Annonce

Réduire
Aucune annonce.

TEMOIGNAGES d'anciens luxés / dysplasiques

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    #91
    Re : TEMOIGNAGES d'anciens luxés / dysplasiques

    Bonsoir,
    C'est la première fois que j'écris sur un site et donc c'est également la première fois que je vais parler du problème que j'ai et je dois avouer que j'éprouve une certaine émotion, émotion qui s'est accentuée en lisant les différentes expériences des personnes présentes sur ce forum car j'ai l'impression d'avoir un peu vécu les mêmes choses.
    Je suis née en 1960. A l'époque, aucun contrôle sur les possibles luxations des nouveaux-nés. J'ai mis beaucoup de temps avant de marcher et puis, on s'est aperçu que j'avais une luxation congénitale et que je boitais. A six ans, et comme la Sécurité sociale le prenait en charge à 100%, j'ai pu aller me faire opérer à l'hôpital de la Conception à Marseille. Les différentes opérations que j'ai subies ont été faites par le Professeur Salomon qui m'avait dit: "il faut souffrir pour être belle !!!". Je ne sais plus combien d'opérations j'ai eu, mais à chaque fois que je devais retourner sur le billard, je me rappelle que je pleurais. A l'époque, j'avais 7 cm de différence entre les 2 jambes, après les opérations (1 1/2 ans d'hôpital, avec extension après chaque opération) je n'avais plus que 5 cm. A la sortie de l'hôpital, j'ai marché avec un appareil orthopédique en cuir extrêmement lourd qui me tenait toute la jambe et les reins. Puis, j'ai dû marcher pendant plus de 6 mois avec des béquilles et ensuite j'ai porté des chaussures orthopédiques, une petite chaussure normale et une grosse chaussure avec une semelle de 5 cm. Je suis ensuite allée à l'école primaire et il m'a fallu me faire une place. J'étais une enfant de nature assez gaie, j'ai appris l'humour et surtout l'autodérision.
    A 15 ans, après avoir abandonné depuis un certain temps les chaussures orthopédiques, j'ai dû retourner à l'hôpital, avant la fin de la croissance, afin de remettre en place mon genou. Et c'était reparti pour les béquilles. Ils ont ensuite voulu m'opérer de l'autre jambe pour la raccourcir, mais j'ai refusé et j'ai bien fait, car au moins j'en ai une de saine.
    La douleur a toujours été ma compagne, difficile de la définir, "coups de poignard, brûlures,...". A la fin, on ne sait plus si c'est de la douleur ou si c'est normal. Le plus dur, je dois l'avouer, c'est le regard des autres, mais, comme il faut toujours voir le côté positif des choses, cela forge quand même le caractère !! Dès l'adolescence, j'ai mis des talonnettes dans mes chaussures (2 cm) et le reste je le compensais avec une façon de marcher. Je ne vous dis pas la galère pour trouver des chaussures qui ne montraient pas trop ces talonnettes, surtout en été !!
    Depuis plus de 4 ans, je peinais à marcher. Je suis allée voir un chirurgien orthopédiste qui m'a dit que j'étais trop jeune pour une prothèse. Et puis, en août dernier j'y suis retournée car je n'arrivais plus à marcher (pas plus d'une demi-heure, sur le plat et tout doucement), douleurs effroyables dans le dos, je devais sans cesse m'accrocher au bras de mon mari pour pouvoir continuer à marcher, l'arthrose avait pris une telle ampleur qu'elle m'empêchait de vivre et pourtant je continuais de travailler.
    Le toubib a décidé de m'opérer. Cela fait maintenant bientôt 5 mois que j'ai une prothèse totale de hanche. Il va me falloir encore quelques mois avant de pouvoir dire les réels effets, mais pour l'instant je le vis très bien. Les maux de dos ce sont de beaucoup estompés et je commence à marcher sans trop de difficultés, pas très longtemps, mais il faut être patient. Mais la chose la plus formidable, et à laquelle je n'avais pas pensé avant l'opération, c'est que je ne boite plus !!!! Le chirurgien a compensé les 5 cm qui me manquaient en mettant la prothèse. Je dois vous avouer que rien que d'en parler, j'ai envie de pleurer..... de joie... Maintenant, je dois faire toute la musculature de la jambe opérée, c'est dur car les muscles ont été super étirés mais c'est également une sacrée expérience.
    Merci de m'avoir lue et à bientôt.

    Commentaire


      #92
      Re : TEMOIGNAGES d'anciens luxés / dysplasiques

      Plus d'un an déjà que je n'ai pas écrit sur ce forum, mais je le lis toujours avec assiduité.. et il me semble que son activité ralentit, particulièrement ce sujet de témoignages... alors, je me décide à relancer la discussion, en saluant tout d'abord tou(te)s les anciens habitué(e)s qui, eux aussi, restent muets depuis un certain temps, et puis tous les autres qui sont apparus au cours de l'année écoulée. Je salue donc tout le monde et aimerais bien avoir des nouvelles de coquelicot, valkiri, tiotte nenette, marie a le blues, margotte, sosso 47et tant d'autres qui postiez ici, voici un an et plus..
      Moi, de mon côté, je poursuis ma vie, toujours plus boiteuse, toujours moins mobile, et maintenant assez douloureuse sans savoir vraiment que faire: pas question d'opération pour le moment d'après les medecins, pas assez vieille (35 ans bientôt) et pas assez arthrosique.. c'est vrai que c'est surtout du dos et des genoux que je souffre, à cause de ma boiterie très prononcée mais les douleurs dans les hanches, je commence à bien connaître aussi. De plus, je sais bien que je boiterai toujours, ce n'est pas possible autrement, ma luxation étant très haute, mes hanches ayant depuis longtemps créé par leur mouvement un nouveau cotyle. Et même si on me refaisait tout le squelette, les muscles ont pris le pli depuis la plus tendre enfance, alors.. Cette boiterie qui m'a tant fait pleurer, tant souffrir psychologiquement, elle est moi, elle est tout moi, comment ferais-je sans elle? Je dis ça avec ironie, bien sûr, mais, il n'empêche qu'elle est devenue une seconde nature. Bon, un jour, la douleur me poussera sûrement à trouver le toubib qui voudra bien me poser des prothèses et, ainsi, à peut-être mieux vivre, physiquement parlant, à trouver les escaliers plus faciles à monter, à trouver le sol plus accessible qu'aujourd'hui mais sur le plan de mon identité profonde, je serai toujours la boiteuse qui ira clopin-clopant... enfin, je ne voudrais quand même pas décrire mon existence trop en noir, je sais parfaitement qu'il y a des gens qui n'ont même pas la faculté de marcher, pas même en se déhanchant comme nous.
      Un grand salut à toutes et tous, donc, anciens comme nouveaux, et peut-être y aura-t-il des volontaires pour échanger, pour témoigner sur notre quotidien de luxé(e)s. A bientôt. Le poids est moins lourd quand on en parle, le regard des autres pèse un petit peu moins... qui sait?

      Commentaire


        #93
        Re : TEMOIGNAGES d'anciens luxés / dysplasiques

        Petit message d’espoir. L’empire contre attaque. Il est vrai que mon cas est insignifiant, suite à la lecture des témoignages, j’ai l’impression de me plaindre le ventre plein. Oui je boite, oui j’ai mal mais cela se tolère de plus en plus, et, oui ma hanche continue à claquer quand je marche ce qui me fait un peu honte car très audible. Mais j’ai décidé de me prendre en main. Et en plus j’ai un important surpoids ce qui n’aide pas puisque j’ai laissé la douleur avoir une emprise sur moi et diminué mes activités ce qui entraîne arthrose et problèmes circulatoire au niveau de la jambe gauche. Donc je me suis faite une stratégie pour attaquer mon problème sous plusieurs fronts.
        D’abord consultation médicale pour effectuer le suivi. Q 3 mois pendant 1 ans puis plus espacé, ainsi que visite de l’infirmière q mois. Pour la jambe plus longue que l’autre, cela a provoqué une éversion du pied ; donc semelles orthopédiques aux pieds qui sera a augmenter sous peu (la correction complète immédiate aurais été trop traumatisante selon ce que j’ai compris) Grosse amélioration, je peux marcher maintenant sans trop de douleur. Inscription au Gym et entraînement régulier, selon mes capacités qui augmentent. Ensuite, petit cour de nutrition et modification de mes habitudes alimentaires. Résultat ; diminution de poids (près de 40 kilo) et, bien que ce fût long et pénible, diminution de la douleur et augmentation de la mobilité générale. Il y a encore des mouvements que je ne peux pas faire, mais j’ai appris à m’adapter autrement. J’ai encore du chemin à faire, mais je suis motivée à continuer mes démarches pour aller mieux. Voilà en gros mon histoire qui somme toute est plutôt banale et insignifiante. Mais qui pour moi a amélioré ma qualité de vie.

        Commentaire


          #94
          Re : TEMOIGNAGES d'anciens luxés / dysplasiques

          Envoyé par garela
          Plus d'un an déjà que je n'ai pas écrit sur ce forum, mais je le lis toujours avec assiduité.. et il me semble que son activité ralentit, particulièrement ce sujet de témoignages... alors, je me décide à relancer la discussion, en saluant tout d'abord tou(te)s les anciens habitué(e)s qui, eux aussi, restent muets depuis un certain temps, et puis tous les autres qui sont apparus au cours de l'année écoulée. Je salue donc tout le monde et aimerais bien avoir des nouvelles de coquelicot, valkiri, tiotte nenette, marie a le blues, margotte, sosso 47et tant d'autres qui postiez ici, voici un an et plus..
          Moi, de mon côté, je poursuis ma vie, toujours plus boiteuse, toujours moins mobile, et maintenant assez douloureuse sans savoir vraiment que faire: pas question d'opération pour le moment d'après les medecins, pas assez vieille (35 ans bientôt) et pas assez arthrosique.. c'est vrai que c'est surtout du dos et des genoux que je souffre, à cause de ma boiterie très prononcée mais les douleurs dans les hanches, je commence à bien connaître aussi. De plus, je sais bien que je boiterai toujours, ce n'est pas possible autrement, ma luxation étant très haute, mes hanches ayant depuis longtemps créé par leur mouvement un nouveau cotyle. Et même si on me refaisait tout le squelette, les muscles ont pris le pli depuis la plus tendre enfance, alors.. Cette boiterie qui m'a tant fait pleurer, tant souffrir psychologiquement, elle est moi, elle est tout moi, comment ferais-je sans elle? Je dis ça avec ironie, bien sûr, mais, il n'empêche qu'elle est devenue une seconde nature. Bon, un jour, la douleur me poussera sûrement à trouver le toubib qui voudra bien me poser des prothèses et, ainsi, à peut-être mieux vivre, physiquement parlant, à trouver les escaliers plus faciles à monter, à trouver le sol plus accessible qu'aujourd'hui mais sur le plan de mon identité profonde, je serai toujours la boiteuse qui ira clopin-clopant... enfin, je ne voudrais quand même pas décrire mon existence trop en noir, je sais parfaitement qu'il y a des gens qui n'ont même pas la faculté de marcher, pas même en se déhanchant comme nous.
          Un grand salut à toutes et tous, donc, anciens comme nouveaux, et peut-être y aura-t-il des volontaires pour échanger, pour témoigner sur notre quotidien de luxé(e)s. A bientôt. Le poids est moins lourd quand on en parle, le regard des autres pèse un petit peu moins... qui sait?
          hello Garela, et toutes les anciennes.

          Un petit peu de nouvelles.

          Voilà 2 ans que la première a été opérée, et la deuxième fera son 2è anniv aussi dans 2 mois.

          La marche ne s'est pas vraiment améliorée, mais cela aurait été la cerise sur le gateau. Je dois trop me concentrer pour marcher correctement, au bout de 2 mn l'ancien schéma revient dans ma tete, idiote de tete

          Pour le reste, la douleur a disparu, c'est une bonne chose, si je fais de grandes promenades, je prends une canne, comme ça c'est mieux. Sinon, le reste du temps, je fais quand meme plus de mouvements qu'auparavant.
          Le hic, c'est que les douleurs du dos sont réapparues, et je 'bloque' encore parfois, mais moins longtemps et c'est moins douloureux quand meme.

          Bilan globalement positif.

          Là, j'ai retravaillé un peu pour faire partie d'un plan de licenciement économique, et maintenant j'ai la quille. En fait, je n'aurais pas pu reprendre un travail à plein temps, la position assise devant l'ordi n'est pas top pour le dos. Maintenant, je vais profiter de ma liberté retrouvée. Chic.

          Je vous souhaite de bonnes vacances à toutes et courage à celles qui sont en cours. Ca vaut le coup quand meme.

          Bises
          la vieillesse commence quand les regrets l'emportent sur les rêves.

          Commentaire


            #95
            Re : TEMOIGNAGES d'anciens luxés / dysplasiques

            Envoyé par patfr51
            bonsoir
            beaucoup de personnes boitent suite a une jambe plus courte que l autre.
            petit sondage pour voir si beaucoup de personnes marche avec ou sans correction.
            votre probleme? (pth ou autre....)
            votre difference de longueur ? (COMBIEN)
            avec ou sans compensation?
            quel type de compensation? (SEMELLE ,CHAUSSURES ORTHOPEDIQUES ,TALONNETTE)
            la compensation est elle permanente ? (CHAUSSURES ET CHAUSSONS ?INTERIEUR ET EXTERIEUR DE CHEZ VOUS.
            MERCI POUR VOTRE PARTICIPATION.
            Votre boîte MP est pleine, Pat !!!

            Commentaire


              #96
              Cherche dysplasiques avec boiterie opérés à l'age adulte

              Bonjour;
              je suis nouvelle sur ce forum
              J'ai 52 ans .je suis dysplasique.J'ai une luxation à gauche .Pour la droite
              ma hanche est luxée et n'a pas de cotyle .J'ai donc vécu jusqu'ici avec une différence
              de 3.5cm et j'ai boité toute ma vie.On ne m'a rien fait enfant car je ne souffrais pas du tout.
              Actuellement ,je ne peux presque plus marcher.
              Je cherche des gens dans mon cas opérés à l'age adulte pour savoir ce que leur a fait le chirurgien et comment ils vont après les interventions.
              J'ai un mal fou à me décider et je panique à l'idée de me faire opérer.
              Vox témoignages et vos tuyaux m'aideraient.
              Pour les parents de luxés,J'ai fait plein de vélo et des randonnées en montagne jusqu'à 40 ans.
              J'ai lu quelques témognages mais je n'ai pas encore trouvé des gens dans le même cas que moi.
              Bonne journée à tous
              Maryse

              Commentaire


                #97
                Re : TEMOIGNAGES d'anciens luxés / dysplasiques

                moi j'ai 22 ans et je suis née avec une luxation congénitale des deux hanches donc cela se voit énormément quand je marche j'en ai beaucoup souffert du moins a l'école les enfants sont très moqueur au primaire et puis j'ai apprit a ne plu me laisser faire je me suis forger un caractère très dur le regard des gens aujourd'hui ne me touche plu je m'en fou littéralement oui car en plu de sa je suis petite de taille alors les regard s’accentue encore plus, mais vraiment sa me passe au dessus je le vis assez bien oui c'est sur que parfois j'aimerais ne plu avoir sa êtres plu grande ou pouvoir porter des talons pour me grandir un peu mes je ne peu pas mes je vis la santé et bonne et je pense que c'est l'essentiel enfin bref je vais m’arrêter la sinon je vais faire un roman voila mon petit témoignages a moi si quelq'un connais sa qui me fasse signe a bientôt

                Commentaire


                  #98
                  Re : TEMOIGNAGES d'anciens luxés / dysplasiques

                  Bonjour
                  Comme toi je me suis toujours moquée du regard des gens.Mais maintenant j'ai mal.
                  As tu dejà été opérée?
                  A bientôt
                  Maryse
                  Envoyé par shanna2106
                  moi j'ai 22 ans et je suis née avec une luxation congénitale des deux hanches donc cela se voit énormément quand je marche j'en ai beaucoup souffert du moins a l'école les enfants sont très moqueur au primaire et puis j'ai apprit a ne plu me laisser faire je me suis forger un caractère très dur le regard des gens aujourd'hui ne me touche plu je m'en fou littéralement oui car en plu de sa je suis petite de taille alors les regard s’accentue encore plus, mais vraiment sa me passe au dessus je le vis assez bien oui c'est sur que parfois j'aimerais ne plu avoir sa êtres plu grande ou pouvoir porter des talons pour me grandir un peu mes je ne peu pas mes je vis la santé et bonne et je pense que c'est l'essentiel enfin bref je vais m’arrêter la sinon je vais faire un roman voila mon petit témoignages a moi si quelq'un connais sa qui me fasse signe a bientôt

                  Commentaire


                    #99
                    Re : TEMOIGNAGES d'anciens luxés / dysplasiques

                    Envoyé par maurafanchon
                    Bonjour
                    Comme toi je me suis toujours moquée du regard des gens.Mais maintenant j'ai mal.
                    As tu dejà été opérée?
                    A bientôt
                    Maryse

                    non je ne me suis pas fait opérer de la hanche mes des pied mes mon chirurgien ma dit qu'il m’opérera de la hanche le jour ou j’orrais mal

                    Commentaire


                      Re : TEMOIGNAGES d'anciens luxés / dysplasiques

                      Bonjour, je découvre ce forum et je laisse mon témoignage en espérant qu'il sera peut-être utile.
                      Je suis née en 1961 avec une luxation congénitale des deux hanches non diagnostiquée avant mes 20 mois. J'ai subi à 21 mois une ostéotomie côté gauche et j'ai ensuite passé environ deux ans "en extension" (je ne sais pas si c'est le mot exact) dans des plâtres des deux côtés.
                      J'ai marché normalement à l'âge de 4 ans avec une légère boiterie occasionnelle.

                      Au fil des années des douleurs très vives se sont manifestées, avec consultations chez des orthopédistes à partir de mes 25 ans. Finalement, après avoir été dirigée par un médecin du sport qui me suivait (natation, exercices pour aider à me muscler) vers un chirurgien orthopédiste spécialiste de la hanche, celui-ci m'a proposé, alors que j'avais 34 ans de pratiquer une butée du côté gauche (le plus abîmé) avec une greffe osseuse (prélèvement de tissu osseux sur mon bassin).

                      La rééducation est longue et fastidieuse (j'ai mis un an avant de remarcher normalement) mais cela vaut vraiment la peine. J'ai aujourd'hui 50 ans et je mène une vie normale, je ne souffre pas.

                      Pour avoir été très inquiète et avoir cherché des informations avant le développement d'Internet, je suis prête à répondre à toutes les questions de personnes auxquelles on propose une butée avec greffe osseuse.
                      Bon courage à toutes les personnes qui liront ce message et qui ont une pathologie de la hanche.

                      Commentaire


                        Re : TEMOIGNAGES d'anciens luxés / dysplasiques

                        bonjour, je relance la discussion sur ce forum. J'ai 45 ans, ais les deux hanches luxées, 5 cm d'écart entre les deux jambes. J'ai été opérée étant petite pour réduire la luxation par une opération et des tractions, sans succès. Aux environs de 22 ans, j'ai subi une butée et une ostéotomie de la hanche droite (la moins abîmée). le chirurgien en a profité pour réduire la différence entre les deux jambes qui était de 7 cm auparavant. Depuis je ne peux plus marcher sans chaussure orthopédique et suis en permanence suivie par un kiné ostéopathe pour assouplir mes muscles. J'ai construit ma vie avec cette difficulté sans pour autant la vivre comme un frein. Je me suis mariée, ais trois enfants dont deux nés naturellement, un métier intéressant. Par contre, j'avoue que je souffre quand même: douleurs aux hanches, au dos dans la nuque. Dès que je fais un effort, je le "paye" par des douleurs plus importantes. Je suis allée voir deux chirurgiens qui m'ont tous les deux proposé de poser une prothèse sur la hanche droite la plus abîmée (celle qui n'a pas été opérée) avec un risque de paralysie: en tirant sur le nerf sciatique, il risque de se tétaniser. Je ne veux pas prendre ce risque car, même si ma démarche est lois d'être gracieuse, je marche quand même!! Je constate pourtant que je suis vraiment fatiguée mais je n'arrive pas à savoir si c'est la douleur, l'age (!!!)...De plus, je me sens tout le temps un peu angoissée et je me demande si ce n'est pas en lien avec les efforts constants pour "avancer" (au sens propre) et pour supporter les douleurs. J'aimerai bien avoir votre avis, pouvez-vous me dire si vous partager ce que je ressens? Je me demande aussi si je ne devrais pas faire une cure thermale? Peut-être aller consulter d'autres chirurgiens? C'est la première fois que je parle aussi clairement de mes interrogations et j'espère trouver aux travers d'autres expériences, des réponses à mes questions....

                        Commentaire


                          Re : TEMOIGNAGES d'anciens luxés / dysplasiques

                          Envoyé par belledevie
                          bonjour, je relance la discussion sur ce forum. J'ai 45 ans, ais les deux hanches luxées, 5 cm d'écart entre les deux jambes. J'ai été opérée étant petite pour réduire la luxation par une opération et des tractions, sans succès. Aux environs de 22 ans, j'ai subi une butée et une ostéotomie de la hanche droite (la moins abîmée). le chirurgien en a profité pour réduire la différence entre les deux jambes qui était de 7 cm auparavant. Depuis je ne peux plus marcher sans chaussure orthopédique et suis en permanence suivie par un kiné ostéopathe pour assouplir mes muscles. J'ai construit ma vie avec cette difficulté sans pour autant la vivre comme un frein. Je me suis mariée, ais trois enfants dont deux nés naturellement, un métier intéressant. Par contre, j'avoue que je souffre quand même: douleurs aux hanches, au dos dans la nuque. Dès que je fais un effort, je le "paye" par des douleurs plus importantes. Je suis allée voir deux chirurgiens qui m'ont tous les deux proposé de poser une prothèse sur la hanche droite la plus abîmée (celle qui n'a pas été opérée) avec un risque de paralysie: en tirant sur le nerf sciatique, il risque de se tétaniser. Je ne veux pas prendre ce risque car, même si ma démarche est lois d'être gracieuse, je marche quand même!! Je constate pourtant que je suis vraiment fatiguée mais je n'arrive pas à savoir si c'est la douleur, l'age (!!!)...De plus, je me sens tout le temps un peu angoissée et je me demande si ce n'est pas en lien avec les efforts constants pour "avancer" (au sens propre) et pour supporter les douleurs. J'aimerai bien avoir votre avis, pouvez-vous me dire si vous partager ce que je ressens? Je me demande aussi si je ne devrais pas faire une cure thermale? Peut-être aller consulter d'autres chirurgiens? C'est la première fois que je parle aussi clairement de mes interrogations et j'espère trouver aux travers d'autres expériences, des réponses à mes questions....

                          Pour ce qui est du nerf sciatique;il y a des techniques opératoires pour éviter le probléme du nerf sciatique.Moi je ne me suis pas encore faite opérer mais je souffre.Téléphone moi au 0562171498 le soir
                          après 21 h en semaine .N'hésite pas.
                          Maryse vieu
                          Les douleurs rendent irritables ,je m'en rend compte tous les jours§!!

                          Commentaire


                            Re : TEMOIGNAGES d'anciens luxés / dysplasiques

                            Envoyé par maurafanchon
                            Pour ce qui est du nerf sciatique;il y a des techniques opératoires pour éviter le probléme du nerf sciatique.Moi je ne me suis pas encore faite opérer mais je souffre.Téléphone moi au 0562171498 le soir
                            après 21 h en semaine .N'hésite pas.
                            Maryse vieu
                            Les douleurs rendent irritables ,je m'en rend compte tous les jours§!!
                            Merci de ta réponse mais je ne te téléphonerai pas car je n'ai pas informé ma famille de ma participation à ce blog (!!!). Moi je gère pas trop mal l'irritabilité, ça se transforme en grosse fatigue et l'angoisse du lendemain! Si tu connais des chirurgiens qui peuvent m'assurer que je remarcherai après, je suis preneuse pour aller les consulter! Je rejoins certains témoignages qui indique qu'il est très difficile d'évaluer si le seuil de douleur est acceptable. Parfois, j'aimerai bien être dans la peau d'un femme de 45 ans "normale" pour voir comment ça fait et ainsi mieux me rendre compte de mon véritable état. Mais cela ce n'est pas possible! Ceci dit, cette histoire de hanches ne m'envahit pas trop mais il faut toujours que je me rajoute des défis permanents pour arriver à gagner en estime de moi...plus d'études que la moyenne, plus de voyage, plus d'enfants, plus d'amis, plus de tout et c'est épuisant car du coup je surcharge ma vie, ne m’arrête jamais (sauf pour tomber de fatigue!!). Comme si il fallait constamment que je prouve quelque chose: A qui? pourquoi? Il n'y a pas longtemps que j'ai compris que c'était partiellement en lien avec cette histoire de santé, pour nommer les choses clairement, en lien avec mon handicap! Il faut atteindre la maturité de l'age pour s'introspecter! En tout cas, maintenant que j'ai un peu plus le temps (mes enfants sont grands), je me dis que c'est l'occasion de m'occuper de moi et trouver des pistes pour réussir à moins être limitée dans mes mouvements et surtout moins ressentir de douleurs: du sport, une cure, une intervention chirurgicale? Bref, que tous les lecteurs plus jeunes que moi se rassure, j'ai une vie vraiment géniale et certains oublie même que je suis un peu différente! La dernière réflexion en date qui m'a fait rire c'est une question d'un collègue me demandant si je partais au ski alors qu'au moindre centimètre de neige, je ressemble à Bambi dans le film de Walt Dysney!!

                            Commentaire


                              Re : TEMOIGNAGES d'anciens luxés / dysplasiques

                              Bonjour,
                              J'ai cessé d'être active sur ce forum depuis pas mal de mois, parce qu'il n'y avait plus de luxé(es) qui s'exprimaient, seulement des gens qui avaient eu une prothèse de hanche sans rapport avec une luxation congénitale. Autant dire que leur situation n'a rien à voir avec la nôtre. Mais la discussion relancée par belledevie (beau pseudo) me fait intervenir.
                              Ma vie en résumé (mais je l'avais déjà résumée ici, je viens de le trouver, en 2008) : Luxation double non dépistée au début des années 50, multiples plâtres et opérations (dont hanche bloquée depuis l'enfance et une butée de l'autre côté, à l'âge adulte) des responsabilités professionnelles importantes, des arrêts maladie des plus limités, un mariage, une fille double luxée dépistée mais qui est passée par les mêmes déboires que sa mère, ou presque. Et il y a 5 ans une prothèse sur la hanche qui était bloquée. Depuis, les muscles n'ont pas voulu repartir et je marche mal (enfin aussi mal qu'avant, mais différemment) et avec une béquille. Aucun problème de nerf sciatique et plutôt moins de douleurs qu'avant (dos, genoux), mais plus de fatigue et un périmètre de déplacement plus réduit. Mais je marche, je vais au boulot (malgré mes 61 ans !), je fais les courses, je conduis ma voiture. Ce n'est quand même pas une exceptionnelle avancée. Surtout cette béquille, qui m'emmerde... Je pensais me faire poser l'an dernier la 2e prothèse, avec le seul objectif de gagner plus d'égalité dans la longueur des jambes (j'ai entre 3,5 et 4 cm, donc des chaussures orthopédiques) mais le chirurgien m'a demandé d'attendre. Alors, j'attends.
                              Voilà, si ma petite expérience peut être utile à belledevie...

                              Commentaire


                                Re : TEMOIGNAGES d'anciens luxés / dysplasiques

                                Bonjour, j'ai un fils qui est luxé, pourriez vous m'indiquer des associations ou des médecins qui pourraient nous aider.

                                Commentaire

                                Unconfigured Ad Widget

                                Réduire
                                Chargement...
                                X