Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    #16
    Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

    Tu as raison, le cardiologue m à mesuré 15 de tension ce jour là, mais la question qui reste en suspens est : tout ça va t il s arrêter un jour?
    C est épuisant physiquement et moralement .

    Commentaire


      #17
      Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

      Envoyé par rachel43
      Tu as raison, le cardiologue m à mesuré 15 de tension ce jour là, mais la question qui reste en suspens est : tout ça va t il s arrêter un jour?
      C est épuisant physiquement et moralement .
      Troubles visuels, maux de têtes et vertiges, je ne suis pas médecin cependant ça ne va pas avec le reste de tes symptômes (House sort de ce corps ! )

      Commentaire


        #18
        Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

        Lol!!
        Ma tension est maintenant stable sans traitement , par contre apparition du syndrome de la blouse blanche.
        Je devrais contacter House , parce que je reste une énigme apparemment!
        Les neurologues pensent à de la dystonie neurovegetative....à suivre

        Commentaire


          #19
          Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

          En fait, j'ai une théorie: j'ai subit les effets secondaires comme vertige, troubles visuels PENDANT le traitement....
          À l arrêt sont arrivés de violents spasmes musculaires, extrasystoles, tension extrême dans les muscles, tension nerveuse et du coup angoisse...
          Donc je pense que les bêta bloquant ont calmer mon système nerveux durant le traitement, mais lorsque je l ai stoppé , il y à eu l effet inverse, d ou la neurodystonie....???

          Commentaire


            #20
            Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

            Envoyé par rachel43
            En fait, j'ai une théorie: j'ai subit les effets secondaires comme vertige, troubles visuels PENDANT le traitement....
            À l arrêt sont arrivés de violents spasmes musculaires, extrasystoles, tension extrême dans les muscles, tension nerveuse et du coup angoisse...
            Donc je pense que les bêta bloquant ont calmer mon système nerveux durant le traitement, mais lorsque je l ai stoppé , il y à eu l effet inverse, d ou la neurodystonie....???
            Alors là tu m'épates ! House peut aller se rhabiller !

            Ta théorie me semble parfaitement cohérente. Je suis admiratif quant à ta capacité d'analyse.



            Bonne nuit Rachel !

            Commentaire


              #21
              Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

              Bon j ai regardé House hier mais malheureusement il m à pas donné de réponse...
              Si seulement un doc pouvais me confirmer ça, je serais rassurée, j ai parfois peur d'avoir la sclérose en plaque, j ai une amie qui l'a , je sais ce que c est.
              Ce qui est sur, c est que l absence de diagnostic, combiné à la multitude de symptômes , ça rend hypochondriaque, c sur!
              On redoute ce que l on peut avoir puisque même les docs ne savent pas....
              Du coup, on se traine les symptômes tous les jours, on tombe dans la déprime et l hypochondrie.
              C est pour cela que je commence une psychothérapie, je me rends bien compte que les angoisses prennent le dessus, et ma santé est devenue une obsession mais aussi une phobie....
              Ah bein bravo!!! Lol
              Moralité: le prochain coup que g une migraine ingerable , bein je reste chez moi, c est ce jour la que tout à commencé lorsque j ai consulté pour avoir un medoc plus efficace que du paracetamol.....

              Commentaire


                #22
                Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

                Envoyé par Loveme35
                Alors là tu m'épates ! House peut aller se rhabiller !

                Ta théorie me semble parfaitement cohérente. Je suis admiratif quant à ta capacité d'analyse.



                Bonne nuit Rachel !
                Sauf que House, il est sur de son coup.....ah non....pas toujours

                Commentaire


                  #23
                  Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

                  Envoyé par rachel43
                  Sauf que House, il est sur de son coup.....ah non....pas toujours
                  Bonsoir Rachel! Et Bonsoir tout le monde !

                  L'hypocondrie j'connais bien, et House ne me démentira pas ! Quand on a une pointe au coeur "Ha ça y est c'est l'infarctus" Un mal de tête persistant "Rha oui c'est sûr, c'est la tumeur au cerveau !"

                  Pourtant rien de tout ça, bien heureusement, il n'empêche qu'on croit qu'on va mourir dès qu'on a un mal sans nom posé dessus.

                  Commentaire


                    #24
                    Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

                    bonsoir
                    je suis un homme, la quarantaine et j'ai lu votre discussion.
                    je suis sous bisoprolol depuis 5-6ans suite notamment à l'apparition d'extrasystoles et angoisses s'en suivant. En réalité tout a commencé à la caisse d'un supermarché peu de temps après la naissance de mon fils: gros vertige, peur de ma vie, enfin vous connaissez si j'en crois ce que j'ai lu. Débarquements en urgence chez mon généraliste, cardiologue, neurologue, psy, neuropsy, médecines alternatives... résultat bof. Alors... qu'est-ce que ça cache? Et chez vous, qu'est-ce que ça cache? Ca cache la même chose: nous avons eu une énorme peur et un gros stress mais sans les vivre pleinement au bon moment. Le corps réagit avec retard et on ne comprend plus ce qui se passe, on ne sait pas gérer. Un accouchement après deux mois alitée et finalement un bébé qui s'en sort pour vous. C'est pas rien ! Vous n'en parlez que dans votre premier message, mais tout part de là! Pour moi, un fils après de nombreuses fausses couches et un bébé anormal (donc peur que celui-là le soit aussi, finalement non). Dans les deux cas on a un dénouement heureux mais un stress rétrospectif de dingue. Le bêtabloquant peut aider (si, si) mais il n'y a pas 36 solutions: un bon psy qui fasse cracher son ressenti (celui qu'on n'a pas exprimé justement) et du sport pour le corps (dur-dur sous BB).
                    Et moi je suis sûr que ça va passer, si vous arrivez à vous repositionner: oui, vous avez réussi votre bébé, oui vous êtes une bonne mère, oui vous le serez encore.
                    J'espère ne pas blesser avec mes propos, ce n'est évidemment pas le but, mais je suis un peu direct parfois.
                    Tous mes encouragements de bêta bloqué (10 puis 5 puis 2.5mg).
                    Dernière modification par pere dédé, 05/03/2013, 19h28.

                    Commentaire


                      #25
                      Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

                      Envoyé par pere dédé
                      bonsoir
                      je suis un homme, la quarantaine et j'ai lu votre discussion.
                      je suis sous bisoprolol depuis 5-6ans suite notamment à l'apparition d'extrasystoles et angoisses s'en suivant. En réalité tout a commencé à la caisse d'un supermarché peu de temps après la naissance de mon fils: gros vertige, peur de ma vie, enfin vous connaissez si j'en crois ce que j'ai lu. Débarquements en urgence chez mon généraliste, cardiologue, neurologue, psy, neuropsy, médecines alternatives... résultat bof. Alors... qu'est-ce que ça cache? Et chez vous, qu'est-ce que ça cache? Ca cache la même chose: nous avons eu une énorme peur et un gros stress mais sans les vivre pleinement au bon moment. Le corps réagit avec retard et on ne comprend plus ce qui se passe, on ne sait pas gérer. Un accouchement après deux mois alitée et finalement un bébé qui s'en sort pour vous. C'est pas rien ! Vous n'en parlez que dans votre premier message, mais tout part de là! Pour moi, un fils après de nombreuses fausses couches et un bébé anormal (donc peur que celui-là le soit aussi, finalement non). Dans les deux cas on a un dénouement heureux mais un stress rétrospectif de dingue. Le bêtabloquant peut aider (si, si) mais il n'y a pas 36 solutions: un bon psy qui fasse cracher son ressenti (celui qu'on n'a pas exprimé justement) et du sport pour le corps (dur-dur sous BB).
                      Et moi je suis sûr que ça va passer, si vous arrivez à vous repositionner: oui, vous avez réussi votre bébé, oui vous êtes une bonne mère, oui vous le serez encore.
                      J'espère ne pas blesser avec mes propos, ce n'est évidemment pas le but, mais je suis un peu direct parfois.
                      Tous mes encouragements de bêta bloqué (10 puis 5 puis 2.5mg).
                      Merci pour votre réponse,
                      Mais la différence entre nos deux parcours est que mes angoisses se sont présentées à l arrêt du traitement bêta bloquant, mon généraliste m à d ailleurs parlé cette semaine d un syndrome de sevrage......
                      Ce que je pensai depuis le départ.
                      Maintenant je vais commencer une thérapie pour me libérer de tout ça.
                      Merci pour vos conseils et vos encouragements!

                      Commentaire


                        #26
                        Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

                        Envoyé par pere dédé
                        bonsoir
                        je suis un homme, la quarantaine et j'ai lu votre discussion.
                        je suis sous bisoprolol depuis 5-6ans suite notamment à l'apparition d'extrasystoles et angoisses s'en suivant. En réalité tout a commencé à la caisse d'un supermarché peu de temps après la naissance de mon fils: gros vertige, peur de ma vie, enfin vous connaissez si j'en crois ce que j'ai lu. Débarquements en urgence chez mon généraliste, cardiologue, neurologue, psy, neuropsy, médecines alternatives... résultat bof. Alors... qu'est-ce que ça cache? Et chez vous, qu'est-ce que ça cache? Ca cache la même chose: nous avons eu une énorme peur et un gros stress mais sans les vivre pleinement au bon moment. Le corps réagit avec retard et on ne comprend plus ce qui se passe, on ne sait pas gérer. Un accouchement après deux mois alitée et finalement un bébé qui s'en sort pour vous. C'est pas rien ! Vous n'en parlez que dans votre premier message, mais tout part de là! Pour moi, un fils après de nombreuses fausses couches et un bébé anormal (donc peur que celui-là le soit aussi, finalement non). Dans les deux cas on a un dénouement heureux mais un stress rétrospectif de dingue. Le bêtabloquant peut aider (si, si) mais il n'y a pas 36 solutions: un bon psy qui fasse cracher son ressenti (celui qu'on n'a pas exprimé justement) et du sport pour le corps (dur-dur sous BB).
                        Et moi je suis sûr que ça va passer, si vous arrivez à vous repositionner: oui, vous avez réussi votre bébé, oui vous êtes une bonne mère, oui vous le serez encore.
                        J'espère ne pas blesser avec mes propos, ce n'est évidemment pas le but, mais je suis un peu direct parfois.
                        Tous mes encouragements de bêta bloqué (10 puis 5 puis 2.5mg).
                        Bonsoir père dédé. Tout cela est très intéressant, mais ça ne répond toujours pas à ma question : "quels sont les effets indésirables gênants de ce béta-bloquant ?"

                        Bonsoir Rachel

                        Commentaire


                          #27
                          Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

                          Hello

                          Rachel, vos soucis de montées de tension (j'ai expérimenté, on se sent en panique même à 17...*) ont commencé avant la prise de bisoprolol. Ce dernier n'a peut être rien arrangé, surtout si vous êtes intolérante à ce médoc, mais vous étiez déjà entrain de somatiser qqch. Ou alors, l'accouchement peut vous avoir déplacé qqch (un nerf pincé?) mais je me méfie de ce genre d'hypothèses parce que j'en ai exploré des wagons sans succès pour mon cas. Osthéopathe ?

                          *c'est qui est pourtant bas par rapport à ce qu'on peut atteindre lors d'un effort physique ! c'est une façon de se rassurer (non on va pas mourir!)

                          Loveme35, les effets indésirables que j'ai sont: coup de barre le matin 1h après la prise du médoc, je baille à n'en plus finir, pas cool au boulot... J'ai grossi aussi, je pense que le bisoprolol y est pour qqch. Métabolisme au ralenti, difficulté à faire du sport: fatigue, essoufflement, difficulté à se mettre en route, voire à monter les escaliers parfois. Il y a plein d'autres trucs qui m'embêtent (vertiges, pbs concentration, acouphènes) mais je ne suis pas sûr que le bisoprolol y soit pour qqch parce que j'ai un autre pb de santé qui me taquine aussi. J'ai néanmoins un doute sur le fonctionnement du foie (effet secondaire possible) et sur des pbs d'estomac (beaucoup d'air et des aigreurs).
                          soyez forts.

                          Commentaire


                            #28
                            Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

                            Envoyé par pere dédé
                            Hello

                            Rachel, vos soucis de montées de tension (j'ai expérimenté, on se sent en panique même à 17...*) ont commencé avant la prise de bisoprolol. Ce dernier n'a peut être rien arrangé, surtout si vous êtes intolérante à ce médoc, mais vous étiez déjà entrain de somatiser qqch. Ou alors, l'accouchement peut vous avoir déplacé qqch (un nerf pincé?) mais je me méfie de ce genre d'hypothèses parce que j'en ai exploré des wagons sans succès pour mon cas. Osthéopathe ?

                            *c'est qui est pourtant bas par rapport à ce qu'on peut atteindre lors d'un effort physique ! c'est une façon de se rassurer (non on va pas mourir!)

                            Loveme35, les effets indésirables que j'ai sont: coup de barre le matin 1h après la prise du médoc, je baille à n'en plus finir, pas cool au boulot... J'ai grossi aussi, je pense que le bisoprolol y est pour qqch. Métabolisme au ralenti, difficulté à faire du sport: fatigue, essoufflement, difficulté à se mettre en route, voire à monter les escaliers parfois. Il y a plein d'autres trucs qui m'embêtent (vertiges, pbs concentration, acouphènes) mais je ne suis pas sûr que le bisoprolol y soit pour qqch parce que j'ai un autre pb de santé qui me taquine aussi. J'ai néanmoins un doute sur le fonctionnement du foie (effet secondaire possible) et sur des pbs d'estomac (beaucoup d'air et des aigreurs).
                            soyez forts.
                            bonjour!
                            Expliqué comme ça, j adhere mieux à votre théorie....
                            Je suis allée voir mon généraliste vendredi pour des crises d extrasystole en série avec une sorte de spasme dans l oesophage. Ça ne me lachait pas depuis la veille.
                            Il à ausculté mon coeur pendant bien 15 min et m à dit que je faisais de l erethisme cardiaque à cause de ma spasmophilie qu il à remit en évidence avec un signe de chvostek à fond la caisse en le citant.
                            il m à ensuite fait un ecg pour me rassurer, il l à décrit comme parfait.
                            Il m à ensuite dit que même plusieurs extra de suite n étaient pas dangereuses, contrairement à ce qu on lit tous sur le net....puis il me demande si j ai peur de la mort et de la maladie, je lui réponds "oui, j ai peur de souffrir aussi'.
                            Je lui dis que mon père à fait deux infarctus, le premier à 44 ans, et un avc en 2011, ce qui explique mes angoisses face aux ratees cardiaques.
                            La il comprends mieux et me parlé d anxiété généralisée avec attaque de panique, me dit que c très difficile à vivre mais absolument pas dangereux...
                            Tout ces palpitations et spasmes se sont déclenchées lors d une simple écho de routine que j ai passé. jeudi matin. j en avais déjà ressenties mais j arrivais à les faire passer en mangeant un petit qqchose , mais pas cette fois.
                            Je lui ai demande pourquoi mon corps s était autant deregle depuis l arrêt des BB, il m à répondu que j avais du faire un syndrome de sevrage et que depuis j avais entretenue mon angoisse.
                            Il m à prescrit du magnésium, spasmine et lysanxia en cas de crise qui ne cede pas.
                            Je me sens un peu mieux.
                            Je lui ai dit que j avais passé un bilan chez le cardio il y à un an et que j avais un peu peur que mon coeur se soit detraque depuis, il m à répondu que même si ma visite avait datée de moins de trois mois, anxieuse comme je suis, je me serais posée la même question.

                            Je l ai remercie d être aussi rassurant.
                            Voilà pour les dernières nouvelles.

                            Bonjour Loveme !

                            Commentaire


                              #29
                              Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

                              bonsoir Rachel
                              je ne fais que donner mon opinion, la voici.
                              Tout ce qu'a dit votre médecin est vrai, j'en suis sûr, mais a-t-il la clé de votre guérison? C'est moins sûr car ça se passe d'abord dans votre tête ! Malheureusement je pense que quand certains symptomes somatiques sont apparus c'est difficile de les faire partir; car ils sont une soupape pour notre être qui s'exprime, se soulage à travers eux. Moi depuis mes premières crises d'angoisses il y a 5 ans ça va quand même mieux, mais je vous raconte pas le boulot que j'ai fait sur moi... Donc il faut refléchir sur soi, qui on est, d'où on vient (la famille, sur plusieurs générations car il y a des schémas qui se reproduisent) et trouver des explications. Réfléchissez aussi à la signification des dates quand il y a répétition des crises toujours à la même période. Ecrivez ce que vous ressentez. Quand vous aurez fait le tour du problème et verbalisé, compris le truc, il deviendra partie de vous mais assimilé, digéré, moins en partie évacué et vous pourrez vivre avec. Bon j'arrête de faire le psy. N'empêche, la spasmophilie est inconnue à l'étranger (voir wikip... il n'y a qu'en France qu'on appelle ça comme ça, ailleurs c'est de l'angoisse dépressive. Au fait, comme médoc doux il y a aussi vagostabyl (genre spasmine mais avec calcium et magnésium en plus), ça peut être bien, en cure.
                              Et oui la peur de mourir est une peur primale, très profonde. peut-être ressurgit-elle à l'occasion de souci de santé (voire plus grave) qui affecte un de nos proches. Il faut donc lutter contre pour ne pas se pourrir la vie. Pour cela, pas de miracle, il faut trouver de la sérénité. La religion pour certains (perso je pense que la religion a été inventée par les hommes justement pour supporter l'insupportable). La croyance en la résurrection ou en un autre monde pour d'autres. Aussi, la capacité à vivre dans le présent (pas facile du tout). Personnellement j'ai été hospitalisé 7sem et je peux vous dire que, bien qu'athée, j'ai prié le bon dieu plus d'une fois...). Depuis je suis plus ouvert aux opinions des autres... on change.
                              Moi je sais que quand je mourrai ce sera dans la sérénité, avec l'espoir de retrouver ceux que j'ai perdu et qui me manquent. Donc je pense que je n'ai plus peur. Par contre j'ai la trouille de souffrir, c'est sûr.
                              bonne soirée et tâchez d'accepter que la vie, c'est un truc qui s'arrête un jour...

                              Commentaire


                                #30
                                Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

                                Bonsoir Père dédé,
                                Alors je rebondis sur le terme spasmophilie, que j appellerai dystonie neurovegetative, moins péjorative, moins controversée, et pourtant équivalente à la spasmophilie, le résultat est le même..
                                Quand le système nerveux est deregle, on à beau vouloir du plus profond de nos coeurs, rien n y fait, pourtant ma fille de 5 ans, mon fils de 15 mois et mon mari adorable sont les meilleurs des moteurs.
                                D ailleurs s ils n avaient pas été la, je n aurais pas autant remontée la pente, depuis une année.
                                Ensuite, si je commence une thérapie, c que j ai bien conscience que mon généraliste n à pas la clé de ma guérison, de plus, je suis maintenant réfractaire aux medocs , sauf cas extrême comme pour stopper de violentes crises d angoisse .
                                Ensuite, je suis consciente que l on va tous mourir un jour, mais à 29 ans, je ne trouve pas normal de redouter que cela arrive du jour au lendemain.
                                J ai une part de responsabilité importante dans tout ça, notamment au niveau de la gestion de mon stress, mais mon ancien médecin aussi à une belle part la dedans, notamment au niveau de l approche et du suivi psychologique.
                                Et oui, on n est pas que des cellules ou des tas de bidoche nous les êtres humains!!!!
                                Quand je lui ai dit que tout avait commencé avec ce BB, il m à répondu que surement pas, que je faisais une dépression du post partum et que rien ne rentrerait dans l ordre sans anti depresseur ! Je rappelle tout de même que j ai eu 10 mg des le début du traitement!
                                Quant on sait que la dose initiale est de 1,25 mg y à de quoi être en colère! Et pas QUE contre moi même.
                                Bref, je suis tellement remontée que j ai du mal à entendre que c exclusivement "dans ma tête"!
                                Ce n est pas méchant mais j en ai fait un combat, j ai eu trop peur et trop souffert pour endosser toute la responsabilité de cette histoire.
                                De plus, je suis en contact avec une femme qui à pris un BB durant deux ans, et devinez quoi, elle restent à peu de choses près les mêmes symptômes que moi, et une dystonie neurovegetative lui à été doagnostiquée, et je ne pense pas que notre passé et notre psychisme soient identiques.
                                Voilà pour mon avis.
                                Bonne soirée

                                Commentaire

                                Unconfigured Ad Widget

                                Réduire
                                Chargement...
                                X