Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La culture de l'image ou de l'écrit

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    La culture de l'image ou de l'écrit

    Bonsoir

    Avant hier, à la librairie Gutenberg, lors de votre séance partage sur le livre, vous avez évoqué que si les enseignants aujourd'hui offraient leurs cours sous forme de vidéo, ce serait plus efficace pour les élèves, car c'est leur génération.

    En effet, on est en plein dans la culture de l'image, et la perte de celle de l'écrit.

    Pour quelle raison ? l'image je pense permet une plus grande passivité, et retrait de soi. L'information vient toute seule, sans le besoin d'aller la chercher comme dans l'écrit.

    Du coup je ne suis pas d'accord avec vous. Certes un élève à qui on passerait un film pour apprendre l'histoire ce serait fructueux, mais mon avis est que à force d'alimenter cette culture de l'image, et de contourner cet "effort" minimum à produire pour gagner les bienfaits de l'écrit, on régresse....

    Est ce que on doit pas se bagarrer pour faire perdurer la culture de l'écrit sans quoi elle risque de disparaitre à terme ?

    #2
    Re : La culture de l'image ou de l'écrit

    C'est bête comme question.
    La culture de l'écrit disparaitra, c'est comme ça, et faut sans doute mieux accompagner le mouvement que de refuser l'évolution.

    Commentaire


      #3
      Re : La culture de l'image ou de l'écrit

      Envoyé par Rapsody
      C'est bête comme question.
      La culture de l'écrit disparaitra, c'est comme ça, et faut sans doute mieux accompagner le mouvement que de refuser l'évolution.
      Vous avez répondu :-)

      L'écrit est un vecteur d'information. Socrate lui reprochait de faire perdre beaucoup de subtilités de la parole.

      La vidéo est un des modes de communication les plus riches en terme de signes et d'informations transmises.

      Mais il y aura toujours une place pour le livre.

      Commentaire


        #4
        Re : La culture de l'image ou de l'écrit

        Envoyé par Rapsody
        C'est bête comme question.
        La culture de l'écrit disparaitra, c'est comme ça, et faut sans doute mieux accompagner le mouvement que de refuser l'évolution.
        Bonjour,

        je crois qu'une des évolutions possibles justement grâce au net, c'est l'interaction comme ça se passe entre nous autres par exemple sur Atoute.
        Bien-sûr à la base il faut s'intéresser déjà par soi-même, mais ensuite "stimulés" par les interactions avec les autres, leurs avis, leurs propositions (tous ces liens videos ou textes qu'on se refourgue ... ) on en apprend un peu voire pas mal ...

        Je ne sais pas si ça peut marcher pour ados, je ne pense pas trop en fait. Le tout ce serait de les mettre sur un projet motivant pour eux, ensuite à eux d'aller se procurer les connaissances et outils nécessaires ... et pas seulement les gaver de culture ou de connaissances à sens unique.

        Sinon pour moi l'écrit ne peut pas disparaître car il permet aussi une souplesse et un différé dans les interactions médiatisées par le net, donc il resterait de pair avec les supports vidéos ou audios. En fait pour moi, l'écrit est plus rapide que l'audio ou la video car je peux balayer le contenu plus rapidement avant de décider si je vais y consacrer plus de temps.

        Commentaire


          #5
          Re : La culture de l'image ou de l'écrit

          Bonjour,

          Un exemple d'école qui utilise de nouveaux concepts : l'école Kapriole en Allemagne. Les enfants choisissent leur emploi du temps et si ils veulent travailler ou non. Les enfants sont libres à l'intérieur de l'école, sans aucune contrainte et pourtant, ils n'ont aucun mal à se diriger d'eux-mêmes vers les salles de classe. Les résultats qu'ils ont au "brevet allemand" sont très bons.

          Commentaire


            #6
            Re : La culture de l'image ou de l'écrit

            Envoyé par Rapsody
            Bonsoir

            Avant hier, à la librairie Gutenberg, lors de votre séance partage sur le livre, vous avez évoqué que si les enseignants aujourd'hui offraient leurs cours sous forme de vidéo, ce serait plus efficace pour les élèves, car c'est leur génération.

            En effet, on est en plein dans la culture de l'image, et la perte de celle de l'écrit.

            Pour quelle raison ? l'image je pense permet une plus grande passivité, et retrait de soi. L'information vient toute seule, sans le besoin d'aller la chercher comme dans l'écrit.

            Du coup je ne suis pas d'accord avec vous. Certes un élève à qui on passerait un film pour apprendre l'histoire ce serait fructueux, mais mon avis est que à force d'alimenter cette culture de l'image, et de contourner cet "effort" minimum à produire pour gagner les bienfaits de l'écrit, on régresse....

            Est ce que on doit pas se bagarrer pour faire perdurer la culture de l'écrit sans quoi elle risque de disparaitre à terme ?
            Je crois que l’erreur est de croire qu’une image ne se lit pas, exactement comme un texte. Un film a des codes, un contexte, des dits et des blancs. C’est à cela qu’il faut éduquer les jeunes en même temps qu’on leur propose d’utiliser le média. Sinon, c’est refaire du gavage d’oie à l’identique, avec juste une patine démago. Idem pour les usages d’internet dans l’apprentissage. Au lieu de « dénoncer » le n’importe quoi du copier/coller (qui relève de fait de l’auto gavage), considérer comme un apprentissage fondamental de savoir chercher, trier, hiérarchiser, valider, etc. l’information sur le web. A partir de là, rien n’empêche de faire travailler les « savoirs » aux jeunes (et moins jeunes) directement avec un ordinateur et un branchement internet.

            Commentaire


              #7
              Re : La culture de l'image ou de l'écrit

              Envoyé par oda

              Sinon pour moi l'écrit ne peut pas disparaître car il permet aussi une souplesse et un différé dans les interactions médiatisées par le net, donc il resterait de pair avec les supports vidéos ou audios. En fait pour moi, l'écrit est plus rapide que l'audio ou la video car je peux balayer le contenu plus rapidement avant de décider si je vais y consacrer plus de temps.
              Idem pour moi, je supporte mal la parole ou la vidéo : c'est trop lent

              Commentaire


                #8
                Re: Re : La culture de l'image ou de l'écrit

                Envoyé par d_dupagne
                Idem pour moi, je supporte mal la parole ou la vidéo : c'est trop lent
                ce qui marche super bien pour les ados TDAH, ce sont des logiciels avec exercices. Même pour une matière aussi chiante que la grammaire mon fils (TDAH et fâché avec la grammaire puisque dyslexique) était très enthousiaste pour ses cours de français.

                Parce qu'il pouvait aller aussi vite qu'il le désirait, et obtenait un feed-back immédiat à chaque réponse qu'il donnait.

                Commentaire


                  #9
                  Re : La culture de l'image ou de l'écrit

                  Envoyé par d_dupagne
                  Idem pour moi, je supporte mal la parole ou la vidéo : c'est trop lent
                  Je crois qu’on scanne beaucoup plus vite un texte parce qu’éduqués à. Tous les gens de métier que je connais dans l’image « lisent » tout aussi vite (en fait, à une vitesse ahurissante) et intégralement (bien mieux que moi en tous cas) n’importe quels vidéo, film ou image fixe.
                  Pour un film par exemple, ils liront tout en même temps : la position de la caméra, la lumière, la largeur des plans, le montage, la sonorisation, etc. – bref le contenu, mais aussi ses conditions de production, ce qui en rend la critique possible. Exactement comme un amateur de fiction peut à la fois suivre une histoire et en définir le style (vocabulaire, syntaxe, construction, etc.). De même ils mémorisent en photographiant mentalement une image ou une succession d’images, comme un bon lecteur mémorise un texte d’un coup d’œil.
                  Pour ça qu’il me semble surtout essentiel de sortir du gavage en apprenant à lire les supports actuels, images, sons, données web etc.

                  Commentaire


                    #10
                    Re : Re: Re : La culture de l'image ou de l'écrit

                    Envoyé par castor
                    ce qui marche super bien pour les ados TDAH, ce sont des logiciels avec exercices. Même pour une matière aussi chiante que la grammaire mon fils (TDAH et fâché avec la grammaire puisque dyslexique) était très enthousiaste pour ses cours de français.

                    Parce qu'il pouvait aller aussi vite qu'il le désirait, et obtenait un feed-back immédiat à chaque réponse qu'il donnait.
                    Pour les ados TDAH, chais pas. Mais pour les dys sévères, je n'ai vu aucune différence entre la grammaire virtuelle et la grammaire livresque.

                    Commentaire


                      #11
                      Re : La culture de l'image ou de l'écrit

                      Envoyé par oda
                      En fait pour moi, l'écrit est plus rapide que l'audio ou la video car je peux balayer le contenu plus rapidement avant de décider si je vais y consacrer plus de temps.

                      C'est intéressant.
                      Il manque dans les lecteurs de video divers une souplesse dans la navigation.
                      Ca viendra surement. On ne peut à ce jour pas se balader dans une video avec la rapidité et fluidité avec la quelle l'oeil parse le texte.
                      Bonsoir tout le monde.

                      Commentaire


                        #12
                        Re : La culture de l'image ou de l'écrit

                        Envoyé par Sybille
                        Je crois qu’on scanne beaucoup plus vite un texte parce qu’éduqués à. Tous les gens de métier que je connais dans l’image « lisent » tout aussi vite (en fait, à une vitesse ahurissante) et intégralement (bien mieux que moi en tous cas) n’importe quels vidéo, film ou image fixe.
                        Pour un film par exemple, ils liront tout en même temps : la position de la caméra, la lumière, la largeur des plans, le montage, la sonorisation, etc. – bref le contenu, mais aussi ses conditions de production, ce qui en rend la critique possible. Exactement comme un amateur de fiction peut à la fois suivre une histoire et en définir le style (vocabulaire, syntaxe, construction, etc.). De même ils mémorisent en photographiant mentalement une image ou une succession d’images, comme un bon lecteur mémorise un texte d’un coup d’œil.
                        Pour ça qu’il me semble surtout essentiel de sortir du gavage en apprenant à lire les supports actuels, images, sons, données web etc.
                        Jamais je n'avais pensé à tout ceci par rapport à l'image.
                        Il est vrai aussi pour une ODA ou un DD qui sont plus à l'aise et rapides à la lecture de texte, que lorsque l'on lit un texte, on est moins envahi que regarder une vidéo. Comme DD dit, c'est un véhicule beaucoup plus riche, donc envahissant.
                        Avec la lecture, on peut plus facilement à sa guise sélectionner filtrer. Plus librement, de façon moins assaillie:

                        la video vient à nous, le texte il faut aller le chercher. C'est un peu schématique, mais n'est ce pas un peu ça ?

                        Commentaire


                          #13
                          Re : La culture de l'image ou de l'écrit

                          Envoyé par Rapsody
                          la video vient à nous, le texte il faut aller le chercher. C'est un peu schématique, mais n'est ce pas un peu ça ?
                          Bonjour

                          Je vois pas tout a fait ça comme ça....
                          Juste qu'un texte ou une vidéo ne font pas l'objet du même traitement " cérébral"....
                          Lire du texte demande a le lire, l'interpréter, en analyser le sens,comprendre et suivre l'histoire comprise dans le sens, et éventuellement ( pour un roman par ex) le traduire mentalement en images...
                          La vidéo ne demande pas a imaginer les images, ne demande pas de traitement "lecture" au 1er abord ( parce que comme le dit Sybille ça peut être aussi riche) et l'interprétation du sens est différente...
                          Maintenant les deux peuvent être aussi riches en concept, en information, et chacun préférera l'une ou l'autre.
                          Notre vieille terre est une étoile ou toi aussi tu brilles un peu....

                          Commentaire


                            #14
                            Re : La culture de l'image ou de l'écrit

                            Ce que je trouve important quand on apprend, c'est la transmission par l'être humain. On apprend pas " que" avec un livre ou un écran. Il y a la relation aussi qui est très importante.

                            Commentaire


                              #15
                              Re : La culture de l'image ou de l'écrit

                              Envoyé par Rapsody
                              ...

                              la video vient à nous, le texte il faut aller le chercher. C'est un peu schématique, mais n'est ce pas un peu ça ?
                              le texte (sur écran ou sur papier), il faut se mettre dans un mode actif pour "aller le chercher" au départ, mais dès fois ensuite on peut aussi se laisser absorber par le contenu (quand on arrive pas à lâcher un bouquin par exemple, qu'on lit d'une traite), on est actif (pro-actif) pour rentrer dans l'histoire ensuite si on accroche vraiment à fond, on est plus "passif" (on se laisse porter par le texte).

                              Pour les vidéos au départ on est davantage passif, mais si le film ou le documentaire ne nous embarque pas, très vite notre attention fera défaut si on reste en mode passif ... donc le seul moyen de suivre est de revenir dans un mode plus actif ou on fait un effort volontaire d'attention soutenue....

                              Je ne sais pas si je m'exprime assez clairement, je pense qu'il y a des mécanismes attentionnels différents selon les supports (textes, images, son) et la rapidité du débit des informations ...

                              Enfin par rapport à ce qu'explique Calmopée pour la transmission humaine, c'est ce que j'appelle l'interaction, car je n'avais pas précisé, je pense que l'interaction avec un autre humain est bien plus stimulante que l'interaction automatisée d'un logiciel.

                              Peut-être aussi qu'on a chacun notre propre style cognitif avec des besoins différents pour être au top de notre attention et concentration.

                              Le souci pour les enfants et les ados c'est de leur apprendre à maintenir leur attention et à développer leur concentration dans l'environnement du zapping.

                              J'ai constaté que sans y avoir vraiment réfléchi, je prends déjà ça compte dans les jeux que je fais avec mon bébé. Par exemple quand il a ses livres, il veut tout voir en même temps saute d'un livre à l'autre, je le laisse faire comme il veut au départ. Une fois qu'il s'est défoulé avec les objets "livre", j'en garde seulement un ou deux et on parcourt de la première à la dernière page. A ce moment si il veut prendre le deuxième livre, je recentre son attention sur celui que nous avons commencé avec les fenêtres qui cachent des personnages etc ...

                              En fait, la manière de jouer avec les livres s'est mise en place comme ça, mais maintenant je me suis aperçue que je cherche déjà à le faire canaliser son attention à un moment donné du jeu (qui reste assez bref).
                              Dernière modification par oda, 04/04/2012, 14h29.

                              Commentaire

                              Unconfigured Ad Widget

                              Réduire
                              Chargement...
                              X