Annonce

Réduire
Aucune annonce.

tu peux pas test

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    tu peux pas test

    “J’ai beaucoup étudié les philosophes et les chats. La sagesse des chats est infiniment supérieure.”


    ne ciselons rien du tout laissez-les ivres et sauvages prêt a nous péter à la gueule si il le faut !! laissez les mots venir comme des vagues furieuse frôler nos corps et soulever la nuit .nous voulons des vers qui nous heurtent nous soulèvent et nous brise .. et qu ils puissent enfin libérer ce qui en nous est éternelle !!

    (c'était une annonce du collectif 'les mots libre' ...! )

    t'es ou ?

    http://www.humour-felin.com/images/f..._roux_dodo.jpg


    « de temps à autres
    les nuages accordent une pause
    a ceux qui contemplent la lune » (Bashô)


    http://2.bp.blogspot.com/-OrXfRtlZRv.../s1600/161.jpg

    qui erre
    la tête la première !
    Et déploie ses ailes
    insouciant aux désordres du ciel ?




















    ne l écrase pas stp

    cette fleur allongée sous la mitraille
    qui danse
    quand nos yeux pointe vers le ciel
    malgré les crevasse et les angles droit
    malgré la douleur
    ne lâche pas la terre
    l amour est juste la
    a tes pied
    il fleurit
    a chaque fois
    que tu respire











    bien avant que les lac deviennent des océans
    quand les villes étaient encore a notre taille



    parmi ces vers
    au milieux d autres
    un marabout
    m' a dit un jour



    trouve l étoile qui emporte tes mains
    et ton cœur
    le printemps
    dont elle emprunte le nom
    les météorites qui annoncent la ruine de l humanité
    des abeilles sans frontières
    qui s obstinent
    à provoquer les peuples
    des fleurs sur Mars
    Nelson sur un océan de sang
    Napoléon en larmes
    et une femme curieuse victime d' un envoûtements




    c est parce que l infini existe que nous sommes unique




    nous sommes fait pour empiler notre destin
    dans une maison vide
    fait de long séjour
    brisée derrière une vitrine
    a espérer chaque jour
    qu on survivra
    a tout ça
    ce truc douloureux
    qui bouge tout seul quand on dort

    de coté ...



    encore le coté
    remarquable coté
    ou s accumulent les débris
    ou l on réparent ces âmes blessées
    l angle mis de coté
    exposé aux échafaudages à la caillasse
    aux gravas
    sur le coté en remontant le boulevard
    a coté du soleil pas très loin du paradis
    de coté se mesure les cordes ,
    les unes après les autres
    de coté pour atteindre l infini !!

    sur le coté

    la lumière d ou jaillis la première œuvre

    sur une courbe de Gauss

    a l écart du temps

    le seul moyen d échapper a la gravité

    un pas de coté





    vous dis je .?
    j étais la au commencement
    y avait dieu les nymphes et une cinglée dépressive
    qui a foutu le feu au cosmos ..












    un rêve emprisonné
    et qui essaye désespérément de se libérer
    "une impasse logique "..

    a l intérieure de moi nul n est a l abri pas même moi










    ..............est ce toi ?
    .................ce visage couvert de neige
    ..............qui cours les pieds nues
    ...........en murmurant aux vagues












    la Faim est une vagabonde
    immonde
    qui se nourris de nos corps
    en souriant au monde
    sans le moindre remords
    faisant de nos restes
    un festin indigeste
    et de l humanité
    une assemblé d affamés ....


    “La philosophie antique nous apprenait à accepter notre mort. La philosophie moderne, la mort des autres.”
    la vérité précède le mensonges










    l'homme :une machine cognitive comme les autres
    un singe machiavélique en pleine métamorphose
    qui accompagne toujours ces mots d un antivol !










    "l Homme cet éternel bourreau"

    l'Homme cet éternel con



    glissant le long de nos gouttière
    de vague rumeurs sur les abattoirs
    et une chanson
    qui commence lentement
    par l agonie d un spectre millionnaires
    qui traversa l Europe
    en tourmentant sa chair







    j ai envie de soleil de chaleur de caresse j ai envie de glisser sur l herbe
    et de mettre fin a tout ca ..
    ce truc qui sert
    à rien !!
    .cette désagréable sensation de devoir satisfaire cet ego-monstre
    . toute ces lignes horizontal qui s étendent et finissent toujours par m arraché quelque chose ...

    a toujours vouloir aller plus loin
    . on fini par .. nuire

    par se nuire







    cette nuit ..
    une reine de courte durée
    irrésistible meurtrière
    précipitée dans le fleuve
    pour satisfaire le roi









    ...
    empruntant ces sentiers
    creusés dans l injustice
    hors de ce rêve étroit
    là ou notre humanité
    est mise en échec ..

    un oiseaux migrateur
    à survolé
    cette terre sans frontière
    misère rigide et sélective
    qui a pourtant vu naitre un Ange














    posé là ..
    en contre bas ,
    respirant en silence ..
    ce corps lisse
    resserré dans un reflet








    jardin secret
    .... ........ .... ....

    cette étoile qui emporte mes mains
    et plante dans mon cœur
    le printemps

    cette étoile curieuse qui sème la vie
    a contre temps
    dans l argile
    absorbé par ces larmes








    Alors ma douce
    quand nous aurons tout perdus
    ne nous restera plus qu'a jouir de nos baisers
    pour l éternité !!







    [IMG][/IMG]

    http://2.bp.blogspot.com/-OrXfRtlZRv.../s1600/161.jpg



    La Nuit je mens

    et rêve sur des lettres instables
    un paysage désertique
    fait de page blanche
    et de silence étroit

    ton âme ,
    ce cri
    jetée par dessus bord
    encore vivant
    un bout d homme
    associer a une ensorceleuse






    .









    reste là
    haut
    suspendue aux nuages
    le temps de me convaincre

    et offre moi ces merveilleux chapitres
    ou la poésie marche sur la vie
    sans laisser de traces







    le poète mendie son amour
    ravagé par l' espoir
    et son orgueil démesuré





    adossé au silence
    des cadavres plein le lits
    et le corps jonchés de vers

    le poète commence a mourir
    des qu il commence a écrire
    c est sa malédiction














    cest nul nul nul :!!!!!!!!!!!!!!!!!
















    les papillons chuchotent
    quand la nuit ..
    épuisé
    tu te colle a ma peau
    des baisers pleins la bouche










    Dernière modification par nietzsche.junior, 22/03/2017, 20h22.
    « Quand le vent souffle du nord les feuilles mortes fraternisent au sud »

    #2
    Re : tu peux pas test

    effacé


    je suis une fée fragile
    qui ne sait pas ce qu elle dit
    je suis un dieu
    fou
    qui se plaint tout le temps






    [CENTER][I]


    http://2.bp.blogspot.com/-hR0LQLGyjw...AGALLAVCPF.jpg


    hey Toi !!

    [/COLOR][/SIZE][/COLOR][/FONT][FONT=Arial Narrow][SIZE=3][COLOR=Blue]ce corps chargé d amour
    feint d indifférence et de vérité
    Dernière modification par nietzsche.junior, 08/12/2015, 02h16.
    « Quand le vent souffle du nord les feuilles mortes fraternisent au sud »

    Commentaire


      #3
      Re : tu peux pas test

      effacé
      Dernière modification par nietzsche.junior, 11/12/2013, 22h22.
      « Quand le vent souffle du nord les feuilles mortes fraternisent au sud »

      Commentaire


        #4
        Re : tu peux pas test

        effacé



        toutes ces voix qui hurlent
        et cherchent un refuge dans ma tête

        toutes ces naissance terrestres broyés par la nuit
        ces rêves échoués dans une maternité
        ce combat planté là
        tendus
        cette ville pleine de légèreté
        d animaux qui tournent en rond
        dans la cage d escalier
        et qui sortent le soir
        les yeux plein d alcool
        ne voulant plus y croire





        et l autre qui chante
        et qui erre d une rive a l autre
        qui se lèche
        déconnecté de la réalité
        la queue accroché au téléphone !
































        ...Ainsi il sera fixé sur la Raison d irrésistible Signe
        et sur la foi un Météore ..
        en forme d horloge
        qui cogne le temps
        en dehors des symboles et des chiffres
        le retour sur le lointain
        redevenue sauvage !

        la femme oiseau
        est un mythe
        une théorie pictural









        la femme météore ,
        terrifiée
        ...enchaîné à sa naissance
        avec embarras


























        tes yeux qui se balancent avec nostalgie
        et devancent tes songes
        en fuyant en avant



        Dernière modification par nietzsche.junior, 14/10/2014, 22h35.
        « Quand le vent souffle du nord les feuilles mortes fraternisent au sud »

        Commentaire


          #5
          Re : tu peux pas test

          effacé






          Le Monde selon Éveil





          "Que dit le prophète de la mort :

          “Vous aimeriez connaitre le secret de la mort.
          Mais comment le trouver si vous ne le cherchez pas au coeur de la vie ?

          Et quand vous aurez atteint le sommet de la montagne, vous commencerez à grimpez.
          Et quand la terre réclamera vos membres, vous danserez vraiment.”
          Dernière modification par nietzsche.junior, 15/10/2014, 00h52.
          « Quand le vent souffle du nord les feuilles mortes fraternisent au sud »

          Commentaire


            #6
            Re : tu peux pas test

            ..effacé
            Dernière modification par nietzsche.junior, 11/12/2013, 22h23.
            « Quand le vent souffle du nord les feuilles mortes fraternisent au sud »

            Commentaire


              #7
              Re : tu peux pas test

              effacé
              Dernière modification par nietzsche.junior, 11/12/2013, 22h23.
              « Quand le vent souffle du nord les feuilles mortes fraternisent au sud »

              Commentaire


                #8
                Re : tu peux pas test

                effacé
                Dernière modification par nietzsche.junior, 11/12/2013, 22h23.
                « Quand le vent souffle du nord les feuilles mortes fraternisent au sud »

                Commentaire


                  #9
                  Re : tu peux pas test

                  effacé
                  Dernière modification par nietzsche.junior, 11/12/2013, 22h24.
                  « Quand le vent souffle du nord les feuilles mortes fraternisent au sud »

                  Commentaire


                    #10
                    Re : tu peux pas test

                    effacé
                    Dernière modification par nietzsche.junior, 11/12/2013, 22h24.
                    « Quand le vent souffle du nord les feuilles mortes fraternisent au sud »

                    Commentaire


                      #11
                      Re : tu peux pas test

                      effacé
                      Dernière modification par nietzsche.junior, 11/12/2013, 22h25.
                      « Quand le vent souffle du nord les feuilles mortes fraternisent au sud »

                      Commentaire


                        #12
                        Re : tu peux pas test

                        effacé
                        Dernière modification par nietzsche.junior, 11/12/2013, 22h25.
                        « Quand le vent souffle du nord les feuilles mortes fraternisent au sud »

                        Commentaire


                          #13
                          Re : tu peux pas test

                          effacé
                          Dernière modification par nietzsche.junior, 11/12/2013, 22h25.
                          « Quand le vent souffle du nord les feuilles mortes fraternisent au sud »

                          Commentaire


                            #14
                            Re : tu peux pas test

                            effacé
                            Dernière modification par nietzsche.junior, 11/12/2013, 22h25.
                            « Quand le vent souffle du nord les feuilles mortes fraternisent au sud »

                            Commentaire


                              #15
                              Re : tu peux pas test

                              effacé


                              depuis que ...

                              j écris des pièces de théâtres dans mon jardin


                              dans un Jardin enchanté
                              quelque part sur terre
                              un mardi soir



                              alors c est mardi
                              il y a quelque endives sur la table
                              et un livre .. ou il est écrit

                              « les recettes du mardi » ..




                              ch1

                              la conférence des courges
                              act /1

                              Coralie l asperge s interroge sur dieu et les hommes .. .


                              "quel est la source de notre capacité moral ?

                              et si j analysais les intuitions morales
                              plutôt que leur justification ?
                              comme ca on pourrais percevoir les différente facette de cette "naturalisation ontologique' de la moral ..
                              tirer des principe moraux de nos capacité biologique
                              et ainsi pour bien faire il faut juste bien comprendre cette nature "(1)


                              Edmond le tubercule
                              ..moué ..chai pa
                              une éthique expérimental .
                              . plus critique que fondatrice ..
                              ca se discute ..





                              Raoul l abricot perché en équilibre sur une branche
                              se mêle a la conversation !
                              .."mince alors autant chercher a" Re-définir l homme ..
                              et finir comme ces anthropologue allemand ..
                              qui inspire plus le soupçons que l enthousiasme ."(2).




                              quand soudain un brin d herbe passant par là …
                              ( vos devez imaginer dans vos tête un jardin vivant,

                              fertile en toute saison

                              ou même les petits cailloux taillent des croix
                              en parlant politique ) ..

                              il faut alors , (dit donc le brin d herbe passant par là ).
                              une philosophie qui emprunte de nouvelles routes ..
                              qui ne cherche plus a définir un fondement mais des limites
                              une philosophie qui se répande dans l espace

                              autrement qu en descendant ou en montant
                              tel ces girouette métaphysicienne que cherche le bien
                              en cherchant le haut ...
                              il faut qu elle pousse sur les coté qu elle glisse dans les interstices
                              et ce libère de cette métaphysique qui fait naître un idéal d ambre
                              et d'ombres plates
                              un idéal auquel on s accroche désespérément
                              pour lequel on combat
                              pour lequel on abandonne toute esprit critique
                              au profit d un clan


                              il vous faut ..
                              supprimer ce « méta » de trop ,
                              ce trope psychotik
                              en finir avec cet esprit
                              ce sprite
                              ce spirit of shit
                              qui erre au delà du réel
                              et convient plus aux machines qu aux humain
                              ( je sais pas qui est intervenus là ,dsl )







                              il est tard ..
                              la nuit gagne sur l horizon '… et l araignée du soir ..

                              pleine de sagesse et de soie
                              fait son entrée !!

                              écoutez moi .
                              si la métaphysique vous a arraché a la nature
                              en se perdant dans l illusion d un savoir absolu
                              et a eu l orgueil de penser cet absolu
                              comme nécessairement séparé du monde

                              du corps
                              des sens
                              a cause de ce ptit con de Platon .. ,
                              le darwinisme lui par contre
                              a trop eu tendance chez ces successeur
                              a mécaniser la réflexion plutôt qu a la libérer
                              .et le fait de proclamer l animalité de l homme
                              revenait au final à
                              refuser
                              de s interroger sur notre spécificité humaine ..

                              alors oui on a 98 pour-cent de gène en commun avec le singe
                              mais on en a aussi 50pourcent en commun avec la laitue ..
                              que faut il en conclure …

                              que je raconte des salades ? ? "(3)




                              (intervention de Ross la patate !! bouillant de colère !)
                              il a raison !
                              il ne faut plus chercher a détruire l exception humaine

                              mais faire la part ce qu on hérite de la nature
                              et de ce qui vient enrichir notre conception de la vie humaine
                              il est tant de tourner la page







                              . mon dieu que j ai mal au crane !!
                              depuis que





                              a moins que ce soit la ratatouille ?

                              ca doit pas être évident de faire des poèmes avec des rimes en "ouilles"
                              y a vraiment des rimes a la con

                              des rimes ingrates

                              rimes je vous emmerde !

                              Dernière modification par nietzsche.junior, 15/10/2014, 00h47.
                              « Quand le vent souffle du nord les feuilles mortes fraternisent au sud »

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X