Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Hétérarchie

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Hétérarchie

    Je retrouve le texte qui m'avait fait découvrir l'hétérarchie
    http://agora.qc.ca/francophonie.nsf/...cques_Dufresne
    L’hétérarchie (eteros, autre en grec) c’est le pouvoir que je reconnais à l’autre à condition qu’il demeure mon égal et que nous convenions ensemble de coopérer sans suivre un plan et sans jamais nous soumettre à une autorité ni nous laisser aliéner par un chef. Cette coopération a un autre nom : auto organisation, mot qui jouit d’un grand crédit en biologie aussi bien qu’en physique et dans les sciences de l’homme.

    Dans un contexte universel où le respect de l’autorité et de la tradition prend la forme du fondamentalisme et du sectarisme, cette auto organisation apparaît comme la voie du salut. Ce qui explique sans doute pour une bonne part le succès des entreprises humaines fondées sur l’hétérarchie, dont l’encyclopédie Wikipedia est le parfait exemple.

    #2
    Re : Hétérarchie

    Bonsoir,
    Je n'ai pas encore terminé votre livre, ni lu l'intégralité de l'article en référence, mais je voudrais mettre en perspective la notion d'hétérarchie d'un point de vue biologique, en regard avec la notion "culturelle" qu'elle prétend recouvrir :

    L’hétérarchie (eteros, autre en grec) c’est le pouvoir que je reconnais à l’autre à condition qu’il demeure mon égal et que nous convenions ensemble de coopérer sans suivre un plan et sans jamais nous soumettre à une autorité ni nous laisser aliéner par un chef. Cette coopération a un autre nom : auto organisation, mot qui jouit d’un grand crédit en biologie aussi bien qu’en physique et dans les sciences de l’homme.
    Mon impression est qu'humainement ce ne serait pas vraiment transposable, bien que culturellement séduisant comme idée ...

    Pourquoi ? Parce que le fonctionnement hétérarchique repose sur les interactions entre des individus qui ont une très forte proximité génétique (les insectes sociaux d'une colonie sont tous issus de la même mère), je ne sais pas d'ailleurs si pour les insectes sociaux on peut réellement parler "d'auto-organisation". N'y a-t-il pas une organisation sous-jacente biologiquement précodée (par exemple communication via signaux chimiques, phéromones pour transmettre les infos entre individus, spécialisation des individus sur diverses fonctions ?).

    Ou alors il faut une très forte proximité culturelle entre des primates pour qu'ils puissent s'auto-organiser, et surtout communication, empathie et solidarité ... je pense à un exemple du monde professionnel (secteur marchand) ou une petite équipe a obtenu de meilleurs résultats chiffrés durant les mois où ils sont restés sans chef. Mais il s'agissait d'une équipe homogène et stable (tous avaient les mêmes conditions de travail, le même salaire et le même métier) qui a donné un exemple probant d'auto-organisation.
    Bon à la fin, on leur a quand même refourgué un chef "muté".

    Commentaire


      #3
      Re : Hétérarchie

      Envoyé par d_dupagne
      Je retrouve le texte qui m'avait fait découvrir l'hétérarchie
      http://agora.qc.ca/francophonie.nsf/...cques_Dufresne
      [/INDENT]
      Article en effet à lire, mais au delà de cette définition. JACQUES DUFRESNE y met en lumière que l'idéal hétérarchique (utilisé au départ pour décrire les mécanismes de communication dans une colonie de fourmis) est en effet séduisant pour imaginer un monde de partage de pair à pair.

      Mais il rappelle aussi que les totalitarismes ont trouvé ces organisations d'insectes sociaux bien inspirantes pour décrire leur idéal de société… ;+(

      ——————
      Note : d'autres sources disent que l'histoire de l'hétérarchie commencerait en 1945, cf. un article de Warren Sturgis McCulloch de 1945, "A Heterarchy of Values Determined by the Topology of Nervous Nets". In: Bulletin of Mathematical Biophysics, 7, 1945, 89–93.

      Certains le présentent comme le créateur du terme et du concept, glissant des neurosciences à l'entomologie, la cybernétique, la sociologie… etc. \°/

      Commentaire


        #4
        Re : Hétérarchie

        Envoyé par Saiserit
        Article en effet à lire, mais au delà de cette définition. JACQUES DUFRESNE y met en lumière que l'idéal hétérarchique (utilisé au départ pour décrire les mécanismes de communication dans une colonie de fourmis) est en effet séduisant pour imaginer un monde de partage de pair à pair.

        Mais il rappelle aussi que les totalitarismes ont trouvé ces organisations d'insectes sociaux bien inspirantes pour décrire leur idéal de société… ;+
        Bonsoir

        L'hétérarchie que j'appelle de mes voeux n'est pas celle des insectes sociaux. Nous nous reproduisons individuellement, notre hétérarchie devra donc composer avec notre individualisme. Il s'agit d'une hétérarchie d'un niveau de complexité encore inconnu dans le monde vivant.

        Commentaire


          #5
          Re : Hétérarchie

          Envoyé par d_dupagne
          Bonsoir

          L'hétérarchie que j'appelle de mes voeux n'est pas celle des insectes sociaux. Nous nous reproduisons individuellement, notre hétérarchie devra donc composer avec notre individualisme. Il s'agit d'une hétérarchie d'un niveau de complexité encore inconnu dans le monde vivant.
          Bonjour,

          oui mais quelles seraient les conditions "optimales" pour un fonctionnement spontané regroupant des individus ni dominants, ni dominés ?

          Est-ce que finalement un tel fonctionnement ne requiert pas aussi une part de simplicité (sinon ce ne serait pas fonctionnel) ?

          Une des clés me paraît résider dans une bonne communication, mais ça paraît assez bateau dit comme ça ...

          Commentaire


            #6
            Re : Hétérarchie

            Bonsoir,

            C'est plus qu'une bonne communication, c'est une connexion permanente entre les individus.

            En fait, le mot "clé" est cybernétique : tout comportement dominant égoïste ou prévaricateur doit avoir un retro-effet immédiat sur son auteur par la communauté connectée.

            Actuellement, se comporter mal socialement est plutôt avantageux. Si on arrive à créer un régulation cybernétique efficace, un mauvais comportement sera délétère et les dominants hésiteront avant d'avoir des comportement antisociaux.

            Par exemple, le système d'évaluation 360° globalisé que je décris dans le livre : si chacun donne une appréciation sur l'aide que lui apporte les autres, l'entreprise pourra récompenser ses agents les plus utiles, et non comme actuellement ceux qui séduisent leur supérieur hiérarchique.

            Le problème est qu'il faut accepter une sorte de "big brother" global qui connaît nos faits et gestes : ce big brother fait peur actuellement. Il fait peur car quand il existe, il est au service des hiérarchies. Nous n'arrivons pas à imaginer un big brother global au service de tous pour empêcher la domination de quelques-uns, et donc anti-hiérarchies.

            Commentaire


              #7
              Re : Hétérarchie

              La connexion permanente serait pour le canal de communication, mais cela me paraît à distinguer des communications en elles-même, encore que par delà tous les échanges se met en place un mode de communication plus globale, dans le sens adaptée ?

              Commentaire


                #8
                Re : Hétérarchie

                Envoyé par d_dupagne
                ...

                Le problème est qu'il faut accepter une sorte de "big brother" global qui connaît nos faits et gestes : ce big brother fait peur actuellement. Il fait peur car quand il existe, il est au service des hiérarchies. Nous n'arrivons pas à imaginer un big brother global au service de tous pour empêcher la domination de quelques-uns, et donc anti-hiérarchies.
                Ce serait une "googelocratie" ?

                mais alors il faudrait une googelocratie ou Google n'associe pas votre patronyme avec un qualificatif péjoratif par simple aléa algorithmique (cf. procès récemment intenté à Google sur un tel aspect)

                Commentaire


                  #9
                  Re : Hétérarchie

                  Par exemple, le système d'évaluation 360° globalisé que je décris dans le livre : si chacun donne une appréciation sur l'aide que lui apporte les autres, l'entreprise pourra récompenser ses agents les plus utiles, et non comme actuellement ceux qui séduisent leur supérieur hiérarchique.
                  Bonjour,

                  Je suis tout à fait d'accord, mais franchement je ne vois pas comment concrètement on pourrait mettre en place ce système d'évaluation 360° dans un atelier de production, par exemple, au nez et à la barbe des dominants. Quand bien même j'arriverais à convaincre une pognée de collègues pour le démarrer, ce qui serait déjà un exploit, je suis sur que dans cette poignée il y en aurait au moins un qui dénoncerait l'idée aux dominants juste pour avoir une promotion. Pour moi aujourd'hui cela reste du domaine de l'utopie.
                  Churterre 1+1=3

                  Commentaire


                    #10
                    Re : Hétérarchie

                    Envoyé par Churterre
                    Bonjour,

                    Je suis tout à fait d'accord, mais franchement je ne vois pas comment concrètement on pourrait mettre en place ce système d'évaluation 360° dans un atelier de production, par exemple, au nez et à la barbe des dominants. Quand bien même j'arriverais à convaincre une pognée de collègues pour le démarrer, ce qui serait déjà un exploit, je suis sur que dans cette poignée il y en aurait au moins un qui dénoncerait l'idée aux dominants juste pour avoir une promotion. Pour moi aujourd'hui cela reste du domaine de l'utopie.
                    C'est le paradoxe de l'hétérarchie, elle ne peut se mettre en place dans un systéme hierarchisé déjà en place que sous la volonté d'un dominant.

                    Commentaire


                      #11
                      Re : Hétérarchie

                      Envoyé par Haribodoc
                      C'est le paradoxe de l'hétérarchie, elle ne peut se mettre en place dans un systéme hierarchisé déjà en place que sous la volonté d'un dominant.
                      Il faudrait un genre d'apiculteur qui prend soin de la "ruche hétérarchique" ?

                      est-cela votre idée ?

                      Commentaire


                        #12
                        Re : Hétérarchie

                        Envoyé par Haribodoc
                        C'est le paradoxe de l'hétérarchie, elle ne peut se mettre en place dans un systéme hierarchisé déjà en place que sous la volonté d'un dominant.
                        Exactement. Il n'est bien sûr pas possible de mettre en place cette évaluation contre les dominants en place. C'est pour cela que les évaluations 360 actuelles sont bridées.

                        Je parle d'un système à construire sur les ruines des hiérarchies quand elles vont s'écrouler, ce qui est inéluctable. Il faudra simplement les empêcher de se reconstruire à l'identique.

                        Et puis il est envisageable qu'un actionnaire puissant impose ce système à une entreprise où il est majoritaire.

                        Commentaire


                          #13
                          Re : Hétérarchie

                          Envoyé par d_dupagne
                          ...
                          Et puis il est envisageable qu'un actionnaire puissant impose ce système à une entreprise où il est majoritaire.
                          L'apiculteur quoi ...

                          Commentaire


                            #14
                            Re : Hétérarchie

                            Envoyé par oda
                            L'apiculteur quoi ...
                            Oui, et en sachant que les abeilles fonctionnent très bien sans apiculteur qui n'est qu'un parasite protecteur vivant en symbiose avec l'essaim.

                            Commentaire


                              #15
                              Re : Hétérarchie

                              Envoyé par oda
                              Il faudrait un genre d'apiculteur qui prend soin de la "ruche hétérarchique" ?

                              est-cela votre idée ?
                              Oui et non parce que comme le dit DD l'apiculture reste un dominant qui a droit de vie et de mort sur ses ruches (bien que ce ne soit pas son intérêt) et que les abeilles ne contrôlent pas l'apiculteur.
                              Il faudrait plutôt parler d'une sorte de "leader éclairé", de mécène voire de sage
                              Dernière modification par Haribodoc, 23/03/2012, 15h15.

                              Commentaire

                              Unconfigured Ad Widget

                              Réduire
                              Chargement...
                              X