Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • rachel43
    a crée une discussion Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

    Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

    Bonjour à tous,

    Nouvelle sur ce forum, je me joins a vous car j'ai beaucoup retourné internet ces derniers temps, et les réponses les plus satisfaisantes se trouvaient ici.....

    Je voudrais vous raconter mon histoire qui, pardonnez moi, va être un peu longue, mais c'est promis, je vais abréger.

    Je m'appelle Rachel, maman de deux enfants, mon dernier étant né le 30/11/11.

    J'ai du passer les 2 derniers mois de ma grossesse alitée car mon col se rétrécissait dès la 30ème semaine.

    J'ai finalement accouché a 38 semaines, quelle belle victoire!

    Mais une semaine après mon accouchement, des maux de têtes que je n'arrivais pas à soulager avec des médicaments me poussent à consulter, mon médecin me trouve ce jour là 16/9 de tension. Bref, il n'est pas plus choqué que ça et me prescrit du BI PROFENID pour me soulager. Il me dit juste de faire surveiller cette tension, ou de me procurer un tensiomètre de poignet.

    Je me procure donc et objet et ma tension est haute, tout le temps. Un week end, elle monte jusqu'à 18, je panique car j'ai des maux de tête et mes présente aux urgences. 18/11 à l'arrivée, elle ne descends pas dans les heures qui suivent, ils me gardent donc pour la nuit.

    Le verdict, tension élevée a la première prise, qui redescend à la seconde dans les normes ou à la limite, je sors donc le lendemain avec un rendez vous chez le cardiologue et un holter à effectué.

    Le holter révelera une tension "limite de la norme" avec une moyenne de 13/8 et des pointes jusqu'à 16, même la nuit, cependant, je leur ai précisé que les pics correspondaient à des moments d'éveil de mon bébé qui prenait son biberon la nuit. La visite chez le cardiologue ne révèle rien, celui ci me prescrit un scan des surrénales et de l'aorte rénale, qui ne révelera rien non plus, heureusement.

    Bref, mon généraliste me revoit, tension toujours élevée, mise sous bisoprolol 10mg une fois par jour.

    Deux jours plus tard, vertiges, fatigue très importante. S'en sont suivis les douleurs musculaires, engourdissement (principalement côté droit), des acouphènes permanents, troubles visuels (vision qui saute, tremble, gêne a la lumière....)

    Je reconsulte mon généraliste pour lui parler de ces manifestations qui correspondent à la mise en route du traitement et celui ci me dit que c'est impossible étant donné la posologie. Il me prescrit donc de l'EFFEXOR en me disant que rien ne rentrera dans l'ordre tant que je n'aurais pas pris ce traitement. Je lui demande une prise de sang car ces vertiges et troubles visuels m'inquiètent et m'handicapent vraiment beaucoup, il refuse en me redisant que c'est inutile, de prendre les anti dépresseurs et c'est tout.

    Bref, un matin, ma vision tremble tellement que je pars, encore une fois aux urgences, verdict, effets secondaire du traitement
    On me dit de stopper bisoprolol et me met sous Zanidip.

    Ok, j'attends que tout rentre dans l'ordre, mais encore une fois, un matin au lever, spasmes musculaires violents dans la nuque et le bras droit essentiellement, en plus des autres troubles qui sont toujours présents.....

    J'appelle le 18, je suis apeurée, j'ai l'impression de vivre un cauchemar, de ne plus contrôler mon corps, de la tête aux pieds.
    J'explique l'histoire au médecin conseil qui refuse de m'envoyer quelqu'un puisque les symptômes durent depuis plus d'un mois, pour lui, ce n'est pas une urgence. Je téléphone à ma voisine pour lui demander de prendre mes enfants le temps de trouver une solution, lorsqu'elle me voit, elle appelle mon généraliste pour lui expliquer, il décide de venir en urgence.....
    Il décide de me faire hospitalisée en urgence pour me faire passer un scan du crâne pour écarter quelque chose de grave.

    Arrivée aux urgences, les médecins m’interrogent, je leur explique les tressautements musculaires, troubles visuels et autres, résultats, ils se moquent de moi "ils sont bizarres vos symptômes madame!!!!
    Super, moi qui vis un véritable cauchemar depuis la naissance de mon fils, je suis ravie de la réponse. Tout mon côté droit était affaibli et engourdi, j'étais paniquée par ces tremblements incontrôlables, de plus, lors de leurs test d'équilibre, je ne tiens pas debout, et le test qui consiste a stimuler le dessous du pied ne déclenche aucun réflexe.

    Je passe donc le scan qui suspecte un anévrisme, mais entre temps, l'hopital a demander conseil au service neuro vasculaire d'un autre établissement qui demande mon transfert tout de suite.

    Me voilà en soins intensifs 48H, branchée de partout dans une chambre filmée, on suspecte un AVC. Après ces deux jours et de nombreux tests neuros effectués, on me change de chambre, mais je dois rester hospitalisée pour passer toute une batterie de tests:

    -Prise de sang
    -analyse d'urine
    -Fond d'oeil
    -IRM cérébral
    -IRM médullaire car légère hypotension intra cranienne
    -ORL
    -Doppler du cou et des tempes
    -Test équilibre
    -Test auditifs (les acouphènes sont puissants)

    Tout est bon, la suspection d'anévrisme n'est qu'une boucle formée par une veine. Il modifie mon traitement zanidip pour Atacand, soit disant que les deux précédents étaient souvent plus problématiques niveau tolérance.

    Bref, a ma sortie, on me parle de céphalée de tension et de spasmophilie, pour eux, le bêta bloquant n'est pas la cause, et pourtant je reste convaincue du contraire. Je suis restée dans ce service 8 jours en tout.

    Bref, je change de généraliste dans la foulée, j'ai très mal vécu cette hospitalisation avec la séparation de ma fille de 4 ans et de mon bébé d'à peine 2 mois, et j'avais demandé de l'aide à mon généraliste avant tout ça

    Mon traitement sous bêta bloquant aura duré un mois, du 22 décembre 2011 au 22 janvier 2012. l'hospitalisation en neuro a eu lieu le 1er février.

    Mon nouveau généraliste, que je consulte le 30 mars, car mes symptômes, même s'ils se sont atténués, sont toujours présents, me rassure en me disant que ce qui m'arrive est très handicapant, mais pas dangereux.
    Ils pense à une petite forme de fibromyalgie" et à de la spasmophilie mise en évidence par le signe de Chovstek.

    Pour les troubles visuels, il me dit d'être patiente, que cela va rentrer dans l'ordre avec le reste. De ne pas m'inquiéter. Je lui fais part aussi de mon initiative de stopper Atacand, car ma tension dépassait rarement 10 et dégringolait a 8 le soir, il m'a félicitée!
    A la prise de tension, j'avais un joli 12/7 qui m'a fait un bien fou, plus besoin de traitement.
    Son avis à lui: 3 traitements pour la tension en seulement 3 mois, c'est trop, cette tension n'aurait pas dû être traitée si vite.

    Ma conclusion à moi, les bêta bloquants m'ont ravagé le corps, de la tête au pieds, je tiens a préciser qu'à l'hopital, je me déplaçais en fauteuil roulant et ne pouvais tenir debout le temps d'une douche. Période de ma vie cauchemardesque, je n'ai que 28 ans.....

    Pour finir, j'en veux énormément à mon premier généraliste qui ne m'a pas écoutée car je ne correspondait pas "aux étiquettes des notices" pour les effets secondaires.

    Bref, merci à tous de m'avoir lue, au moins je soulage ma rancœur, même si, malgré tout, le doute plane encore sur cette histoire, que s'est il réellement passé? Je ne le saurais certainement jamais.

    Mais au moins sur ce forum, je me sens prise au sérieux

    Encore merci a vous pour votre attention, et si vous avez des réactions, elles sont les bienvenues.

    Aujourd'hui, il me reste les troubles visuels, mais beaucoup moins forts, je peux de nouveau sortir dans les magasins, (mais pas encore seule, j'angoisse,) des tressautements musculaires, une fatigue et faiblesse musculaires, des points douloureux aux articulations et des maux de tête ainsi qu'une fatigue persistente, et les acouphènes qui sont toujours là.

  • Laurent63
    a répondu
    Bonjour à toutes et tous

    Mon expérience personnelle avec ce poison

    HTA détectée lors d'une mesure pré opératoire le matin à jeun au repos 18 / 13 ... acte repoussé du coup.
    J'avais fait quelques étourdissements les mois précédents, mais je mettais ça sur le compte de la fatigue professionnelle.
    Holster, test d'effort etc.
    Mis sous Biso cégé 5 mg le matin + 5 mg le soir + lasilix le matin par mon cardiologue de campagne ... soit 8 fois la dose normale de démarrage à vous lire ... un traitement de cheval ... et je ne suis pas un cheval mais plutôt un âne d'avoir fait confiance à ce cardiologue d'un autre temps.
    Au fil des mois j'ai perdu toute mon énergie pour ne devenir plus qu'un zombie physiquement et psychologiquement, arrêtant toute activité, le seul fait de faire 10 pas pour sortir me fatiguait ... aucune envie de rien, corps éteint, cerveau éteint.
    C'est en lisant vos messages que j'ai réalisé que j'étais dans le même cas que vous ... je pensais naïvement que c'était du à mon HTA et à mon cœur qui fatiguait.

    Je change aujourd'hui pour Irbésartan Mylan 75 mg le matin + nébivolol 1.25 mg le matin mais j'ai des doutes au vu des avis des utilisateurs .

    Je vous tiendrais au courant.

    Laisser un commentaire:


  • Maugrey
    a répondu
    Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

    Il y a 3 ans, j'avais consulté le cardiologue en raison de palpitations et d'extrasystoles.
    Il m'a posé un holter pendant 1 jour, et fait une échographie cardiaque. Résultat : rien du tout. Quelques extrasystoles dans la journée, mais rien d'alarmant, et sinusoïdales. Du coup, j'imagine que le diagnostic m'a rassuré, et les extrasystoles ont disparues.

    De temps en temps, ça revenait, genre pendant 1 semaine j'en avais à plusieurs moments de la journée, et puis ça passait.

    Et puis dans l'été c'est revenu en force, au point d'en avoir tous les tous les jours, ça pouvait durer 1 heure, ça pouvait revenir plusieurs fois dans la journée.
    Donc j'ai reconsulté le cardiologue, car ça commençait vraiment à devenir gênant et problématique.

    Avant ça, mon généraliste m'a prescrit du spasmine, et moi j'avais essayé l'aubépine. Ca n'avait rien fait.

    L'un comme l'autre avaient noté une tension un peu élevé, mais tout de même en dessous du stade d'hypertension.

    Le cardiologue m'a refait un holter, et une échographie cardiaque d'effort.
    Pas d'anomalie cardiaque, mais les extrasystoles très présentes (sans être inquiétantes pour la santé), et surtout il a remarqué qu'à l'effort mon poul grimpe vite, et met beaucoup de temps à se stabiliser après l'effort.

    Entre temps j'ai fait un petit passage aux urgences en raison d'une "crise" d'extrasystole un peu trop prononcée et une sensation de pression sur la poitrine.
    Bilan sanguin, radio du thorax, tout était normal. Le rythme cardiaque, là encore présence d'extrasystoles, mais rien de grave.

    A la fin de tous les tests, le cardiologue m'a prescrit du bisoprolol 5mg. En m'indiquant de d'abord prendre un demi cachet (donc 2,5mg), puis doubler sur je supportait le traitement.
    J'ai décidé par moi même de ne prendre qu'un quart (donc 1,25mg) comme indiqué sur la notice. Puis j'ai doublé au bout d'une semaine (j'avais encore des extrasystoles et je supportait bien).
    Une fois à 2,5mg, mes extrasystoles avaient disparus (quelques unes de temps en temps, mais incomparable avec ce que j'avais avant).
    Et j'ai décidé de ne pas aller au delà.
    C'est complètement fou qu'un médecin prescrive directement 10mg. Même dans la notice c'est indiqué de monter graduellement.

    Ca fait 2 mois et demi que je suis le traitement, ça se passe plutôt bien. De temps en temps je me sens un peu fatigué, c'est peut-être à cause de ça, mais je supporte mieux que des extrasystoles toute la journée.

    La liste des effets secondaires du bisoprolol est longue comme le bras. Mais tout le monde n'a pas les mêmes réactions. Certains vont développer des effets violents, d'autres rien du tout.
    C'est souvent ça avec les médicaments lourds. La suppression d'un effet pour l’apparition d'un autre.
    Il faut tester, en procédant par palier, je pense que c'est le mieux à faire. Et se demander s'il vaut mieux avoir un peu de fatigue ou des palpitations h24.

    Laisser un commentaire:


  • vietrce
    a répondu
    Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

    Envoyé par minouche34
    j'ai beaucoup appris sur le bisop.j'aimerai aussi donner mon avis,je prends ce mèd avec beaucoup d'autres amlor triatec inexium tahor.ces mèd me sont donnés suite a une intervention cardio-vasculaire qui a durée 4h1/2 j'étais branchée a un cœur artificiel, si je n'avais pas eu cette équipe formidable de chirurgiens, à l'heure actuelle je serais 6 pieds sous terre.il parait que c'est ces mèd qui assurent ma vie.mais ils assurent également les effets secondaires que vous décrivez si bien.la tachicardie je l'ai depuis le début de ma vie et si on devait me l'enlever je ne me sentirais pas normale.je suis arrivée a la domestiquer.je fais attention a ne pas faire de gros effort car j'ai une petite fuite dans le cœur.ce n'est plus un estomac que j'ai c'est une pharmacie ambulante.avant cette opération je n'étais jamais malade maintenant avec tous ces médoc j'ai pris trop de poids et malgrés les régimes de la diet. de l'hopital,je n'arrive pas a perdre 10gr.les vertiges ne me gènent pas trop j'en ai toujours eu quand ils arrivent je me cramponne ou je peux.et je suis 2 fois 1h en rééducation cardio.j'aime bien ça me fais faire de la gym sous surveillance.allez je ne me plains pas il y a plus hadicapé que moi gardons le sourire
    Il y a une association coeur et santé à l'hôpital de Sète, avec rééducation de trois semaines, pour apprendre les bons gestes

    Laisser un commentaire:


  • vietrce
    a répondu
    Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

    Envoyé par karima2013
    bonsoir

    je voudrai donner mon avis autant que professionnelle de la santé,que instaurer un traitement en 1er intention pour une hypertention arterielle serai inapproprié ,à mon avis devant toute hypertention ,il faut observer des regles hygieno-dietétiques ( un régime demi-sel; une activité sportive,lutter contre le surpoids .....) si la tension arterielle redevient normale ,on ne traite pas,on evite au max les médicaments,il y en a meme qui préconise des séances de yoga ,et ça donne de trés bon résultat;

    dr mahi
    Oui, mais les séances de yoga même si elles sont reconnues, elles ne sont pas remboursé par la sécu, à croire que la sécu est en cheville avec les laboratoires et les pharmaciens. Aller bonnes vacances docteur

    Laisser un commentaire:


  • vietrce
    a répondu
    Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

    Nouveau également
    Opéré d'une valve mitrale, mon cardiologue me prescrit du bisoprolol 3,75 mg/jour et à côté de ça le pharmacien me donne du Bisocé Gé le soit disant remplacement en générique.
    je prends ce "médicament" depuis le mois d'octobre quatre mois après mon opération. Le jeudi 17 août 2017 j'oublie de prendre le comprimé ainsi que le vendredi 18 aout 2017 et au soir du vendredi je m'en aperçois mais je me rends compte également que je me sens mieux. Samedi 19 je ne prends pas le comprimé et je constate que je n'ai plus de troubles de la vision ainsi que des troubles cérébraux.
    Je vais donc prendre rendez-vous chez un autre cardiologue, déjà pour savoir si j'ai vraiment besoin de ces comprimés et confirmer ou pas l'avis du cardiologue qui me suis, j'ai des doutes quand même et ça confirme un peu les troubles de Rachelle
    J'ai également une question à poser, existe t-il des produits naturels qui peuvent remplacer le préviscan comme éventuellement les tomates ou autres
    Merci

    Laisser un commentaire:


  • rectimier
    a répondu
    Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

    Envoyé par rachel43
    Merci pour votre réponse,
    Mais la différence entre nos deux parcours est que mes angoisses se sont présentées à l arrêt du traitement bêta bloquant, mon généraliste m à d ailleurs parlé cette semaine d un syndrome de sevrage......
    Ce que je pensai depuis le départ.
    Maintenant je vais commencer une thérapie pour me libérer de tout ça.
    Merci pour vos conseils et vos encouragements!
    bonjour

    Les symptomes de sevrage semblent pouvoir être assez catastrophique, aussi bien pour les bêta-bloquants que pour les antihypertenseurs :

    http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=200963

    Et la question que je me pose est : peuvent ils être confondus avec la maladie de parkinson ?
    Dernière modification par rectimier, 08/01/2016, 06h12.

    Laisser un commentaire:


  • coeurdouleurs
    a répondu
    Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

    Bonjour,
    J'ai pris pendant des années des hypertenseurs. On m'a fait changer assez souvent de médicaments
    Je viens de trouver un site médical chu sur le lupus médicamenteux . J'ai fait un infarctus il y a un an et depuis ma vie est très très difficile (à savoir qu'auparvant, cad avant cet événement le seul souci était une grande fatigue que je mettais sur un accident de vélo (renversé par une voiture un traumatisme cranien conséquent)je ne bois pas;, je ne fumes pas, j'ai une vie saine, je fais du sport chaque jour, (partant en vacances à vélo) sauf de l'hypertension..Votre message m'a alerté énormément après avoir lu.
    je vais continuer plus tard......bien à vous

    Envoyé par rachel43
    Bonjour à tous,

    Nouvelle sur ce forum, je me joins a vous car j'ai beaucoup retourné internet ces derniers temps, et les réponses les plus satisfaisantes se trouvaient ici.....

    Je voudrais vous raconter mon histoire qui, pardonnez moi, va être un peu longue, mais c'est promis, je vais abréger.

    Je m'appelle Rachel, maman de deux enfants, mon dernier étant né le 30/11/11.

    J'ai du passer les 2 derniers mois de ma grossesse alitée car mon col se rétrécissait dès la 30ème semaine.

    J'ai finalement accouché a 38 semaines, quelle belle victoire!

    Mais une semaine après mon accouchement, des maux de têtes que je n'arrivais pas à soulager avec des médicaments me poussent à consulter, mon médecin me trouve ce jour là 16/9 de tension. Bref, il n'est pas plus choqué que ça et me prescrit du BI PROFENID pour me soulager. Il me dit juste de faire surveiller cette tension, ou de me procurer un tensiomètre de poignet.

    Je me procure donc et objet et ma tension est haute, tout le temps. Un week end, elle monte jusqu'à 18, je panique car j'ai des maux de tête et mes présente aux urgences. 18/11 à l'arrivée, elle ne descends pas dans les heures qui suivent, ils me gardent donc pour la nuit.

    Le verdict, tension élevée a la première prise, qui redescend à la seconde dans les normes ou à la limite, je sors donc le lendemain avec un rendez vous chez le cardiologue et un holter à effectué.

    Le holter révelera une tension "limite de la norme" avec une moyenne de 13/8 et des pointes jusqu'à 16, même la nuit, cependant, je leur ai précisé que les pics correspondaient à des moments d'éveil de mon bébé qui prenait son biberon la nuit. La visite chez le cardiologue ne révèle rien, celui ci me prescrit un scan des surrénales et de l'aorte rénale, qui ne révelera rien non plus, heureusement.

    Bref, mon généraliste me revoit, tension toujours élevée, mise sous bisoprolol 10mg une fois par jour.

    Deux jours plus tard, vertiges, fatigue très importante. S'en sont suivis les douleurs musculaires, engourdissement (principalement côté droit), des acouphènes permanents, troubles visuels (vision qui saute, tremble, gêne a la lumière....)

    Je reconsulte mon généraliste pour lui parler de ces manifestations qui correspondent à la mise en route du traitement et celui ci me dit que c'est impossible étant donné la posologie. Il me prescrit donc de l'EFFEXOR en me disant que rien ne rentrera dans l'ordre tant que je n'aurais pas pris ce traitement. Je lui demande une prise de sang car ces vertiges et troubles visuels m'inquiètent et m'handicapent vraiment beaucoup, il refuse en me redisant que c'est inutile, de prendre les anti dépresseurs et c'est tout.

    Bref, un matin, ma vision tremble tellement que je pars, encore une fois aux urgences, verdict, effets secondaire du traitement
    On me dit de stopper bisoprolol et me met sous Zanidip.

    Ok, j'attends que tout rentre dans l'ordre, mais encore une fois, un matin au lever, spasmes musculaires violents dans la nuque et le bras droit essentiellement, en plus des autres troubles qui sont toujours présents.....

    J'appelle le 18, je suis apeurée, j'ai l'impression de vivre un cauchemar, de ne plus contrôler mon corps, de la tête aux pieds.
    J'explique l'histoire au médecin conseil qui refuse de m'envoyer quelqu'un puisque les symptômes durent depuis plus d'un mois, pour lui, ce n'est pas une urgence. Je téléphone à ma voisine pour lui demander de prendre mes enfants le temps de trouver une solution, lorsqu'elle me voit, elle appelle mon généraliste pour lui expliquer, il décide de venir en urgence.....
    Il décide de me faire hospitalisée en urgence pour me faire passer un scan du crâne pour écarter quelque chose de grave.

    Arrivée aux urgences, les médecins m’interrogent, je leur explique les tressautements musculaires, troubles visuels et autres, résultats, ils se moquent de moi "ils sont bizarres vos symptômes madame!!!!
    Super, moi qui vis un véritable cauchemar depuis la naissance de mon fils, je suis ravie de la réponse. Tout mon côté droit était affaibli et engourdi, j'étais paniquée par ces tremblements incontrôlables, de plus, lors de leurs test d'équilibre, je ne tiens pas debout, et le test qui consiste a stimuler le dessous du pied ne déclenche aucun réflexe.

    Je passe donc le scan qui suspecte un anévrisme, mais entre temps, l'hopital a demander conseil au service neuro vasculaire d'un autre établissement qui demande mon transfert tout de suite.

    Me voilà en soins intensifs 48H, branchée de partout dans une chambre filmée, on suspecte un AVC. Après ces deux jours et de nombreux tests neuros effectués, on me change de chambre, mais je dois rester hospitalisée pour passer toute une batterie de tests:

    -Prise de sang
    -analyse d'urine
    -Fond d'oeil
    -IRM cérébral
    -IRM médullaire car légère hypotension intra cranienne
    -ORL
    -Doppler du cou et des tempes
    -Test équilibre
    -Test auditifs (les acouphènes sont puissants)

    Tout est bon, la suspection d'anévrisme n'est qu'une boucle formée par une veine. Il modifie mon traitement zanidip pour Atacand, soit disant que les deux précédents étaient souvent plus problématiques niveau tolérance.

    Bref, a ma sortie, on me parle de céphalée de tension et de spasmophilie, pour eux, le bêta bloquant n'est pas la cause, et pourtant je reste convaincue du contraire. Je suis restée dans ce service 8 jours en tout.

    Bref, je change de généraliste dans la foulée, j'ai très mal vécu cette hospitalisation avec la séparation de ma fille de 4 ans et de mon bébé d'à peine 2 mois, et j'avais demandé de l'aide à mon généraliste avant tout ça

    Mon traitement sous bêta bloquant aura duré un mois, du 22 décembre 2011 au 22 janvier 2012. l'hospitalisation en neuro a eu lieu le 1er février.

    Mon nouveau généraliste, que je consulte le 30 mars, car mes symptômes, même s'ils se sont atténués, sont toujours présents, me rassure en me disant que ce qui m'arrive est très handicapant, mais pas dangereux.
    Ils pense à une petite forme de fibromyalgie" et à de la spasmophilie mise en évidence par le signe de Chovstek.

    Pour les troubles visuels, il me dit d'être patiente, que cela va rentrer dans l'ordre avec le reste. De ne pas m'inquiéter. Je lui fais part aussi de mon initiative de stopper Atacand, car ma tension dépassait rarement 10 et dégringolait a 8 le soir, il m'a félicitée!
    A la prise de tension, j'avais un joli 12/7 qui m'a fait un bien fou, plus besoin de traitement.
    Son avis à lui: 3 traitements pour la tension en seulement 3 mois, c'est trop, cette tension n'aurait pas dû être traitée si vite.

    Ma conclusion à moi, les bêta bloquants m'ont ravagé le corps, de la tête au pieds, je tiens a préciser qu'à l'hopital, je me déplaçais en fauteuil roulant et ne pouvais tenir debout le temps d'une douche. Période de ma vie cauchemardesque, je n'ai que 28 ans.....

    Pour finir, j'en veux énormément à mon premier généraliste qui ne m'a pas écoutée car je ne correspondait pas "aux étiquettes des notices" pour les effets secondaires.

    Bref, merci à tous de m'avoir lue, au moins je soulage ma rancœur, même si, malgré tout, le doute plane encore sur cette histoire, que s'est il réellement passé? Je ne le saurais certainement jamais.

    Mais au moins sur ce forum, je me sens prise au sérieux

    Encore merci a vous pour votre attention, et si vous avez des réactions, elles sont les bienvenues.

    Aujourd'hui, il me reste les troubles visuels, mais beaucoup moins forts, je peux de nouveau sortir dans les magasins, (mais pas encore seule, j'angoisse,) des tressautements musculaires, une fatigue et faiblesse musculaires, des points douloureux aux articulations et des maux de tête ainsi qu'une fatigue persistente, et les acouphènes qui sont toujours là.

    Laisser un commentaire:


  • marcus777
    a répondu
    Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

    Envoyé par rachel43
    Personne pour en discuter??
    Bonjour Rachel,
    tu trouveras des réponses sur beta-bloquant.sosblog.fr/‎ " toute souffrance est bonne car elle permet de s'éveiller" le bouddha

    Laisser un commentaire:


  • Buba
    a répondu
    Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

    Envoyé par Aesculape
    Bonjour, Je suis suivi par deux cardiologues hospitaliers et un médecin traitant. Pour la tension trop élevée (160/100/ 85 pulsations) on me donne du bisoprolol à 1,25mg/jour.

    J'ai les symptômes suivant : fatigue permanente : je ne peux pratiquement rien faire, je m'endors en regardant la tv, l'ordinateur, etc. Maintenant, j'ai même peur de conduire la voiture car je me dis que si je m'endors aussi vite, je n'aurais même pas le temps de m'en rendre compte... Je ne voudrais pas créer un accident avec des victimes innoncentes...

    La nuit, des rêves et souvent des cauchemards, je me réveille entre 01h00 et 2h00 du matin, parfois je manque d'air puis tout redevient normal au bout de 1/2 heure ou plus et je me rendors une heure après.

    Au début, vu la petite dose de bisoprolol que je prends, je n'ai pas soupçonné le bisoprolol mais après avoir lu tous vos témoignages, je commence à me poser des questions sur cette saleté chimique.

    Connaitriez-vous un produit naturel c'est à dire sans effets secondaires qui pourrait faire baisser ma tension artérielle, merci.

    A bientôt vous lire !
    Bonjour,

    Suite à une forte crise émotionnelle liée au décès de ma maman, j'ai fait une poussée de l''insuffisance cardiaque, accompagnée d'arythmie, qui s'est soldée par un séjour aux urgences et ensuite dans une USIC - Unité de soin Intensifs en Cardiologie dans un hôpital en IDF, pendant une semaine.

    Les cardiologue de l'hôpital m'ont prescrit le BISPROLOL. Chez moi l'effet était assez immédiat déjà à l'hosto, des crampes et douleurs insupportables sur le haut du ventre et sur le cœur qui est lui même un muscle...accompagnée de la nausée, de la diarrhée et des vertiges, étourdissement.

    Une fois à la maison à ceux-là se sont ajoutés des crampes sur les muscles des épaules et du cou et un truc terrible mais je vous dit terrible qui me donnait l'impression de perdre le contrôle de tout mon corps, voire de mourir : le refroidissement et l'engourdissement des membres inférieurs et supérieurs à ne plus sentir mes doigts des pieds ni mes mains qui sont devenues toutes fripées comme si j'avais passée des heures dans l'eau. Je me souviendrai toute ma vie le 1 janvier 2014 où ça m'est arrivée pendant 3 heures et ne comprenant pas j'ai augmenté le chauffage à la maison à 35 °C et mes animaux qui ont failli suffoquer... surtout mon vieux papy de 14 ans alors que pour moi aucun changement toujours un froid polaire ressenti dans tout le corps.

    La cardiologue est restés sourde à ma demande de me remplacer le BISOPROLOL par un autre médoc. Elle m'a diminué la dose ce qui n'a rien changé aux effets indésirables qui sont restés les mêmes. Donc le changement du cardiologue qui me replace le BB par la VERAPAMIL qui malheureusement me provoque toujours ces crampes très douloureuses au ventre et l'étourdissement, qui m'empêchent de travailler et de fonctionner normalement.

    Alors étant une professionnelle de santé, je pose mon verdict moi-même à défaut d'un cardiologue qui soit à mon écoute : je suis intolérante aux béta bloquants et à leur substituts comme VERAPAMIL. Donc c'est bon ça suffit comme ça, j'ai assez souffert sans que cela émeut un des cardiologues... Au bout d'un mois et demi de douleurs et de l'angoisse de ne pas comprendre, j'arrête le BISOPROLOL !

    Que faire pour ce cœur alors qui s'emballe toujours à 150 pulsions par minute, vu les risques que cela comporte et l’idée d'une opération du FLUTTER AURICULAIRE qui a été lancée par 2 cardiologues...
    Je regarde dans les recherches des médecins suisses et allemands et le nom de CRATAEGUS OXYACANTHA = AUBEPINE, me sourit sur l'écran de mon ordi.

    Trois jours de prise, 3 fois par jour de TM et dilution (eau) homéo 3 DH je commence à respirer, mes sentir mieux, je sens la vie à nouveau en moi revenir. Aujourd'hui c'est le 1er jour depuis des semaines sans avoir eu mal au ventre, youpi ! Hier visite chez mon généraliste qui après l'osculation me dit très étonné "mais votre cœur n'est pas accéléré du tout, vos pulsations sont toujours irrégulières mais à vitesse normale 60-65 par minute, c'est grâce à votre traitement de BB ". Et moi je dis MERCI l'AUBEPINE !
    J'ai décidé de ne pas discuter de l'aubépine avec mon généraliste pour ne pas perdre mon temps, car il a refusé il y a qqs semaines de me prescrire la TM de l'aubépine ne croyant pas du tout aux vertus de cette plante pour le cœur or les recherches SERIEUSES (en anglais malheureusement) en parlent largement et surtout sur ses bienfaits pour les personnes intolérantes aux BB.

    Cela fait que quelques jours que j'en prends après l'arrêt d'une semaine de Bisotueur, donc je vous tiendrai au courant si le miracle AUBEPINE continue pour moi ! Courage à vous tous, gardons l'espoir !

    Laisser un commentaire:


  • karima2013
    a répondu
    Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

    bonsoir

    je voudrai donner mon avis autant que professionnelle de la santé,que instaurer un traitement en 1er intention pour une hypertention arterielle serai inapproprié ,à mon avis devant toute hypertention ,il faut observer des regles hygieno-dietétiques ( un régime demi-sel; une activité sportive,lutter contre le surpoids .....) si la tension arterielle redevient normale ,on ne traite pas,on evite au max les médicaments,il y en a meme qui préconise des séances de yoga ,et ça donne de trés bon résultat;

    dr mahi

    Laisser un commentaire:


  • sylvie087
    a répondu
    Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

    Envoyé par Aesculape
    Bonjour, Je suis suivi par deux cardiologues hospitaliers et un médecin traitant. Pour la tension trop élevée (160/100/ 85 pulsations) on me donne du bisoprolol à 1,25mg/jour.

    Connaitriez-vous un produit naturel c'est à dire sans effets secondaires qui pourrait faire baisser ma tension artérielle, merci.

    A bientôt vous lire !
    bonjour ,
    si un produit miracle, naturel, existait, je pense que ça se saurait . Il doit bien exister des granules, des plantes ou des charlatants affirmant le contraire . Hélas ....

    Laisser un commentaire:


  • sylvie087
    a répondu
    Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

    Envoyé par Méli1895
    Bonjour,

    J'ai 18ans, dormir toute la journee et toujours pas avoir de force pour travailler, pour veiller tard, pour faire des activites comme tout le monde. Je me retrouve donc a pleurer souent .
    Bonjour
    je comprends, c'est vraiment désespérant d'avoir envie de faire beaucoup de choses, et pas la force . Chez moi tout s'entasse, je repousse tout , espérant être mieux le lendemain, et puis non . Je pense qu'il y a des personnes plus sensibles que d'autres aux effets secondaires ... Bon courage !

    Laisser un commentaire:


  • poupoune5
    a répondu
    Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

    j'ai 28 ans et je suis aussi sous béta bloquants depuis 3 mois et depuis quelques temps j'ai l'impression d'être fatiguée et j'ai des sensations très désagréables, j'angoisse et ça devient difficile à supporter... Courage à tous

    Laisser un commentaire:


  • poupoune5
    a répondu
    Re : Effets indésirables BISOPROLOL (bêta bloquant)

    j'ai 28 a

    Laisser un commentaire:

Unconfigured Ad Widget

Réduire
Chargement...
X