Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Patricia Deegan

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Patricia Deegan

    Connaissez-vous ce papier de Patricia Deegan, diagnostiquée schizophrène à l'âge de 17 ans, et guérie ?

    http://www.espace-socrate.com/SocPro...ent_deegan.pdf

    #2
    Re : Patricia Deegan

    elle n'est pas guérie, elle vit avec ses symptomes et cela lui a permis d'être docteur en psychologie.

    Commentaire


      #3
      Re : Patricia Deegan

      Ah, OK. Elle maîtrise la maladie, donc ?
      Mais elle n'a plus d'idées délirantes, je suppose. Sais-tu si elle est toujours sous traitement ?

      Commentaire


        #4
        Re : Patricia Deegan

        ...
        Dernière modification par Valerianne, 01/10/2008, 18h31.

        Commentaire


          #5
          Re : Patricia Deegan

          Comment te sens-tu, Valérianne ?
          Tu reprends ton traitement ou pas ?

          Commentaire


            #6
            Re : Patricia Deegan

            ...
            Dernière modification par Valerianne, 01/10/2008, 18h31.

            Commentaire


              #7
              Re : Patricia Deegan

              D'accord. Prends bien soin de toi.

              Commentaire


                #8
                Re : Patricia Deegan

                ...
                Dernière modification par Valerianne, 01/10/2008, 18h30.

                Commentaire


                  #9
                  Re : Patricia Deegan

                  Envoyé par catheriner
                  Ah, OK. Elle maîtrise la maladie, donc ?
                  Mais elle n'a plus d'idées délirantes, je suppose. Sais-tu si elle est toujours sous traitement ?
                  non je ne sais pas mais elle n'explique pas bien ce qu'elle fait pour lutter contre la maladie; je crois,qu'elle s'est construit un autre personnage en tenant compte de sa maladie.
                  donc ce que tu dis est exacte, elle maitrise sa maladie mais on ne sait pas trop comment mis à part peut être un retour vers des relations sociales.

                  Commentaire


                    #10
                    Re : Patricia Deegan

                    Bonjour,

                    Plusieurs choses que je n'aime pas dans ce texte :

                    1/ La description de ses symptômes en début de texte, que je trouve un peu légère. J'aurais aimé quelque chose d'un peu plus détaillé et fourni. Là je ne me reconnais que vaguement dans ce qu'elle raconte : je me demande même si elle est vraiment schizo. J'ai personnellement un peu plus de choses à raconter de mes délires, des choses autrement plus graves qui plus est.

                    2/ Son recours à la religion qu'elle présente comme un élément essentiel de sa guérison. Je suis extrêmement dubitatif sur ce point, et c'est un euphémisme.

                    3/ Le fait qu'elle considère les médocs tellement à la légère. Elle les réduit à de simples sédatifs qui l'ont aidé à dormir. Il y a vraiment une certitude chez elle d'avoir guéri grâce à sa volonté que je trouve infondée si elle a pris un traitement : comment peut-elle savoir que le traitement n'a joué qu'un rôle mineur ?

                    4/ Cette obsession de la volonté et de la "stratégie": on dirait un ingénieur en marketing qui essaie rationaliser un plan d'action commercial en croyant maîtriser tous les éléments.

                    5/ L'arrogance absolue : "j'ai guéri toute seule" : qu'en sait-elle ? (Je caricature mais c'est grosso modo ce qu'elle dit)

                    6/ Ce trait de la culture américaine que je déteste : la "self-reliance"... il suffit de vouloir pour y arriver. Implicitement ça réduit ceux qui n'y arrivent pas à des nazes.

                    7/ Le côté "jolie histoire" que vous trouvez touchant mais qui n'est pour moi qu'une mise en scène narcissique qui flatte son petit ego.

                    Voilà, je pense que j'ai fait le tour de ce que je n'aime pas.

                    A part ça effectivement elle a raison de dire que la guérison n'est pas un retour à ce qu'on était avant. Mais ça je ne l'ai pas attendue pour le savoir, c'est une question de bon sens.

                    Nicolas.

                    Commentaire


                      #11
                      Re : Patricia Deegan

                      salut,

                      moi aussi au début je voulais mettre le lien sur le site mais je pense que ça ferait plus de mal que de bien. qu'en penses-tu ?

                      Commentaire


                        #12
                        Re : Patricia Deegan

                        Envoyé par thyraguselo
                        Bonjour,

                        2/ Son recours à la religion qu'elle présente comme un élément essentiel de sa guérison. Je suis extrêmement dubitatif sur ce point, et c'est un euphémisme.

                        .
                        ca ne me choque pas du tout, la religion est tres structurante mentalement, elle permets au individus qui y adherent de se construirent avec des reperes et croyances qu'ils choisissent ( tout le monde a des reperes ou croyances).

                        Cela permets aussi d'acquerir une vision profonde differente et non-materialiste du monde qui peut aider la personne malade.

                        La religion peut permettre aussi de creer du lien social qui permets de mieux s inserer dans realité.

                        Puis libre à chaqu'un de croire ou non, mais si Dieu existe il peut permettre aux personnes qui se rapprochent de lui un mieux etre.

                        Commentaire


                          #13
                          Re : Patricia Deegan

                          Envoyé par Persouille
                          salut,

                          moi aussi au début je voulais mettre le lien sur le site mais je pense que ça ferait plus de mal que de bien. qu'en penses-tu ?
                          Salut Persouille,

                          Tu peux peut-être le mettre en lien, mais à mon avis il faudrait se renseigner un peu plus sur cette femme, connaître l'importance et le succès que ses théories ont, etc.

                          Si j'étais toi je jetterais aussi un oeil sur le site qui héberge de PDF ("espace-socrate" on sait jamais ce qu'on peut y trouver) et quoi qu'il en soit je pense qu'il faudrait mettre un petit commentaire, voire une mise en garde en dessous du lien.

                          Mais tu fais comme tu le sens Persouille.

                          Nicolas.

                          Commentaire


                            #14
                            Re : Patricia Deegan

                            Envoyé par zeusinthemegalife
                            ca ne me choque pas du tout, la religion est tres structurante mentalement, elle permets au individus qui y adherent de se construirent avec des reperes et croyances qu'ils choisissent ( tout le monde a des reperes ou croyances).

                            Cela permets aussi d'acquerir une vision profonde differente et non-materialiste du monde qui peut aider la personne malade.

                            La religion peut permettre aussi de creer du lien social qui permets de mieux s inserer dans realité.

                            Puis libre à chaqu'un de croire ou non, mais si Dieu existe il peut permettre aux personnes qui se rapprochent de lui un mieux etre.
                            Salut Zeus,

                            Ai-je dit que j'étais "choqué" ? Non, j'ai dit que j'étais extrêmement dubitatif quand à l'intérêt thérapeutique de la foi. C'est tout.

                            Je craignais de relancer un débat stérile sur la religion et espérais que personne ne relève...

                            Donc arrêtons-là cette discussion. Pas de religion sur le forum.

                            Nicolas.

                            Commentaire


                              #15
                              Re : Patricia Deegan

                              Envoyé par thyraguselo
                              Bonjour,

                              Plusieurs choses que je n'aime pas dans ce texte :

                              1/ La description de ses symptômes en début de texte, que je trouve un peu légère. J'aurais aimé quelque chose d'un peu plus détaillé et fourni. Là je ne me reconnais que vaguement dans ce qu'elle raconte : je me demande même si elle est vraiment schizo. J'ai personnellement un peu plus de choses à raconter de mes délires, des choses autrement plus graves qui plus est.

                              2/ Son recours à la religion qu'elle présente comme un élément essentiel de sa guérison. Je suis extrêmement dubitatif sur ce point, et c'est un euphémisme.

                              3/ Le fait qu'elle considère les médocs tellement à la légère. Elle les réduit à de simples sédatifs qui l'ont aidé à dormir. Il y a vraiment une certitude chez elle d'avoir guéri grâce à sa volonté que je trouve infondée si elle a pris un traitement : comment peut-elle savoir que le traitement n'a joué qu'un rôle mineur ?

                              4/ Cette obsession de la volonté et de la "stratégie": on dirait un ingénieur en marketing qui essaie rationaliser un plan d'action commercial en croyant maîtriser tous les éléments.

                              5/ L'arrogance absolue : "j'ai guéri toute seule" : qu'en sait-elle ? (Je caricature mais c'est grosso modo ce qu'elle dit)

                              6/ Ce trait de la culture américaine que je déteste : la "self-reliance"... il suffit de vouloir pour y arriver. Implicitement ça réduit ceux qui n'y arrivent pas à des nazes.

                              7/ Le côté "jolie histoire" que vous trouvez touchant mais qui n'est pour moi qu'une mise en scène narcissique qui flatte son petit ego.

                              Voilà, je pense que j'ai fait le tour de ce que je n'aime pas.

                              A part ça effectivement elle a raison de dire que la guérison n'est pas un retour à ce qu'on était avant. Mais ça je ne l'ai pas attendue pour le savoir, c'est une question de bon sens.

                              Nicolas.
                              Effectivement, ce que tu dis se défend, et je reconnais que sa façon de présenter les choses est très américaine.

                              Pour ce qui est des délires, elle ne les dit peut-être pas, tout simplement. Moi j'ai eu des délires tellement délirants que je ne les ai jamais confiés à personne, parce que je sais qu'ils ont quand même un sens, même si j'ignore encore lequel, et que je ne veux pas qu'on me les tourne en ridicule.

                              Pour ce qui est de l'aspect mystique de sa transformation, en revanche, je dois avouer que je ressens comme elle. (Dieu sait que je peux être très con !) Et de là à faire tomber l'arrogance, il n'y a qu'un pas : ce n'est pas elle seule qui a accompli sa guérison, elle a été aidée par quelque chose de transcendant en elle. Hum hum...
                              Et j'aime particulièrement cette déclaration que la "maladie" nous transforme radicalement, que nous renaissons autre. Je ne l'ai jamais entendu formuler ainsi sur ce forum ni nulle part, et je ne pensais pas que cela pouvait être une évidence pour certains, comme toi.
                              Enfin bref, j'aime bien quand même malgré les défauts.

                              Commentaire

                              Unconfigured Ad Widget

                              Réduire
                              Chargement...
                              X