Annonce

Réduire
Aucune annonce.

le resurfaçage de la hanche

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • paty
    a crée une discussion le resurfaçage de la hanche

    le resurfaçage de la hanche

    Salut à Tous,

    J'ai 32 ans et je vais me faire opéré à la hanche dans les semaines qui viennent et je voudrais savoir si il y a des gens qui on subit une reconstruction de la hanche par le resurfaçage et par PTH ? Il y a un centre de recherche de l'Université de Montréal affilié avec l'hopital Maisonneuve-Rosemont à Montréal qui pratique le Resurfaçage de la hanche. Donc, je voudrais avoir leur commentaires...car c'est ce genre d'opération qu'ils m'ont proposé du a mon âge.

    A+
    patou

  • Loie
    a répondu
    Re : le resurfaçage de la hanche

    J'ai été opéré par le docteur Girard à Lille d'un resurfaçage bilatéral. J'habite à 600 km de Lille, je l'avais contacté sur le site du CHRU de Lille. Je lui ai envoyé mes radios et IRM, ainsi que d'autres examens (Scintigraphie, densitométrie osseuse). Il m'a répondu très vite, j'ai pris rendez-vous pour le 02 février 2018. Après examen il m'a dit que j'étais éligible pour le resurfaçage.
    J'ai 67 ans et je souffrais des 2 hanches. Il m'a alors demandé par quelle hanche je voulais commencer, je n'ai pas osé lui demander de faire les 2 en même temps de peur qu'il me prenne pour un fou. Finalement c'est lui qui me l'a proposé en me disant que l'avantage était d'avoir une seule anesthésie, une seule rééducation et qu'il gérait très bien. J'ai accepté à condition de faire la rééducation sur place à Swynghedauw. j'ai été opéré le 17 avril 2018.
    Je n'ai pas souffert du tout, je n'ai pas eu à utiliser la pompe à morphine, bravo aux équipes pour la gestion de la douleur.
    Dès les premiers jours je me suis senti neuf, mes douleurs insupportables aux hanches ont disparu, je peux me tenir à nouveau droit sans avoir mal au dos, mes muscles sont à nouveaux détendus et souples, je n'ai plus de tensions musculaires, alors qu'auparavant j'avais l'impression d'avoir des morceaux de bois (quadriceps et ischio-jambiers en particulier). Je ne me sens plus fatigué, je dors à nouveau bien la nuit même si ce qui m'a gêné c'est de prendre l'habitude de dormir sur le dos, mais on s'y fait car on a pas le choix.#.
    Le premier jour, je me suis juste levé avec l'aide de la kiné mais j'étais groggy, cela tournait d'avoir été anesthésié, le matin j'étais rentré à 7 h 30 au bloc pour en sortir à ce que l'on m'a dit vers 11 h 45. Le lendemain j'ai marché dans la chambre et les jours suivants, toujours avec la kiné, dans le couloir.
    Pendant mon séjour à l'hôpital Salengro, j'ai trouvé que les équipes soignantes étaient disponibles, très investies et à l'écoute. Je me suis senti en sécurité et très bien pris en charge dans ce moment de fragilité, seul point noir, les toilettes, impossible de s'asseoir avec de bons appuis avec les bras.
    J'ai passé 4 jours à l'hôpital et le cinquième j'ai été transféré pour la rééducation à Swynghedauw.
    La rééducation a vraiment démarré le lundi 23 avril. Le Kinésithérapeute qui m'a pris en charge a été étonné de voir que je pouvais rester en équilibre sur chacune des jambes sans me tenir pendant plus de 20 secondes alors que venais d'avoir un resurfaçage bilatéral. Je pense que la préparation physique que je me suis imposée avant l'opération, une séance de Pilates journalière axée sur les hanches et 2 séances de kiné par semaine pendant des mois avant l'opération a porté ses fruits.#
    Quelques jours plus tard, lors du bilan les médecins ont considéré que je pouvais rentrer chez moi une semaine plus tôt, j'ai donc quitté Lille le samedi 28 avril.#
    Aujourd'hui, 3 semaines après mon opération, je marche sans béquilles dans mon appartement mais je prends les béquilles pour aller chez mon kiné en tram et 2,5 km à pied aller retour. L'avantage des béquilles c'est que les gens sont plus attentifs et vous cèdent plus facilement une place quand c'est bondé. Naturellement je continue la rééducation chez mon kiné et j'attendrai son feu vert pour abandonner les béquilles, je n'ai pas envie de prendre de risques.
    Dès le moment ou j'ai pris la décision de me faire opérer par le docteur Girard en février, je me suis senti en confiance et serein même si à l'approche du jour J j'étais un peu fébrile.

    Laisser un commentaire:


  • patil86
    a répondu
    Re : le resurfaçage de la hanche

    Bonjour
    Pas beaucoup de mouvement sur ce sujet. Mais comme il m'a aidé à franchir le pas voici des news. Ca fera bientôt 3 ans et je suis en pleine forme!! Souvent sport 3 fois par semaine : course à pied deux fois par semaine et vélo une fois... ou l'inverse. J'ai baissé le rythme parfois semaine d'une seule sortie. Mais je n'ai aucune douleur et ça fonctionne super!!!!
    Vraiment cette opération est géniale!

    Laisser un commentaire:


  • patil86
    a répondu
    Re : le resurfaçage de la hanche

    Bonjour, j'en suis aujourd'hui à opération plus 13 semaines je crois... et effectivement c'est long très long! Je remarche quasi normalement. Sauf que bètement l'autre jour j'ai porté (un peu!) des échelles, des seaux... en faisant attention mais il est difficile de se sentir inutile... Résultat le lendemain je reboitais (sans douleurs je précise!) et ma cicatrice devenait rouge... J'ai donc décidé de faire encore plus attention! Ce qui manque c'est toujours la musculature qui met un temps fou à revenir malgré que je fasse du vélo. Sans problème d'ailleurs car ça me fait plutôt du bien après!
    En parlant autour de moi: les personnes interrogées m'ont dit qu'elles avaient mis presque UN AN avant de retrouver la musculature!!!!! Ca je dois dire que le chirurgien ne me l'a pas dit nettement... J'ai essayé l'autre joru de courir: je sens bien que ma jambe ne se guide pas bien j'ai donc arrèté au bout de 150m! Je pense que tant qu'on sens qu'on est en limite de boiter il ne faut pas courir!
    Il y a peut-être des séances de muscu à faire qui accéléreraient??

    Ceci dit je n'ai plus aucune douleur même la nuit où je peux reétendre ma jambe comme AVANT!
    Je suis donc patient même si je ronge mon frein!

    Laisser un commentaire:


  • fabiocar@free.fr
    a répondu
    Re : le resurfaçage de la hanche

    Envoyé par patil86
    Pas une douleur à l'hopital!! J'en sors le 24/01. Retour obligatoire en ambulance. Chez moi je marche avec 2 cannes et monte l'escalier le soir même.
    Pas de rééducation autre que marcher chaque jour. Ce que je fais au moins 20 mn avec les 2 cannes.
    3 semaines je conduis un peu, lâche une canne pour les petits déplacements. 4 semaines et demi je tente sans canne! Un peu bloqué (peur irraisonnée de casser) j'y arrive! 5 semaines je marche chez moi sans canne, mets mes lacets... Entre temps j'ai repris le vélo d'appartement, continue les sorties quotidiennes d'une heure (avec une canne!) et fais quelques exercices d'assouplissement (sans forcer!!) et de muscu de la jambe. 6 semaines je revois le chirurgien: Radios OK! Il me dit que je peux reprendre la course dès que je le sens et en m'écoutant pour ne pas forcer.
    A ma question il me dit que je vais pouvoir recourir AUTANT que je veux quand tout sera remis en place.
    -Je ne risque pas de casser ou d'user si j'en fais trop?
    Réponse: une fois consolidé, mais je vous demande UN AN sans choc( pas de ski,de sauts...) ça sera aussi solide que votre autre hanche!

    Vous imaginez le bonheur d'entendre cela??? Bien sûr je vais absolument faire attention pendant un an!!!!!
    Aujourd'hui je marche sans canne chez moi et sur de petits temps. En effet je n'ai pas retrouvé ma musculature de la cuisse ni des fesses ce qui fait que je boite et que marcher longtemps fatigue énormément ces muscles. Pour la musculature l'amie qui a eu la PTH m'a dit avoir mis longtemps (plusieurs mois) avant de retrouver la musculature complète!

    Voilà. Je vous tiendrai au courant de la suite, car pour l'instant je suis pleinement satisfait!!
    Bonjour Patil !!

    Je suis dans le même cas. j'ai 47 ans et j'ai pris rendez vous hier.
    Je pratique Beaucoup de sports. Handball, triathlon, marathon, foot en salle, squash. Et en plus, je suis dans la restauration depuis maintenant 30 ans, donc des milliers d'heures passées debout.
    Je pensais que l'on récuperait plus vite que ça après l'opération. Etant à mon compte, je ne peux arreter de travailler longtemps. Faut payer les charges et salaires.
    Je pense profiter des 3 semaines de congés pour faire l'opération et reprendre le travail ensuite.
    Qu'en pensez vous ? Ou en etes vous aujourd'hui ?

    Fabrice

    Laisser un commentaire:


  • patil86
    a répondu
    Re : le resurfaçage de la hanche

    Bonjour,
    Je viens faire part de mon expérience car je viens de me faire faire un resurfaçage et si j'ai choisi cette opération c'est un peu aussi après avoir lu les discussions de ce forum! Merci donc à ceux qui l'ont ouvert et ceux qui l'ont fourni.
    J'ai presque 60ans et une coxarthrose "modérée" est apparue en 2006 lors d'une radio du bassin... Je cours 3 fois par semaine depuis plus de 25 ans (environ 2fois 1h + 1h30). Personne ne m'ayant indiqué les problèmes futurs dus à cette détection d'arthrose...et oui le radiologue m'a juste dit alors que je lui demandais l'incidence pour un coureur comme moi que ce serait plutôt curieux que je ne sois pas usé.... PASSONS!
    Je fais un marathon fin 2006 et ensuite douleurs AU GENOU (et oui!) pendant un an avant de me faire opérer d'une légère félure au ménisque . Le médecine n'est pas une science exacte et certains médecins sont des pompes à frics... REPASSONS! La douleur est revenue dès que jai repris la course... douleurs aussi la nuit et ceci de façon constante. Paradoxalement la douleur n'est pas souvent là pendant les joggings et peu la journée pendant les marches...
    Pour la nuit il parait que c'est un symptôme courant...
    J'explique cela car depuis je sais que certaines douleurs du genou sont un symptôme de la coxarthrose!!
    Je continue tant bien que mal avec cette douleur gérable et pas toujours là (dépend de mes étirements, des moments,... sans que je trouve de ligne à suivre bien nette...) jusqu'en aout 2010 où là suite à des douleurs intenses revenues une radio détecte une arthrose bien avancée: il n'y a plus de cartilage sur le bord de la jonction hanche-tête de fémur!

    MORAL à Zéro... Tout coureur me comprendra! Je consulte, on me parle de prothèse, on me parle de possible récupération moyennant rythme moins soutenu, compléments alimentaires... Je vais voir finalement mon osthéo qui me dit qu'il faudra y passer mais que tant que je peux courir sans aller jusqu'aux douleurs, en pratiquant des étirements autant continuer. Il me dit aussi que la course maintient la musculature et donc retarde le moment fatidique. La douleur aussi n'est pas en rapport direct avec l'état visible sur la radio, que ça dépend des personnes et qu'il vaut mieux écouter son corps sans jamais atteindre le seuil de la douleur!
    Je passe donc à 1h de course + 1h30 de vélo (moi qui n'aimais pas trop le VTT!) + 1h30 des 2 alternés avec mon groupe le dimanche. Je tiendrai ainsi 1 bonne année avec des passages d'espoir : je cours 1h sans douleurs ni avant ni après! De désespoir : les douleurs reviennent après une sortie... Juin 2011 je fais une radio après une période de douleurs: pas d'évolution visible!! L'espoir renaît. Je reprends la course les douleurs repartent l'été... puis reviennent un peu.
    Mais je m'aperçois que je fais plus de vélo, et ne garde que 50mn de course par semaine... L'osthéo est un peu étonné de la lenteur de l'évolution mais sait qu'elle est inéluctable. Je me pose des questions et puis un an de réflexion obligée permet de se faire à l'idée
    qu'il va falloir y passer. Mais comment accepter de ne plus courir de ne faire que du vélo?
    Septembre : je me documente + internet. Le Dr Leclercq n'a pas de site... Je trouve celui du Pr Migaud à Lille. Je suis très tenté par le RH. Après échange de mails avec lui dans lesquels il m'envoie 3 communications scientifiques sur le sujet (statistiques, explications, radios...) et comme Lille est loin de chez moi il me recommande le Dr Leclercq qu'il connait bien et qui participe aux mêmes symposiums que lui.

    RDV mi novembre avec lui. bon contact. Vu mon ossature et ma musculature de sportif et malgré l'âge il accepte l'opération. Il avait refusée une amie prof de yoga (65ans et les problème d'osthéoporose des femmes!). Opération programmée le 20/01/2012.
    Je continuerai mes 45mn de course + VTT et début janvier ne pourrai courir que 35mn avec douleurs... douleurs à VTT aussi...
    Opération le 20/01
    Pas une douleur à l'hopital!! J'en sors le 24/01. Retour obligatoire en ambulance. Chez moi je marche avec 2 cannes et monte l'escalier le soir même.
    Pas de rééducation autre que marcher chaque jour. Ce que je fais au moins 20 mn avec les 2 cannes.
    3 semaines je conduis un peu, lâche une canne pour les petits déplacements. 4 semaines et demi je tente sans canne! Un peu bloqué (peur irraisonnée de casser) j'y arrive! 5 semaines je marche chez moi sans canne, mets mes lacets... Entre temps j'ai repris le vélo d'appartement, continue les sorties quotidiennes d'une heure (avec une canne!) et fais quelques exercices d'assouplissement (sans forcer!!) et de muscu de la jambe. 6 semaines je revois le chirurgien: Radios OK! Il me dit que je peux reprendre la course dès que je le sens et en m'écoutant pour ne pas forcer.
    A ma question il me dit que je vais pouvoir recourir AUTANT que je veux quand tout sera remis en place.
    -Je ne risque pas de casser ou d'user si j'en fais trop?
    Réponse: une fois consolidé, mais je vous demande UN AN sans choc( pas de ski,de sauts...) ça sera aussi solide que votre autre hanche!

    Vous imaginez le bonheur d'entendre cela??? Bien sûr je vais absolument faire attention pendant un an!!!!!
    Aujourd'hui je marche sans canne chez moi et sur de petits temps. En effet je n'ai pas retrouvé ma musculature de la cuisse ni des fesses ce qui fait que je boite et que marcher longtemps fatigue énormément ces muscles. Pour la musculature l'amie qui a eu la PTH m'a dit avoir mis longtemps (plusieurs mois) avant de retrouver la musculature complète!

    Voilà. Je vous tiendrai au courant de la suite, car pour l'instant je suis pleinement satisfait!!

    Laisser un commentaire:


  • patil86
    a répondu
    Re : le resurfaçage de la hanche

    Message parti par erreur!
    Dernière modification par patil86, 06/03/2012, 17h29.

    Laisser un commentaire:


  • Vlad
    a répondu
    Re : le resurfaçage de la hanche

    Bonjour,
    Je suis journaliste et prépare actuellement un sujet pour la télévision, pour une société de production, sur les prothèses de hanche à couple de frottement métal sur métal.
    Je suis à la recherche de témoignages de personnes à qui on a posé ce type de prothèses

    Merci d'avance

    Laisser un commentaire:


  • tiger
    a répondu
    Re : le resurfaçage de la hanche

    Envoyé par paty
    Salut à Tous,

    J'ai 32 ans et je vais me faire opéré à la hanche dans les semaines qui viennent et je voudrais savoir si il y a des gens qui on subit une reconstruction de la hanche par le resurfaçage et par PTH ? Il y a un centre de recherche de l'Université de Montréal affilié avec l'hopital Maisonneuve-Rosemont à Montréal qui pratique le Resurfaçage de la hanche. Donc, je voudrais avoir leur commentaires...car c'est ce genre d'opération qu'ils m'ont proposé du a mon âge.

    A+
    patou

    Salut Paty,
    est-ce que vous avez fait cette operation de resurfacage. j'ai aussi un problem de hanche, mais ild disais if faut faire une PTH. j'ai consulte des docs en Anglais, le Mcminn cenrte est un pineer. (www.mcminncentre.co.uk). vous pouriez me dire ecst-ce que ce bein passe au Canada?

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Re : le resurfaçage de la hanche

    Bonjour,

    Suite à une chute au travail (accident de travail=csst) qui m'a semblé banale sur le moment, quoique très douloureuse, je me retrouve avec un ennui de hanche, comparable à vous tous. Au début, je croyais qu'une ''simple'' intervention par arthroscopie pourrais replacer ce qui est brisé dans ma hanche. Or, le Dr Vendittoli (HMR= Hôpital Maisonneuve-Rosement) m'a plutôt confirmé que c'est le resurfaçage de la hanche qui est LA solution. J'ai 54 ans, étais très actif et maintenant quasi totalement inactif (j'ai pris 12kg), sans compter une atrophie musculaire que je considère importante et une douleur toujours présente qui me laisse rarement dormir plus de 2 à 4 hres /nuit.
    Pour la csst, ma douleur est une ''allégation''. Sans vouloir être ''méchant'' je ne souhaite même pas a mon agente d'indemnisation de vivre avec seulement 20% de la douleur que j'ai (que je partage avec vous toutes/tous) et je crois qu'elle n'utiliserais plus le vocable ''allégation''. Basé sur son propos, vous tous et moi, quand on parle de douleur, ça serait une ''allégation''. Qu'en pensez-vous?

    Disons que j'ai un peu la frousse devant une chirurgie de ce niveau, mais je ne peut plus vivre avec cette douleur et l'inactivité physique qui me rend quasi impotent.
    Cependant, a 54 ans, j'ai confiance au resurfaçage car moins drastique qu'un RTH.

    J'ai fouillé sur google et l'ensemble des sites que j'ai trouvé au sujet du resurfaçage sont plutôt positif. J'invite tous les membres de ce forum a faire de même, ça encourage. Cependant, concernant les hôpitaux et/ou cliniques offrant ce type de chirurgie, je sais qu'au Québec, et particulièrement a Montréal nous somme bien servi a ce sujet en qualité de compétence (Dr Vendittoli) disponible pour ce type d'intervention. (je ne parle pas des délais; 8 mois pour le rendez-vous et il est prévue un max de 6 mois pour la chirugie, ensuite kiné pour 2-3-4 mois...) Plusieurs chirurgiens du Canada et même des états-unis ont suivi des formations auprès du Dr Vendittoli.

    Je veut simplement arrêter cette douleur qui est totalement insupportable et pouvoir reprendre une vie normale, comme nager mes 5-8km/semaine, rouler en vélo, le ski alpin (sans bosses) et les randonnées en montagne.

    Bon courage à toutes et à tous

    Laisser un commentaire:


  • pozjibe
    a répondu
    Re : le resurfaçage de la hanche

    Envoyé par tagada74
    Bonjour à tous. Souffrant de coxarthrose bilatérale depuis quelques années, qui devenait insuportable : j'ai du abandonner sports et activités physiques (j'ai 51 ans). Plus le choix, j'ai du passer sur le billard à mon tour. Ainsi, le 4 février 2008, prothèse de resurfaçage, par voie antérieure de Hueter, à gauche, puis le 13 février à droite ... Retour maison le 18, etc ...

    Beaucoup de chirurgiens et pas des moindres ne partagent pas forcement l'avis de DOMIG ...
    (taper "resurfacage" sur votre moteur de recherche)
    Cette technique de resurfaçage a un réel intérêt pour une catégorie de patients.
    Mais entre les différentes techniques, tout est bien souvent affaire de compromis ...
    (voir : http://www.atoute.org/n/forum/showth...t=2998&page=10 )
    Bonjour,
    Comme vous le dites dans votre post: "cette technique a un réel intérêt pour une catégorie de patients";
    Pour des coxarthroses centrées chez certains sujets jeunes, oui, mais pas dans le cadre de dysplasies majeures ou de luxations congénitales.
    Attention de ne pas faire naitre de faux espoirs !
    atoute. POZJIBE

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Re : le resurfaçage de la hanche

    Bonjour à tous. Souffrant de coxarthrose bilatérale depuis quelques années, qui devenait insuportable : j'ai du abandonner sports et activités physiques (j'ai 51 ans). Plus le choix, j'ai du passer sur le billard à mon tour. Ainsi, le 4 février 2008, prothèse de resurfaçage, par voie antérieure de Hueter, à gauche, puis le 13 février à droite ... Retour maison le 18, etc ...

    Beaucoup de chirurgiens et pas des moindres ne partagent pas forcement l'avis de DOMIG ...
    (taper "resurfacage" sur votre moteur de recherche)
    Cette technique de resurfaçage a un réel intérêt pour une catégorie de patients.
    Mais entre les différentes techniques, tout est bien souvent affaire de compromis ...
    (voir : http://www.atoute.org/n/forum/showth...t=2998&page=10 )
    Dernière modification par tagada74, 27/03/2008, 11h17.

    Laisser un commentaire:


  • DOMIG
    a répondu
    Re : le resurfaçage de la hanche

    Envoyé par Chu Fu
    Bonjour à tous,
    à la suite d'un accident, je me suis retrouvée avec une fêlure du toit du cotyle. Maintenant consolidée, elle me laisse un charmant cal osseux dans l'articulation de la hanche qui me promet une prothèse de hanche dans un avenir plus ou moins proche. Etant donné les durées de vie des PDH, de toute façon, à 56 ans, je suis partie pour en avoir au moins deux, sauf si je fais traîner le plus longtemps possible !
    Finalement, voici le résultat de ma réflexion, entre mon expérience et ce que j'ai lu dans ce forum ; à tous les hésitants, pourquoi attendre au-delà d'une certaine limite ?
    - avec ce cal, je marche mal et je suis en train de m'abîmer le genou de l'autre jambe, je me tiens mal et je commence à avoir des problèmes de lombaires
    - depuis trois ans que c'est arrivé, à une période de la vie critique par rapport au vieillissement, je ne suis plus capable de faire aucun sport d'entretien
    - j'ai vu ma tension artérielle monter en flèche, mes muscles fondre comme neige au soleil et des tas de problèmes liés à la sédentarité apparaître
    - en plus de ça, je n'ai plus de vie, j'ai l'impression d'être une vieillarde, je n'arrive plus à assumer mes obligations familialles minimum (ménage, etc), je ne sors plus, etc...
    Bref, je commence à me dire que je n'ai guère intérêt à trop attendre, parce que, si ça continue, je risque de me mourir plus jeune que possible, avant même d'avoir eu le temps d'une première PDH!!!
    Le BHR que je découvre aujourd'hui, me semble un compromis idéal... sauf s'il y a des complications post-opératoires, mais çà, qui peut l'anticiper ?! En effet, pour tous ceux qui doivent être opéré jeunes et qui sont dans le train pour deux prothèses, au moins, il vaut mieux commencer par le BHR, si vous êtes dans le champs des indications, plutôt que de commencer de suite par l'intervention la plus lourde : deux PDH, c'est un maximum possible, et encore !
    Donc, vivement intéressée pour reprendre une acitvité physique normale et tenter de retrouver une santé un peu plus dans la norme pour mon âge, j'aimerais savoir s'il y a des pros de la BHR sur Marseille ou région ?
    à tous et merci d'avance

    POST SCRIPTUM : pour les tout juste opérés, mais aussi pour tous ceux qui ont des problèmes d'ostéoporose, ou de déminéralisation quelconque, une petite merveille homéopathique : REXORUBIA, qui aide à la recalcification de l'organisme ! Je peux vous promettre que ça marche bien, car, chaque fois que j'ai fait une cure, mes ongles habituellement mous sont devenus très durs ! Donc, ça devrait booster visiblement la fixation de la cupule sur la tête de fémur et sur la hanche ! Bien, sûr, ça vaut pour le PDH !
    Vous pouvez ajouter symphytum, pour la consolidation et les douleurs, staphysagria, pour les plaies chirugicales et arnica montana (le miraculeux) pour l'évacuation des traumatismes et la douleur, tous en 4 ou 5 CH, 3gr 3fois/jour, sauf arnica que vous pouvez prendre en dégradé toutes les demi heures, toutes les heures, toutes les deux heures jusqu'à 3 fois/jour, suivant amélioration. Franchement, vous ne risquez rien à essayer, si ce n'est de passer à côté d'une aide précieuse : c'est bon marché et non toxique !
    bonjour !

    le problème est que la durée de vie d'une prothèse de resurfaçage est nettement inférieure à celle d'une PTH : aux jeunes, je ne suis pas certaine qu'il faille conseiller deux ruptures de carrière pour une intervention chirurgicale déjà multipliée par deux pour deux hanches...
    une « prothèse chez les jeunes », c'est avant 30 ans. Là, l’espérance de vie est plus réduite mais cette population est souvent déjà poly opérée avec des projets chirurgicaux à conseiller s’ils sont fiables et durables.

    à 56 ans, une PTH a une espérance de vie de 20 ans à 80%.
    Quelle étude montre une durée des prothèses de resurfaçage supérieure à 10 ans et supérieure à l’intérêt PTH ?
    La Haute Autorité de santé a bien joué son rôle dans l’évaluation des PTH : c’est bien la première fois – et il aura fallu attendre 2007 – pour qu’on dispose d’une étude comparative. je crois qu’il est utile de s’y reporter
    Domig

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Re : le resurfaçage de la hanche

    Bonjour à tous,
    à la suite d'un accident, je me suis retrouvée avec une fêlure du toit du cotyle. Maintenant consolidée, elle me laisse un charmant cal osseux dans l'articulation de la hanche qui me promet une prothèse de hanche dans un avenir plus ou moins proche. Etant donné les durées de vie des PDH, de toute façon, à 56 ans, je suis partie pour en avoir au moins deux, sauf si je fais traîner le plus longtemps possible !
    Finalement, voici le résultat de ma réflexion, entre mon expérience et ce que j'ai lu dans ce forum ; à tous les hésitants, pourquoi attendre au-delà d'une certaine limite ?
    - avec ce cal, je marche mal et je suis en train de m'abîmer le genou de l'autre jambe, je me tiens mal et je commence à avoir des problèmes de lombaires
    - depuis trois ans que c'est arrivé, à une période de la vie critique par rapport au vieillissement, je ne suis plus capable de faire aucun sport d'entretien
    - j'ai vu ma tension artérielle monter en flèche, mes muscles fondre comme neige au soleil et des tas de problèmes liés à la sédentarité apparaître
    - en plus de ça, je n'ai plus de vie, j'ai l'impression d'être une vieillarde, je n'arrive plus à assumer mes obligations familialles minimum (ménage, etc), je ne sors plus, etc...
    Bref, je commence à me dire que je n'ai guère intérêt à trop attendre, parce que, si ça continue, je risque de me mourir plus jeune que possible, avant même d'avoir eu le temps d'une première PDH!!!
    Le BHR que je découvre aujourd'hui, me semble un compromis idéal... sauf s'il y a des complications post-opératoires, mais çà, qui peut l'anticiper ?! En effet, pour tous ceux qui doivent être opéré jeunes et qui sont dans le train pour deux prothèses, au moins, il vaut mieux commencer par le BHR, si vous êtes dans le champs des indications, plutôt que de commencer de suite par l'intervention la plus lourde : deux PDH, c'est un maximum possible, et encore !
    Donc, vivement intéressée pour reprendre une acitvité physique normale et tenter de retrouver une santé un peu plus dans la norme pour mon âge, j'aimerais savoir s'il y a des pros de la BHR sur Marseille ou région ?
    à tous et merci d'avance

    POST SCRIPTUM : pour les tout juste opérés, mais aussi pour tous ceux qui ont des problèmes d'ostéoporose, ou de déminéralisation quelconque, une petite merveille homéopathique : REXORUBIA, qui aide à la recalcification de l'organisme ! Je peux vous promettre que ça marche bien, car, chaque fois que j'ai fait une cure, mes ongles habituellement mous sont devenus très durs ! Donc, ça devrait booster visiblement la fixation de la cupule sur la tête de fémur et sur la hanche ! Bien, sûr, ça vaut pour le PDH !
    Vous pouvez ajouter symphytum, pour la consolidation et les douleurs, staphysagria, pour les plaies chirugicales et arnica montana (le miraculeux) pour l'évacuation des traumatismes et la douleur, tous en 4 ou 5 CH, 3gr 3fois/jour, sauf arnica que vous pouvez prendre en dégradé toutes les demi heures, toutes les heures, toutes les deux heures jusqu'à 3 fois/jour, suivant amélioration. Franchement, vous ne risquez rien à essayer, si ce n'est de passer à côté d'une aide précieuse : c'est bon marché et non toxique !

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Re : le resurfaçage de la hanche

    Bonjour à tous,
    à la suite d'un accident, je me suis retrouvée avec une fêlure du toit du cotyle. Maintenant consolidée, elle me laisse un charmant cal osseux dans l'articulation de la hanche qui me promet une prothèse de hanche dans un avenir plus ou moins proche. Etant donné les durées de vie des PDH, de toute façon, à 56 ans, je suis partie pour en avoir au moins deux, sauf si je fais traîner le plus longtemps possible !
    Finalement, voici le résultat de ma réflexion, entre mon expérience et ce que j'ai lu dans ce forum ; à tous les hésitants, pourquoi attendre au-delà d'une certaine limite ?
    - avec ce cal, je marche mal et je suis en train de m'abîmer le genou de l'autre jambe, je me tiens mal et je commence à avoir des problèmes de lombaires
    - depuis trois ans que c'est arrivé, à une période de la vie critique par rapport au vieillissement, je ne suis plus capable de faire aucun sport d'entretien
    - j'ai vu ma tension artérielle monter en flèche, mes muscles fondre comme neige au soleil et des tas de problèmes liés à la sédentarité apparaître
    - en plus de ça, je n'ai plus de vie, j'ai l'impression d'être une vieillarde, je n'arrive plus à assumer mes obligations familialles minimum (ménage, etc), je ne sors plus, etc...
    Bref, je commence à me dire que je n'ai guère intérêt à trop attendre, parce que, si ça continue, je risque de me mourir plus jeune que possible, avant même d'avoir eu le temps d'une première PDH!!!
    Le BHR que je découvre aujourd'hui, me semble un compromis idéal... sauf s'il y a des complications post-opératoires, mais çà, qui peut l'anticiper ?! En effet, pour tous ceux qui doivent être opéré jeunes et qui sont dans le train pour deux prothèses, au moins, il vaut mieux commencer par le BHR, si vous êtes dans le champs des indications, plutôt que de commencer de suite par l'intervention la plus lourde : deux PDH, c'est un maximum possible, et encore !
    Donc, vivement intéressée pour reprendre une acitvité physique normale et tenter de retrouver une santé un peu plus dans la norme pour mon âge, j'aimerais savoir s'il y a des pros de la BHR sur Marseille ou région ?
    à tous et merci d'avance

    Laisser un commentaire:

Unconfigured Ad Widget

Réduire
Chargement...
X