Annonce

Réduire

Informations légales

Règles du forum

Les règles et limitations de responsabilité qui suivent sont celles que les membres doivent valider lors de la procédure d'inscription. Cette annonce est un rappel permanent.
Elle contient d'autres éléments d'information sur le fonctionnement du site.

L'inscription à ce forum est gratuite, mais ne vous inscrivez pas si vous n'êtes pas en accord avec les règles de fonctionnement du forum détaillées ci-dessous. En cochant la case située sous ce texte et en cliquant sur "s'inscrire", vous exprimez votre accord sans réserve avec ces règles de fonctionnement :

1) Ce forum n'est pas un lieu de consultation médicale. Toutes les informations ou avis que vous pourrez lire ou recevoir ne doivent servir qu'à éclairer votre réflexion, mais en aucun cas à fonder une stratégie médicale qui doit être établie avec votre médecin. Vous devez donc informer votre médecin des informations trouvées sur ce site avant de prendre une quelconque décision concernant votre santé, car il est le seul à disposer de toutes les informations nécessaires pour vous aider utilement.

2) Les sites liés à partir des forums Atoute ne peuvent être contrôlés et Atoute ne peut être tenu pour responsable des conséquences de la lecture des pages citées ou liées dans nos forums. Vous vous engagez donc à exercer votre propre vigilance sur ces pages et à ne pas reprocher au site Atoute de vous avoir dirigé vers ces pages.

3) Ce service gratuit peut être interrompu à tout moment, ou des données peuvent être perdues, sans que vous puissiez faire grief à Atoute d'un quelconque préjudice.

4) Le fichier d'utilisateurs de ce forum est déclaré à la CNIL. Récépissé 722655. Vous avez accès à toutes vos données personnelles et pouvez les modifier à tout moment. Seul le pseudo que vous avez choisi ne peut être modifié que par un administrateur. N'utilisez jamais votre vrai nom pour vous inscrire, ni même un pseudo que vous utilisez dans d'autres forums et qui permettrait de vous identifier. Les données de santé sont sensibles et les messages seront indexés par les moteurs de recherche. Si vous souhaitez supprimer votre inscription, envoyez un message privé à l'administrateur (d_dupagne) par le forum pour authentifier votre demande ou postez une lettre à : Dr Dominique Dupagne, 2 rue de Phalsbourg 75017 Paris. Auparavant, modifiez tous les messages que vous souhaitez voir disparaître du forum, nous ne pourrons le faire pour vous. Il n'est pas possible de supprimer totalement un message, mais pouvez l'éditer et le remplacer par trois caractères, ... par exemple.

5) Prenez garde également à ne rien révéler dans vos messages qui permettent de vous identifier directement ou indirectement. Vous pourrez toujours modifier ou supprimer vos propres messages après les avoir postés, mais des extraits pourront être cités dans les réponses d'autres participants, et ces extraits ne pourront pas être supprimés.

6) Vous pouvez accepter ou refuser de recevoir des emails des administrateurs ou des autres membres. Ces options peuvent être changées à tout moment dans votre profil. Il est conseillé de répondre initialement oui à ces deux questions, sachant que votre email ne sera jamais communiqué à un autre membre qui devra utiliser un formulaire pour vous écrire.

7) Bien que les administrateurs et modérateurs de ce forum exercent une grande vigilance vis-à-vis des messages postés, il est impossible d'exclure la possibilité que vous soyez exposé à la lecture de messages choquants, destabilisants, ou au contenu illégal. Ces messages sont effacés par les modérateurs dès qu'ils en ont connaissance. Merci de leur faciliter la tâche en leur signalant de tels messages par un clic sur l'icône d'alerte. Si vous vous sentez trop fragile vis-à-vis de tels messages, vous ne devriez pas fréquenter les forums Internet en général. Atoute ne peut être tenu pour responsable des conséquences de la lecture de messages choquants, destabilisants, ou au contenu illégal.

8) En postant un message, vous acceptez le fait qu'il puisse être effacé ou déplacé par les modérateurs sans justification. Le volume de messages effacés sur les forums Atoute ne permet pas d'envoyer un mail d'explication pour chaque message effacé. Lisez attentivement la charte de chaque forum, son respect constitue la meilleure garantie contre l'effacement de vos messages.
Un comportement anormal pourra justifier une mise à l'écart des forums ou un bannissement, temporaires ou définitifs suivant la gravité de la faute. La Netiquette des forums contient les principaux motifs d'exclusion, mais d'autres situations pourront justifier un bannissement et il est impossible de les prévoir toutes à l'avance. Un bannissement ou une mise à l'écart sont toujours signalés par email contenant le motif de la sanction.

En contribuant aux débats vous cédez au site Atoute.org un droit d'exploitation du contenu de vos messages, notamment leur publication sur Internet, et ce sans limitation de durée.

9) Atoute se réserve la faculté de modifier ce règlement à tout moment. En continuant à utiliser le site Atoute, vous acceptez les modifications qui seraient ainsi intervenues et qui sont consultables en permanence par un lien sur la page d'accueil du site. L'invalidation éventuelle d'un des alinéas de ce règlement ne pourra en aucun cas invalider ce règlement en totalité. En cas de difficulté d'interprétation les litiges seront du ressort de la Loi et des juridictions françaises.

10) Ce site est financé par son responsable, le Dr Dominique Dupagne et par des publicités Google présentes sur certaines parties du site. Ce site ne bénéfice d'aucun autre financement. son histoire est ici !


11) Ce site est coadministré par trois médecins : Dominique Dupagne, Café_santé et Ln2. Ces deux derniers ont choisi l'anonymat pour être en conformité avec le code de déontologie français qui interdit aux médecins toute forme de publicité. Le Dr Dupagne ne prend pas de nouveaux patients à son cabinet. D'autres membres participent à l'administration du site ou à la modération des forums et ne sont pas médecins. Par sécurité, considérez qu'en dehors du Dr Dupagne, de Ln2, et de Café_santé, toute personne se déclarant médecin peut ne pas l'être.


Bon surf sur les forums Atoute.org et n'oubliez pas la Netiquette des forums !

Conformément à l'article R 4113-110 du code de la santé publique, les liens d'intérêt du docteur Dupagne peuvent être consultés ici

Dernière mise à jour le 2 octobre 2017
Voir plus
Voir moins

témoignages vaccination grippe A/H1N1

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    #16
    Re : témoignages vaccination grippe A/H1N1

    Envoyé par Jean-Jacques Fraslin
    Plusieurs de mes patients m'ont dit avoir présenté des paresthésies ou fourmillements heureusement temporaires après la vaccination par PANDEMRIX
    Envoyé par phephet
    Ces épisodes de paresthésies transitoires sont inquiétants pour moi! Premières manifestations d'une pathologie démyélinisante qui ne se révèlera que dans plusieurs années?
    Suite à ma vaccination Pandemrix ce vendredi dernier, je me suis réveillée le dimanche avec mal au bras (douleur au point d'injection irradiant vers l'avant bras et légers fourmillements dans la main gauche avec sensation de toucher point sensible pour auriculaire et annulaire gauche). Prise d'Alève, 1 comprimé le soir.

    Et depuis le lendemain matin, ce lundi, plus rien.

    Cordialement

    PS : Une proche a eu le même type de symptômes 48 heures après sa vaccination au Pandemrix le 24 novembre et depuis plus rien.
    Dernière modification par passante, 08/12/2009, 16h38. Motif: correction

    Commentaire


      #17
      Re : témoignages vaccination grippe A/H1N1

      Bonjour!
      vaccinée vendredi dernier ainsi que mon fils et mon mari.
      Quelques maux de tête et douleurs au bras 2 jours après. Et maintenant tout va bien! Idem pour mon mari. Quant à mon fils aucun symptôme!

      Commentaire


        #18
        Re : témoignages vaccination grippe A/H1N1

        Envoyé par passante
        Suite à ma vaccination Pandemrix ce vendredi dernier, je me suis réveillée le dimanche avec mal au bras (douleur au point d'injection irradiant vers l'avant bras et légers fourmillements dans la main gauche avec sensation de toucher point sensible pour auriculaire et annulaire gauche). Prise d'Alève, 1 comprimé le soir.

        Et depuis le lendemain matin, ce lundi, plus rien.

        Cordialement

        PS : Une proche a eu le même type de symptômes 48 heures après sa vaccination au Pandemrix le 24 novembre et depuis plus rien.
        Selon les multiples retours dont on dispose, ces paresthésies ("fourmillements" pour les profanes ) ou hypoesthésies ("sensation de toucher moins (?) sensible pour auriculaire et annulaire gauche") sont très fréquentes après le Pandemrix.
        Je note systématiquement ces symptômes post-vaccinaux dans les dossiers de mes patients. Il est impossible de dire si cet effet indésirable se répétera lors d'une future vaccination.
        Il avait été un moment question de faire une deuxième dose de PANDERIX 3 semaines après la première. Si ce protocole avait été maintenu, on ne sait pas ce qui aurait été conseillé en cas d'effets indésirables de ce type lors de la première vaccination...

        Commentaire


          #19
          Re : témoignages vaccination grippe A/H1N1

          Envoyé par d_dupagne
          Certes, mais la SEP doit bien représenter 99% de ces formes, non ?
          Je n'ai pas trouvé de chiffres. Mais il ne faut pas confondre Symptomes et maladies. Le symptomes c'est une myélite aigue transverse, qui est une inflammation des matières grise et blanche au niveau d'un ou plusieurs segments adjacents de la moelle. Parmi les causes on trouve : les myélites post infectieuses, la sclérose en plaque, les maladies auto-immunes, les vascularites et certains médicaments.
          On peut observer ces myélites chez des patients présentant une vascularite, une SEP, une infection `mycoplasmes, une maladie de lyme, la syphilis, la tuberculose, une méningo-encéphalite virale et chez les patients utilisant des amphétamines, de l'héroine IV, ou des traitements anti parasitaires ou des antifongiques.

          Les cas survenant à distance d'une infection ou d'un vaccin, suggèrent une réaction auto-immunes

          Désolé d'avoir été un peu long.
          Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il change, le réaliste ajuste ses voiles.

          William Arthur Ward

          Commentaire


            #20
            Re : témoignages vaccination grippe A/H1N1

            Envoyé par phephet
            Le mot SEP dans le rapport aurait un peu trop rappelé de souvenirs à la population, on préfère dire "démyélinisation centrale", de ce fait tous les journalistes ont focalisé sur le "Guillain Barré" qui était clairement dénommé et qui a évolué favorablement. Si ça c'est pas de la manipulation d'information, c'est quoi


            En fait on parle d'Atteinte Démyélinisante aiguë Centrale (ADC) post-vaccinale, c'est à dire des SEP et des ADEM (encéphalomyélite aiguë disséminée)
            ou Acute Disseminated EncephaloMyelitis.
            La distinction entre SEP et ADEM est difficile.
            Certains estiment que les ADEM sont des variantes de SEP.
            Dernière modification par Jean-Jacques Fraslin, 08/12/2009, 20h00.

            Commentaire


              #21
              Re : témoignages vaccination grippe A/H1N1

              Oui le G-B est une polyradiculo-névrite ascendante.
              Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il change, le réaliste ajuste ses voiles.

              William Arthur Ward

              Commentaire


                #22
                Re : témoignages vaccination grippe A/H1N1

                A La Chaux de Fonds (Suisse) réception d'une lettre en date du 20 novembre 2009 de la république et Canton de Neuchâtel nous invitant à la vaccination de la grippe A (H1N1). Dans cette lettre il y avait un numéro de téléphone à composé pour prendre RDV, ainsi qu'une brochure sur le virus, ainsi qu’un formulaire à remplir.


                RDV pris pour le 8 décembre 17H30. Arriver au COP (Centre opératoire protégé) à 17H26, un accueil très organisé. Dossier à transmettre à l'entrée, puis nous sommes invités à prendre place à la salle d'attente, 2 minutes plus tard je suis invitée à venir me faire vaccinée. Le vaccin effectué, je retourne à l'accueil ou l'on me remet un certificat comportant le numéro du lot, la date de vaccination, heure de vaccination, ainsi que le nom du vaccin.


                Je tiens à féliciter toutes les personnes qui ont mis en place ce centre d'accueil pour vaccinés les citoyens qui le désirait. J'anticipais un peu vu le temps d'attente que l'on peut voir en France au média.


                Pour ce qui es des symptômes il est un peu tôt pour me prononcé, pour le moment rien de spécial en vue. Ni de douleur au bras, ni de fatigue, ni autres, sauf quelques fourmis à l'extrémité des doigts du bras gauche (Bras ou j'ai eu le vaccin).
                Bypass le 29/04/2005 à 157 Kg
                Poids actuel 75 Kg - 180 cm

                Commentaire


                  #23
                  Re : témoignages vaccination grippe A/H1N1

                  Envoyé par Equinox
                  Oui le G-B est une polyradiculo-névrite ascendante.
                  Et généralement symétrique. Des fourmillements dans le bras vacciné ne doivent pas faire évoquer un GB.

                  Commentaire


                    #24
                    Re : témoignages vaccination grippe A/H1N1

                    Est-ce que quelqu'un a une hypothèse diagnostic sur l'origine des multiples paresthésies retrouvées en effet indésirable si ce n'est ni des symptômes de démyelinisation, ni des symptômes de polyradiculonévrites ou de neuropathie?

                    Commentaire


                      #25
                      Re : témoignages vaccination grippe A/H1N1

                      Envoyé par phephet
                      Est-ce que quelqu'un a une hypothèse diagnostic sur l'origine des multiples paresthésies retrouvées en effet indésirable si ce n'est ni des symptômes de démyelinisation, ni des symptômes de polyradiculonévrites ou de neuropathie?
                      Psycho-somatique ....
                      Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il change, le réaliste ajuste ses voiles.

                      William Arthur Ward

                      Commentaire


                        #26
                        Re : témoignages vaccination grippe A/H1N1

                        ça y est le rapport de la semaine de l'afsaaps est sorti. En dehors d'un cas de paraplégie chez un enfant, pas d'effet indésirable spectaculaire de rapporté. Pas de décés. On est trop forts en france!! Et toujours pas de SEP. Du coup je finis par me demander si j'ai bien fait le vaccin
                        Dernière modification par phephet, 10/12/2009, 17h55.

                        Commentaire


                          #27
                          Re : témoignages vaccination grippe A/H1N1

                          Comme vous devez le savoir, le vaccin h1n1 est distibué au Québec depuis le premier octobre, et notre campagnne de vaccination s'arrête ces jours ci .
                          Voici une analyse et une compilatoin des résultats des effets secondaires. Ce sera plus fiable que quelques notions très ponctuelles, 4 millions de personnes vaccinées :

                          Analyse

                          Jusqu'à présent, l'examen détaillé des données de surveillance confirme toujours l'innocuité du vaccin. Le taux global de déclaration d'effets secondaire est supérieur au taux du vaccin contre la grippe saisonnière, tandis que le taux de déclaration des effets secondaires graves correspond aux taux de déclaration moyen, qui est d'environ un cas par 100 000 doses distribuées. Plusieurs facteurs influent sur les taux de déclaration associés au vaccin contre la grippe H1N1, notamment ceux qui suivent.



                          • La sensibilisation accrue à l'égard du vaccin contre la grippe H1N1 signifie que les travailleurs de la santé en première ligne sont plus vigilants et signalent un plus grand nombre d'effets secondaires possibles. La surveillance accrue dans les hôpitaux a également entraîné un plus grand nombre de signalements. Nous sommes davantage à l'affût des effets secondaires graves et nous en trouvons plus.
                          • Le seul risque d'effet secondaire grave clairement reconnu suivant la vaccination est le risque de réaction anaphylactique. Il s'agit d'une réaction allergique grave qui se produit généralement dans les minutes suivant l'administration du vaccin, lorsque la personne vaccinée est toujours à la clinique. Les cas d'anaphylaxie sont les cas les plus souvent déclarés et ceux qui sont les plus faciles à mesurer.
                          • Après enquête, bon nombre d'effets secondaires ne remplissent pas les critères pour être jugés graves ou, par exemple, ne sont pas de véritables réactions anaphylactiques. Il se peut que les taux diminuent à mesure que les cas d'effets secondaires graves ou d'anaphylaxie font l'objet d'un suivi et d'une analyse approfondis.
                          • Le taux moyen d'effets secondaires graves, qui est de un cas par 100 000 doses distribuées, est calculé à partir de données s'étalant sur plusieurs années. Le calcul se fonde aussi sur les campagnes de vaccination terminées, lorsqu'on connaît le nombre total de vaccins distribués et d'effets secondaires déclarés et que toutes les enquêtes sur les effets secondaires graves sont terminées. À mesure que d'autres doses du vaccin sur la grippe H1N1 seront distribuées et que d'autres analyses seront réalisées, un taux plus représentatif des effets secondaires graves apparaîtra.
                          Voici d'autres résultats de l'analyse.
                          • Le type et la fréquence des effets secondaires (graves et bénins) signalés à ce jour correspondent aux résultats obtenus au cours des essais cliniques et à la situation observée dans les autres pays où le vaccin avec adjuvant est utilisé.
                          • Les effets secondaires les plus souvent signalés étaient bénins et comprenaient des réactions au site d'injection, des nausées, des vomissements, des étourdissements, des maux de tête et de la fièvre.
                          • Près de la moitié des effets secondaires graves signalés étaient des cas d'anaphylaxie. Quatre décès ont été déclarés jusqu'à présent et font l'objet d'une enquête.
                          • On a signalé à l'ASPC plus de 280 cas de réactions allergiques bénignes consistant en divers signes et symptômes, notamment : urticaire, inflammation, rougeurs ou éruptions cutanées, picotements sur les lèvres ou la langue, serrement de la gorge ou difficulté à respirer et nausées. Dans la plupart des cas, ces réactions sont apparues dans les minutes suivant la vaccination et ont été rapidement traitées par le personnel des cliniques.
                          • Il y a eu en outre 70 cas d'anaphylaxie, considérée comme un effet secondaire grave. Aux fins de déclaration, on utilise la définition de cas normalisée de la Brighton Collaboration. Le nombre de cas déclarés correspond aux cas qui ont été examinés par les autorités de santé publique fédérales, provinciales et territoriales et qui présentent un degré élevé de certitude diagnostique.
                          • À ce jour, la fréquence globale des cas d'anaphylaxie suivant l'immunisation contre la grippe H1N1 est de 0,38 cas par 100 000 doses distribuées, soit un taux qui se situe dans la fourchette normale des taux observés après toute vaccination.
                          • Un des cas signalés d'anaphylaxie a été mortel et fait l'objet d'une enquête. Dans les autres cas, les gens ont été traités et se sont rétablis.
                          • Toutefois, par l'intermédiaire du système de surveillance de l'innocuité des vaccins, l'ASPC a décelé un taux d'anaphylaxie anormalement élevé associé à un lot précis (lot 7A) du vaccin avec adjuvant, dont la distribution a été suspendue. Sept cas confirmés d'anaphylaxie suivant l'administration d'un vaccin du lot 7A ont été déclarés. Pour un total de 172 000 doses distribuées, le taux de déclaration des cas d'anaphylaxie pour le lot 7A était de 4,1 cas par 100 000 doses distribuées.
                          • Aucune hospitalisation ni aucun décès n'a été signalé pour ces sept cas confirmés. En attendant la tenue d'autres enquêtes sur les effets secondaires associés au lot 7A, les vaccins inutilisés provenant de ce lot ont été retirés.
                          Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il change, le réaliste ajuste ses voiles.

                          William Arthur Ward

                          Commentaire


                            #28
                            Re : témoignages vaccination grippe A/H1N1

                            Envoyé par Joselita
                            Maman d'un bébé de 7 mois et d'un enfant de 5 ans, je suis arrivée à 7h30 devant le gymnase parisien (5è arrondissement, je balance) dédié à la vaccination, pour une ouverture des portes à 8h30. Trois autres personnes attendaient déjà avant moi. J'avais un thermos de café et ma voisine d'immeuble, mère de famille comme moi, comme compagnon d'infortune. Les maris et les enfants avaient pour consigne de ne venir qu'à 8h25, avant l'ouverture des portes.
                            A 8h, le responsable du centre arrive, jette un oeil sur la longue file qui serpente devant le gymnase et lance, goguenard en glissant la clé dans la serrure : "Vous attendez pour la vaccination ?" et sans même obtenir de réponse, il ajoute brutalement "Je vous préviens, si vous n'avez pas de bon, on ne vaccine pas, consigne du ministère. Ceux qui n'ont pas de bon peuvent rentrer chez eux" et vlan, il claque la porte derrière lui.
                            Mini-émeute, certains tambourinent à la porte, d'autres utilisent leurs réseaux, une dentiste qui attend devant moi passe un coup de fil, et 3 mn après, le gardien du gymnase vient lui ouvrir la porte, et la fait entrer avec son fils de 20 ans et une amie infirmière. Visiblement, la dame connaissait un des médecins qui est à l'intérieur...
                            8h30, on entre, ça se goupille bien, on est dans les premiers. J'ai un bon pour mon bébé seulement, aussi je signale gentiment à l'administratif qui me reçoit que, comme c'est indiqué sur le site de la Ville de Paris, je souhaite faire vacciner mon fils aîné en même temps que mon bébé, et puis nous aussi par la même occasion, ça nous évitera de revenir, c'est quand même pas top joyeux comme ambiance.
                            "Ah ben non madame, les consignes sont strictes, pas de bras, pas de ch..., euh, pas de bon, pas de vaccin."
                            Bon, on reste calme, on prend les papiers, on s'installe à la table d'à côté pour remplir les formulaires, c'est rapide, et puis on veut faire vite, on veut sortir d'ici, c'est éclairé au néon, y'a des cloisons en carton, des barrières anti émeutes, des enfants qui commencent à pleurer derrière nous, des gens qui s'énervent, ouf, le médecin arrive, on est ses premiers patients, elle tatonne un peu, hésite dans ses questions, nous prescrit une demi dose de Panenza pour mon bébé, avec prescription d'une 2è injection dans 3 semaines, et hop, nous voilà dans le box de l'infirmier, charmant, qui n'a pas l'aiguille adéquate pour piquer, qui part, revient, coache en même temps les élèves infirmiers réquisitionnés pour vacciner (certains d'entre eux portent des brassards "élèves infirmiers en colère" on flippe de tomber sur ceux-là pour la piqûre), s'excuse, pique (bien), et nous dit qu'il n'y aura pas besoin de 2è injection.
                            "Ah bon, mais le médecin nous a dit que..."
                            En fait il ne sait pas, nous non plus, et l'agent administratif qui tamponne le dossier, étape ultime avant la libération nous dit que ça dépendra des consignes du Ministère de la Santé.
                            Atmosphère de fin du monde, personnel débordé mais plutôt sympa en cette heure matinale (sauf l'odieux directeur de centre, lui je voudrais pas le croiser en fin de journée). Je me demande juste si les infirmiers se lavent les mains entre 2 vaccins... pas de lavabo à proximité, pas de lotion hydro alcoolique sur la table...
                            Voilà ! Et on doit y retourner pour nos vaccins à nous, et puis pour le "rappel" de mon bébé mais ça on ne sait pas bien, en vrai.
                            Et mon bébé va bien, pas d'effets secondaires.
                            Mais, bon, Roselyne, faudrait qu'elle revoie sa copie quand même.
                            J'ai passé un bon moment en lisant ton message... moi je n'ai pas rencontré de difficultés particulières mais bon, j'habite à la campagne... autre ambiance... mais mes enfants ont droit à un rappel !

                            Commentaire


                              #29
                              Re : témoignages vaccination grippe A/H1N1

                              IL ne s'agit pas d'un témoignage de vaccination mais de tentatives qui ont échouées...

                              Ayant 4 enfants dont un petit garçon de bientôt 5 ans avec un asthme et je souhaitais vacciner ce dernier.
                              Mais son bon n'arrivait pas en novembre... Après de multiples relances de la sécu, nous avons obtenu son bon toute fin novembre. Manque de peau, notre petit gars a fait un crise d'asthme. J'ai donc attendu mercredi 3/12 pour me présenter dans un centre de vaccination avec lui en meilleur état.
                              Après avoir fait la queue, j'ai eu comme réponse que sa vaccination n'était pas possible car la veille avait été décidé que les jeunes enfants seraient vaccinés en PMI.
                              Mais ma PMI n'ouvrait pas le même jour. Et nous voici rendu à la semaine suivante, où la PMI, débordée, nous explique que les centres de vaccinations reprennent les enfants, et merci d'y aller plutôt que de venir les voir.
                              Me voila qui retourne au centre avec mon garçon hier mercredi 9.

                              Et j'arrive cette fois jusqu'au médeçin, victoire...
                              Le médeçin regarde mon questionnaire, où j'avais écris que mon fils avait eu une allergie alimentaire à l'oeuf jusqu'à l'année dernière et une crise d'asthme la quinzaine précédente.
                              Le médeçin m'explique qu'elle n'est pas là, dans un gymnase, pour s'amuser à prendre des risques.
                              Et que j'aille plutôt avec mon coco sous le bras à Necker (le centre hospitalier de ma région désigné à cet effet) pour qu'ils choisissent là bas quel vaccin lui injecter. Parce qu'elle ne préférait pas essayer le vaccin à l'oeuf.
                              D'où une prise de contact aujourd'hui avec Necker (avant d'y aller parce que j'en ai marre de faire la queue pour rien). Et la réponse par email (moderne!):
                              Bonjour,
                              pour effectuer la vaccination de votre fils, nous devrons avoir un certificat de votre allergologue, précisant la nécessité de la vacciner avec un vaccin sans protéine d'oeuf. Je vous conseille donc de prendre contact avec lui. Cordialement.

                              Mais mon allergologue, elle, me dit qu'il faut le vacciner rapidement dans un centre.
                              Je crois que l'épidémie sera passée avant que cet épineux casse tête ne soit résolu...

                              Commentaire


                                #30
                                Re : témoignages vaccination grippe A/H1N1

                                Bonjour


                                En général vos messages minimisent les effets indésirables des vaccins et magnifient les vertus de la campagne de vaccination contre le péril H1N1.
                                Pourriez-vous nous dire si vous avez un quelconque lien d'intérêt avec l'industrie pharmaceutique, les vendeurs de masques et de gels hydro-alcooliques ou l’administration de santé canadienne ?

                                Cordialement JJF


                                Envoyé par Equinox
                                Comme vous devez le savoir, le vaccin h1n1 est distibué au Québec depuis le premier octobre, et notre campagnne de vaccination s'arrête ces jours ci .
                                Voici une analyse et une compilatoin des résultats des effets secondaires. Ce sera plus fiable que quelques notions très ponctuelles, 4 millions de personnes vaccinées :

                                Analyse

                                Jusqu'à présent, l'examen détaillé des données de surveillance confirme toujours l'innocuité du vaccin. Le taux global de déclaration d'effets secondaire est supérieur au taux du vaccin contre la grippe saisonnière, tandis que le taux de déclaration des effets secondaires graves correspond aux taux de déclaration moyen, qui est d'environ un cas par 100 000 doses distribuées. Plusieurs facteurs influent sur les taux de déclaration associés au vaccin contre la grippe H1N1, notamment ceux qui suivent.


                                • La sensibilisation accrue à l'égard du vaccin contre la grippe H1N1 signifie que les travailleurs de la santé en première ligne sont plus vigilants et signalent un plus grand nombre d'effets secondaires possibles. La surveillance accrue dans les hôpitaux a également entraîné un plus grand nombre de signalements. Nous sommes davantage à l'affût des effets secondaires graves et nous en trouvons plus.
                                • Le seul risque d'effet secondaire grave clairement reconnu suivant la vaccination est le risque de réaction anaphylactique. Il s'agit d'une réaction allergique grave qui se produit généralement dans les minutes suivant l'administration du vaccin, lorsque la personne vaccinée est toujours à la clinique. Les cas d'anaphylaxie sont les cas les plus souvent déclarés et ceux qui sont les plus faciles à mesurer.
                                • Après enquête, bon nombre d'effets secondaires ne remplissent pas les critères pour être jugés graves ou, par exemple, ne sont pas de véritables réactions anaphylactiques. Il se peut que les taux diminuent à mesure que les cas d'effets secondaires graves ou d'anaphylaxie font l'objet d'un suivi et d'une analyse approfondis.
                                • Le taux moyen d'effets secondaires graves, qui est de un cas par 100 000 doses distribuées, est calculé à partir de données s'étalant sur plusieurs années. Le calcul se fonde aussi sur les campagnes de vaccination terminées, lorsqu'on connaît le nombre total de vaccins distribués et d'effets secondaires déclarés et que toutes les enquêtes sur les effets secondaires graves sont terminées. À mesure que d'autres doses du vaccin sur la grippe H1N1 seront distribuées et que d'autres analyses seront réalisées, un taux plus représentatif des effets secondaires graves apparaîtra.
                                Voici d'autres résultats de l'analyse.
                                • Le type et la fréquence des effets secondaires (graves et bénins) signalés à ce jour correspondent aux résultats obtenus au cours des essais cliniques et à la situation observée dans les autres pays où le vaccin avec adjuvant est utilisé.
                                • Les effets secondaires les plus souvent signalés étaient bénins et comprenaient des réactions au site d'injection, des nausées, des vomissements, des étourdissements, des maux de tête et de la fièvre.
                                • Près de la moitié des effets secondaires graves signalés étaient des cas d'anaphylaxie. Quatre décès ont été déclarés jusqu'à présent et font l'objet d'une enquête.
                                • On a signalé à l'ASPC plus de 280 cas de réactions allergiques bénignes consistant en divers signes et symptômes, notamment : urticaire, inflammation, rougeurs ou éruptions cutanées, picotements sur les lèvres ou la langue, serrement de la gorge ou difficulté à respirer et nausées. Dans la plupart des cas, ces réactions sont apparues dans les minutes suivant la vaccination et ont été rapidement traitées par le personnel des cliniques.
                                • Il y a eu en outre 70 cas d'anaphylaxie, considérée comme un effet secondaire grave. Aux fins de déclaration, on utilise la définition de cas normalisée de la Brighton Collaboration. Le nombre de cas déclarés correspond aux cas qui ont été examinés par les autorités de santé publique fédérales, provinciales et territoriales et qui présentent un degré élevé de certitude diagnostique.
                                • À ce jour, la fréquence globale des cas d'anaphylaxie suivant l'immunisation contre la grippe H1N1 est de 0,38 cas par 100 000 doses distribuées, soit un taux qui se situe dans la fourchette normale des taux observés après toute vaccination.
                                • Un des cas signalés d'anaphylaxie a été mortel et fait l'objet d'une enquête. Dans les autres cas, les gens ont été traités et se sont rétablis.
                                • Toutefois, par l'intermédiaire du système de surveillance de l'innocuité des vaccins, l'ASPC a décelé un taux d'anaphylaxie anormalement élevé associé à un lot précis (lot 7A) du vaccin avec adjuvant, dont la distribution a été suspendue. Sept cas confirmés d'anaphylaxie suivant l'administration d'un vaccin du lot 7A ont été déclarés. Pour un total de 172 000 doses distribuées, le taux de déclaration des cas d'anaphylaxie pour le lot 7A était de 4,1 cas par 100 000 doses distribuées.
                                • Aucune hospitalisation ni aucun décès n'a été signalé pour ces sept cas confirmés. En attendant la tenue d'autres enquêtes sur les effets secondaires associés au lot 7A, les vaccins inutilisés provenant de ce lot ont été retirés.

                                Commentaire

                                Unconfigured Ad Widget

                                Réduire
                                Chargement...
                                X