code pour interdire les relations sexuelles médecin/patient,mais nous avons obtenu une avancée importante.

                Les relations de ce type sont apparentées à un abus de faiblesse. Les avocats et plaignants pourront utiliser les commentaires de l'article 2. D'autre part, une page sur le site du Conseil de l'Ordre va indiquer les marches à suivre dans le cas d'un signalement ou d'une plainte.Mais au-delà de cette aide, c'est la reconnaissance que ces agressions existent et sont désormais clairement reconnues.Le sujet n'est plus tabou.

                L'idéal serait une formation des futurs médecins, et de tous les soignants qui ont accès au corps, afin qu'ils apprennent à respecter les patients, quand ce n'est pas une évidence pour eux. Une plaquette pour informer les patientes, savoir reconnaître les signes, les propos et gestes déplacés qui ne sont pas acceptables, ne pas croire que l'on se fait des idées, savoir dire NON et STOP, voire interrompre une consultation et quitter le cabinet.

                J'espère que les membres des conseils départementaux auront entendu et compris le message et que les accueils et conciliations sauront être plus respectueux.
                On a fait du bon travail tous et toutes ensembles ! Je pense que vous pouvez être fière du résultat. Tout est parti de votre initiative. Chacun a apporté son expertise ou ses compétences. Ca n'a pas toujours été facile, mais le résultat est là, et c'est une grande avancée.

                Quand je vois la volée de bois vert que se prend l'Ordre de la part de mes chers confrères, je comprends mieux sa frilosité. La médecine française est très en retard sur l'éthique. Lire les commentaires en accès libre sous l'article https://www.lequotidiendumedecin.fr/...patient_866833

                Commentaire


                  C'est une grande avancée. Bravo !

                  Commentaire

                  Unconfigured Ad Widget

                  Réduire
                  Chargement...
                  X