Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le livre des Pr Even et Debré

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Le livre des Pr Even et Debré

    Ces deux professeurs médiatiques aiment bien la polémique.

    Moi aussi.

    Mais il faut toujours faire attention à ne pas tomber dans l'excès. La démarche consistant à critiquer les médicaments est salutaire, mais l'outrance décrédibilise le discours.

    Par exemple, dans un tchat du Nouvel Obs :





    Ça démarre fort. En tant que chef de service et professeur des universités, le Pr Even n'a donc jamais été invité à un congrès par un laboratoire pharmaceutique ? N'a jamais organisé une réunion financée par un laboratoire ? N'a jamais collaboré à un programme de recherche financé par l'industrie pharmaceutique.

    C'est invraisemblable. Ce qui est possible, c'est que comme cela se fait beaucoup, une association "écran" ait recueilli les fonds pour payer ces prestations sous forme de remboursements de notes de frais.

    Si quelqu'un peut attester que je me trompe, je suis preneur de témoignages.



    Sujet que je connais du fait d'un conflit d'intérêts personnel (je travaille aussi chez Vidal).

    Le dictionnaire Vidal n'est pas édité par la CEGEDIM qui est une société concurrente. Il n'est plus rédigé par l'industrie pharmaceutique depuis 1981, mais par l'Agence du médicament. Les firmes de contentent de souscrire à sa diffusion pour apporter aux prescripteurs une information officielle sur laquelle elles n'ont aucun contrôle.

    Reste en effet la question de la fiabilité de l'information officielle émise par l'Agence et on peut préférer Prescrire, mais c'est un autre débat.



    Philippe Even conteste à juste titre l'utilisation massive des statines en prévention primaire, c'est à dire chez les gens qui n'ont pas fait d'infarctus ou d'accident vasculaire cérébral. Ce point de vue est plus détaillé ici http://www.voixmedicales.fr/2011/07/...ou-marketting/ et je le partage.

    En revanche, il commet avec cette réponse un amalgame dangereux. Un patient qui a déjà fait un infarctus a un bénéfice prouvé à prendre une statine pour diminuer son risque de récidive (prévention secondaire). L'affirmation que ce médicament est inutile chez cet homme est légère et potentiellement dangereuse. L'utilité des statines en prévention secondaire est peu contestée, y compris par la revue Prescrire, indépendante de l'industrie et généralement très critique avec les médicaments.



    C'est faux. Il existe certes des firmes pharmaceutiques qui ont développé des filiales pour commercialiser des génériques identiques à leurs produits. Mais dans les autres cas, les fabricants sont souvent différents et les compositions peuvent légèrement varier, il est vrai sans grande conséquence en général. L'agence du médicament a été amenée à définir le concept "d'excipient pertinent" lorsque certains composants mineurs et différents entre des produits génériques peuvent avoir des conséquences chez certains patients, allergiques notamment. Il est donc faux d'affirmer que cela "n'a pas la moindre importance".



    Dans certains cas de dépression, pas toujours aiguës ou sévères, l'Anafranil est l'antidépresseur le plus efficace et le mieux supporté par les patients. Ce n'est pas un antidépresseur de première intention, mais c'est un des plus anciens, des plus connus et des plus efficaces. Le pointer du doigt avec cette violence est injuste et dangereux.


    Voici donc quelques exemples des excès du Pr Even. C'est bien dommage. Dans la lutte contre les excès de l'industrie pharmaceutique, un ancien doyen de faculté est un allié précieux.

    Malheureusement, ces outrances faciles à vérifier décrédibilisent la totalité du discours et donnent l'impression d'un couple de tontons flingueurs cherchant à faire parler d'eux. J'espère que cela n'aura pas de conséquences néfastes pour ceux qui effectuent depuis des années un travail de fond, scientifique et réfléchi (Revue Prescrire, Formindep, Voix Médicales, revue Médecine...), pour lutter contre la désinformation pharmaceutique.

    J'ajoute que malgré tout cela, j'ai plus d'estime pour le Pr Even que pour les professeurs en poste ou retraité qui continuent à faire allégeance à leurs sponsors industriels au mépris de la santé des patients.

    Mais quel gâchis tout ce même...
    Dernière modification par d_dupagne, 15/09/2012, 10h51.

    #2
    Re : Le livre des Pr Even et Debré

    Même l'ANAFRANIL!
    C’est bientôt fini
    Gaby!

    Commentaire


      #3
      Re : Le livre des Pr Even et Debré

      Il est assez amusant de regarder le tableau publié dans l'Obs qui recèle au moins un énorme coquille : Inexium classé parmis les médicaments d'excellence !
      Je vais vérifier ce qui est dit dans le bouquin.


      La réflexion de Even sur le Chat me surprend puisque, toujours dans l'article de l'Obs, il les sidère utiles en prévention secondaire et donc en post IDM.
      Dernière modification par Erwan, 15/09/2012, 10h12.

      Commentaire


        #4
        Re : Le livre des Pr Even et Debré

        Je trouve que le SPECIAL VINASSE en bas de page est éloquent !

        Commentaire


          #5
          Re : Le livre des Pr Even et Debré

          Envoyé par gabrielle elise
          Même l'ANAFRANIL!

          t'en as oublié ton bleu casse-couille t'en fait pas
          on prend bien des merdes sans le savoir ,ne fusse que dans
          la nourriture
          j'ai pris de "l'agréal" pendant 10 ans, je me suis retrouvé sans, un jour en manque en plus il était sorti du marché
          j'ai cherché pourquoi
          j'ai jeté un oeil sur un forum dédié a ca
          j'ai fuis j'ai oublié vite fais le manque

          Commentaire


            #6
            Re : Le livre des Pr Even et Debré

            J'ai un peu lu, j'ai écouté la Tête au Carré

            Finalement, malgré ses défauts et ses approximations, je pense que l'impact de ce livre sera très positif pour la santé publique. Je vais donc cesser mes critique contre ses auteurs.

            Mais franchement, celui de Lehmann, c'était autre chose.
            http://www.amazon.fr/Patients-vous-s...dp/2757804383/

            Commentaire


              #7
              Re : Le livre des Pr Even et Debré

              Envoyé par d_dupagne
              J'ai un peu lu, j'ai écouté la Tête au Carré

              Finalement, malgré ses défauts et ses approximations, je pense que l'impact de ce livre sera très positif pour la santé publique. Je vais donc cesser mes critique contre ses auteurs.

              Mais franchement, celui de Lehmann, c'était autre chose.
              http://www.amazon.fr/Patients-vous-s...dp/2757804383/

              Oui, mais ce qui me chagrine, c'est que le débat pourrait être élargi à la santé publique en général et ce ne sera pas fait, je pense surtout au dépistage du cancer de la prostate, tant de questions pourraient posées au Pr Debré relatives aux conflits d'intérêts....

              Commentaire


                #8
                Re : Le livre des Pr Even et Debré

                Je suis d'accord sur le fond avec ces deux auteurs (mais qui ne le serait pas, vu le sujet et l'actualité), cela dit je n'en garde pas moins une réserve prudente vis-à-vis de Monsieur Bernard Debré qui ne manque pas une occasion de délivrer la Parole Bonne et Juste avec parfois quelque précipitation fâcheuse, comme dans l'affaire Strauss-Kahn.

                Un peu de retenue n'est pas de trop quand on aspire à poser la Vérité nue devant le petit peuple.
                "Alice: I do love you and you know there is something very important we need to do as soon as possible.
                Bill: What's that?
                Alice: Fuck."

                Conclusion de Eyes Wide Shut

                Commentaire


                  #9
                  Re : Le livre des Pr Even et Debré

                  Bonjour,
                  La direction de l'APHP (employeur, je crois, de nos chevaliers blancs) lira le livre avec intérêt :
                  http://www.optimiz-sih-circ-med.fr/Pages/Actu.aspx
                  Ceci étant, je ne suis pas compétent pour vérifier la fiabilité de cette analyse.
                  Et puis, est-ce vrai, tout cela:
                  http://www.agoravox.fr/tribune-libre...ator-les-90823
                  Cordialement.
                  ml44
                  Dernière modification par ml44, 16/09/2012, 13h38.

                  Commentaire


                    #10
                    Re : Le livre des Pr Even et Debré

                    Bonsoir

                    Hélas, le livre est indisponible sur Amazon ...

                    Commentaire


                      #11
                      Re : Le livre des Pr Even et Debré

                      Envoyé par ml44
                      Et puis, est-ce vrai, tout cela:
                      http://www.agoravox.fr/tribune-libre...ator-les-90823
                      Cordialement.
                      ml44
                      Oui, c'est vrai, et tout à fait regrettable. Bapt traîne cette casserole depuis l'affaire Mediator. Ces clubs fréquentés par des parlementaires et financés par des labos sont tristement banals, et Irène Frachon a encore poussé un coup de gueule récemment. Mais ce club Hippocrate est un os que rongent les activistes de Servier faute de mieux et ils l'ont mis en lumière autant qu'ils le pouvaient.

                      L'indépendance est un concept difficile à faire passer chez les politiques.

                      Commentaire


                        #12
                        Re : Le livre des Pr Even et Debré

                        Les réticences de M. Dupagne me rappellent les combats politiques des années 70 car en fait, c'est toujours la même vieille question: faut-il sacrifier la "pureté" de la cause à l'efficacité? Si ce bouquin aboutit à bousculer le Lanterneau, tant mieux. Et tant pis s'il y a des approximations - on pourrait même imaginer de les corriger? Ce dont je me méfie plus, c'est de l'usage purement fictif que la technocratie en place risque d'en faire. Car supprimer un produit OK, encore faudrait-il imposer un produit de remplacement efficace d'une part et au minimum au même prix d'autre part.

                        Commentaire


                          #13
                          Re : Le livre des Pr Even et Debré

                          Bonsoir Sybille,

                          Envoyé par Sybille
                          Ce dont je me méfie plus, c'est de l'usage purement fictif que la technocratie en place risque d'en faire.
                          Voui, une experte en la matière a commencé:
                          http://www.myboox.fr/actualite/berna...-ac-17523.html
                          Mais pour la docteur en pharmacie qu’est Roselyne Bachelot, "faire des économies reste la piste du médicament la plus prometteuse".
                          Envoyé par Sybille
                          Car supprimer un produit OK, encore faudrait-il imposer un produit de remplacement efficace d'une part et au minimum au même prix d'autre part.
                          Dans beaucoup de cas, aucun produit de remplacement n'est nécessaire, qu'il s'agisse de traitements ou d'examens diagnostiques. Le mérite de l'article est de pointer la surconsommation médicamenteuse, bien réelle; Even et Debré tranchent et posent des affirmations péremptoires, en bons mandarins, mais ça fait plaisir quand même, bien que ce soit par exemple un peu léger de dire que les méthodes de fabrication des génériques et des princeps sont identiques.
                          Une argumentation plus fine et plus posée aurait mieux servi la cause, mais on va pas chipoter..
                          cath

                          debout les crabes.. la mer monte !

                          Commentaire


                            #14
                            Re : Le livre des Pr Even et Debré

                            Dans beaucoup de cas, aucun produit de remplacement n'est nécessaire, qu'il s'agisse de traitements ou d'examens diagnostiques. Le mérite de l'article est de pointer la surconsommation médicamenteuse, bien réelle; Even et Debré tranchent et posent des affirmations péremptoires, en bons mandarins, mais ça fait plaisir quand même, bien que ce soit par exemple un peu léger de dire que les méthodes de fabrication des génériques et des princeps sont identiques.
                            Une argumentation plus fine et plus posée aurait mieux servi la cause, mais on va pas chipoter..
                            Tout à fait d'accord.
                            On en parlait hier à c dans l'air. J'ai trouvé comme d'habitude intéressants les explications et commentaires de Kervasdoué sur les déviances de notre système de santé

                            Commentaire


                              #15
                              Re : Le livre des Pr Even et Debré

                              Bonjour à Toutes et à Tous,
                              Au creux du débat sur les médicaments, un petit apport sur les médicaments les plus coùteux en hématologie, médecine interne, oncologie, je suis probablement un rarissime lecteur émérite de prescrire...
                              Dans ces disciplines, les défenseurs d'une ligne de prescription limitée au service médical rendu sont très mal vus !...
                              Les équipes hospitalo-universitaires sont impliquées à fond dans la recherche thérapeutique,indispensable, mais malheureusement bien des équipes font les mêmes essais sans profiter de ceux qui ont déja publiés, et les prescripteurs leaders sont pour l'immense majorité reliés de près à l'industrie...
                              Les benéfices effectifs en pratique courante avec les fameuses balances bénéfices/risques des nouvelles molécules coùteuses des thérapies ciblées, immunothérapies, thérapies cellulaires,restent peu évaluées pour des malades âgés, polypathologiques, qui sont pourtant épidémiologiquemnt de plus en plus les cibles de ces médicaments...
                              Un régulation cohérente des dépenses liées à ces médicaments devrait impliquer plus les réseaux de médecins traitants et surtout de la société civile en général, non impliquée par d'énormes conflits d'intérêts...

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X