Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Témoignage : Opérée depuis 10 ans

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Témoignage : Opérée depuis 10 ans

    Bonjour à tous,

    Après avoir découvert ce site et avoir lu de nombreux témoignages, je tiens à vous faire part de mon expérience.

    Tout d'abord merci à Internet qui m'a permis de découvrir que je n'étais pas seule à souffrir d'hyperhydrose et, qui m'a permis de constater que certains d'entre vous ont une souffrance plus importante que la mienne et en lisant vos témoignages, je découvre que des solutions existent à plus ou moins long terme.

    Je souffre d'hyperhydrose depuis l'âge de 10 ans. Peut-être avant, mais je ne m'en souviens pas et mes parents non plus.

    Cela a été handicapant pendant longtemps. Je n'avais pas confiance en moi et en grandissant, j'avais une hantise : celle de serrer des mains.

    A 16 ans, j'ai été voir un dermatologue qui m'a prescrit un médicament : belladénal à base de belladone...mais sans succès. De plus, ce médicament m'assommait. Puis, j'ai pris du lexomil, mais également sans succès et toujours avec les mêmes effets secondaires.

    Je me suis alors orientée vers l'acupuncture. Pendant les séances, il y avait des améliorations car j'étais détendue mais sortie de chez l'acupunteur, je transpirais toujours autant.

    J'ai oublié de préciser que je transpirais des mains, des aisselles et des pieds. Je pouvais prendre une douche et 5 minutes après j'étais à nouveau trempée de la tête aux pieds. Inutile de préciser tout le coté désagréable.

    J'ai pratiqué l'hypnose mais la contrainte de séances trop nombreuses et d'un suivi nécessaire à la maison, j'ai laissé tomber car les résultats n'étaient pas satisfaisants. Cependant, il était interessant de voir que par suggestion, je pouvais transpirer que d'un côté et pas de l'autre.

    Ensuite, j'ai pratiqué l'ionophorèse. Les séances étaient assez douloureuses et je ressortais avec les mains rouges et gonflées.

    Bref, pendant de nombreuses années, j'ai essayé de vivre avec ce handicap. Essayer de l'accepter et de s'en accommoder a été pour moi une solution jusqu'à ce que j'apprenne qu'une opération du nerf sympathique pouvait venir à bout de l'hyperhydrose palmaire.

    Je me suis renseignée sur la nature de l'opération et attendue encore quelques années avant de m'assurer que l'opération était bien au point et sans conséquences. Les seuls effets secondaires connus à l'époque étaient un risque de sectionner le nerf qui commande la fermeture des paupières.

    Quelques entretiens avec le chirurgien plus tard et confiante, je me suis faite opérée en 1995.
    J'ai été opérée en deux fois sous anesthésie générale, soit une dizaine de jours à l'hôpital en chirurugie thoracique. D'après les témoignages lus, l'opération est moins lourde actuellement.
    J'ai subi trois incisions sous les aiselles de chaque côté. C'est très discret.

    Bref, l'opération est un succès. Je ne transpire plus même si pendant longtemps je faisais des cauchemars où je transpirais des mains !
    Quand je transpirais des mains, je sentais la transpiration arriver en ressentant des picotements dans les mains. Ces picotements, je les ai ressenti quelques temps mais maintenant, ils ont complètement disparus.

    Je ne transpire plus non plus des aiselles. Fini les méga auréoles disgracieuses sous les bras et à moi tous les petits hauts peu importe la matière (coton, polyester, synthétique...).

    Je pratique le sauna de temps à autre et j'ai constaté que je ne transpirais plus du haut. C'était surprenant de constater lors des séances de sauna que ma transpiration perlait à partir de sous la poitrine.

    Je transpirais toujours des pieds mais c'était gérable. J'y étais habitué ou plutôt je m'étais résignée à ne pas pouvoir porter n'importe quelles chaussures en été.

    J'ai aussi remarqué qu'en cas de fortes chaleurs ou d'un fort stress, je transpirais du dos.
    C'est ce qu'on appelle et ce que j'ai découvert, l'hyperhydrose compensatrice.

    Cependant, depuis un an maintenant, je trouve que je transpire énormement des pieds - plus qu'avant - surtout en été. Je transpire également plus du dos et même de l'entrejambe à tel point, que parfois je sens la transpiration couler le long des jambes.

    J'ai même surpris une auréole sous les aisselles.

    Inutile de vous dire que je ne le vis pas très bien car ma hantise d'avant - de serrer des mains - s'est transformée en hantise de s'asseoir et de se relever avec une tache de transpiration aux fesses.
    En hiver, je n'ai pas ce souci mais dès qu'il commence à faire chaud, j'appréhende.

    Je ne peux plus porter n'importe quoi. J'évite les vêtements qui marquent facilement et je prends des matières qui étant mouillées n'affichent pas d'auréoles.

    J'en suis venue à changer petit à petit ma garde robe.

    Concernant les pieds, je m'autorise des chaussures ouvertes mais par n'importe lesquelles. En cuir de préférence, surtout pas de synthétique, c'est l'horreur ou alors des chaussures qui associent du textile (pratique ça absorbe). Je change de chaussures tous les jours et j'en ai beaucoup car je suis arrivée au stade d'user beaucoup de paires.

    J'ai lu que des injections de botox pouvaient remedier à cette transpiration plantaire excessive mais selon vos dires, cela a des effets de courte durée et le traitement revient cher.
    D'autres parlent de médicaments prévus pour une pathologie précise mais dont les effets secondaires asséchent. Je ne suis pas trop pour la prise médicamenteuse. J'estime que nous polluons déjà suffisament notre organisme à notre insu pour le faire volontairement.

    Pour résumer mon expérience, je constate que la sympathectomie a été efficace pendant plusieurs années sans que le symtôme d'hyperhydrose compensatrice soit très gênant. Mais maintenant à l'approche de la quarantaine, la transpiration déportée est à nouveau un problème.

    Est-ce qu'effectivement, l'âge a son importance ?
    On sait que hormonalement le corps de la femme change, cela a-t-il une influence ?

    J'ai lu sur Internet qu'une opération pouvait se faire pour éviter de transpirer des pieds - elle est déconseillée aux hommes pour des raisons de stérélité ou d'érection, je ne sais plus très bien - mais si on supprime également la transpiration du bas, où l'hyperhydrose compensatrice va-t-elle sévir ?

    Si certains d'entre vous ont des réponses aux questions que je me pose, si vous avez vécu la même chose et que vous voulez partager votre expérience ou me poser des questions, ou si quelqu'un a pratiqué l'opération pour ne plus transpirer du haut et celle pour ne plus transpirer du bas, vous pouvez m'écrire sur le forum ou à l'adresse suivante :

    clubmira@hotmail.fr

    Dans tous les cas, à tous ceux et celles qui souffrent de ce problème, je vous dit bon courage et gardons espoir. Qui sait, peut-être un jour saurons-nous la véritable cause de notre problème et aurons-nous des solutions adaptées sans effets secondaires.

    Soutenons-nous !

    Pucca_Pucca
    Dernière modification par pucca_pucca, 06/06/2006, 19h35.

    #2
    Re : Témoignage : Opérée depuis 10 ans

    Envoyé par pucca_pucca

    Bref, pendant de nombreuses années, j'ai essayé de vivre avec ce handicap. Essayer de l'accepter et de s'en accommoder a été pour moi une solution jusqu'à ce que j'apprenne qu'une opération du nerf sympathique pouvait venir à bout de l'hyperhydrose palmaire.

    Je me suis renseignée sur la nature de l'opération et attendue encore quelques années avant de m'assurer que l'opération était bien au point et sans conséquences. Les seuls effets secondaires connus à l'époque étaient un risque de sectionner le nerf qui commande la fermeture des paupières.

    Quelques entretiens avec le chirurgien plus tard et confiante, je me suis faite opérée en 1995.
    J'ai été opérée en deux fois sous anesthésie générale, soit une dizaine de jours à l'hôpital en chirurugie thoracique. D'après les témoignages lus, l'opération est moins lourde actuellement.
    J'ai subi trois incisions sous les aiselles de chaque côté. C'est très discret.

    Bref, l'opération est un succès.
    salut

    j'ai aussi ce problème (et un de plus), j'ai 22ans du moins je vais les avoir prochainement et depuis prés de 10 ans j'ai ce problème je ne peux rien faire du moins à l'époque de l'école ou pour le travail... c'est vraiment gênant, inssuportable ces dernières années il m'est même arriver sous un coup d'ennervement de vouloir me faire mal aux mains ...mais je me retiens cela pourrait être pire et ne pas régler ce problème de transpiration: des aisselles un peu, des pieds beaucoup mais surtout des mains

    y a 4 ans je suis aller à un hopital sur Lyon, de par mon medecin de famille pour consulté. le medecin que j'ai vu m'avait expliqué que je n'étais pas seul( à l'époque je n'avais pas internet et dans mon entourage famille copain, j'étais le seul à subir cela) et m'avait parlé de pommade que j'avais déjà utilisé à l'époque mais n'avait donnée aucun effet :
    quand je me réveille le matin je transpire des mains et des pieds et avec la pommade c'était pire chaque matin , de plus la sensation de mettre ce genre de produit sur mes mains ou mes pieds... je déteste! d'ailleur le contacte de l'huile végetal ou huile voiture sur mes mains je déteste beaucoup plus , il n'y a que l'eau froide avec du savon qui me fais du bien enfin un cours instant la transpiration réapparait si vite

    aussi quand je travail sur mon pc j'utilise un ventilateur le vent frais réduis la transpiration enfin même quand la transpiration disparait le fait que mes pied transpire attisent de novueaux la transpiration des mains et c'est reparti

    bref le medecin de l'hopital de Lyon m'avait parler de l'opération mais trop risqué je me sovuiens plus trop bien de quels risque mais personnellement depuis le temps j'ai réfléchit et si perdre une chose en échange de ne plus transpiré des pieds et surtout des mains est possible alros je veux faire cette opération aussi

    mais j'ai trop peu d'info sur celle ci donc
    _quelqu'un pourrait me dire tous les risques possible, coupure d'un nerf celui des paupières c'est pas top :/ ou autre ?

    _tous les effet secondaires

    _si aujourdui il y a des doc/médecins réputé pour ce genre d'opération ?

    _et bien sur si elle est fiable dans le sens ou c'est radical une fois faite il n'y a plus de transpiration ?


    voila merci de m'avoir lu et bien sur dans ce genre de cas je vous fais la
    Dernière modification par Horus84, 17/06/2006, 03h38.

    Commentaire


      #3
      Re : Témoignage : Opérée depuis 10 ans

      Hello !

      Alors on va essayer de faire simple :


      Effets secondaires :
      - hyperhydrose compensatrice


      Risques de l'opération :
      - pneumothorax (perforation d'un poumon )
      - hémothorax (écoulement de sang dans la cage thoracique)
      - douleurs (calmées par un bon Efféralgan)

      Mais tout ceci peut être écarté en choisissant un chirurgien qui pratique régulièrement cette intervention, et qui donc a plus l'habitude.

      Pour l'efficacité, je l'ai constaté dès la salle de réveil, où j'ai regardé ma main et j'ai vu qu'elle été sèche comme jamais ! du coup je me suis mise à pleurer de joie !


      Pour ma part, j'ai été opérée à Nancy par le Pr Grosdidier.


      bisous


      Audrey
      Dernière modification par audrey88, 07/07/2006, 11h29.

      Commentaire


        #4
        Re : Témoignage : Opérée depuis 10 ans

        meric audrey

        Commentaire


          #5
          Re : Témoignage : Opérée depuis 10 ans

          bonjour j ai ete opere il y a environ éà ans j ai 55 ans et c est vrai que quand les beaux jours arrivent je traspire de plus en plus du dos du ventre des jamnes des mollets des cuisses des genoux meme pourtant le genou c est un os et c est horribe l ete de porter une chemise voila il n y a pas de solutions je pense et c est tres handicapant quand je suis invite chez des amis ou a un mariage en plein ete

          Après avoir découvert ce site et avoir lu de nombreux témoignages, je tiens à vous faire part de mon expérience.

          Tout d'abord merci à Internet qui m'a permis de découvrir que je n'étais pas seule à souffrir d'hyperhydrose et, qui m'a permis de constater que certains d'entre vous ont une souffrance plus importante que la mienne et en lisant vos témoignages, je découvre que des solutions existent à plus ou moins long terme.

          Je souffre d'hyperhydrose depuis l'âge de 10 ans. Peut-être avant, mais je ne m'en souviens pas et mes parents non plus.

          Cela a été handicapant pendant longtemps. Je n'avais pas confiance en moi et en grandissant, j'avais une hantise : celle de serrer des mains.

          A 16 ans, j'ai été voir un dermatologue qui m'a prescrit un médicament : belladénal à base de belladone...mais sans succès. De plus, ce médicament m'assommait. Puis, j'ai pris du lexomil, mais également sans succès et toujours avec les mêmes effets secondaires.

          Je me suis alors orientée vers l'acupuncture. Pendant les séances, il y avait des améliorations car j'étais détendue mais sortie de chez l'acupunteur, je transpirais toujours autant.

          J'ai oublié de préciser que je transpirais des mains, des aisselles et des pieds. Je pouvais prendre une douche et 5 minutes après j'étais à nouveau trempée de la tête aux pieds. Inutile de préciser tout le coté désagréable.

          J'ai pratiqué l'hypnose mais la contrainte de séances trop nombreuses et d'un suivi nécessaire à la maison, j'ai laissé tomber car les résultats n'étaient pas satisfaisants. Cependant, il était interessant de voir que par suggestion, je pouvais transpirer que d'un côté et pas de l'autre.

          Ensuite, j'ai pratiqué l'ionophorèse. Les séances étaient assez douloureuses et je ressortais avec les mains rouges et gonflées.

          Bref, pendant de nombreuses années, j'ai essayé de vivre avec ce handicap. Essayer de l'accepter et de s'en accommoder a été pour moi une solution jusqu'à ce que j'apprenne qu'une opération du nerf sympathique pouvait venir à bout de l'hyperhydrose palmaire.

          Je me suis renseignée sur la nature de l'opération et attendue encore quelques années avant de m'assurer que l'opération était bien au point et sans conséquences. Les seuls effets secondaires connus à l'époque étaient un risque de sectionner le nerf qui commande la fermeture des paupières.

          Quelques entretiens avec le chirurgien plus tard et confiante, je me suis faite opérée en 1995.
          J'ai été opérée en deux fois sous anesthésie générale, soit une dizaine de jours à l'hôpital en chirurugie thoracique. D'après les témoignages lus, l'opération est moins lourde actuellement.
          J'ai subi trois incisions sous les aiselles de chaque côté. C'est très discret.

          Bref, l'opération est un succès. Je ne transpire plus même si pendant longtemps je faisais des cauchemars où je transpirais des mains !
          Quand je transpirais des mains, je sentais la transpiration arriver en ressentant des picotements dans les mains. Ces picotements, je les ai ressenti quelques temps mais maintenant, ils ont complètement disparus.

          Je ne transpire plus non plus des aiselles. Fini les méga auréoles disgracieuses sous les bras et à moi tous les petits hauts peu importe la matière (coton, polyester, synthétique...).

          Je pratique le sauna de temps à autre et j'ai constaté que je ne transpirais plus du haut. C'était surprenant de constater lors des séances de sauna que ma transpiration perlait à partir de sous la poitrine.

          Je transpirais toujours des pieds mais c'était gérable. J'y étais habitué ou plutôt je m'étais résignée à ne pas pouvoir porter n'importe quelles chaussures en été.

          J'ai aussi remarqué qu'en cas de fortes chaleurs ou d'un fort stress, je transpirais du dos.
          C'est ce qu'on appelle et ce que j'ai découvert, l'hyperhydrose compensatrice.

          Cependant, depuis un an maintenant, je trouve que je transpire énormement des pieds - plus qu'avant - surtout en été. Je transpire également plus du dos et même de l'entrejambe à tel point, que parfois je sens la transpiration couler le long des jambes.

          J'ai même surpris une auréole sous les aisselles.

          Inutile de vous dire que je ne le vis pas très bien car ma hantise d'avant - de serrer des mains - s'est transformée en hantise de s'asseoir et de se relever avec une tache de transpiration aux fesses.
          En hiver, je n'ai pas ce souci mais dès qu'il commence à faire chaud, j'appréhende.

          Je ne peux plus porter n'importe quoi. J'évite les vêtements qui marquent facilement et je prends des matières qui étant mouillées n'affichent pas d'auréoles.

          J'en suis venue à changer petit à petit ma garde robe.

          Concernant les pieds, je m'autorise des chaussures ouvertes mais par n'importe lesquelles. En cuir de préférence, surtout pas de synthétique, c'est l'horreur ou alors des chaussures qui associent du textile (pratique ça absorbe). Je change de chaussures tous les jours et j'en ai beaucoup car je suis arrivée au stade d'user beaucoup de paires.

          J'ai lu que des injections de botox pouvaient remedier à cette transpiration plantaire excessive mais selon vos dires, cela a des effets de courte durée et le traitement revient cher.
          D'autres parlent de médicaments prévus pour une pathologie précise mais dont les effets secondaires asséchent. Je ne suis pas trop pour la prise médicamenteuse. J'estime que nous polluons déjà suffisament notre organisme à notre insu pour le faire volontairement.

          Pour résumer mon expérience, je constate que la sympathectomie a été efficace pendant plusieurs années sans que le symtôme d'hyperhydrose compensatrice soit très gênant. Mais maintenant à l'approche de la quarantaine, la transpiration déportée est à nouveau un problème.

          Est-ce qu'effectivement, l'âge a son importance ?
          On sait que hormonalement le corps de la femme change, cela a-t-il une influence ?

          J'ai lu sur Internet qu'une opération pouvait se faire pour éviter de transpirer des pieds - elle est déconseillée aux hommes pour des raisons de stérélité ou d'érection, je ne sais plus très bien - mais si on supprime également la transpiration du bas, où l'hyperhydrose compensatrice va-t-elle sévir ?

          Si certains d'entre vous ont des réponses aux questions que je me pose, si vous avez vécu la même chose et que vous voulez partager votre expérience ou me poser des questions, ou si quelqu'un a pratiqué l'opération pour ne plus transpirer du haut et celle pour ne plus transpirer du bas, vous pouvez m'écrire sur le forum ou à l'adresse suivante :

          clubmira@hotmail.fr

          Dans tous les cas, à tous ceux et celles qui souffrent de ce problème, je vous dit bon courage et gardons espoir. Qui sait, peut-être un jour saurons-nous la véritable cause de notre problème et aurons-nous des solutions adaptées sans effets secondaires.

          Soutenons-nous !

          Pucca_Pucca[/QUOTE]

          Commentaire


            #6
            Re : Témoignage : Opérée depuis 10 ans

            Bonjour à toi.
            Je suis exactement dans le même cas que tu d'écries sur la transpiration excessive et c'est vraiment insupportable l'été. Je vous conseille de VRAIMENT VRAIMENT tout testé avant l'opération!!

            Commentaire


              #7
              Re : Témoignage : Opérée depuis 10 ans

              Bonjour à tous, je n'ai testé aucun traitement jusqu'à aujourd'hui... J'ai 22 ans et souffre d'hyperhidrose au niveau des mains... Si des personnes souhaitent échanger

              Vous pouvez me contacter ici même ou par facebook: https://www.facebook.com/KyuubiNineTales

              Commentaire

              Unconfigured Ad Widget

              Réduire
              Chargement...
              X