Annonce

Réduire
Aucune annonce.

l'entretien professionnel

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    l'entretien professionnel

    "A propos, tu as préparé ton entretien professionnel ?"
    C'est mon chef qui m'a lancé cette question, l'air de rien, au détour d'une conversation. Elle a vraiment sonnée comme une menace à mes oreilles.
    Dernière modification par blacky, 03/08/2016, 18h37.
    "La préservation d’un accord particulier n’est pas assurée tant que l’accord n’est pas universel."
    Henri Laborit

    #2
    Re : l'entretien professionnel

    C'est la loi Rebsamen de 2015 qui rend obligatoire une entrevue entre le salarié et son n+1 tous les 2 ans. Bel exemple de dés/organisation que cette loi de "modernisation du dialogue social" (on en pleurait ).
    Le salarié est sommé de faire état de sa motivation à œuvrer pour le bien de son entreprise: exprimer son projet professionnel, ses demandes en formation et son éventuelle mobilité géographique.
    Je conçois tout à fait qu'il est naturel pour une personne qui aime son travail d'aspirer à évoluer et de ce fait de chercher à transmettre son désir à sa hiérarchie en provoquant un entretien, par exemple.
    Mais pourquoi demander à tous, en même temps, de se positionner par rapport à l'entreprise ? Cela ressemble fort à un outil de contrôle...

    Bref, pour en revenir à mon histoire, il va me falloir faire tous les fonds de tiroirs pour parvenir à exprimer un semblant de volontarisme dans la conduite de ma "carrière".
    Je vous fais grâce de la description de mon poste de rameur.
    J'œuvre à fond de cale depuis des années. Et là, soudain mon barreur (en l'occurrence, je suis sur un gros bateau, le barreur est sur le pont et j'ai plutôt affaire au gars qui manie le fouet, 1 ou 2 étages en dessous.)me demande de faire le bilan de cette période.
    Mais pour ce faire, il faut adopter un langage recevable par sa hiérarchie (il ne faut pas espérer pouvoir en profiter pour se plaindre du nombre de coups de fouets).
    L'exercice est heureusement facilité par l'aide que se proposent d'apporter de nombreuses agences de consultants aussi bien au salarié qu'à la hiérarchie. Sur internet, le nombre de cabinets de conseils qui apparaissent lorsque vous cherchez à en savoir plus sur l'entretien professionnel est révélateur.

    La machine à dés/organiser fonctionne toujours aussi bien, Docteur Dupagne.
    Dernière modification par blacky, 03/09/2016, 10h11.
    "La préservation d’un accord particulier n’est pas assurée tant que l’accord n’est pas universel."
    Henri Laborit

    Commentaire


      #3
      Re : l'entretien professionnel

      tu devrais te syndiquer si cela n'est déjà fait
      on se sens moins seul quand on est dans un groupe de rameurs

      Commentaire


        #4
        Re : l'entretien professionnel

        Envoyé par rthib
        tu devrais te syndiquer si cela n'est déjà fait
        on se sens moins seul quand on est dans un groupe de rameurs
        J'ai été sur le point de le faire. Justement parce que j'avais besoin de réconfort. Une espèce d'instinct grégaire . Ca m'est passé
        Parce que je trouve les syndicats décidément bien peu à même de résoudre les problèmes des rameurs. Ils sont eux-mêmes accaparés par leurs luttes d'influence et fonctionnent selon une procédure qui finit par faire de leurs représentants des apparatchiks.
        De toute façon, le discours qui prévaut c'est "défense du pouvoir d'achat" quand la priorité devrait porter sur la défense du pouvoir penser. Quand je vois par exemple un mot d'ordre exhortant les salariés à lutter contre le racisme j'ai tendance à désespérer...Pas des syndicalistes non, de l'organisation qui les rassemble et envoie à sa base de tels messages à l'intention des rameurs.
        Dernière modification par blacky, 30/08/2016, 15h19.
        "La préservation d’un accord particulier n’est pas assurée tant que l’accord n’est pas universel."
        Henri Laborit

        Commentaire


          #5
          Re : l'entretien professionnel

          Envoyé par blacky
          De toute façon, le discours qui prévaut c'est "défense du pouvoir d'achat" quand la priorité devrait porter sur la défense du pouvoir penser.

          Ou plutôt pouvoir prendre conscience de son état d'aliénation. A quelque niveau que ce soit ( organisation du travail, consommation, rapport aux autres...).
          Cela nécessite d'enrichir ses connaissances, d'élargir son champ de vision sur tous les thèmes qui touchent le citoyen.
          C'était l'ambition du ministère de l'éducation populaire au lendemain de la 2nde guerre mondiale en France.
          http://www.monde-diplomatique.fr/2009/05/LEPAGE/17113
          La place qui lui a été accordé dans l'entreprise, le syndicalisme la doit à l'esprit de cette période.
          Aujourd'hui, les syndicats œuvrent-ils à l'émancipation du rameur ?
          "La préservation d’un accord particulier n’est pas assurée tant que l’accord n’est pas universel."
          Henri Laborit

          Commentaire

          Unconfigured Ad Widget

          Réduire
          Chargement...
          X