Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Circuit de la récompense

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Circuit de la récompense

    Si arrêter de fumer est si difficile, c'est dû au fait que la nicotine comme beaucoup d'autres drogues jouent sur la fabrication de la dopamine, une substance produite par l'organisme et qui participe au "circuit de la récompense".

    Allez voir ces sites :

    http://www.lecerveau.mcgill.ca/flash...03_cl_par.html

    http://www.centres-pharmacodependanc...o/Neurobio.htm

    http://www.drogue-danger-debat.org/p...chemin=archive

    http://www.drogues.gouv.fr/fr/cequil...ns/actions.asp

    pour en voir d'autres tapez "circuit de la récompense" dans Gogole.

    C'est assez passionnant.
    Dernière modification par phil94, 08/06/2005, 09h19.

    #2
    pas très lucky, pas très happy

    merci à toi, phil ! moi aussi je trouve ça absolument passionnant: cette histoire de circuit de la récompense, elle me faisait cogiter depuis qlque temps déjà, quand j'essayais de comprendre à quoi tenait en fait mon sentiment de frustration, cette absence de plaisir quasi totale qui est, à la longue, le truc le plus difficile à vivre, je trouve, ds l'arrêt de la clope... arrêter m'a fait prendre conscience de ça: jusqu'ici, ma vie était entièrement conditionnée par la recherche du plaisir, de façon compulsive: là, puisque je ne ressens plus jamais un truc comme de la plénitude ou de l'excitation "positive", même quand je suis ds les situations qui avant m'apportaient une forme de jouissance (et ça va du sexe au simple fait de buller en terrasse avec des potes), on va dire, ben je me sens comme une coquille vide, sans but, je tourne en rond et c'est hyper déstabilisant... du coup, les trucs très répétitifs, très idiots, comme faire le tour d'un parc en courant, nager jusqu'à la bouée jaune et revenir, ranger ma bibliothèque par ordre alphabétique ET "familles" d'écrivains (mon mari me regarde avec une pointe de panique ds l'oeil qd je me lance ds un truc comme ça ), me mettre au grand ménage de printemps à 2h du mat' en revenant d'une fête où de tte façon je me suis ennuyée comme un rat crevé (depuis que j'ai arrêté de fumer, c'est fou, c'est tjs moi qui dit "bon, ben moi j'me rentre" avant les autres !!), etc, ts ces trucs abrutissants, donc, sont les seuls qui arrivent à m'apporter un semblant de plaisir... tout ça est tellement CHIANT, bon dieu

    Envoyé par phil94
    Si arrêter de fumer est si difficile, c'est dû au fait que la nicotine comme beaucoup d'autres drogues jouent sur la fabrication de la dopamine, une substance produite par l'organisme et qui participe au "circuit de la récompense".

    Allez voir ces sites :

    http://www.lecerveau.mcgill.ca/flash...03_cl_par.html

    http://www.centres-pharmacodependanc...o/Neurobio.htm

    http://www.drogue-danger-debat.org/p...chemin=archive

    http://www.drogues.gouv.fr/fr/cequil...ns/actions.asp

    pour en voir d'autres tapez "circuit de la récompense" dans Gogole.

    C'est assez passionnant.

    Commentaire


      #3
      Re : pas très lucky, pas très happy

      Envoyé par fine
      tout ça est tellement CHIANT, bon dieu
      Et oui mais je te rassure, ça passe petit à petit.

      Et puis nous n'avons plus le choix, si tu reprends la clope, tu vas te trouver nulle, tu vas te faire honte et tu ne seras plus jamais une fumeuse heureuse donc tu dois continuer ton défumage en essayant de trouver un centre d'intérêt qui permet de compenser.

      Commentaire


        #4
        Re : pas très lucky, pas très happy

        ce que j'essaie de faire, c'est d'observer les non-fumeurs autour de moi (à commencer par mon mari, ce saint homme ) : hier soir par exemple, on se faisait un petit resto divin en amoureux les pieds ds la grande bleue, et pdt que lui était zen, à 100% en train de savourer ce moment, moi j'avais envie de jeter mes sardines grillées à la tête des gens . forcément, après, ça donne plus très envie de me sortir, c'est clair... enfin bref, je le regardais et je me disais : "mais ct font les gens qui n'ont jms fumé pour occuper les moments où on ne fait rien (comme au resto entre les plats, par exemple)???" tu me diras: ils se parlent, certes . mais pour nous autres, les damnés de la terre, on dirait que les choses ne se suffisent pas à elles-mêmes...
        mais je bien d'accord avec toi, phil: le meilleur moyen de ne pas craquer, c'est bien de savoir à quel point je me détesterais si je craque (et aussi à quel point ts ces gens qui ne m'encouragent pas, tt autour, vont tt d'un coup se réveiller pour me dire "ah ben finette t'as pas tenu longtemps dis donc ! un petit problème de VOLONTE, perhaps???"
        ah j'te jure, on doit pas être des cadeaux pour les autres en ce moment (toi, quand même tu me sembles un petit peu plus zen... l'égalité des sexes est une vaste fumisterie, je l'ai tjs su !)


        Envoyé par phil94
        Et oui mais je te rassure, ça passe petit à petit.

        Et puis nous n'avons plus le choix, si tu reprends la clope, tu vas te trouver nulle, tu vas te faire honte et tu ne seras plus jamais une fumeuse heureuse donc tu dois continuer ton défumage en essayant de trouver un centre d'intérêt qui permet de compenser.

        Commentaire


          #5
          Re : pas très lucky, pas très happy

          Envoyé par fine
          toi, quand même tu me sembles un petit peu plus zen... l'égalité des sexes est une vaste fumisterie, je l'ai tjs su !)
          Parce que tu ne me connais pas en vrai

          J'ai failli me facher avec tous mes copains qui sont toujours fumeurs. Heureusement, celui que je préfère est vraiment un ami, il a laissé passer l'orage et a toujours envie de me voir. L'avantage c'est que tu peux voir qui sont les vrais copains et ceux qui te voient par intérêt, ça permet de faire du ménage dans ses relations mais des fois, c'est quand même un peu hard.

          Commentaire


            #6
            Re : pas très lucky, pas très happy

            mhh... le ménage par le vide, donc ? ça va peut-être arriver plus vite que je croyais... comme me disaient mes gens hier soir, c'est :
            "mais en fait tu n'as plus qu'un SEUL sujet de conversation !?!"

            bon, c'est vrai : j'ai du mal à m'intéresser sérieusement à leur vie à tous, en ce moment (ces odieux veinards qui ne traversent pas l'enfer que je traverse, et gnia gnia gnia, et gnia gnia gnia et qui donc, du coup, ont un intérêt très limité pour, mettons, l'incroyable chimie du cerveau ). du coup, bon, c'est sûr que je crois pas qu'on va vraiment compter sur moi comme GO de l'été : note, ça me fera des espèces de vacances et eux ts réapprendront à organiser des trucs ts seuls, na !
            bon, quand on aura plus le moindre ami, je te propose la création d'un forum sur la solitude la plus sidérale, phil

            Envoyé par phil94
            Parce que tu ne me connais pas en vrai

            J'ai failli me facher avec tous mes copains qui sont toujours fumeurs. Heureusement, celui que je préfère est vraiment un ami, il a laissé passer l'orage et a toujours envie de me voir. L'avantage c'est que tu peux voir qui sont les vrais copains et ceux qui te voient par intérêt, ça permet de faire du ménage dans ses relations mais des fois, c'est quand même un peu hard.

            Commentaire


              #7
              Re : pas très lucky, pas très happy

              Salut,

              Si création d'un forum solitude, je participe aussi. Je suis dans le même bateau. Vos conseils m'aident beaucoup, surtout ceux de Phil. Quant à toi Fine, je te l'ai déjà écrit, même combat!!! On y arrivera, j'en suis persuadée!!! Courage!!!
              Ciao

              Vally
              Envoyé par fine
              mhh... le ménage par le vide, donc ? ça va peut-être arriver plus vite que je croyais... comme me disaient mes gens hier soir, c'est :
              "mais en fait tu n'as plus qu'un SEUL sujet de conversation !?!"

              bon, c'est vrai : j'ai du mal à m'intéresser sérieusement à leur vie à tous, en ce moment (ces odieux veinards qui ne traversent pas l'enfer que je traverse, et gnia gnia gnia, et gnia gnia gnia et qui donc, du coup, ont un intérêt très limité pour, mettons, l'incroyable chimie du cerveau ). du coup, bon, c'est sûr que je crois pas qu'on va vraiment compter sur moi comme GO de l'été : note, ça me fera des espèces de vacances et eux ts réapprendront à organiser des trucs ts seuls, na !
              bon, quand on aura plus le moindre ami, je te propose la création d'un forum sur la solitude la plus sidérale, phil

              Commentaire


                #8
                Re : pas très lucky, pas très happy

                je suis d'accord: phil a peut-être failli looser ses copains, mais en tt cas il a gagné des copines ! bizarre comme quand on m'explique les choses de façon scientifique (c'est carré, c'est rationnel, c'est tt ce qu'il me faut en ce moment) ça va toudesuite mieux. que phil soit donc loué
                vally, je m'accroche mais quelle sombre m..., ces patchs à 14 mg !
                bizz à ts les deux


                Envoyé par vally
                Salut,

                Si création d'un forum solitude, je participe aussi. Je suis dans le même bateau. Vos conseils m'aident beaucoup, surtout ceux de Phil. Quant à toi Fine, je te l'ai déjà écrit, même combat!!! On y arrivera, j'en suis persuadée!!! Courage!!!
                Ciao

                Vally

                Commentaire


                  #9
                  Re : pas très lucky, pas très happy

                  Envoyé par fine
                  mhh... le ménage par le vide, donc ?
                  bon, quand on aura plus le moindre ami, je te propose la création d'un forum sur la solitude la plus sidérale, phil

                  On pourra écrire un livre : La méthode simple pour en finir avec les copains.

                  Commentaire


                    #10
                    Re : pas très lucky, pas très happy

                    oh ouais ! genre: vous avez trop d'amis? vous vous sentez trop sollicité? vous êtes le boute en train sans qui aucune soirée ne passerait le cap de l'apéro? que diriez-vous d'un petit sevrage tabagique de derrière les fagots?
                    en moins de deux mois, les premiers effets se feront sentir
                    ah la la... des fois (attention, ça va être ridicule ) je me demande si la clope rend sociable ????

                    Envoyé par phil94
                    On pourra écrire un livre : La méthode simple pour en finir avec les copains.

                    Commentaire


                      #11
                      Re : pas très lucky, pas très happy

                      Etrange, étrange, je me pose la même question!!!!
                      Enfin, j'ai passé le cap du barbecue de fin d'année dans l'école des enfants... mais version non-fumeur et uniquement avec des non-fumeurs... Sinon beaucoup trop risqué... pour le courage et pour l'humeur!!!

                      Ciao

                      Vally
                      Envoyé par fine
                      oh ouais ! genre: vous avez trop d'amis? vous vous sentez trop sollicité? vous êtes le boute en train sans qui aucune soirée ne passerait le cap de l'apéro? que diriez-vous d'un petit sevrage tabagique de derrière les fagots?
                      en moins de deux mois, les premiers effets se feront sentir
                      ah la la... des fois (attention, ça va être ridicule ) je me demande si la clope rend sociable ????

                      Commentaire


                        #12
                        Re : pas très lucky, pas très happy

                        Envoyé par fine
                        je me demande si la clope rend sociable ????
                        Non bien sûr que non mais il est clair que certains d'entre nous fument pour compenser un manque. Et puis la clope donne une contenance, ça occupe les mains, quand tu la portes à tes lèvres tu fais un geste que beaucoup trouvent élégant ...

                        Pour pas mal d'ex-fumeurs, le plus dur n'est pas le manque de nicotine mais de s'occuper les mains, d'avoir quelque chose dans la bouche... Et c'est peut être ça qui fait qu'on peut "rechuter" après des années d'arrêt.
                        Dernière modification par phil94, 26/06/2005, 22h37.

                        Commentaire


                          #13
                          Re : pas très lucky, pas très happy

                          je vais me la jouer psy de comptoir, alors que ceux que ça fait vomir quittent les lieux : mais est-ce qu'il n'y a pas un rapport entre cet apprentissage de l'autonomie (=ds le sens de savoir se récompenser, se rassurer soi-même) qui consiste, bébé, à trouver son pouce (=donc à s'occuper les mains ET la bouche) et le fait de fumer?? et est-ce que d'une manière ou d'une autre, on a pas intégré depuis très, très longtemps que pour se rassurer il fallait (pardon mais bon) têter qlque chose ??



                          Envoyé par phil94
                          Non bien sûr que non mais il est clair que certains d'entre nous fument pour compenser un manque. Et puis la clope donne une contenance, ça occupe les mains, quand tu la portes à tes lèvres tu fais un geste que beaucoup trouvent élégant ...

                          Pour pas mal d'ex-fumeurs, le plus dur n'est pas le manque de nicotine mais de s'occuper les mains, d'avoir quelque chose dans la bouche... Et c'est peut être ça qui fait qu'on peut "rechuter" après des années d'arrêt.

                          Commentaire


                            #14
                            Re : Circuit de la récompense

                            Pour moi la clope c'est fini depuis 5 mois!
                            Mais comme je vous comprends.
                            C'est vrai que l'on ne ressemble plus à rien dans une soirée.On tourne en rond.
                            Le pire c'est à la fin d'un bon repas.
                            Comment occuper ses mains? Et puis il y a les fumeurs qui prennent du plaisir...

                            Courage je compense en marchant.

                            Commentaire


                              #15
                              Re : Circuit de la récompense

                              t'imagines pas comme j'ai du mal à vivre avec ma nouvelle image de fille pas fêtarde but sportive ! même si je me force à vadrouiller encore la nuit, c'est comme si le coeur y était plus... une forme de ménopause sociale, quoi !

                              Envoyé par Alessandro
                              Pour moi la clope c'est fini depuis 5 mois!
                              Mais comme je vous comprends.
                              C'est vrai que l'on ne ressemble plus à rien dans une soirée.On tourne en rond.
                              Le pire c'est à la fin d'un bon repas.
                              Comment occuper ses mains? Et puis il y a les fumeurs qui prennent du plaisir...

                              Courage je compense en marchant.

                              Commentaire

                              Unconfigured Ad Widget

                              Réduire
                              Chargement...
                              X