Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Dosage Concerta

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Dosage Concerta

    Bonjour et merci tout d'abord pour ce site et vos conseils. On m'a diagnostiqué un tdah l'année dernière et je suis sous concerta 72mg (je pèse 58 kg, j'ai 29 ans). Ce médicament a changé ma vie, je suis plus calme, je peux lire, faire du sport à nouveau, apprécier que le temps passe sans forcément avoir quelque chose d'urgent à faire.
    ​​​​​​Cependant, depuis un mois, je suis davantage fatigué, et le concerta ne m'eveille que 3 ou 4h. Mon cerveau va beaucoup moins vite qu'avant, je suis stressé et j'ai moins d'énergie et de motivation.
    Je me demandais s'il était envisageable de prendre une dose de 90mg ? J'ai essayé le modiodal mais celui ci me fatigue paradoxalement et me rend triste.

    Merci, je sais que vous à répondre à beaucoup de sollicitations. Il est difficile de se faire aider car peu de médecins sont compétents en France.

    #2
    Bonjour,

    Je vis moi même un effet ressemblant ce que vous décrivez , je pense que vous devez discuter de cela avec votre neurologue ou votre généraliste pour peut être ajuster non pas la dose mais le nombre de prises car la dose maximale conseillée pour un adulte est de 72 mg , au delà le risque est bien trop grand et il se peut ensuite que vous résistiez à cette dose.

    Tout d'abord prenez vous le concerta ou le générique (mylan ou autre ?) il se pourrait que les excipients du générique ne libère pas correctement ou de manière trop rapide la molécule

    En ce qui me concerne et compte tenu de ma métabolisation du traitement un peu trop rapide, il m'a fais une ordonnance avec 54mg de concerta non substituable à prendre le matin et , du 18 à prendre après le repas de midi (moment ou survient la fatigue et le retour des troubles généraux) , je commence à peine ce protocole donc je saurait dire si cela est efficace.

    Après il existe d'autres modes d'administration (libération modifiée , libération immédiate) avec des protocoles associés qui pourraient peut être , mieux correspondre à votre biologie mais cela, seul un médecin peut le déterminer.

    Commentaire


      #3
      Bonsoir et merci pour votre réponse. Ça fait beaucoup de bien de savoir que quelqu'un d'autre peut comprendre mes maux.
      Il n'y a dans ma région aucun psychiatre ou neurologue qui connaît le Tdah pour adulte. C'est assez incroyable aux vues des articles dans d'autres pays francophones. Les psychiatres en France sont formés par le prisme Freudien clinicien voire lacanien et passent à côté de problèmatiques de notre époque. Donc ni mon médecin généraliste ni mon psychiatre ne m'aident dans la gestion de mes troubles et dans le dosage du concerta. J'ai été à Paris pour être diagnostiqué et avoir un traitement mais je ne suis plus en contact avec le spécialiste.

      J'ai du Concerta LP non générique. J'arrive à être concentré et plus vif pendant 2 ou 3 heures mais après cette fatigue psychique intense arrive, souvent d'à s l'après midi après mangé. À ce moment là je ne sais pas quoi faire du tout, je n'aime pas être inactif donc je prends des benzo me disant que c'est l'anxiété qui freine l'énergie ou du modafinil mais cela ne me fait rien. Je n'y comprends pas grand chose.. Avant d'être diagnostiqué je prenais beaucoup de benzo qui me stimulaient, les psychiatres pensaient tous que c'était un trouble anxieux ou bipolaire ou autistique ! mais le mélange avec le concerta ne produit plus le même effet.
      J'ai remarqué que l'énergie revient toujours en début de soirée par contre. Mais ça laisse un sacré trou où il se passe rien dans la journée.

      Avez voud également ce genre de sensation d'épuisement, comme un mini burnout ? Et si oui comment faites vous pour y remédier ?

      Pour le dosage à 90, j'ai vu que cela pouvait se faire pour les adultes. La dose max du CAPPRA canadien étant de 108. Mais c'est vrai que la dose max médicale est 72. Je prends de l'effexor en plus.

      Voilà, c'était un peu long !
      Merci

      Commentaire


        #4
        Oui je vis exactement la même chose aux environs de 13h , actuellement on a revu ma posologie pour palier à ca et je teste donc 54mg le matin et 16 en début d'après midi pour temporiser la chute brutale des taux qui causent cet effet de "descente" bien connu des toxicomanes prenant des amphétamines et autres stimulants.

        Je ne pourrais pas dire dans l'immédiat si cela est efficace car cela correspond pour moi à une augmentation de la charge (passage de 54 à 72) et donc il me faut m'habituer à ce dosage mais de ce que j'en ressens actuellement, c'est une durée bien plus prononcée des effets.

        Je pourrais vous en dire plus d'ici la fin de cette semaine compte tenu du fait que je ne souffre d'aucun effets secondaires et j'atteint "le mode de croisière" au bout de 3 ou 4 jours

        Je ne suis pas persuadé par contre que les benzodiazépines soient une bonne solution en soit, personnellement à l'époque ou mon médecin me pensait "déprimé" il m'en donnait, cela ne m'a jamais donné l'effet d'être plus éveillé bien au contraire.

        Les benzo traitent autre chose que l'hyperactivité (après je ne suis pas psy, les médecins seront de meilleurs conseil) et se charge de recapturer la sérotonine alors qu'un TDAH recherche la dopamine et la noradrénaline.
        Dernière modification par Joona, 21/01/2019, 10h05.

        Commentaire


          #5
          Bonjour,

          Pour moi l'étalement de la dose semble être très bénéfique , je n'ai plus cette sensation de mal-être qui survenait vers 13h , je fatigue tout doucement au fil de la journée comme une personne normale j'ai envie de dire , à voir si cela perdure dans la durée mais en ce moment c'est très positif

          Peut-être cela pourrait être une bonne piste pour vous, je vous le souhaite en tout cas

          Bonne journée

          Commentaire


            #6
            bonjour
            je vis avec le tdah depuis toujours et c'est seulement l année dernière pour mes 60 ans j'ai été diagnostiqué par une psychiatre spécialiste . que j ai consulté vu que j avais beaucoup plus de stratégies de fuite que de stratégie d adaptation et cela commencé a me poser problème au travail comme a la maison et bien sur sur le plan personnel impatience impulsivité pas de lecture possible et certain jours une activité intense du réveil jusqu' au soir.
            la psychiatre m ayant prescrit ritaline et concerta je m aperçu assez vite que la dose est moins importante que la fréquence d utilisation et aussi que mon cerveau l’enregistre ce qui fait que le jours sans traitement il peut reproduire en ce qui concerne l attention le positif amener par le traitement .
            il me semble que si l on prend le traitement tout les jours le cerveau s habitue et ça marche moins un peu comme une drogue et de plus les psychostimulants dans leurs ensemble ont tendance a déprimer. et les benzo sont a déconseiller. j ai peu d expérience avec la ritaline mais je vis depuis longtemps avec se trouble de l attention avec hyperactivité. et j espère que je peux aider.
            bon dimache

            Commentaire


              #7
              Bonsoir,

              Je n'avais pas vu votre réponse, merci. Votre témoignage me montre que je ne suis pas seul à presenter les symptômes que vous décrivez : impossibilité de lire, activité cérébrale intense, ça tourne sans cesse !
              C'est tout de même incroyable que la France soit à ce point en retard sur les autres pays concernant le Tdah. Le nombre de psychiatres qui m'ont pensé bipolaire, dépressif voire skizo.. J'ai envie de leur envoyer une lettre leur expliquant que j'ai trouvé, seul, ce que j'avais, au bout de 10 ans !

              Je suis d'accord avec vous, je trouve aussi que le concerta, comme le Modiodal, peuvent déprimer.

              ​​​​​​J'ai des douleurs torasiques depuis quelques semaines, ça m'inquiète un peu mais je ne peux me passer du concerta..
              Par contre, les benzo me font du bien. J'en prends très peu, quelques fois le soir, ils peuvent calmer quand le concerta ne fait plus effet. Je ne sais pas par contre si c'est très bien de faire ça en effet..

              Comment avez-vous fait jusqu'à 60 ans pour vivre avec ces troubles ? Cela n'a pas impacté votre vie sentimentale ni professionnelle ?

              Bon courage

              ​​​

              Commentaire


                #8
                Bonjour,

                Avez-vous une approche multimodale pour gérer le tdah ? Je vais etrê sous médication dès demain et le neuro m'a bien expliqué que la médication seule n'est pas une solution pour le long terme. Ce traitement je ne l'aurais que pour un temps. En parallèle, ce qui fonctionne bien c'est une TCC. J'ai commencé et la psychologue m'explique bien le fonctionnement cognitif telle que les fonctions exécutives. On cherche des adaptations pour une remediation cognitive. Je ne sais pas si c'est votre cas mais je pense que c'est important de ne pas utiliser la médication seule. Bonne journée

                Commentaire

                Unconfigured Ad Widget

                Réduire
                Chargement...
                X