Annonce

Réduire
Aucune annonce.

T'as oublié mon pauvre Vincent

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    T'as oublié mon pauvre Vincent

    Depuis quelques temps, on me dit souvent sur Atoute: "Vincent dégonfle un peu", "t'as oublié d'où tu viens", "tu te crois supérieur aux autres" ou encore "t'as la science infuse" "t'as oublié par où tu es passé".

    Bah non, je n'ai rien oublié! Et c'est justement parce que je n'ai jamais oublié que je ne veux plus jamais y retourner. Plus jamais de ma vie.

    Ces quelques jours que je vais vous narrer, je ne les ai jamais oublié, justement et je ne veux plus jamais les revivre.









    Le 21 septembre 2010.



    Je suis lentement tombé dans une rechute après 18 mois d'abstinence. Ca fait 18 mois que je rebois tout doucement, puis plus souvent et enfin tous les jours sur les deux derniers mois(Août et septembre).

    Nous sommes donc le 21/09/2010 et il est environ 09h30, ma femme vient de partir au boulot.
    Pffff, elle a mis le temps. Un siècle pour se préparer alors que je rêve d'être seul pour pouvoir picoler.

    -T’emmènes la gosse chez la nounou?
    -Oh non, je suis crevé.
    -Putain, tu fous déjà rien de la journée, tu pourrais au moins faire ça.
    -Tu te fous de moi. J'arrête pas les aller-retours à l'ANPE. Y a rien!!! Y a rien que veux-tu que j'y fasse? Je te rappelle que le monde vit une crise.

    Un mensonge éhonté de ma part auquel Laurence ne croit absolument pas, mais je lui ai déjà juré que je n'étais pas un menteur et je suis faussement persuadé qu'elle me croit.

    Négociations faites. J’emmènerai la petite chez la nounou. Ça me fait chier, j'ai mal à la tête de la veille, j'ai envie de gerber et j'ai sommeil.

    Ma première pensée est: "Vincent, t'es vraiment une sous-merde, t'es même pas foutu de t'occuper de ta gosse. Bah ouais, mais j'ai vraiment besoin de décompresser aujourd'hui".

    Il est vrai que j'ai du boulot par dessus la tête.

    Je dépose la petite et fonce vers le Vival du coin, ça fait au moins une semaine que le gérant ne m'a pas vu il ne se doutera de rien. En général, le mardi c'est Vival.
    Le lundi, c'est Casino, le mercredi Carrefour, le jeudi 8 à 8 etc etc....

    Rituel réglé comme une horloge:



    10h15

    Je file au rayon des bières et me ravise sur du Ricard. 0,75cl ou bien 1L...."Arf, un litre, j'en aurai pour ce soir"!!!

    Aaaah, ne pas oublier les gâteaux apéro. J'ai un stock de gâteaux apéro à la maison, car chaque fois que je vais acheter à boire, je m'arrange pour en prendre, histoire que le gars de la supérette ne pense pas que je suis alcoolo, mais plutôt que j'ai du monde qui vient prendre l'apéro.
    Il m'arrive même de faire semblant de téléphoner à un pote pour lui demander ce que je dois prendre pour l'apéro. Je coupe le portable et je fais semblant d'appeler.

    J'arrive à la caisse:

    -Bonjour
    -Bonjour, 19,75 euros.
    Je me dis "putain, les enculés, ils se font vraiment un pognon monstre sur mon cul".
    -Voilà
    -Merci au revoir.
    -Au revoir

    Et le gérant de me glisser "A mardi prochain"......Putain, je crois que je suis r'péré!!!! Va falloir changer de fournisseur!
    Passage chez le dealer de nicotine et me voilà prêt pour ma défonce quotidienne.
    Qu'elle est bonne cette défonce, même si elle fait mal au crâne le lendemain.



    11h00

    Je rentre à la maison en essayant de ne pas faire cliquer la bouteille dans le sac.

    Ca la fout mal devant les voisins de l'immeuble. J'habite une charmante co-propiété dans le quartier que mes parents habitent depuis 25 ans. Je suis très connu dans tout le quartier et personne n'imagine une seule seconde que je sois alcoolique(ou très peu de gens). Vincent est un bon fêtard. Membre du conseil de quartier, joueur à l'institution du quartier. Le club de foot!!! Très investi dans le milieu de la formation de jeunes avec pas mal de diplômes d'entraineurs. Bref, un bon gars.
    Seule ma famille est au courant de mon alcoolisme.

    J'arrive à la maison tout fier de moi d'avoir déjouer les embûches de tous les jours.

    Et hop, un premier verre récompense. Bien tassé, ça aide à faire passer la nausée. Il est 11h10, ca me laisse donc 02h30 pour picoler. Après mon haleine sentira trop quand Laurence rentrera du boulot vers 19h00.
    Je me fous devant l'ordi et me connecte à tous les forums que je fréquente.

    -Salut les gars, bien dormi? La journée se passe bien?
    -Et toi Vincent, le boulot se passe bien?
    -Super.
    J'ai tellement honte de moi que je n'ai même pas réussi à dire à une bande de gars que je connais URL que j'avais été viré et que je glandais tout la journée sur Internet et sur mes instruments de musique.


    Deuxième verre. il passe mieux. Mon ton sur le net devient bien plus enjoué. Qu'est-ce qu'il est sympa le Vincent. Tout le monde l'aime bien.

    Troisième verre. Je sens des envies d'appeler du monde, ma famille, mes amis. C'est le signe que l'ivresse commence tout doucement à faire de moi un autre être.

    Quatrième verre. Je regarde ma chienne. Elle a très bien compris et sait que ça gueulera un coup ce soir. Ses yeux semblent me dire "pfff, tu vas remettre ça! Encore une fois". Je décide de la sortir avant que je sois complètement rond.
    Eviter les voisins, c'est primordial. manque de pot Jean-Pierre, un voisin avec qui je m'entends super bien me tient le crachoir. Je lui explique que j'ai un pote à l'apéro chez moi et que je n'ai pas trop le temps de discuter.
    La chienne fait son pipi. "Magne toi de pisser avant que quelqu'un se pointe" je pense!

    Je remonte et m'enfile mon cinquième verre. Je commence à parler avec moi-même. Je commence à me faire des films sur mon enterrement "ah, ils seront bien punis quand je serai mort". Je me passe des chansons dépressives. J'essaye de jouer de la guitare ou du clavier, mais je ne suis bon à rien dès que j'ai deux verres dans le pif.

    Cinq verres et huit ou dix clopes. Je ne tiens plus, faut que j'appelle ma mère pour lui dire que je l'aime très fort et qu'elle me manquera le jour où elle partira. Je commence très légèrement à bégayer et ma mère le repère tout de suite. Au bout de quelques minutes, elle me fait comprendre qu'elle ne veut pas me parler quand j'ai bu. J'explose et lui sort que je suis celui qu'elle aime le moins, qu'elle ne m'a jamais aimé parce que je ressemblais trop à mon père. Je me rend compte au bout de quelques secondes qu'elle a déjà raccroché. Je pense "Sale pute qui m'a foutu au fond du trou et maintenant qui me rejette".
    Purée, j'étais parti pour dire à ma mère que je l'aimais très fort et je me retrouve à l'insulter de tous les noms en fantasmant sur le jour de son enterrement où je ne serai pas présent. Bien fait pour elle!!!
    Résultat: je pleure de tristesse et de colère et décide de me resservir un verre pour me calmer. Tous des enculés. Je sais que je suis plus intelligent que les autres, que je suis plus beau etc etc.....Faut dire qu'on me l'a tellement rabâché que j'ai fini par le croire.

    Je ne reste pas sur un échec et décide d'appeler mon frère. J'ai vraiment envie de causer.
    -Salut Benj'
    -Salut Vincent, tu vas bien?
    -Ouais, mais je viens de m'engueuler avec maman. Elle arrête pas de me faire chier.
    -T'as pas un peu bu
    -Je te jure que non. Mais je suis crevé en ce moment.

    Je baîlle même assez souvent pour masquer un peu le bégaiement.

    -C'est vrai que Maman est un peu casse-couilles en ce moment.
    -C'est clair, elle m'a carrément agressé!!!


    Enfin quelqu'un qui me comprend. Notre entretien téléphonique va uniquement servir à déverser mon fiel sur ma mère alors que mon frère restera mesuré. Pendant notre conversation, j'en ai profité pour siphonner deux autres verres et deux trois cigarettes.

    Je me refous sur Internet et commence à balancer une colère monstrueuse sur toutes les injustices du monde. Tout y passe: les violences faites aux enfants, aux femmes, aux animaux, la stupidité des gens, la cruauté etc etc..... Je commence sévèrement à tituber. Ca ne m'empêchera pas de m'en resservir un dernier pendant que ma plâtrée de pâtes cuit.
    Ouais, maintenant, le but c'est d'éponger. Impossible d'aller roupiller sans le ventre complètement blindé.



    13h00

    Je mange devant La petite maison dans la prairie et me met à pleurer en pensant à mon enfance dans la ferme de ma famille maternelle. Exploitation agricole que j'aurais du reprendre si ma connasse de femme en avait pas décidé autrement. Je la maudis. Ca tombe bien, elle m'appelle. Je bégaye grave. Elle m'engueule:
    -Putain, mais t'as encore picolé?
    -Nonon, chérie. c'te.....j'te sure....Euh non, j'te jure que z'ai ri...rien bu u tout!!!!.
    -Pfff, j'en ai ras la bol Vincent. j'vais encore appeler tes frère et soeurs ou tes parents.
    -T'ain, mais t'es vraiment une enfoirée si tu fais ça. Je te l'interdis. Ca ne regarde personne.

    Faut dire que la pauvre Laurence n'a pas grand monde pour l'épauler à part ma famille. Elle n'ose pas en parler à sa famille.



    13h30

    Je vais chercher le sèche cheveux, le ventilo pour m'endormir sur le canapé. Ouais, depuis que je suis tout petit j'adore le bruit ronronnant des appareils électriques pour m'endormir. Le contraste entre le chaud et le froid. Ca me rappelle mon enfance et je m'endors dans mon cocon. Enfin!!!!! Je m'endors sans avoir peur de la mort. Sans pleurer à l'idée qu'un jour ma vie s'arrêtera et j'irai pourrir à six pieds sous terre. Sans aucune pensée. Je suis complètement anésthésié. C'est un des moments que je préfère. j'ai bu 1/2 litre de Ricard.


    18h00

    Je me réveille la gueule dans le cul, la bouche pâteuse et l'haleine fétide.

    "Oh putain, je vais être en retard pour aller chercher la gamine". Je sors vite la chienne.
    Je remonte à la maison et surprise, j'ai un message de Laurence qui me dit qu'elle sort plus tôt du boulot et qu'elle passe chercher la gosse.

    Je file prendre une douche. Je me savonne longuement. On évacue également par la peau. J'avale une bonne gorgée de dentifrice et me brosse abondamment les dents en plus.

    Je sais pertinemment que je dois puer l'alcool à dix mètres! Je me dis "et si je reprenais un verre ou deux, ça calmera mes envies de gerber et je prétexterai qu'un pote est passé prendre l'apéro, d'où mon haleine de pastis".
    Je tourne en rond pour savoir quelle est la meilleure chose à faire. Mentir dans l'alcool ou bien dire la vérité en étant "sobre"(je dois avoir encore trois grammes dans chaque poche).
    Allez, c'est décidé, je bois. Comme ça, si je me fais engueuler, ce sera au moins pour quelque chose.




    19h00

    Je m'enfile un bon gros Ricard. Je retourne sur Internet et me rends compte des conneries que j'ai écrit sous alcool. J'édite un peu mes posts.

    Mon épouse arrive.

    -Tu bois encore?????????
    -Mais non, mais Jérémy est passé et on a bu l'apéro.
    -Putain, mais tu te fous de moi?
    -Bonjour mon amour de fille.

    Bisous de ma petite Marie, mais sans plus. Elle a un deux ans, mais elle est loin d'être dupe et sais que quand son papa sent bizarrement de la bouche, il va se disputer avec sa maman. Alors elle le repousse.

    Je suis très blessé. Je sanglote à l'intérieur. "Putain, mes ascendants ne m'ont jamais aimé et voilà que ma descendante fait pareil. Putain, mais c'est trop injuste. Qu'ai-je fait pour mériter ça???? "

    "Bah puisque c'est ça, va prendre ton bain avec ta mère. Deux connasses ensemble, ça fera la paire."

    Je suis triste et honteux de penser cela.

    Je continue à boire pendant que ma femme donne le bain à la petite. Marie prend son biberon et part au dodo. A part un tout petit bisou, je n'ai pas trouvé mieux à faire pour me racheter de ma pensée dégueulasse de quand elle est arrivée et qu'elle m'a repoussé. Je trouve le culot d'être rancunier envers une gosse de deux ans!!!!!
    La petite est couchée et Laurence s'approche de moi plongé dans une tristesse à me faire mal avec de la musique.

    Elle me secoue:

    -Mais t'en as pas marre de nous faire souffrir.
    -Et moi, je ne souffre pas??? Tu ne peux pas comprendre.
    -Mais tu ne vois pas qu'on en peut plus!!!!
    -Je suis dans le même cas. Fous moi la paix!
    -Bouge toi. T'es un homme ou une loque?

    Ca y est, elle va encore me faire chier avec son père qui réussi mieux que tout le monde.

    Elle se met à pleurer et hurle sur moi ,je hurle aussi. Je la repousse violemment quand elle s'approche de moi pour me reprendre le bras et me secouer. Elle tombe et pleure par terre.

    Je me remets à boire sans prêter attention à elle.

    Dix minutes plus tard, elle s'est rhabillée et a réveillé la petite pour aller chez son père. Elle me quitte en pleurant avec la petite qui pleure également.

    Cette image restera gravée à tout jamais dans mon esprit.

    Mais pour le moment, je n'ai qu'une envie, c'est finir ma bouteille. Et je vais le faire. 1 litre de Ricard en une journée. Rythme malheureusement trop fréquent voire quotidien pour moi.




    22h00

    Je m'écroule sur le canapé après avoir insulté du monde sur le net et maudit la terre entière.

    Ma femme vient de quitter pour la première fois et à bout de force le domicile conjugal. Ma fille ne veut plus me voir, ma femme refuse presque de m'embrasser pour me dire bonjour.

    Je suis seul à m'apitoyer, à maudire. Je ne me rends même pas compte que j'ai des joyaux à la maison et qu'il serait temps que j'en prenne soin avec amour et attention.

    Je dégueule avant de m'endormir dans un sommeil sans rêves. Ce 21 septembre sera le dernier jour où l'alcool aura fait de moi une merde.
    Mais pour le moment, je m'endors avec un peu de remords, mais pas tant que ça après avoir fait mille câlins à ma chienne. La seule à ne m'avoir jamais rejeté et accepté comme j'étais. Du moins, c'est ce dont j'étais persuadé à ce moment.






    Le 22 septembre 2010 au prochain post.
    Dernière modification par Vincentb, 19/05/2012, 07h29.

    #2
    Re : T'as oublié mon pauvre Vincent

    Salut Vincent,

    Je ne suis pas assez réguliérement les fils des forumeurs et forumeuses pour savoir ce que tu écris mais chacun a sa maniére de faire avancer le schimlblink ...
    Tu n'es pas le premier a te sentir agressé sur ta façon de poster.
    Ca doit être dans ta personnalité. Tu fonces, tu ne passes pas par 4 chemins.
    Il faut de tout pour faire avancer ...

    J'ai eu besoin de coup de pied aux fesses, j'ai eu besoin de douceur ... Il y a de tout ici.
    Il faut continuer a t'assumer.


    Après j'ai vu sur le fil de all'eau la petite dispute. S'il n'y avait pas eu tous les autres posts je peux te dire que j'aurai pu réagir de la même maniére, enfin aussi si je ne connaissais pas all'eau en vrai ...

    Le virtuel a certaines limites. Une fois cette barriére franchi on peut mieux comprendre la personne qui est ici sous un pseudo.

    Commentaire


      #3
      Re : T'as oublié mon pauvre Vincent

      Salut Vincent.

      Ton histoire là elle est terrible.
      Et je suppose que la suite nous en apprendra encore.

      Et je crois que ça te fera du bien de l'écrire.
      Ça t'apportera de l'apaisement.

      Toutefois je vais un peu rejoindre les autres.
      Dans tes interventions tu es souvent très râpeux.

      Oui, c'est moi qui dis ça
      Bonjour Le Truc L'article 518 L'article 412 Le post 5 Le combat Les cailloux L'hérédité Les 3 mois Le Rat de Cave

      Commentaire


        #4
        Re : T'as oublié mon pauvre Vincent

        Envoyé par Vincentb
        Depuis quelques temps, on me dit souvent sur Atoute: "Vincent dégonfle un peu", "t'as oublié d'où tu viens", "tu te crois supérieur aux autres" ou encore "t'as la science infuse" "t'as oublié par où tu es passé".

        Bah non, je n'ai rien oublié! Et c'est justement parce que je n'ai jamais oublié que je ne veux plus jamais y retourner. Plus jamais de ma vie.

        Ces quelques jours que je vais vous narrer, je ne les ai jamais oublié, justement.



        Le 21 septembre 2010.

        Je suis lentement tombé dans une rechute après 18 mois d'abstinence. Ca fait 18 mois que je rebois tout doucement, puis plus souvent et enfin tous les jours sur les deux derniers mois(Août et septembre).

        Nous sommes donc le 21/09/2010 et il est environ 09h30, ma femme vient de partir au boulot.
        Pffff, elle a mis le temps. Un siècle pour se préparer.

        -T'enmènes la gosse chez la nounou?
        -Oh non, je suis crevé.
        -Putain, tu fous déjà rien de la journée, tu pourrais au moins faire ça.
        -Tu te fous de moi. J'arrête pas les aller-retours à l'ANPE. Y a rien!!! Y a rien que veux-tu que j'y fasse? Je te rappelle que le monde vit une crise.

        Un mensonge éhonté de ma part auquel Laurence ne croit absolument pas, mais je lui ai déjà juré que je n'étais pas un menteur et je suis faussement persuadé qu'elle me croit.

        Négociations faites. J'enmènerai la petite chez la nounou. Ca me fait chier, j'ai mal à la tête de la veille, j'ai envie de gerber et j'ai sommeil.

        Ma première pensée est: "Vincent, t'es vraiment une sous-merde, t'es même pas foutu de t'occuper de ta gosse. Bah ouais, mais j'ai vraiment besoin de décompresser aujourd'hui".

        Il est vrai que j'ai du boulot par dessus la tête.

        Je dépose la petite et fonce vers le Vival du coin, ça fait au moins une semaine que le gérant ne m'a pas vu il ne se doutera de rien. En général, le mardi c'est Vival.
        Le lundi, c'est Casino, le mercredi Carrefour, le jeudi 8 à 8 etc etc....

        Rituel réglé comme une horloge:

        10h15: Je file au rayon des bières et me ravise sur du Ricard. 0,75cl ou bien 1l....Arf, un litre, j'en aurai pour ce soir!!!

        Aaaah, ne pas oublier les gâteaux apéro. J'ai un stock de gâteaux apéro à la maison, car chaque fois que je vais acheter à boire, je m'arrange pour en prendre, histoire que le gars de la supérette ne pense pas que je suis alcoolo, mais plutôt que j'ai du monde qui vient prendre l'apéro.

        J'arrive à la caisse:

        -Bonjour
        -Bonjour, 19,75 euros.
        Je me dis "putain, les enculés, ils se font vraiment un pognon monstre sur mon cul".
        -Voilà
        -Merci au revoir.
        -Au revoir

        Et le gérant de me glisser "A mardi prochain"......Putain, je crois que je suis r'péré!!!! Va falloir changer de fournisseur!
        Passage chez le dealer de nicotine et me voilà prêt pour ma défonce quotidienne.
        Qu'elle est bonne cette défonce, même si elle fait mal au crâne le lendemain.

        11h00: Je rentre à la maison en essayant de ne pas faire cliquer la bouteille dans le sac.

        Ca la fout mal devant les voisins de l'immeuble. j'habite une charmante co-propiété dans le quartier que mes parents habitent depuis 25 ans. Je suis très connu dans tout le quartier et personne n'imagine une seule seconde que je sois alcoolique(ou très peu de gens). Vincent est un bon fêtard. Membre du conseil de quartier, joueur à l'institution du quartier. Le club de foot!!! Très investi dans le milieu de la formation de jeunes avec pas mal de diplômes d'entraineurs. Bref, un bon gars.
        Seule ma famille est au courant de mon alcoolisme.

        J'arrive à la maison tout fier de moi d'avoir déjouer les embûches de tous les jours.

        Et hop, un premier verre récompense. Bien tassé, ça aide à faire passer la nausée. Il est 11h10, ca me laisse donc 02h30 pour picoler. Après mon haleine sentira trop quand Laurence rentrera du boulot vers 19h00.
        Je me fous devant l'ordi et me connecte à tous les forums que je fréquente.

        -Salut les gars, bien dormi? La journée se passe bien?
        -Et toi Vincent, le boulot se passe bien?
        -Super.
        J'ai tellment honte de moi que je n'ai même pas réussi à dire à une bande de gars que je connais URL que j'avais été viré et que je glandais tout la journée sur Internet et sur mes instruments de musique.


        Deuxième verre. il passe mieux. Mon ton sur le net devient bien plus enjoué. Qu'est-ce qu'il est sympa le Vincent. Tout le monde l'aime bien.

        Troisième verre. Je sens des envies d'appeler du monde, ma famille, mes amis. C'est le signe que l'ivresse commence tout doucement à faire de moi un autre être.

        Quatrième verre. Je regarde ma chienne. Elle a très bien compris et sait que ça gueulera un coup ce soir. Ses yeux semblent me dire "pfff, tu vas remettre ça! Encore une fois". Je décide de la sortir avant que je sois complètement rond.
        Eviter les voisins, c'est primordial. manque de pot JP, un voisin avec qui je m'entends super bien me tient le crachoir. Je lui explique que j'ai un pote à l'apéro chez moi et que je n'ai pas trop le temps de discuter.
        La chienne fait son pipi. "Magne toi de pisser avant que quelqu'un se pointe" je pense!

        Je remonte et m'enfile mon cinquième verre. Je commence à parler avec moi-même. Je commence à me faire des films sur mon enterrement "ah, ils seront bien punis quand je serai mort". Je me passe des chansons dépressives.

        Cinq verres et huit ou dix clopes. Je ne tiens plus, faut que j'appelle ma mère pour lui dire que je l'aime très fort et qu'elle me manquera le jour où elle partira. Je commence très légèrement à bégayer et ma mère le repère tout de suite. Au bout de quelques minutes, elle me fait comprendre qu'elle ne veut pas me parler quand j'ai bu. J'explose et lui sort que je suis celui qu'elle aime le moins, qu'elle ne m'a jamais aimé parce que je ressemblais trop à mon père. Je me rend compte au bout de quelques secondes qu'elle a déjà raccroché. Je pense "Sale pute qui m'a foutu au fond du trou et maintenant qui me rejette".
        Purée, j'étais parti pour dire à ma mère que je l'aimais très fort et je me retrouve à l'insulter de tous les noms en fantasmant sur le jour de sa mort où je ne serai pas présent. Bien fait pour elle!!!
        Résultat je pleure de tristesse et de colère et décide de me resservir un verre pour me calmer. Tous des enculés. Je sais que je suis plus intelligent que les autres, que je suis plus beau etc etc.....Faut dire qu'on me l'a tellement rabâché que j'ai fini par le croire.

        Je ne reste pas sur un échec et décide d'appeler mon frère. J'ai vraiment envie de causer.
        -Salut Benj'
        -Salut Vincent, tu vas bien?
        -Ouais, mais je viens de m'engueuler avec maman. Elle arrête pas de me faire chier.
        -T'as pas un peu bu
        -Je te jure que non. Mais je suis crevé en ce moment. Je baîlle même assez souvent pour masquer un peu le bégaiement.
        -C'est vrai que Maman est un peu casse-couilles en ce moment.

        Enfin quelqu'un qui me comprend. Notre entretien téléphonique va uniquement servir à déverser mon fiel sur ma mère alors que mon frère restera mesuré. Pendant notre conversation, j'en ai profité pour siphonner deux autres verres et deux trois cigarettes.

        Je me refous sur Internet et commence à balancer une colère monstrueuse sur toutes les injustices du monde. Tout y passe: les violences faites aux enfants, aux femmes, aux animaux. La stupidité des gens etc etc..... Je commence sévèrement à tituber. Ca ne m'empêchera pas de m'en resservir un dernier pendant que ma plâtrée de pâtes cuit.
        Ouais, maintenant, le but c'est d'éponger. Impossible d'aller roupiller sans le ventre complètement blindé.

        13h00:Je mange devant La petite maison dans la prairie et me met à pleurer en pensant à mon enfance dans la ferme de ma famille. Ferme que j'aurais du reprendre si ma connasse de femme en avait pas décidé autrement. Je la maudis. Ca tombe bien, elle m'appelle. Je bégaye grave. Elle m'engueule:
        -Putain, mais t'as encore picolé?
        -Nonon, chérie. c'te.....j'te sure....Euh non, j'te jure que z'ai ri...rien bu u tout!!!!.
        -Pfff, j'en ai ras la bol Vincent. j'vais encore appeler ton frère ou tes aprents.
        -T'ain, mais t'es vraiment une enfoirée si tu fais ça. Je te l'interdis. Ca ne regarde personne.

        Faut dire que la pauvre Laurence n'a pas grand monde pour l'épauler à part ma famille. Elle n'ose pas en parler à sa famille.

        13h30:Je vais chercher le sèche cheveux, le ventilo pour m'endormir sur le canapé. Ouais, depuis que je suis tout petit j'adore le bruit ronronnant des appareils électriques pour m'endormir. Le contraste entre le chaud et le froid. Ca me rappelle mon enfance et je m'endors dans mon cocon. Enfin!!!!! Je m'endors sans avoir peur de la mort. Sans aucune pensée. Je suis complètement anésthésié. C'est un des moments que je préfère. j'ai bu 1/2 litre de Ricard.


        18h00: Je me réveille la gueule dans le cul, la bouche pâteuse et l'haleine fétide.

        Oh putain, je vais être en retard pour aller chercher la gamine. Je sors vite la chienne.
        Je remonte à la maison et surprise, j'ai un message de Laurence qui me dit qu'elle sort plus tôt du boulot et qu'elle passe chercher la gosse.

        Je file prendre une douche. je me savonne longuement. On évacue également par la peau. J'avale du dentifrice et me brosse les dents en plus.

        Je sais pertinement que je dois puer l'alcool à dix mètres! Je me dis "et si je reprenais un verre ou deux, ça calmera mes envies de gerber et je prétexterai qu'un pote est passé prendre l'apéro, d'où mon haleine de pastis".
        Je tourne en rond pour savoir quelle est la meilleure chose à faire. Mentir dans l'alcool ou bien dire la vérité en étant "sobre"(je dois avoir encore trois grammes dans chaque poche).

        Allez, c'est décidé, je bois. Comme ça, si je me fais engueuler, ce sera au moins pour quelque chose.

        19h00: Je m'enfile un bon gros Ricard. Je retourne sur Internet et me rends compte des conneries que j'ai écrit sous alcool. J'édite un peu mes posts.

        Ma femme arrive.

        -Tu bois encore?????????
        -Mais non, mais Jérémy est passé et on a bu l'apéro.
        -Putain, mais tu te fous de moi?
        -Bonjour mon amour de fille.

        Bisous, mais sans plus. Elle a un deux ans, mais elle est loin d'être dupe et sais que quand son papa sent bizarrement de la bouche, il va se disputer avec sa maman. Alors elle le repousse.

        Je suis très blessé. Je sanglote à l'intérieur. Putain, mes ascendants ne m'ont jamais aimé et voilà que ma descendante fait pareil. Putain, mais c'est trop injuste. Qu'ai-je fait pour mériter ça????

        Bah puisque c'est ça, va prendre ton bain avec ta mère. Deux connasses ensemble, ça fera la paire.

        Je suis triste de penser cela.

        Je continue à boire pendant que ma femme donne le bain à la petite.
        La petite est couchée et Laurence s'approche de moi plongé dans une tristesse à me faire mal avec de la musique.

        Elle me secoue:

        -Mais t'en as pas marre de nous faire souffrir.
        -Et moi, je ne souffre pas, tu ne peux pas comprendre.
        -Bouge toi. t'es un homme ou une loque.

        Ca y est, elle va encore me faire chier avec son père qui réussi mieux que tout le monde.

        Elle se met à pleurer et hurle sur moi ,je hurle aussi. Je la repousse violemment quand elle s'approche de moi pour me reprendre le bras. Elle tombe et pleure par terre.

        je me remets à boire sans prêter attention à elle.

        Dix minutes plus tard, elle s'est rhabillée et a réveillé la petite pour aller chez son père. Elle me quitte en pleurant avec la petite qui pleure également.

        Cette image restera gravée à tout jamais dans mon esprit.

        Mais pour le moment, je n'ai qu'une envie, c'est finir ma bouteille.

        Il est 22h00, je m'écroule sur le canapé après avoir insulté du monde sur le net et maudit la terre entière.

        Ma femme vient de quitter pour la première fois et à bout de force le domicile conjugual. Ma fille ne veut plus me voir, ma femme refuse presque de m'embrasser pour me dire bonjour.

        Je suis seul à m'apitoyer, à maudire. je ne me rends même pas compte que j'ai des joyaux à la maison et qu'il serait temps que j'en prenne soin avec amour et attention.

        Je dégueule avant de m'endormir dans un sommeil sans rêves. Ce 21 septembre sera le dernier jour où l'alcool aura fait de moi une merde.
        Mais pour le moment, je m'endors avec un peu de remords, mais pas tant que ça.






        Le 22 septembre 2010 au prochain post.

        Wouah...

        ça fait mal par où ça passe...

        Perso je sais que t'as pas oublié, rien
        Mais des fois, tu t'en veux tellement que tu projettes sur les autres...

        Mais, t'as remis les pendules à l'heure, et j'ai "vécu" ta journée ordinaire d'alcoolique en me disant, ben ya plein de choses communes.

        Bien à toi.
        Corinne

        Commentaire


          #5
          Re : T'as oublié mon pauvre Vincent

          Envoyé par Vincentb
          Depuis quelques temps, on me dit souvent sur Atoute: "Vincent dégonfle un peu", "t'as oublié d'où tu viens", "tu te crois supérieur aux autres" ou encore "t'as la science infuse" "t'as oublié par où tu es passé".
          Il te manque l'ayatollah de la pensée unique.
          Petit joueur.

          Bon, t'oublies pas d'écrire la suite hein ?
          Ca m'intéresse.

          Commentaire


            #6
            Re : T'as oublié mon pauvre Vincent

            Oui moi aussi ça m'intéresse.

            Et puis ça ne fait pas de mal de se remettre un peu en question de temps en temps
            "La patience est un art qui s'apprend patiemment" (Grand Corps Malade)

            Commentaire


              #7
              Re : T'as oublié mon pauvre Vincent

              Salut tout le monde,

              Envoyé par Fraicheur De Vivre


              J'ai eu besoin de coup de pied aux fesses, j'ai eu besoin de douceur ... Il y a de tout ici.
              Disons que tu as en général un pourcentage de 7 réponses sur 10 qui sont douces. 2 assez neutres et 1 qui botte un peu les fesses. Je pense que ce taux est assez raisonnable et quand je vois quelqu'un qui déraille, je n'hésite pas. Si on relit mes messages, beaucoup sont gentils et "tendres", mais on ne voit en général que ceux qui dérangent. Tout dépend de la réaction de la personne. Si quelqu'un est sur de bons rails alors je ne vois pas l'intérêt de lui rentrer dans le lard. Si je vois que c'est le contraire, je n'hésite pas!



              Il faut continuer a t'assumer.
              Oh que oui.


              Après j'ai vu sur le fil de all'eau la petite dispute. S'il n'y avait pas eu tous les autres posts je peux te dire que j'aurai pu réagir de la même maniére, enfin aussi si je ne connaissais pas all'eau en vrai ...
              Il est vrai que l'IRL peut fausser notre jugement mais il ne faut pas se tromper. J'aime beaucoup COMOCO ou Floraline IRL, mais je n'hésite pas parfois à leur rentrer dedans quand je sens que ca ne va pas.
              Envoyé par Gwenlan

              Et je crois que ça te fera du bien de l'écrire.
              Ça t'apportera de l'apaisement.
              Bah oui, ça m'a fait du bien. Je crois que ma façon de réagir se manifeste quand je sens la personne en danger. un exemple que tu as évoqué est celui d'un aveugle au bord d'une falaise. Y a un moment faut regarder ce que l'alcool a fait de nous tous. Alors quand quelqu'un chute, je fais tout pour qu'il y ait prise de conscience très rapide afin de ne pas le laisser dans la merde.


              Dans tes interventions tu es souvent très râpeux.
              C'est vrai, mais je n'ai pas de porte de sortie vis-à-vis des gens. On m'a dit un jour que je ne parlerais peut-être pas comme ça si j'avais les gens en face de moi. Mes compagnons de Vie libre pourraient témoigner du contraire et pour tous ceux qui m'ont rencontré IRL, ils peuvent témoigner que mon discours ne change pas parce que j'ai la personne en face de moi.

              Oui, c'est moi qui dis ça
              Oui
              Envoyé par COMOCO
              Wouah...

              ça fait mal par où ça passe...
              Nan, pas tant que ça. Au contraire.




              Perso je sais que t'as pas oublié, rien
              J'étais sûre que tu dirais un truc dans le genre. Ca me touche. Merci.



              Mais des fois, tu t'en veux tellement que tu projettes sur les autres...
              L'autre jour au téléphone avec Smoothie, elle m'a parlé de culpabilité que je ressentais vis-à-vis de ma fille. Elle avait raison et je le savais depuis un bon bout de temps.

              C'est vrai que j'ai bousillé les deux premières années de la vie de ma fille. il faut que j'apprenne à vivre avec. Je te rassure, ça ne m'obsède pas pour autant. Aujourd'hui, nous sommes très complices.


              Mais le point que tu soulèves est extremement intéressant et je te promets de m'y pencher.

              Envoyé par Marguerite II
              Il te manque l'ayatollah de la pensée unique.
              Petit joueur.
              LOL
              Certes, j'appuie la thèse unique de la parole et de la parole, mais c'est parce que je suis persuadé qu'il n'y a que ça pour nous faire sortir du mal-être qui est le nôtre dans l'alcool et parce que je crois aux vertus thérapeutiques proctologiques.



              Bon, t'oublies pas d'écrire la suite hein ?
              Ca m'intéresse.
              C'est promis. Demain, tu auras le 22 septembre 2010. Tu me combles en écrivant cela. Vile flatteuse, va!!!
              Dernière modification par Vincentb, 31/03/2012, 20h49.

              Commentaire


                #8
                Re : T'as oublié mon pauvre Vincent

                Envoyé par Arthur
                Oui moi aussi ça m'intéresse.

                Et puis ça ne fait pas de mal de se remettre un peu en question de temps en temps
                Pas de soucis. Comme promis à Marguerite, tu auras la suite demain soir.

                Se remettre en question oui. Se renier. Non!

                Bonne soirée.

                Commentaire


                  #9
                  Re : T'as oublié mon pauvre Vincent

                  Bonjour Vincent,

                  T'as bien appris la leçon: faut que les bottines suivent les babines. Quand ça joue trop des babines sur le forum, alors un coup de bottine peut être salutaire même si ça fait mal.

                  Et ne pas sombrer dans l'égo démesuré. Mais l'étalon de mesure de l'égo est variable selon chacun.

                  Ainsi va la vie. Et la tienne te va bien.
                  INUKSHUK

                  Libéré

                  Si tu ne changes rien, rien ne changera.
                  https://www.youtube.com/watch?v=UyBd4Su1q_w

                  Benjamin Franklin

                  Commentaire


                    #10
                    Re : T'as oublié mon pauvre Vincent

                    Envoyé par INUKSHUK
                    Bonjour Vincent,

                    T'as bien appris la leçon: faut que les bottines suivent les babines. Quand ça joue trop des babines sur le forum, alors un coup de bottine peut être salutaire même si ça fait mal.
                    C'est plus salutaire que douloureux. Et puis, c'est la vie. Des fois, ça va bien et des fois on prend des portes. Il faut savoir les accepter.



                    Ainsi va la vie. Et la tienne te va bien.
                    Oui, je revis chaque jour. Avec des projets. De l'amour. Des factures. Des soucis. La vie quoi!! Et Dieu sait que je l'aime ma vie. Merci de ton passage.
                    Bises.

                    Commentaire


                      #11
                      Re : T'as oublié mon pauvre Vincent

                      Si tu retirais cette carapace et apprendre l'humilité
                      Il nous est temps de te tendre la main

                      Commentaire


                        #12
                        Re : T'as oublié mon pauvre Vincent

                        sais pas pourquoi j'ai atterri ici! enfin si je sais bientot ca va etre le trou noir demain est ce que je me souviendrai que je me suis inscrite ici

                        Commentaire


                          #13
                          Re : T'as oublié mon pauvre Vincent

                          Envoyé par pitchou
                          sais pas pourquoi j'ai atterri ici! enfin si je sais bientot ca va etre le trou noir demain est ce que je me souviendrai que je me suis inscrite ici
                          T'es pas si hors-sujet que ça en venant poster ici. Tu illustres bien dans quel état je me suis endormi ce soir-là.

                          Commentaire


                            #14
                            Re : T'as oublié mon pauvre Vincent

                            Envoyé par Vincentb
                            T'es pas si hors-sujet que ça en venant poster ici. Tu illustres bien dans quel état je me suis endormi ce soir-là.
                            ce soir là? ca date ? viens d'arriver par hasard sur le forum? J'espère revenir dans les prochains jours! encore trop bu ce soir et ca depuis près de 20ans mon homme est devant son ordi et ne se doute de rien! tous les soirs je m'enfiles au moins 1 bouteille de vin dans le meilleur des cas et pourtant j'ai tout pour etre heureuse! POURQUOI??? une prise de sang m'a fait peur avec gamma gt élévé fer sérique ferritine tgo amylase j'en passe et des meilleures! vais pas pouvoir rester longtemps car vais devoir aller devoir dormir avec mon homme et oui c'est ca boire en cachette mais je reviendrai car j'ai vraiment besoin d'aide et de raconter tout mon parcours! déjà merci d'avance je n'en peut plus!!

                            Commentaire


                              #15
                              Re : T'as oublié mon pauvre Vincent

                              Envoyé par pitchou
                              ce soir là? ca date ? viens d'arriver par hasard sur le forum? J'espère revenir dans les prochains jours! encore trop bu ce soir et ca depuis près de 20ans mon homme est devant son ordi et ne se doute de rien! tous les soirs je m'enfiles au moins 1 bouteille de vin dans le meilleur des cas et pourtant j'ai tout pour etre heureuse! POURQUOI??? une prise de sang m'a fait peur avec gamma gt élévé fer sérique ferritine tgo amylase j'en passe et des meilleures! vais pas pouvoir rester longtemps car vais devoir aller devoir dormir avec mon homme et oui c'est ca boire en cachette mais je reviendrai car j'ai vraiment besoin d'aide et de raconter tout mon parcours! déjà merci d'avance je n'en peut plus!!
                              Tu devrais créer ta propre discussion en cliquant là-dessus.
                              Ca te permettra d'avoir des réponses personnalisées.


                              Commentaire

                              Unconfigured Ad Widget

                              Réduire
                              Chargement...
                              X