Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Il est étonnant voire étrange que le taux de sch soit constant à travers le monde...

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Il est étonnant voire étrange que le taux de sch soit constant à travers le monde...

    Oui, je m'étonne que cette maladie a le même taux occurrences dans un monde de fous comme le nôtre que dans des civilisations plus simples...

    Comme quoi le facteur environnemental en soit n'est pas prépondérant dans l'apparition de la maladie...

    Le facteur infectieux non plus d'ailleurs...
    Clochard de l'univers...

    #2
    Comment ça ?

    Commentaire


      #3
      Ben oui, le taux de sch avoisine les 1% indépendamment des cultures...

      Bon, je ne sais pas si le taux est strictement constant mais les fluctuations semblent faibles en fonction des pays...

      Alors que les cultures peuvent être très différentes et plus ou moins difficiles à vivre psychiquement...

      Et les microbes et la médecine somatique qui les traite ne sont pas les mêmes non plus suivant les pays... (Je schématise car je n'y connais pas grand chose...)
      Dernière modification par Cochise*, 17/03/2019, 07h25.
      Clochard de l'univers...

      Commentaire


        #4
        Ok
        Oui en effet c'est très étrange.

        Commentaire


          #5
          Oui, c'est fou!...
          Clochard de l'univers...

          Commentaire


            #6
            Reste donc principalement la cause génétique et/ou la cause "structure psychique à caractère ou tendance psychotique de façon constitutive"
            Clochard de l'univers...

            Commentaire


              #7
              Sauf que non. Ce sont des proportions à peu près similaires selon le coin du monde, mais ça peut varier entre 0,3% et 0,8% de la population, selon la zone du monde concernée.
              Le message des 1% a simplement permis de faire passer un message clair : la schizophrénie existe partout, et touche les populations indifféremment de leurs conditions de vie. Mais ce "1%" n'est rien d'autre qu'une manière de frapper les esprits de manière simple et efficace, pas un résultat scientifique.
              Drem yol lok ! Salutations.
              Les insomnies solitaires d'un schizophrène
              Mon blog photo
              Mon Flickr

              Commentaire


                #8
                Je suis assez daccord avec thor ce sont pas un resultat scientifique.
                C'est faux de dire que la proportion est la meme partout. Pour les autres maladies idem

                Commentaire


                  #9
                  Une hypothèse serait que les allèles augmentant le risque génétique de schizophrénie pourrait etre maintenus dans la population générale par le moyen d'un taux élevé de mutations. L'age paternel avancé pourrait etre un facteur de risque.

                  Commentaire


                    #10
                    Envoyé par Thor Voir le message
                    Sauf que non. Ce sont des proportions à peu près similaires selon le coin du monde, mais ça peut varier entre 0,3% et 0,8% de la population, selon la zone du monde concernée.
                    Le message des 1% a simplement permis de faire passer un message clair : la schizophrénie existe partout, et touche les populations indifféremment de leurs conditions de vie. Mais ce "1%" n'est rien d'autre qu'une manière de frapper les esprits de manière simple et efficace, pas un résultat scientifique.
                    Bon, perso, je trouve que les taux de 0.3% à 0.8% sont des chiffres relativement proches ce qui me maintient dans mon opinion...

                    Si on comparait les taux des autres maladies psychiques, dont la dépression bien-sûr, qui elles sont véritablement environnementales, les écarts seraient beaucoup plus grands...

                    Et pour les causes infectieuses probablement aussi...
                    Dernière modification par Cochise*, 17/03/2019, 12h49.
                    Clochard de l'univers...

                    Commentaire


                      #11
                      Envoyé par genetic Voir le message
                      Une hypothèse serait que les allèles augmentant le risque génétique de schizophrénie pourrait etre maintenus dans la population générale par le moyen d'un taux élevé de mutations. L'age paternel avancé pourrait etre un facteur de risque.
                      Oh des facteurs de risques, ils y en a beaucoup mais je crois que le facteur de risque principal reste l'existence d'un problème inné...
                      Clochard de l'univers...

                      Commentaire


                        #12
                        Envoyé par Cochise* Voir le message

                        Bon, perso, je trouve que les taux de 0.3% à 0.8% sont des chiffres relativement proches ce qui me maintient dans mon opinion...
                        Entre 0.3% et 0.8% il y a un écart de 167%...

                        Alors tu peux trouver ces taux proches, mais moi je préfère une aah (que je ne perçois pas) à 800€ qu'une aah à 300€...

                        Bref... Tout ceci est très discutable.

                        Commentaire


                          #13
                          Enfin, je ne suis pas statisticien mais l’écart entre ces chiffres (sortis dont on sait pas où) reste je crois modeste étant donné les faibles taux...

                          S'il y avait une cause environnementale majeure,on aurait probablement des taux variants entre o.3% et 20% (au pif) tant les conditions de vie changent de pays à pays...

                          J'IMMAGINE sincèrement que la sch est due à une prédisposition de base influencée par des facteurs environnementaux mais de façon modérée...

                          P.S. Je ne vois pas le rapport avec le montant de l'aah...

                          Enfin, je ne sais pas pourquoi on se soucie de ses causes alors qu'il faudrait plutôt gérer ses effets!...
                          Clochard de l'univers...

                          Commentaire


                            #14
                            Envoyé par Cochise* Voir le message

                            Bon, perso, je trouve que les taux de 0.3% à 0.8% sont des chiffres relativement proches ce qui me maintient dans mon opinion...

                            Si on comparait les taux des autres maladies psychiques, dont la dépression bien-sûr, qui elles sont véritablement environnementales, les écarts seraient beaucoup plus grands...

                            Et pour les causes infectieuses probablement aussi...
                            Tu es conscient qu'on sait que la dépression est inégalement répartie aussi pour des raisons génétiques ? Les peuples de langues finno-ougriennes sont particulièrement vulnérables à la dépression, indépendamment des frontières, du lieu et des conditions de vie...
                            Drem yol lok ! Salutations.
                            Les insomnies solitaires d'un schizophrène
                            Mon blog photo
                            Mon Flickr

                            Commentaire


                              #15
                              Salut,

                              Ton sujet est très intéressant.
                              A première vue, avec mes propres idées reçues que j'ai sur la maladie en elle même, j'aurais pensé comme vous, que c'est une statistique globale, ces fameux 1%.
                              J'ai voulu approfondir un peu, et j'ai donc lu et recoupé des multiples informations sur l'épidémiologie de la schizophrénie à travers le monde.
                              Résultat : impossible à définir, les études internationales en recherche psychiatrique, surtout en Afrique, ne permettent pas de définir si le taux de prévalence varie suivant la région du globe.
                              Et surtout comment est obtenu ce fameux 1%.

                              Mais pour donner mon hypothèse concernant ton questionnement, les causes environnementales sont discutables, tout comme les causes génétiques mais surtout ne pas les exclure dans la survenue de cette maladie complexe.

                              Enfin, je suppose que ce taux doit sensiblement varié d'un pays à l'autre.
                              Suivant la place qu'occupe la médecine psychiatrique.
                              Suivant la place qu'occupe la maladie psychiatrique.
                              On n'est pas soigné de la même manière en France avec cette maladie qu'au fin fonds de la Somalie, pour exemple.



                              Chat Noir, yeux couleur or.

                              Commentaire

                              Unconfigured Ad Widget

                              Réduire
                              Chargement...
                              X