Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Si les absents ont toujours tort

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Si les absents ont toujours tort

    bonjour,

    Je viens écrire un peu sur un court moment d'ennuie. Je pensais notamment au topic ou quelqu'un de bien intentionner j'en suis sûr, voulait prendre de mes nouvelles. Alors oui j'ai été sur ce forum, d'accord. Je viens écrire avec la plus haute précaution, craignant que n'importe quel petit détail pourrait être encore mal interpreté. Parce que oui ce qui m'a amené ici, ce n'est même pas la volonté de me défendre. Les choses passent, les choses évoluent. J'ai été complètement liberé de tout cette bouillie de perte d'énergie à remuer symptomes X, symptomes Y ou anticipation de symptomes Z. Je parle bien sûr de ce lieu ou on persds très souvent l'essence même : l'entraide. Après encore on pourra simplement dire qu'entre schizophrènes c'est trop particulier, c'est trop individuel.

    A chacuns son histoire, à chacun ses troubles, à chacuns sa manière de les solutionner. Les partager peut soulager, je peux le comprendre. Quand ça déborde, je conçois que ce forum peut aider. Mais quand ça déborde trop, le Professionnel de la santé, est la seule personne à pouvoir correctement canaliser tout ça, pour faire prendre conscience au patient de la meilleure manière de les corriger et de s'abstenir quelque part de se batte inutilement ( contre soi même ), médicaments OU psychothérapie.

    Dans mes particularités, j'ai vécu un traumatisme des suites d'une hospitalisaiton beaucoup trop longue, ou la personne charger de me soigner, a pratiquer ce bon adage qui est "le mieux est le mortel ennemi du bien". A grands coups de "protocoles" qui ont été ensuite même interpreté comme étant des erreurs camouflées. Je n'en dirais pas plus.

    Pour ce qui est de mon état actuel. Je ne me cache pas avoir une lucidité presque terrifiante sur mes symptômes, ce qui m'aide bien entendu... J'ai suivi presque sans rechigner le chose mises en place par le centre expert. Je l'ai suivi si bien que la psychiatre chargée de me relever a renoncer "au tout neuroleptique". Deux pages d'ordonnance, une détresse terrifiante menant à des comportements d'une extrême impatience pour se soulager. Le lithium aussi. Ma thyroide désormais étant en hypo et à vie. Avec le traitement qui s'en suit.

    Puis les anciennes constatations d'un docteur sur le fait d'introduire la ritaline a refait surface. Les tests avortés à l'époque complètement pulvérisé par une simple décision d'éssai( qui ressemblait bien sûr à un consensus ). La principale crainte étant une amplification des angoisses.
    J'ai vécu ensuite une progressive remonté à la surface. Ca s'est fait en plusieurs longs mois. Je tiens à préciser que ma psychiatre s'est autorisée à "m'augmenter la stimulation" ( ses propres mots ) à des doses alarmantes. Je l'ai bien vu au visage d'une pharmacienne qui se demandait si c'était tout simplement possible. Augmenter ? mais m'habituer à ce dosage également. Je ne sais pas, la satisfaction d'avoir trouvé la sortie du labyrinthe avec moi ?

    Bien, à l'heure actuelle, je me bat toujours pour trouver un cadre de vie, reprendre une activité professionnelle, avoir une situation satisfaisante et de pouvoir la faire évoluer. J'ai toujours des symptômes, ils sont aujourd'hui résiduels. Je me pose parfois la question d'une tda(h). Evidemment, les belles paroles influençante du psy ont eu beaucoup de pouvoir sur ce qui est de croire voire à être convaincu évidemment que ce n'est que ce truc farfelu dont on m'a affublé. Les troubles du langage au devant du tableau classifié par le WKL. Psychose confusionnelle excitée-inhibée dans les grandes lignes.

    Voila pour les nouvelles. Je vous souhaite de trouver votre voie, de vous extraire de vos conditions, de vous sentir mieux tout simplement.

    J'aimerais aussi que le responsable de ce site supprime toute trace de l'ancien pseudo ou je m'agitais dans tout les sens ici sous peine de ridicule, parce que j'étais complètement désoeuvré, inconscient et surtout très malade.

    merci, bonne route.








    #2
    Salut,

    C'est bien si tu as cheminé et te sens mieux maintenant.

    bonne route,

    Commentaire

    Unconfigured Ad Widget

    Réduire
    Chargement...
    X