Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Je N'en Peux Plus

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    #16
    Re : Je N'en Peux Plus

    Salut Galérien

    merci pour ce grand et beau message qui peut sans aucun doute apporté un espoir pour chacun de nous !

    une question sur le Fenugrec: tu le consommes sous quelle forme ?
    comrpimé, goutte ou autre ?
    et surtout quel dosage.

    je vais tester et je pense également le tester sur mon fils qui a les mêmes problèmes que moi.

    encore merci pour ton témoignage !

    Commentaire


      #17
      Re : Je N'en Peux Plus

      Re-Gazelle49
      Merci, tu me flattes.
      Tout d'abord, une précision. Contrairement à ce que j'ai suggéré je ne me procure pas le fenugrec en magasin bio, je me le procure chez l'épicier oriental du coin et cela me convient bien. Si ton projet est de t'en procurer en magasin bio, renseigne-toi bien d'abord à combien il est titré. J'explique. La plante contient un fort taux de saponine, la substance active et principale. Le fenugrec doit être titré (selon le terme consacré) à 50% de saponine, à 30 % au minimum.

      Cela dit, le fenugrec (on utilise la racine) se présente sous la forme de graines concassées, de la dimension d'1/3 de grain de riz. Je sais que les culturistes l'absorbent sous forme de gélules, gouttes, etc... mais je préfère la racine en sachet (2.50 € en moyenne). C'est la solution la moins onéreuse, elle est un peu contraignante, mais tout aussi efficace.

      Personnellement, je réduis le tout en poudre, la plus fine possible, pour être assimilé plus rapidement et facilement. Je le reprécise, il s'agit de ma méthode, adaptée à mes besoins. Pour réduire en poudre j'utilise un mixeur, assez puissant, et j'enferme la poudre dans une boite plastique hermétique. J'en consomme midi et soir, à la cadence d'une petite cuillère rase que je saupoudre sur mes petites réalisations culinaires, quand je les réussi. Pâtes, salade de tomate ou verte, riz, chili, lentilles, potages, poisson, viande, etc..., j'en ajoute à tout ce que je consomme, excepté dans le thé, il ne faut pas exagérer.

      Le gars chez qui je me sers m'a donné deux méthodes, je te les livre telles quelles. Un mélange de fenugrec et de miel (du bon) jusqu'à obtenir un mélange homogène. A placer dans un pot en verre fermé et tenir au frais. Une petite cuillère, le matin, à jeun. L'autre consiste à faire macérer la racine non réduite en poudre à froid, dans un grand verre d'eau de source, toute une nuit. Filtrer et boire la macération à jeun. Je n'ai pas essayé, je ne peux rien t'en dire, mais il parait que ce sont des remèdes de grand-mère très efficaces. A tester.

      Sur le dosage, je ne peux pas te conseiller. Que tu emploies cette méthode ou une autre forme d'absorption, il te faudra créer ton propre dosage en fonction de la réponse de ton organisme et de ta tolérance au goût du fenugrec qui peut surprendre un peu, au début, mais tu t'y fera très vite si tu l'acceptes comme un bienfait et une nécessité pour ta santé.

      Le fenugrec est (toujours à l'heure actuelle) depuis un an une solution pour moi, mais cela peut ne pas fonctionner sur toi et ton enfant. Tu dois y être préparée. Malgré tout cela ne coûte rien d'essayer car le fenugrec renferme des vertus très variées. Pour ma part, j'ai constaté une action significative sur ma peau, sur la guérison plus rapide des égratignures et petites coupures du rasage, sur ma concentration, devenue meilleure, et c'est aussi un bon expectorant. J'ai déjà parler des performances sportives et autres, cela sans compter celles qui se produisent à mon insu et dont je n'ai pas connaissance. Je te dirai seulement que je me porte beaucoup mieux depuis que je la consomme. Je te suggère de te renseigner sur internet, tu seras surprise. Après, fais à ta propre sauce.

      En espérant avoir répondu à ta question et à d'autres.
      Bien amicalement.

      Commentaire


        #18
        Re : Je N'en Peux Plus

        Bonjour
        je n'ai pas de solution miracle pour ne plus transpirer.
        je souffre comme toi d'hyperhidrose pieds mains et aisselles.

        par contre pour les odeurs j'ai un déo bio sous forme de crème; Schmidt's.
        il est juste parfait: il ne bloque la transpiration mais il est extrêmement efficace pour les odeurs!
        cela fait 2 ans que je l'utilise et je n'en changerais plus !
        tu peux l'avoir sur le site bazarbio. com.
        aucun frais de port. il existe en stick depuis quelques temps mais je préfère le pot. un peu étonnant à appliquer au début mais on prend vite le coup de main.
        il existe plusieurs parfum, mon préféré est bergmote+lime, juste un peu citronné
        tu devrais essayer, tu verras c'est impressionnant d'efficacité.

        j'ai plus de 40 ans de vie avec l'hyperhidrose, difficile de te réconforter mais sache qu'on peut avoir une vie normale malgré tout: mariée et 1 enfant qui a les mêmes symptomes que moi
        pour ma part, des séances d'hypnose m'ont beaucoup aidé à avoir confiance en moi et de minimiser la chose. ça aide beaucoup !

        Bon courage, bises !

        Commentaire


          #19
          Re : Je N'en Peux Plus

          Salut Galérien

          depuis 1 semaine je prends du fenugrec en gélule: 2 par jour.
          je ne veux pas en prendre trop car j'ai lu quelque part qu'il pouvait donner une mauvaise odeur à la transpiration et ce n'est surtout pas le but rechercher hein
          pour l'instant pas de changement mais il est un peu tôt.
          par contre, faisant beaucoup de course à pied j'ai 'impression que les muscles de mes jambes sont plus saillants !

          j'attends de voir sur du long terme et reviendrais sur le forum.

          bon we ensoleillé

          Commentaire


            #20
            Re : Je N'en Peux Plus

            Bonsoir!
            En ce 17 février 2018 (eh oui déjà!), je reviens aux nouvelles concernant le traitement de votre hyperhidrose.
            J'ai 16 ans et j'ose espérer que ma vie ne se résumera pas à ce syndrome qui m'accompagne depuis assez longtemps au niveau des mains, aisselles et pieds.
            En effet, j'ai pris conscience que j'en étais atteinte à partir du collège. Car aussi loin que je me souvienne, je n'ai jamais eu aucune gène à tenir un stylo, ou bien la main d'un camarade lors d'activités ludiques à l'école, ou n'importe où d'ailleurs.
            En revanche, je transpire des pieds depuis ma naissance, et le savant pourtant très bien, ça ne me posait malgré tout aucun problème.
            Je suis désormais en seconde, et même si je n'ai pas autant de vécu que la majorité d'entre vous, je peux vous dire que je vis un calvaire dans de trop nombreuses situations.
            Cela me dérange plus que tout au niveau des mains. Même si les aisselles et les pieds ne sont surtout pas à négliger.
            Je ne m'empêche pas de vivre pour autant. J'ai des amis et les vrais d'entre eux m'acceptent comme je suis.
            Or, comme vous, cela reste une trop grande entrave dans ma vie dans le sens où je me prive de beaucoup trop de choses. Je ne vis pas pleinement.
            J'ai conscience que ce syndrome est psychologique. C'est à dire que si j'y pense, hop! le voilà enclenché. J'ai pensé à aller voir un hypnotiseur ou quelqu'un dans ce domaine, mais mes parents pensent que c'est juste une question de puberté et que ça passera.

            Est ce donc possible de savoir si vos solutions marchent (plus ou moins) sur le long terme afin que je puisse les essayer?

            Merci au fait pour tous ces témoignages.
            Bonne soirée

            Commentaire


              #21
              Re : Je N'en Peux Plus

              Ahhhhh, la fameuse "c'est la puberté, ça ira mieux ensuite". Bon, je te le souhaite de tout coeur. Car au fur et à mesure des discussions sur ce site, j'ai pu rencontrer des gens à Paris qui avaient, comme moi, une hyperhidrose, mais au final, qui ne s'exprimait pas de la même façon, et ne s'était pas révélée de la même façon.

              Ma solution a été radicale, quitter Paris pour vivre au bord de la mer en Normandie depuis fin janvier.

              Je suis toujours atteint d'hyperhidrose généralisée, j'appréhende toujours l'été car c'est juste une période à "s'arracher les veines" pour moi, mais j'ai été opéré en 2003, et ça a au moins eu le mérite de stopper une grosse partie de fin septembre à mi-mai on va dire.

              A l'heure actuelle, aucune solution miracle malheureusement, mais la bonne chose à faire, et d'en parler à ton médecin, et si ce dernier te dit que ce n'est rien, c'est dans ta tête, ou c'est lié à l'âge, n'hésite pas à consulter d'autres médecins. C'est comme ça que j'ai pu être opéré et qu'un chirurgien à pointé le doigt sur le vrai problème qui était chirurgical, et non psychologique (même si avec le temps, le 2éme joue aussi un rôle évidemment).

              N'hésite pas si je peux t'aider, mais comme je le dis, toujours pas de traitement
              Dernière modification par Sephra75, 04/03/2018, 13h34.

              Commentaire


                #22
                Re : Je N'en Peux Plus

                Envoyé par Jojo1204
                J'ai conscience que ce syndrome est psychologique. C'est à dire que si j'y pense, hop! le voilà enclenché.
                Bonjour,

                Je pense que tu te trompes. Tu dis dans ton message que tu transpires des pieds depuis ta naissance, penses-tu que bébé tu te préoccupais de ce problème?

                L'hyperhidrose peut être déclenchée ou renforcée par le stress ou par le simple fait d'y penser, c'est évident, mais c'est avant tout un problème médical. Quand tu es totalement détendue mais qu'il fait 35 degrés à l'ombre, sans vent, je pense que tu transpires autant, voire plus, que dans une situation de gêne ou de stress intense avec une température "normale" (par exemple 20 degrés, enfin ça dépend où tu habites).

                L'aspect psychologique est, selon moi, secondaire.

                Commentaire


                  #23
                  Re : Je N'en Peux Plus

                  Envoyé par Yeti
                  L'aspect psychologique est, selon moi, secondaire.
                  Hello,
                  Il est secondaire, mais reste quand même très important. Enfin dans mon cas, il est devenu très important, ça fait tellement longtemps que j'en souffre que je ne sais plus qui commence en 1er, mais dans le cas de Jojo1204, il y a effectivement beaucoup de choses qui peuvent rentrer dans l'ordre après la puberté. C'est tout du moins les témoignages de gens qui ont souffert de transpirations dès leur enfance, et qui à l'âge de 18/20 ans, pouf, plus rien, tout du moins plus rien d'anormal. C'est tout ce que je lui souhaite.

                  Chez moi, tout s'est déclenché à la puberté, mais avant 17 ans, aucun soucis, j'aimais même la chaleur. Aujourd’hui, je la vomis dès que le printemps pointe le bout de son nez, j'attends l'hiver...

                  Commentaire


                    #24
                    Aujourd'hui je pense que l'aspect psychologique joue 70% de la cause de l'hyperhidrose,je travaille sur moi pour régler ça et j'ai arrêté les détranspirant, la ionophorese..
                    "Nul n'est parfait"

                    Commentaire


                      #25
                      Bonjour,

                      Je souffre de transpiration émotionnelle au niveau des aisselles depuis 20 ans. J'ai fait de nombreuses thérapies, des séances de toxine botulique ainsi que 2 séances avec miradry sans succès.
                      Je suis allée voir des forums sans trouver de véritables solutions ni d'explications sur ce phénomène (odeur de transpiration nauséabonde et volatile).
                      Je suis curieuse d'avoir d'autres témoignages sur ce sujet qui reste très méconnu et tabou.

                      Commentaire

                      Unconfigured Ad Widget

                      Réduire
                      Chargement...
                      X