Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Difficulté croissante à faire les choses

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Bip
    a crée une discussion Difficulté croissante à faire les choses

    Difficulté croissante à faire les choses

    Bonjour,

    J'ai de plus en plus de mal à faire les choses comme mon entraînement hebdomadaire de fitness, tondre la pelouse, ranger, ...

    Les médicaments ne sont pas vraiment en cause, étant donné que je prends une dose minimale. À quoi est-ce dû...?

    Est-ce un phénomène d'adaptation du fait que je ne suis pas assez occupé? Est-ce de la régression? Est-ce vraiment la schizo...?

    Connaissez-vous ce sentiment? Que peut-on faire contre?

  • tintin2000
    a répondu
    Je dirai que ce sont les symptômes négatifs de la maladie ou la dépression qui arrive lorsque le délire est absent me dit mon psy. Mais en tout cas, c'est bien que tu arrives à maintenir une activité sportive et ménagère. Parfois, je me dis aussi que la schizophrénie est une régression mais ce n'est pas une pensée positive. La seule solution, c'est se forcer à agir. Courage Bip

    Laisser un commentaire:


  • Bip
    a répondu
    Envoyé par adtslsk Voir le message
    Bonjour Bip,

    Oh que oui, je connais bien ce sentiment.

    Il est impossible de dire avec certitude que cela est dû uniquement à la schizophrénie. Toutefois, elle en est certainement partiellement responsable.

    Selon moi, la réflexion mentale interne à la personne est importante dans la fait de réaliser une action ou pas. Je m'explique: Si, par exemple, tu es dans ton lit. Tu es bien emmitouflé dans tes draps au chaud, tu es vraiment bien. Tu te dis "Il s'agirait que je me lève pour faire une séance de fitness.". Le fait que tu te lèves ou pas va dépendre d'une pensée intérieure propre à toi. Tu te lèves direct sans trop réfléchir, ce qui est peut-être le mieux. Ou alors, tu te dis, "Je suis bien dans mon lit, pas envie de me lever tout de suite, je reste encore un quart d'heure." Puis le quart d'heure devient trente minutes, puis une heure, ... Le truc, c'est que cela va dépendre de ta motivation qui résultera de ta pré-conception/pré-vision du fait que tu vas tirer plus de bénéfices, notamment dans le plaisir, de réaliser 'action par rapport à l'action que tu es en train de faire ou encore à une autre action que tu as la possibilité de faire mais qui n'est pas celle que tu avais prévu. En d'autres termes, le regard positif que tu portes sur l'action que tu as/ aura à mener t'amèneras à la réaliser ou non.

    Je sais que ce n'est pas très clair ce que je dis. Ce n'est qu'un exemple que j'ai pris pour essayer d'illustrer.

    Pour ma part, pour lutter contre cette difficulté à "faire les choses", j'essaie de mettre en place des stratégies avec l'aide d'une psychologues d'orientation TCC. Mais c'est pas facile de d'y tenir.

    Aussi, les stratégies sont propres à chaque individu donc ce qui fonctionnera pour moi, ne fonctionnera pas forcément pour toi. Toutefois, consulter un professionnel pour t'accompagner dans la mise en place de tes propres stratégies est une piste.
    Salut adtslsk

    Effectivement, c'est comme ça que ça a commencé. On reste au lit et on se dit encore un quart d'heure et finalement la matinée y passe...

    Mais curieusement, même quand je suis au fitness c'est comme si je ne pouvais physiquement plus faire la même chose qu'avant. L'impact sur le psychique fait que j'ai du mal à soulever le même poids que depuis 10 ans.

    Merci de ton analyse!

    Laisser un commentaire:


  • Bip
    a répondu
    Envoyé par skybox Voir le message
    Bonjour. J'ai le même souci que toi, Bip ! En fait, tu demandes si c'est dû à la maladie, à la médication. Mon avis personnel me fait dire que c'est les deux.
    Aussi, il faut voir si l'activité en question ( tondre la pelouse, faire le ménage ), te motive. Aime tu de faire ces tâches là je veux dire?
    Mon avis personnel est celui ci : vu que la maladie, la médication nous fatigue, c'est encore davantage de fatigue qui apparaîtra si tu fais pas quelque chose que tu aimes... voire adores. Je relie ça à mon expérience personnelle ... Je ne sais pas si ça t'applique à toi, je ne donne que mon humble avis.
    Puis, il y a la personnalité aussi . Je pense qu'il y a pas que la maladie, y a peut être aussi que nous sommes "lunatiques".
    Donc j'ai une question: aime tu de tondre la pelouse, ou faire le ménage, faire du fitness?
    Bien à toi Bip !
    De tout coeur avec toi.
    Je connais aussi ce sentiment de "lassitude"... et ce, parfois même pour une occupation qu'on aime faire.
    Salut Skybox

    Non, ça ne me motive pas

    Je me demande si c'est la conséquence d'une régression due à la schizophrénie. Une sorte de méchanisme d'adaptation.

    Merci en tous cas de tes commentaires!

    Laisser un commentaire:


  • adtslsk
    a répondu
    Envoyé par Injy Voir le message

    Merci de ton explication
    C est quoi une psychologue d orientation TCC?
    De rien, Injy.

    Une psychologue d'orientation TCC c'est une psychologue qui a suivi une formation en thérapie cognitivo-comportementale. Par rapport à une thérapie d'orientation psychanalytique, une TCC sera une thérapie en principe plus courte et centrée sur des objectifs précis (lutter contre l'anxiété sociale par exemple) en travaillant sur tes schémas de pensées et sur les comportements qui en découlent.

    Je l'ai déjà précisé dans d'autres topics, mais la personnalité et la manière d'aborder les choses du/de la psychologue sont importants car de là va dépendre le lien que tu vas créer avec lui. Un/Une psychologue peut ne pas te convenir et un autre tout à fait. C'est pourquoi d'après moi, il s'agit de ne pas baisser les bras si un/une psychologue consultée ne te convient pas.

    Laisser un commentaire:


  • Bip
    a répondu
    Envoyé par cédrik Voir le message
    salut,

    à mon avis c'est la maladie.

    et après un bain bien chaud ça va pas mieux?
    Salut Cédrik

    En fait, je ne me sens pas malade. Je dors bien et je ne ressens pas vraiment la schizophrénie.

    Un bain chaud? On est plutôt écologiques... ça doit faire plusieurs dizaines d'années que je n'ai plus pris de bain, sauf en bain thermal.

    Mais merci d'avoir pris la peine de me répondre!

    Laisser un commentaire:


  • Injy
    a répondu
    Envoyé par adtslsk Voir le message
    Bonjour Bip,

    Oh que oui, je connais bien ce sentiment.

    Il est impossible de dire avec certitude que cela est dû uniquement à la schizophrénie. Toutefois, elle en est certainement partiellement responsable.

    Selon moi, la réflexion mentale interne à la personne est importante dans la fait de réaliser une action ou pas. Je m'explique: Si, par exemple, tu es dans ton lit. Tu es bien emmitouflé dans tes draps au chaud, tu es vraiment bien. Tu te dis "Il s'agirait que je me lève pour faire une séance de fitness.". Le fait que tu te lèves ou pas va dépendre d'une pensée intérieure propre à toi. Tu te lèves direct sans trop réfléchir, ce qui est peut-être le mieux. Ou alors, tu te dis, "Je suis bien dans mon lit, pas envie de me lever tout de suite, je reste encore un quart d'heure." Puis le quart d'heure devient trente minutes, puis une heure, ... Le truc, c'est que cela va dépendre de ta motivation qui résultera de ta pré-conception/pré-vision du fait que tu vas tirer plus de bénéfices, notamment dans le plaisir, de réaliser 'action par rapport à l'action que tu es en train de faire ou encore à une autre action que tu as la possibilité de faire mais qui n'est pas celle que tu avais prévu. En d'autres termes, le regard positif que tu portes sur l'action que tu as/ aura à mener t'amèneras à la réaliser ou non.

    Je sais que ce n'est pas très clair ce que je dis. Ce n'est qu'un exemple que j'ai pris pour essayer d'illustrer.

    Pour ma part, pour lutter contre cette difficulté à "faire les choses", j'essaie de mettre en place des stratégies avec l'aide d'une psychologues d'orientation TCC. Mais c'est pas facile de d'y tenir.

    Aussi, les stratégies sont propres à chaque individu donc ce qui fonctionnera pour moi, ne fonctionnera pas forcément pour toi. Toutefois, consulter un professionnel pour t'accompagner dans la mise en place de tes propres stratégies est une piste.
    Merci de ton explication
    C est quoi une psychologue d orientation TCC?

    Laisser un commentaire:


  • adtslsk
    a répondu
    Bonjour Bip,

    Oh que oui, je connais bien ce sentiment.

    Il est impossible de dire avec certitude que cela est dû uniquement à la schizophrénie. Toutefois, elle en est certainement partiellement responsable.

    Selon moi, la réflexion mentale interne à la personne est importante dans la fait de réaliser une action ou pas. Je m'explique: Si, par exemple, tu es dans ton lit. Tu es bien emmitouflé dans tes draps au chaud, tu es vraiment bien. Tu te dis "Il s'agirait que je me lève pour faire une séance de fitness.". Le fait que tu te lèves ou pas va dépendre d'une pensée intérieure propre à toi. Tu te lèves direct sans trop réfléchir, ce qui est peut-être le mieux. Ou alors, tu te dis, "Je suis bien dans mon lit, pas envie de me lever tout de suite, je reste encore un quart d'heure." Puis le quart d'heure devient trente minutes, puis une heure, ... Le truc, c'est que cela va dépendre de ta motivation qui résultera de ta pré-conception/pré-vision du fait que tu vas tirer plus de bénéfices, notamment dans le plaisir, de réaliser l'action par rapport à l'action que tu es en train de faire ou encore à une autre action que tu as la possibilité de faire mais qui n'est pas celle que tu avais prévu. En d'autres termes, le regard positif que tu portes sur l'action que tu as/ aura à mener t'amèneras à la réaliser ou non.

    Je sais que ce n'est pas très clair ce que je dis. Ce n'est qu'un exemple que j'ai pris pour essayer d'illustrer.

    Pour ma part, pour lutter contre cette difficulté à "faire les choses", j'essaie de mettre en place des stratégies avec l'aide d'une psychologues d'orientation TCC. Mais c'est pas facile de d'y tenir.

    Aussi, les stratégies sont propres à chaque individu donc ce qui fonctionnera pour moi, ne fonctionnera pas forcément pour toi. Toutefois, consulter un professionnel pour t'accompagner dans la mise en place de tes propres stratégies est une piste.
    Dernière modification par adtslsk, 17/04/2019, 12h17.

    Laisser un commentaire:


  • skybox
    a répondu
    Bonjour. J'ai le même souci que toi, Bip ! En fait, tu demandes si c'est dû à la maladie, à la médication. Mon avis personnel me fait dire que c'est les deux.
    Aussi, il faut voir si l'activité en question ( tondre la pelouse, faire le ménage ), te motive. Aime tu de faire ces tâches là je veux dire?
    Mon avis personnel est celui ci : vu que la maladie, la médication nous fatigue, c'est encore davantage de fatigue qui apparaîtra si tu fais pas quelque chose que tu aimes... voire adores. Je relie ça à mon expérience personnelle ... Je ne sais pas si ça t'applique à toi, je ne donne que mon humble avis.
    Puis, il y a la personnalité aussi . Je pense qu'il y a pas que la maladie, y a peut être aussi que nous sommes "lunatiques".
    Donc j'ai une question: aime tu de tondre la pelouse, ou faire le ménage, faire du fitness?
    Bien à toi Bip !
    De tout coeur avec toi.
    Je connais aussi ce sentiment de "lassitude"... et ce, parfois même pour une occupation qu'on aime faire.

    Laisser un commentaire:


  • cédrik
    a répondu
    salut,

    à mon avis c'est la maladie.

    et après un bain bien chaud ça va pas mieux?

    Laisser un commentaire:

Unconfigured Ad Widget

Réduire
Chargement...
X