Annonce

Réduire
Aucune annonce.

J'arrive, je me présente

Réduire
Ceci est une discussion importante.
X
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    #31
    Re : J'arrive, je me présente

    Merci de cet éclairage sur un mal devenu très prégnant dans le monde professionnel dans lequel j'évolue (la biologie médicale).
    A tel point que je ne vois qu'une seule issue.... la fuite :

    Je me présente donc comme pré retraité !!

    Pour l'heure, disposant de peu de temps et étant peu enclin à la lecture, je dois lire au maximum 2 livres par an.
    Merci, j'ai l'impression avec ce livre d'avoir touché le jackpot !!

    Un livre qui permet de se sentir moins seul et comme vous le dites fort justement, connaître sa maladie permet de mieux l'accepter ; c'est une première étape vers la guérison.

    Un livre qui ne fait pas écho au mal être que nous rencontrons dans l'exercice de notre profession !
    NON : C'est une véritable caisse de résonnance !!

    Tout comme il y a de bonnes hiérarchies, il y a de bons usages de la qualité (même pour partie, dans le domaine du service à la personne), mais je suis désolé de l'usage dévoyé qui est fait dans notre profession de la qualité : pour des objectifs économiques, comme outil de pouvoir, d'exacerbation névrotique.....

    Je suis abasourdi par la mise en place résignée de référentiels dont on ne connait pas la qualité des auteurs, qui ne s'appuient de toutes évidences sur aucun fondement scientifique (hygiène, épidémiologie, évaluation des risques, pertinence clinique, etc..) et dont les objectifs ne sont pas ceux de servir les intérêts des patients !!!


    Je vais maintenant parcourir le forum pour voir si d'autres se posent les mêmes interrogations.

    En particulier sur cette idée que je trouve géniale et intuitivement pleine d'avenir, "les potentialités de la diffusion de l'information" (Web 2.0).

    Certes, outil potentiellement déterminant pour l'évolution de la démocratie à l'hétérarchie mais avec beaucoup de risques malgré les boucles d'auto contrôle, très brillamment présentées et très convaincantes :
    à minima naïveté de la démocratie participative, mais aussi manipulation d'opinion, danger "bigbrother", vindicte populaire, etc....).
    Dernière modification par Pernod, 05/03/2013, 02h05.

    Commentaire


      #32
      Re : J'arrive, je me présente

      Bonjour,

      Moi aussi j'exerce dans la biologie médicale, la première spécialité médicale en passe d'être détruite par cette science des ânes qu'est l'Assurance Qualité.
      C'est la revanche des médiocres, car bon nombre de mes confrères y ont foncé tête baissée, et symptome pathognomonique de la dominance, ont cru que ce faisant ils allaient manger tous crus leurs concurrents!!

      Mais le dominant devient vite dominé, et les pouvoirs publics les ont pris au mot en rendant obigatoire dans la loi, l'accréditation des laboratoires de biologie médicale selon une norme ISO 15189, profitant de cela pour espérer une "réorganisation" des laboratoires en regroupements autour de "plateaux techniques". C'est exactement ce que vous décrivez, on part du principe que vous ne savez rien, on néglige totalement votre diplome (bac+12), voire on considère que vou êtes dangereux!!
      Les petits laboratoires de proximité ayant pris peur de cette norme entrainant des gouffres financiers, se sont eux-même jetés vers d'autres dominants ; les acteurs financiers trop contents de mettre la main sur une profession de santé encore rentable, en se drapant du grans manteau blanc de la "qualité" pour justifier leur sombre besogne.

      Allez sur le site " touchepasàmonlabo" "biologistesencolère" pour ne savoir plus sur ce qui risque de se passer dans cette profession puis dans toute la santé publique si on n'arrête pas ce massacre!

      Dr Dupagne, cher confrère, merci pour ce livre, cette bouffée d'air frais, il faut qu'il soit lu par des millions de Français!!

      Commentaire


        #33
        Re : J'arrive, je me présente

        Bonsoir,

        Intéressant.
        En tant qu'ancien rameur, je témoigne que c'est mieux quand tout le monde rame.
        En tant qu'hospitalier, j'ai du mal avec la qualité que décrit DDD et que j'ai vue en action…
        Mais, il y a plein d'autres choses dans mon domaine et notamment des machines radiologiques diverses pouvant être fort dangereuses sans même que l'on s'en rende compte. Seule une (démarche/assurance/contrôle) qualité bien planifiée évite les c…ries par trop fréquentes, notamment celles engendrées par la "révolution numérique".
        On est au niveau du risque industriel et les solutions (et les exigences) sont les mêmes, ne vous déplaise.

        La bureaucratie régalienne et le techno-coaching qualiticien (entre autres) sont à montrer du doigt mais le lobbyisme médical (fut il "pair"jectif) ne leur doit rien en terme de saloperies passées ou à venir, chacun pêchant (prêchant) pour sa paroisse au mépris le plus totalement égoïste du bien collectif.

        Pour les derniers, face à l'échec de ces démarches, il est difficile de choisir la plus belle médaille entre les quelques illuminés convertis, souvent frustrés et les parano-ânes qui reculent du matin au soir... De toute façon, tout le monde se plaint.

        Amen.

        Commentaire


          #34
          Re : J'arrive, je me présente

          Bonjour,
          J'ai réellement eu l'impression, en lisant "La revanche du rameur", que ce livre était écrit justement pour que je le lise maintenant, à un moment de ma vie où je pense aux grands changements à mettre en œuvre pour être réellement à une place qui me conviendrait. Ou plutôt dans une société qui me conviendrait.
          Je pense être un aliéné social, comme beaucoup ici.
          À 33ans, j'ai comme vous tous le reste de ma vie devant moi... mais celle-ci devrait être statistiquement plus longue que pour la plupart d'entre vous.
          Et je pense avoir atteint le point de non-retour... Celui de ne voir qu'une unique possibilité : passer à l'action, agir et créer, pour changer les choses, changer le monde, changer notre société.
          Quelle prétention de ma part, de considérer qu'à 33ans j'en ai vu assez pour conclure que les possibles qui me sont offerts ne tournent pas ronds, et qu'il me faut trouver un autre modèle, une autre voie, voir en créer une, pour pouvoir me sentir pleinement vivant !

          Qui suis-je ?
          Je suis né dans une famille modeste alsacienne, peu éduquée, mais mes parents avaient compris que les études étaient sans doute le meilleur moyen de "gravir les échelons sociaux"...Toujours ce principe génétique de favoriser pour sa progéniture l'obtention de ressources dans un système hiérarchique classique.
          Cela n'a pas trop mal réussit : un lycée honorable grâce à une carte scolaire généreuse, prépa, école d'ingénieur de Chimie à Rennes, DEA, Thèse de biochimie à l'ICSN, Post-Doc transversal sur les biopuces à Gif puis à Polytechnique, Développement du sujet de recherche avec un glissement vers la physique fondamentale, dans le même Labo (étude du système complexe micro-fluidique/interaction biomoléculaire en surface).
          Vraiment passionnant, j'adorais cette recherche.

          Parallèlement, un couple formidable et 2 enfants magnifiques. Que demander de plus ?

          La première prise de conscience que tout ceci n'était qu'un rêve (ou presque, ma situation familiale est toujours idyllique !) est survenue lorsque je suis arrivé au bout du tapis roulant sur lequel m'avais mis mes études, et qu'il me manquait certaines clés, réseaux, voir comportements, pour accéder au tapis roulant suivant...
          Lorsqu'il a fallut lever le nez de la recherche qui me passionnait pour elle-même, pour essayer de me faire une place moins précaire dans ce monde, je me suis rendu compte que celui-ci ne fonctionnait pas de manière "logique", ou devrais-je dire hors conflits d'ego et systèmes hiérarchiques verrouillés !
          Comme je suis hors-moule et en plus attiré par la pluridisciplinarité, le complexum (quel gros mot pour une Recherche divisée cartésiennement par discipline), l'éjection du tapis roulant fut un peu rude.
          De toute façon, j'étais arrivé au point de me demander si je n’accélérais pas, par ma recherche, la survenue d'un Monde à la Gattaca, et sur laquelle je n'aurais aucune autre prise que celle de contributeur malgré moi...

          Je me suis alors dit (ou on m'a alors dit) que le privé présentait lui aussi des opportunités intéressantes... Et je me suis raccroché à un projet de création d'entreprise innovante, en tant que collaborateur de la première heure d'un fondateur "dominant individuel assumé" sous un masque de dialogue ouvert.
          Je savais déjà par expérience que j'avais du mal avec l'autorité in-intelligente, mais cette expérience m'a prouvée que je ne pourrais survivre dans une hiérarchie classique, à moins d'en être au sommet..?

          Qu'à cela ne tienne, réfléchissons à la création d'entreprise. Mais les modèles classiques de gouvernance me semblent en incompatibilité avec ma volonté de ne pas infliger à d'autres ce qui m'a fait souffrir par le passé.
          Je m'intéresse alors à l'économie sociale et solidaire (ESS), car le début du chemin est peut-être là (en tout cas pour moi). En faisant abstraction des illuminés et autres dévisseurs d'ampoules, il y a là de quoi construire un monde idéal, mais l'implémentation reste ... potentiellement chaotique.

          J'en arrive à ce que je suis actuellement : quelqu'un avide de connaissances sur le vaste sujet de la sociologie des organisations, pour trouver la façon de mettre en œuvre mes idées créatrices.
          Je m'intéresse ainsi à la sociocratie et à l'Holacracy.
          Je pense avoir trouvé en cette dernière une voie qui me convienne pour construire une entreprise hétérarchique, sans que je connaisse alors ce terme.
          Votre récent changement d'opinion, Dr Dupagne, sur la cigarette électronique dont je suis amateur et "activiste scientifique", m'a fait vous connaître. Mon intérêt pour les voies de changements sociétaux m'a amené à croiser le forum "Changer d'ère" où votre intervention m'a époustouflé. Je me suis alors résolu à lire votre livre que me conseillait vivement une connaissance que nous avons en commun.
          Alors me voilà !

          Pourquoi me voilà ?
          Je pense que le changement vers un système hétérarchique est possible, au sein d'une entreprise, dans une branche économique donnée et même pour notre société toute entière (pour laquelle le facteur temps reste ... insondable).
          Je pense en effet que commencer par l'économie est un bon moyen d’acclimatation culturelle à l'hétérarchie (le concept de consom'acteur existe sans avoir été poussé à son paroxysme : la généralisation de "l'innovation sociale", comme étant des initiatives marquées par des démarches coopératives et participatives, insistant sur les relations et les interactions entre tous les acteurs).
          Le projet "www.mesconfreres.fr" est un exemple d'utilisation de ce concept entre pairs, pour le bien des patients et l'amélioration humaine de l'écosystème médical. L'inclusion des patients dans le dispositif est à la fois complexe et risque d'être peu acceptée (passage de l'évaluation 360° à celle à 540°...). Mais cela est possible dans d'autres domaines professionnels et économique.
          Après tout, la confiance sur ebay est basé sur un système similaire, n'est-ce pas ? Donnons en plus au "client" un pouvoir sur la définition des produits qu'on lui présente et la boucle est bouclée.

          Je travaille actuellement sur la mise en place d'un tel système, en passant par une plate-forme technologique gérée par une SCOP, puis idéalement une SCIC pour que les clients/utilisateurs aient un pouvoir de pilotage sur le système. Cette société, je souhaite la créer sur un mode de gouvernance Holacratique, et donc hétérarchique.

          Les questions se bousculent, je souhaite échanger sur tellement de sujet avec les membres de ce forum. Je m'en vais lire les autres topics, et en créer un pour aborder mes questionnements si besoin.
          Merci, et n'hésitez pas à me contacter pour échanger ici sur un thème qui vous intéresse !
          Dernière modification par StephSG, 11/09/2013, 00h59.
          Soyons curieux, Soyons critiques, Libérons-nous !

          Commentaire


            #35
            Re : J'arrive, je me présente

            Bonjour,

            Désormais en 4e année de pharmacie, je cherche encore à trouver du sens... Comment dire mieux... Trouver du sens dans son travail, être citoyen, apporter quelque chose à la société... Chercher à comprendre ce qui se passe pour savoir comment améliorer les choses.
            Clairement, dès la première année je savais que le salut n'allait pas venir de la science... Alors à partir des maigres cours de sciences humaines me voilà à errer, disséquer les bibliothèques familiales à la recherche de sens, comprendre ce qui se passe dehors...
            Et finalement le chemin commence à se tracer... Anthropologie ? Sociologie ? Education populaire ? Politique ? Histoire ? Systémique ? Un peu de tout ?
            Bizarrement, au bout de quelques bibliographies (dont celle de votre livre, excellente et faite pour être lue !) les mêmes noms ou mots-clés tombent...
            Chercher à comprendre tout ce qui se passe dans sa globalité, en s'intéressant à tous les domaines de la société (économie, information, politique), c'est le seul moyen de trouver des solutions à nos problèmes actuels, qui semblent insolubles... La réflexion complexe, qui m'avait fait peur il y a quelques temps, m'attire de nouveau avec votre ouvrage...

            En voyant votre cheminement à travers les disciplines, vos tâtonnements, je me suis dit que non, je n'étais pas seul à chercher dans tous les sens à l'intuition. Rien de plus motivant pour continuer ma route de lecteur de la nuit, avec une liste des "à lire de toute urgence !" de plus en plus longue !
            Merci.
            Dernière modification par norbert1943, 27/11/2013, 00h20. Motif: Relecture, re-relecture, re-re-relecture

            Commentaire


              #36
              Re : J'arrive, je me présente

              Bonjour,

              Etudiant (M2 en RH) et alternant dans une grosse boite française (à faire du reporting à longueur de journée) j'ai craqué au boulot.

              j'étais entrain de rédiger un mémoire sur les RPS et j'aimerais partager avec vous l'avancée de mes travaux.

              Je vais poster mon message dans un nouveau topic.

              Merci Docteur Dupagne, vous m'avez grandement inspiré !

              GEFHAC
              G.E.F.H.A.C

              Commentaire

              Unconfigured Ad Widget

              Réduire
              Chargement...
              X