Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Vouloir , désirer mais ne pas pouvoir

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Vouloir , désirer mais ne pas pouvoir

    Hello,

    Le handicap met dans des situations très frustrantes. Il ne s'agit pas de vouloir gagner le gros lot au loto et de ne pas pouvoir.

    Mais des envies à portée de main difficiles à réaliser à cause de la fatigabilité, de l'agoraphobie etc....

    Ces temps-ci, j'aimerais travailler davantage ou plutôt faire encore davantage de bénévolat. Un truc qui m'intéresse, mais assez éloigné de mon domicile, et les transports ça m'use. Et j'ai besoin de repos.
    On m'a demandé d'être secrétaire dans une association, mais j'ai refusé, c'est une responsabilité qui peut me peser. Et pourtant ça m'aurait intéressée.

    En fait pour ne pas me sentir frustrée, j'essaie simplement d'admettre et d'accepter mes limites, ça demande un certain travail. Mais ça fait un décalage entre souhaits et réalité.

    Quels projets pouvez-vous réaliser ? A quels projets avez-vous dû renoncer ?
    Ginkgo

    #2
    pour le moment le travail en esat ca je le realise

    je cherche un travail en milieu ordinaire mais la mise a disposition se degrade en ce moment donc j aurai pas de periode d essai et je ne serai pas pris

    je peux comprendre la frustration

    on dirait de l apragmatisme

    c est une bonne résolution d admettre ses limites

    j ai fait une croix technicien de laboratoire

    j ai fait une croix sur avoir des enfants et une famille

    j ai fait une croix sur une retraite enfin bon je ne sais pas si ca entre dans projets

    j ai fait beaucoup de deuil et ca va mieux de me lancer dans autre chose que des choses irrealistes

    Commentaire


      #3
      Envoyé par Ginkgo Voir le message
      Hello,

      Le handicap met dans des situations très frustrantes. Il ne s'agit pas de vouloir gagner le gros lot au loto et de ne pas pouvoir.

      Mais des envies à portée de main difficiles à réaliser à cause de la fatigabilité, de l'agoraphobie etc....

      Ces temps-ci, j'aimerais travailler davantage ou plutôt faire encore davantage de bénévolat. Un truc qui m'intéresse, mais assez éloigné de mon domicile, et les transports ça m'use. Et j'ai besoin de repos.
      On m'a demandé d'être secrétaire dans une association, mais j'ai refusé, c'est une responsabilité qui peut me peser. Et pourtant ça m'aurait intéressée.

      En fait pour ne pas me sentir frustrée, j'essaie simplement d'admettre et d'accepter mes limites, ça demande un certain travail. Mais ça fait un décalage entre souhaits et réalité.

      Quels projets pouvez-vous réaliser ? A quels projets avez-vous dû renoncer ?
      @Gingko Je lis un livre qui s'appelle "oser" thérapie e la confiance en soi mais je souhaiterais reprendre le sport et reprendre mes études supérieures

      Commentaire


        #4
        Envoyé par reminger Voir le message
        pour le moment le travail en esat ca je le realise

        je cherche un travail en milieu ordinaire mais la mise a disposition se degrade en ce moment donc j aurai pas de periode d essai et je ne serai pas pris

        je peux comprendre la frustration

        on dirait de l apragmatisme

        c est une bonne résolution d admettre ses limites

        j ai fait une croix technicien de laboratoire

        j ai fait une croix sur avoir des enfants et une famille

        j ai fait une croix sur une retraite enfin bon je ne sais pas si ca entre dans projets

        j ai fait beaucoup de deuil et ca va mieux de me lancer dans autre chose que des choses irrealistes
        Hello Reminger,

        Je suis désolée, ça plombe un peu le moral, ce fil. Oui ce sont des deuils à faire, simplement connaître ses limites.

        A une époque je faisais bien davantage que ce que je pouvais faire et ça a entraîné des BDA. Maintenant je m'économise, mais je n'arrive pas à faire tout ce que je voudrais.

        Reminger, c'est dans quel domaine que tu aimerais travailler ?

        Merci pour ta réponse.
        Ginkgo

        Commentaire


          #5
          Envoyé par tesla92 Voir le message

          @Gingko Je lis un livre qui s'appelle "oser" thérapie e la confiance en soi mais je souhaiterais reprendre le sport et reprendre mes études supérieures
          Bonjour Tesla,

          Merci pour ton message et pour ta référence. Bon courage pour tes projets.
          Dernière modification par Ginkgo, 13/06/2019, 17h59.
          Ginkgo

          Commentaire


            #6
            Je suis Pa, donc je me dois d'assister à des réunions, formations et autres joyeusetés.
            Mais j'ai aussi des difficultés à me lancer dans de grosses choses qui ne dépendent que de moi.
            J'ai réussi dernièrement à me lancer dans un projet que j'ai mis de coté depuis 1 an et demi.
            Ce fût très difficile de trouver la motivation nécessaire pour avancer.
            Et j'ai décidé de me faire violence en me disant, je me prépare, j'y vais et en verra!!
            Voilà 3 jours que je repeins une cuisine (plafond et murs) et je continu jusqu'à en avoir fini!!
            Mais il me faut me forcer chaque jours, et une fois sur place, je vois que j'avance.
            Et c'est cette gratitude qui me donne la force de continuer, en espérant atteindre la satisfaction du travail accomplit.

            Pour les transports, je n'ai jamais eu de problèmes.
            Je comprends que ca puisse fatiguer, mais personnellement je sais que je vais être assis pendant x temps.
            Au temps en profiter pour siester, lire un livre ou écouter de la musique quand je conduis.
            Je vis ça comme une pause géographique où mon cerveau déconnecte jusqu'à la destination finale.
            C'est plus une fatigue physique.
            Il est important de laisser les gens plus confus que vous les avez trouvés.

            Personnal SoundCloud => Fucking World Full of Colors!!
            Life?=>https://www.youtube.com/watch?v=7LwIPnE948w

            Commentaire


              #7
              Envoyé par Cthulhu Voir le message
              Je suis Pa, donc je me dois d'assister à des réunions, formations et autres joyeusetés.
              Mais j'ai aussi des difficultés à me lancer dans de grosses choses qui ne dépendent que de moi.
              J'ai réussi dernièrement à me lancer dans un projet que j'ai mis de coté depuis 1 an et demi.
              Ce fût très difficile de trouver la motivation nécessaire pour avancer.
              Et j'ai décidé de me faire violence en me disant, je me prépare, j'y vais et en verra!!
              Voilà 3 jours que je repeins une cuisine (plafond et murs) et je continu jusqu'à en avoir fini!!
              Mais il me faut me forcer chaque jours, et une fois sur place, je vois que j'avance.
              Et c'est cette gratitude qui me donne la force de continuer, en espérant atteindre la satisfaction du travail accomplit.

              Pour les transports, je n'ai jamais eu de problèmes.
              Je comprends que ca puisse fatiguer, mais personnellement je sais que je vais être assis pendant x temps.
              Au temps en profiter pour siester, lire un livre ou écouter de la musique quand je conduis.
              Je vis ça comme une pause géographique où mon cerveau déconnecte jusqu'à la destination finale.
              C'est plus une fatigue physique.
              Bonjour Chtulu, merci pour ton intervention.

              Tu t'impliques dans plusieurs projets concrets et qui doivent faire sens pour toi, c'est un moteur, le sens je trouve.

              Tu arrives à mobiliser de l'énergie, c'est super.

              J'espère que que tu seras satisfait du résultat pour la cuisine !
              Ginkgo

              Commentaire


                #8
                Bonjour Ginkgo,
                C'est un plaisir de te lire...
                Une amie va passer deux semaines chez moi en juillet et donc pour que ce soit propre je dois me lancer dans un grand ménage,..., il y a beaucoup à faire car depuis quelques temps je fais le strict minimum.
                Une fois lancé le travail s'accomplit mais le plus dur est de passer à l'action, ça me semble insurmontable et je remets ça souvent au lendemain mais une fois terminé je serai plus à l'aise pour l'accueillir.

                Commentaire


                  #9
                  Envoyé par Ginkgo Voir le message

                  Hello Reminger,

                  Je suis désolée, ça plombe un peu le moral, ce fil. Oui ce sont des deuils à faire, simplement connaître ses limites.

                  A une époque je faisais bien davantage que ce que je pouvais faire et ça a entraîné des BDA. Maintenant je m'économise, mais je n'arrive pas à faire tout ce que je voudrais.

                  Reminger, c'est dans quel domaine que tu aimerais travailler ?

                  Merci pour ta réponse.
                  ah non ca ne plombe pas l ambiance si tu me lisais sur un autre topic

                  t inquietes pas ginkgo

                  laborantin ou chercheur

                  mais j ai fait le deuil de mes années étudiants

                  en meme temps je regrette d avoir fait des etudes longues j aurai prefere avoir fait un bts ou un dut maintenant avec le recul

                  en ce qui te concerne peut etre qu en renforcant le neuro tu pourrais refaire des activités plus poussé sans faire de bda

                  mais bon je reconnais que ca calme les neuros

                  de rien

                  bon courage gingko

                  Commentaire


                    #10
                    Hello Reminger et Faolan
                    j'ai un incident sur le réseau je répondrai ce week - end quand ce sera réparé.
                    Merci pour vos messages.
                    Ginkgo

                    Commentaire


                      #11
                      Bonjour,

                      La fatigue m'oblige continuellement à faire des choix. Par ex, cet après-midi, je devais rejoindre des amis à un colloque sur la santé mentale qui se tenait à Saint Denis, et j'ai préféré rentrer chez moi pour faire une sieste, d'autant que je sors ce soir.

                      Mon travail, même si temps partiel, me prend déjà pas mal d'énergie. J'ai d'autres activités en lien avec la santé mentale à côté, mais j'ai décidé de faire un tri, et de ne pas toutes les conserver l'an prochain. Forcément, la fatigue oblige à faire des choix.
                      Mon parcours : http://www.santementale.fr/boutique/...lendemain.html
                      Mon site : http://www.solidarites-usagerspsy.fr/

                      Commentaire


                        #12
                        Envoyé par FAOLAN Voir le message
                        Bonjour Ginkgo,
                        C'est un plaisir de te lire...
                        Une amie va passer deux semaines chez moi en juillet et donc pour que ce soit propre je dois me lancer dans un grand ménage,..., il y a beaucoup à faire car depuis quelques temps je fais le strict minimum.
                        Une fois lancé le travail s'accomplit mais le plus dur est de passer à l'action, ça me semble insurmontable et je remets ça souvent au lendemain mais une fois terminé je serai plus à l'aise pour l'accueillir.
                        Bonjour Faolan, Merci pour tes aimables propos.

                        Je te souhaite de passer de très bons moments avec ton amie, c'est un chouette projet, de préparer ton appartement pour l'accueillir.

                        A plus,
                        Ginkgo

                        Commentaire


                          #13
                          Envoyé par reminger Voir le message

                          ah non ca ne plombe pas l ambiance si tu me lisais sur un autre topic

                          t inquietes pas ginkgo

                          laborantin ou chercheur

                          mais j ai fait le deuil de mes années étudiants

                          en meme temps je regrette d avoir fait des etudes longues j aurai prefere avoir fait un bts ou un dut maintenant avec le recul

                          en ce qui te concerne peut etre qu en renforcant le neuro tu pourrais refaire des activités plus poussé sans faire de bda

                          mais bon je reconnais que ca calme les neuros

                          de rien

                          bon courage gingko
                          Merci pour ton message, Reminger. Je pense que si j'augmente le neuro je serai un peu plus molle. Là j'ai une certaine énergie. Le souci c'est je ne crois ni de l'apragmatisme ni de l'aboulie, mais comme le dit Valérianne une certaine fatigabilité.

                          Et puis après la cinquantaine, on fatigue plus vite.

                          Pourquoi tu regrettes les études longues ? Ca a formé ton esprit, ce n'est pas négligeable.
                          Ginkgo

                          Commentaire


                            #14
                            Envoyé par Valerianne Voir le message
                            Bonjour,

                            La fatigue m'oblige continuellement à faire des choix. Par ex, cet après-midi, je devais rejoindre des amis à un colloque sur la santé mentale qui se tenait à Saint Denis, et j'ai préféré rentrer chez moi pour faire une sieste, d'autant que je sors ce soir.

                            Mon travail, même si temps partiel, me prend déjà pas mal d'énergie. J'ai d'autres activités en lien avec la santé mentale à côté, mais j'ai décidé de faire un tri, et de ne pas toutes les conserver l'an prochain. Forcément, la fatigue oblige à faire des choix.
                            Bonjour Valérianne,

                            Oui, la fatigabilité, c'est exactement cela. Malgré tout, tu es bien active. Moi aussi en fait, mais j'aimerais pouvoir davantage.
                            Ginkgo

                            Commentaire


                              #15
                              Envoyé par Ginkgo Voir le message

                              Merci pour ton message, Reminger. Je pense que si j'augmente le neuro je serai un peu plus molle. Là j'ai une certaine énergie. Le souci c'est je ne crois ni de l'apragmatisme ni de l'aboulie, mais comme le dit Valérianne une certaine fatigabilité.

                              Et puis après la cinquantaine, on fatigue plus vite.

                              Pourquoi tu regrettes les études longues ? Ca a formé ton esprit, ce n'est pas négligeable.
                              ca c est une bonne remarque former mon esprit

                              mais vois tu j ai un diplome un bout de papier dont je ne me sers pas

                              donc je trouve cela inutile

                              alors oui il y avait des circonstances pour que je ne finalise pas

                              mais j aurai prefere des etudes courtes pour pouvoir avoir la chance de m inserer plus rapidement dans la vie active

                              j ai beaucoup galéré avec ce diplome sur les bras parce que je devais trouver un metier a sa mesure

                              mais bon j en ai ete incapable

                              mais merci ginkgo pour ce leger detail

                              oui la fatiguabilité psychique est à prendre en compte

                              je m en rend bien compte depuis que je travaille

                              je suis hyperfatigué psychiquement

                              j ai plus de mal avec les interactions sociales

                              donc je comprends

                              j avais emis cette hypothese pour les neuros avec un smiley sceptique

                              desole

                              bon courage et bises amicales

                              Commentaire

                              Unconfigured Ad Widget

                              Réduire
                              Chargement...
                              X