Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Partir, c'est vivre beaucoup

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Partir, c'est vivre beaucoup

    Bonjour,

    voilà quelque temps déjà que je me suis mis en retrait du forum schizophrénie, que je continue de parcourir en tant que lecteur de temps à autre.
    J'écris ce message parce que je pense qu'il est plus correct -et courtois- de dire au revoir surtout quand on a autant que moi profité du soutien et de la sympathie de tant de membres, quand j'en avais tant besoin.

    Les échanges sur le forum et la lecture assidue des témoignages des uns et des autres m'ont beaucoup aidé à admettre la maladie de mon fils, à comprendre que si je ne pouvais pas le soigner, je n'étais pas pour autant impuissant, en continuant d'être un père.

    Par ailleurs -mais est-ce vraiment par ailleurs ?- l'analyse que je poursuis depuis plusieurs années, entamée avant la première crise de mon fils, m'a été indéniablement précieuse.
    Je suis à ce sujet dans un entre-deux, envisageant de faire les quelques pas qui séparent le divan du fauteuil et devenir analyste moi-même.
    Mais ça, c'est une autre histoire, la mienne.
    C'est en tout cas un message que je veux adresser de nouveau aux parents désemparés : quelle que soit la thérapie (je ne suis pas freudo-prosélyte !), n'hésitez pas une seconde à vous faire aider si vous en ressentez le besoin : votre enfant a besoin de votre sérénité, de votre calme et de la sûreté de votre parole.

    Un grand merci à tous ceux et celles avec qui j'ai échangé, ceux et celles que j'ai lu, et même à ceux et celles avec qui je me suis de temps à autre accroché : plus encore que d'être conforté ou flatté dans ses opinions, le désaccord est source de riches réflexions après-coup.

    Un clin d'oeil final à Laurence2 : j'ai découvert Gaetano Benedetti (cf la discussion "Jésus") lors du colloque de Saumery en juin dernier.
    Invité, il a décommandé au dernier moment pour raisons de santé, mais les deux journées étaient consacrées à son oeuvre. Ce fut passionnant, et cela battait en brèche l'idée installée que la psychanalyse n'avait rien à apporter à la psychose...mais cela, on le savait déjà depuis Oury et Gentis, que j'ai eu le bonheur de pouvoir rencontrer lors de ce week-end.
    Mes sincères amitiés à la communauté patients-parents du forum.
    Olivier

    #2
    Re : Partir, c'est vivre beaucoup

    Bonjour Olivier,

    Merci pour ce beau message plein d'espoir, et bonne chance pour tes projets.

    N'hésite pas à venir faire un petit coucou sur "Santé Psy" pour nous faire partager tes expériences, rencontres ou lectures.

    Cordialement.
    Pandore

    « Les mots sont des planches jetées sur des abîmes, avec lesquelles nous traversons l’espace d’une pensée...»
    Paul Valéry



    Commentaire


      #3
      Re : Partir, c'est vivre beaucoup

      Lamartine a dit : "partir, c'est mourrir un peu" ! ....

      Commentaire


        #4
        Re : Partir, c'est vivre beaucoup

        Envoyé par ACRO
        Lamartine a dit : "partir, c'est mourrir un peu" ! ....
        Et Prévert a écrit : "Martyr, c'est pourrir un peu."

        Commentaire


          #5
          Re : Partir, c'est vivre beaucoup

          Envoyé par phil94
          Et Prévert a écrit : "Martyr, c'est pourrir un peu."
          et Coluche " Partir, c'est crever un pneu "

          Commentaire


            #6
            Re : Partir, c'est vivre beaucoup

            tsssssssssssss !

            Commentaire


              #7
              Re : Partir, c'est vivre beaucoup

              Envoyé par OlivierB
              Bonjour,

              votre enfant a besoin de votre sérénité, de votre calme et de la sûreté de votre parole.
              Bonsoir Olivier,


              On a beau être en opposition sur tout avec une personne, on trouve toujours un point d'accord. Eh bien oui! nos enfants ont besoin de notre sérénité pour trouver la leur.
              Sans rancune

              Celui que vous avez appelé "ce geignard de Rebelote"
              Toute idée devient fausse au moment où l'on s'en contente

              Commentaire


                #8
                Re : Partir, c'est vivre beaucoup

                Envoyé par OlivierB
                Bonjour,

                voilà quelque temps déjà que je me suis mis en retrait du forum schizophrénie, que je continue de parcourir en tant que lecteur de temps à autre.
                Bonjour Olivier,

                Bonne route et merci à vous aussi pour vos apports précieux.

                Commentaire

                Unconfigured Ad Widget

                Réduire
                Chargement...
                X