Annonce

Réduire
Aucune annonce.

victime de son médecin

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Re : victime de son médecin

    Envoyé par tourangelle
    Bonjour Charlotte70, Bravo vous avez bien agi et vous êtes sur la bonne voie, sur le chemin du bonheur et de la guérison. Vous avez bien fait de dénoncer : c'est courageux et pas évident. Je vous souhaite un avenir heureux. Amitié Tourangelle
    Merci Tourangelle recevez toute mon amitié.

    Commentaire


      Re : victime de son médecin

      tiens tiens ,c'est terrible ,Ce qui compte maintenant c'est que vous vous remettiez bien.
      Bon courage.
      idée cadeau femme

      Commentaire


        Re : victime de son médecin

        Envoyé par momo45
        tiens tiens ,c'est terrible ,Ce qui compte maintenant c'est que vous vous remettiez bien.
        Bon courage.
        non je ne m'en remettrai jamais

        Commentaire


          Re : victime de son médecin

          Cette discussion pourra vous interesser

          Publiquement nommer (ou pas) un médecin condamné officiellement?

          http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=177856

          Commentaire


            Re : victime de son médecin

            Envoyé par charlotte70
            non je ne m'en remettrai jamais
            Bonjour charlotte
            Je salue votre dignité et votre courage. Il me semble comprendre vos tourments passés et actuels.
            J ai été victime d'inceste dans mon enfance, puis il y a 3 ans j'ai été physiquement et psychiquement abusée par un psychiatre pervers manipulateur, et j'ai en vain porté plainte devant le Conseil de l'Ordre.
            Je suis arrivée sur ce forum en avril 2014 et je l'explore lentement pour comprendre ce que vivent les autres, et comment ils s'en sortent, ou pas...
            Moi j ai pris le parti de ne pas encourager à porter plainte, et au contraire j'avertis des risques d'une procédure pour viol ou abus sexuel ! Comme je suis presque la seule à "informer" de facon réaliste les victimes, je ne fais pas dans la nuance.
            Tout le monde dit qu'il faut "penser aux autres"...alors j'explique pourquoi cela fait parfois plus de mal que de bien à une victime !
            Moi, c'est le sort réservé aux victimes qui m'interesse. Et tans pis si les abuseurs continuent à abuser...nous les victimes nous n'en sommes pas responsables !!!
            Il faut s'attaquer aux moyens dont disposent les victimes et les renforcer.
            Il y aurait d'autres facons d'agir collectivement qui ne semblent interesser personne sur ce forum...c'est tellement plus facile de donner des conseils qui n'engagent que la victime.
            Alors maintenant, pensez à vous et prennez bien soin de vous, car vous avez pris suffisamment de risques ! Surtout, protegez vous et ne vous croyez pas obligée de dénoncer qui que ce soit si cela vous met en danger. Ecoutez votre avocat, ceux qui vous disent le contraire ne sont pas des juristes, et ne savent pas ce que represente l'enfer d'une procedure...
            Et tant pis pour "l'honneur des médecins" !!!!! Les médecins sont assez grands pour se défendre, "ils n'ont qu'à" prendre publiquement position sur le déséquilibre d'un contexte des soins, sur l'absence de protection déontologique des patientes, et sur le laxisme du Conseil de l'Ordre, que le proces Hazout a eu le mérite de mettre en évidence.
            De tout coeur avec vous et arretez de penser aux autres, vous avez fait tout ce que vous pouvez, vous avez été suffisamment éprouvée !!!!!
            "On a deux vies : la seconde vie commence le jour où l'on se rend compte que l'on n'en a qu'une."
            Confucius

            Commentaire


              Re : victime de son médecin

              Bonjour,
              en effet je lis l'histoire de Charlotte et je me demande ou on va ! Votre dossier m'a choquée vraiment ! J'ai pour ma part une histoire qui n'est pas allée jusque là parce que heureusement pour moi, j'avais déjà une dizaine d'années de psychothérapie derrière moi qui m'avait forgée pour contrer des abus de ce genre. J'ai su dire non et stopper un dérapage de la part d'un médecin évidemment, que je ne nommerai pas ici parce qu'une plainte est en cours. Je ne peux pas mettre cette histoire à la vue du monde car j'ai peur "qu'on" m'identifie. Par contre, c'est la position du Conseil de l'Ordre qui m'interpelle assez. Ainsi, pour un seul et même courrier, la faute déontologique est ou n'est pas avérée selon qu'il comporte ou non la mention "plainte". C'est totalement fou !! Ces médecins ne peuvent ils juger par eux mêmes de la gravité d'une situation ou sont ils incapables de gérer toutes les plaintes ? A quand commence pour eux la "faute déontologique" ? J'en ai été dégoutée, je crois que çà m'a encore plus blessée que ce que j'ai subi car quelque part, c'est comme s'ils cautionnaient ces abus. Aujourd'hui, je peux vous dire que j'ai totalement perdu confiance au corps médical et le pire de l'histoire, c'est que le médecin est vital pour mon état de santé.

              Merci bien pour votre témoignage Charlotte, il me donne la force de ne pas lâcher.

              Commentaire


                Re : victime de son médecin

                Envoyé par mylka22
                Bonjour,
                en effet je lis l'histoire de Charlotte et je me demande ou on va ! Votre dossier m'a choquée vraiment ! J'ai pour ma part une histoire qui n'est pas allée jusque là parce que heureusement pour moi, j'avais déjà une dizaine d'années de psychothérapie derrière moi qui m'avait forgée pour contrer des abus de ce genre. J'ai su dire non et stopper un dérapage de la part d'un médecin évidemment, que je ne nommerai pas ici parce qu'une plainte est en cours. Je ne peux pas mettre cette histoire à la vue du monde car j'ai peur "qu'on" m'identifie. Par contre, c'est la position du Conseil de l'Ordre qui m'interpelle assez. Ainsi, pour un seul et même courrier, la faute déontologique est ou n'est pas avérée selon qu'il comporte ou non la mention "plainte". C'est totalement fou !! Ces médecins ne peuvent ils juger par eux mêmes de la gravité d'une situation ou sont ils incapables de gérer toutes les plaintes ? A quand commence pour eux la "faute déontologique" ? J'en ai été dégoutée, je crois que çà m'a encore plus blessée que ce que j'ai subi car quelque part, c'est comme s'ils cautionnaient ces abus. Aujourd'hui, je peux vous dire que j'ai totalement perdu confiance au corps médical et le pire de l'histoire, c'est que le médecin est vital pour mon état de santé.

                Merci bien pour votre témoignage Charlotte, il me donne la force de ne pas lâcher.
                faut pas perdre confiance dans les médecins
                ils ne sont pas tous comme ça

                Commentaire


                  Re : victime de son médecin

                  Envoyé par charlotte70
                  Bonjour,
                  Je suis allée consulter mon médecin car j'avais des problèmes de santé(endométriose)et de ce fait cela engendré des problèmes dans mon couple.Mon généraliste au fil des consultations ma proposé un massage pour me détendre, j'avais confiance en ce médecin au court de ce massage il a commencer à m'embrasser dans le cou tout en me disant que j 'étais une jolie femme etc..je tiens à préciser que mon mari ne me touchait plus et ensuite ce massage à dérivé sur une relation sexuel dans son cabinet.J'ai revu ce médecin et ns avons entretenue une relation suivie, puis au fil des rdvs, souvent dans son cabinet après ses consultations mais aussi pdt, il ma proposé doucement des relations avec d 'autres femmes, j'en suis tombé amoureuse et il m 'a fait comprendre que si je ne voulais pas il arrêterais notre relation ,encore fragile, j'ai accepté, ces femmes étaient aussi ces patientes.Nous avons eu d'ailleurs plusieurs relations intimes avec elles et cela même au sein de son cabinet et également chez lui.Peu à peu ce médecin à pris ces distances et ma ainsi dit, je tiens à toi mais si tu veux que notre relation continue, je ne peux me contenter d 'une relation ainsi, je voudrais que tu sois soumise à moi, tu dois me faire confiance, cela ne sera que du jeu..simplement..Pour ne pas le perdre j'ai accepté et j'ai du lui''signer'' un contrat de soumission, à partir de ce moment là j'ai vécu les pire cauchemars,au début ce n étais que des jeux puis au fil du temps de la violence, des supplices, douleur ...Je l'aimais , j'avais confiance en lui et c'étais mon médecin pour moi valeur énorme.
                  Ce médecin avant que cela bascule dans cette relation sm , m' a dit écoute prends une décision , tu souffres avec ton mari quitte le, je serai tjr là pour toi..Ce médecin ma fais revivre m'avais redonné confiance en moi et s'engageait à poursuivre notre relation et etre tjr là, j'ai suivis ces conseils, j'ai demandé le divorce.Une fois la procédure engagée, il à pris ces distances et une femme est rentré en contact avec moi, il entretenait une relation suivie avec elle depuis et c'étais une de ses patientes.Puis ce médecin à diffusé des photos de moi sur internet avec mon visage sur différent site notamment sadomasochisme.Je lui ai demandé des explications , il ma dit prouve le et porte plainte!! ni plus ni moin.
                  Ce médecin à eu des relations sexuelles avec énormément de patientes et dans son propre cabinets médical, il s 'affichait avec moi dans des clubs libertin, ne cachant pas sa profession et ne mettait jamais de préservatifs lors des ses relations sexuels.Il ma fait vivre en temps que soumise des souffrances inimaginable et voulait même allez jusqu'à me faire, faire de la zoophilie.
                  J'ai déposée plainte auprès du conseil de l'ordre des médecins,le conseil c 'est joint à ma plainte puis tribunal disciplinaire, mais j'ai eu l'intime conviction que ce médecin était largement soutenu par ces paires.très peu écouté, pièces fournis pas vraiment prise en considération et j 'ai senti comme de la moquerie aussi, l'vocat de ce médecin à dit que le fait que je fournisse des photos pour pièces, ce n 'étais juste que mon coté exibe qui ressortait!! Pas facile de donner des photos ou je suis fouetté, ou je subit de la scatologie, et ou je suis nue et dans des positions obscène, et quand le rapporteur prends cela en souriant cela est psychologiquement très dure ce qui est très dure aussi suite aux photos diffusé par ce médecin et suite à ces séances SM violente , je suis tombé en pleine dépression de plus quand ce médecin m'a convaincu de divorcé , je me suis retrouvé sans rien, les photos diffusés sur internet ont été vue par mon mari qui les as donné aux juge lors de l'ordonnance de non conciliation et j 'ai perdu toute pension.
                  J'avais fourni des témoignages écrits, des films , des photos que ce médecins faisait sois disant pour nous et que des internautes m'ont redonné, photos et films envoyé par ce médecin à des inconnus, film me voyant au cabinet mais au final au tribunal il m 'ont dit c 'est votre paroles contre celle de ce médecin et cela malgrès mes preuves..
                  j'aimerais avoir des conseils, svp , sachant que si ma plainte devant le conseil de l 'ordre n 'aboutis pas , je désirerais faire appel, le puis-je et comment? ou s'adresser?

                  il faut,à l'évidence, envoyer ce médecin voir un psy

                  Commentaire


                    Re : victime de son médecin

                    Envoyé par doc94
                    il faut,à l'évidence, envoyer ce médecin voir un psy
                    Ça, c'est un conseil mûrement réfléchi... Plus de quatre ans...
                    Chaque Homme porte la forme entière de l'humaine condition.
                    Montaigne

                    Commentaire


                      Re : victime de son médecin

                      Bonjour,

                      merci pour la réponse. Enfin quand je lis l'histoire de Charlotte, j'hallucine quand même... Pourquoi le Conseil de l'Ordre des Médecins ne réforme pas son code de déontologie ? Avec l’avènement du net Iphone etc, évidemment que les comportements changent ...

                      Commentaire


                        sado maso?

                        Pour que l'on puisse parler de sado masochisme il faut que les deux protagonistes soient clairement consentent.Charlotte 70 vous avez été victime pas maso. Sinon vous n'auriez pas poursuivi en justice ce médecin.

                        Commentaire

                        Chargement...
                        X