Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Rumination existentielle

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Rumination existentielle

    Bonjour, je vous présente mon problème qui doit être assez banal, mais que je ne supporte plus :P

    J'ai la vingtaine, plutôt une belle vie et tout pour être heureux (du moins je suppose), mais depuis 3 mois, après un bad trip (cannabis), je vis un véritable enfer.

    Je me pose des questions sur tout, je doute de tout. Les questions les plus fréquentes sont "Les autres sont-ils conscients / pensent par eux-mêmes ?", ou alors "Pourquoi suis-je conscient ?", ou encore "Est-ce réellement moi qui pense ?" (Elle est tordue celle là je pense :P), ou plus ou moins toute question existentielle que je pense lambda (Qu'est-ce que la vie ? Son sens ? Il y a-t-il quelque chose après la mort...), ou encore "suis-je réellement moi?", jusqu'au point de m'auto-analyser en permanence (du style, est-ce vraiment moi qui parle?) J'avais déjà pensé à toutes ces questions, mais je les avais, pour la plupart, écarté en quelques secondes (je me souviens dire à mon frère "Et si vous étiez tous des robots et que j'étais le seul être conscient ?", puis je n'y pensais plus 15 secondes après)... Je suis totalement perdu et ne trouve plus rien à quoi m'accrocher.

    Le problème étant que je les rumine à un point insupportable depuis 3 mois, je suis incapable de m'en détacher (surtout l'histoire de la conscience d'autrui, je sais parfaitement qu'autrui est conscient et pense de la même façon que je le fais (même si pas tout à fait car la pensée dépend de notre vie etc mais bon), mais je trouve toujours quelque chose pour en douter, jusqu'à aller au point d'imaginer une "machination de Dieu", qui me ferait croire que tout le monde est conscient... Je ne crois pourtant pas en Dieu, ni à cette théorie, mais j'arrive toujours à pousser le doute plus loin pour que cette rumination soit sans fin).

    Moi qui était plutôt bon vivant, et plutôt cartésien / les pieds sur terre (j'avais déjà eu une "phase existentielle", comme tout le monde, vers 15 ans, me tracassant avec la mort/l'éventuelle après-vie pendant 3 mois, mais c'était juste au coucher, je n'y pensais pas la journée), je me pourris la vie totalement avec ça...

    Auriez-vous une idée de comment en sortir ? De comment me soulager ? (Pour être honnête, je pense que depuis ces 3 mois, il y a des améliorations, je suis moins angoissé, j'y pense encore mais je ne fais pas de crise d'angoisse ou quoi que ce soit).

    Le plus terrible étant que je me dis qu'il vaudrait mieux que j'en sorte pas, que c'est ce qu'on "voudrait" que je ne trouve pas la "vérité" (alors que je sais très bien que je cours après des chimères, et que je n'aurai jamais une réponse à ces questions), que je ne serai "plus moi" si je n'y pensais plus...

    Help :P

    #2
    Re : Rumination existentielle

    Envoyé par pie25
    Bonjour, je vous présente mon problème qui doit être assez banal, mais que je ne supporte plus :P

    J'ai la vingtaine, plutôt une belle vie et tout pour être heureux (du moins je suppose), mais depuis 3 mois, après un bad trip (cannabis), je vis un véritable enfer.

    Je me pose des questions sur tout,......, jusqu'au point de m'auto-analyser en permanence (du style, est-ce vraiment moi qui parle?)

    Le problème étant que je les rumine à un point insupportable depuis 3 mois, je suis incapable de m'en détacher

    ... jusqu'à aller au point d'imaginer une "machination de Dieu", qui me ferait croire que tout le monde est conscient... Je ne crois pourtant pas en Dieu, ni à cette théorie, mais j'arrive toujours à pousser le doute plus loin pour que cette rumination soit sans fin).

    ... je me pourris la vie totalement avec ça...

    Auriez-vous une idée de comment en sortir ? De comment me soulager ?

    ...
    Help :P
    Bonjour,

    J'ai mis gras les éléments qui montrent un envahissement très important de votre pensée par ces doutes existentiels depuis 3 mois, et des instants de dépersonnalisation (quand vous dites "est-ce vraiment moi qui parle ?")

    Le seul moyen de vous soulager rapidement est d'aller consulter un médecin et de lui expliquer cet envahissement permanent de votre pensée et la grande souffrance que cela vous cause.

    Ce que vous décrivez évoque l'installation d'un délire paranoïde (quand vous évoquez "la machination de dieu"). Néanmoins vous gardez une bonne capacité de critiquer vos pensées donc je ne crois pas qu'il s'agisse d'un délire véritablement installé, plutôt de pensées obsessionnelles qui risquent de basculer en délire. (Enfin ce qui est un peu délirant, c'est vos doutes qui paraissent complètement disproportionnés si bien qu'ils sont devenus insupportables, comme vous dites.)

    Certainement que le médecin pourrait vous prescrire un traitement neuroleptique afin de réduire l'intensité de vos pensées, ceci devrait vous soulager rapidement. Le médecin pourrait vous prescrire également 15 jours de repos le temps de mettre en route le traitement. Le mieux serait de vous adresser à un psychiatre libéral, mais votre médecin traitant devrait pouvoir vous aider en attendant d'avoir un rdv avec un spécialiste.

    Consommez-vous d'autres "toxiques" en plus du canna ? Et continuez-vous à consommer du cannabis ?

    Dernière chose, si c'est vraiment trop insupportable et que vous ne pouvez plus attendre pour voir un médecin, vous pouvez vous rendre aux urgences psychiatriques qui vous prendront en charge et vous donneront les médicaments qui conviennent.
    La lune est habitée. La preuve il y a de la lumière tous les soirs. (Coluche)

    Commentaire


      #3
      Re : Rumination existentielle

      Oui, plus qu'envahissant, c'est permanent ...

      Je suis suivi par un psy depuis ce bad trip, qui me dit que je ne fais qu'auto-entretenir ces idées et que donc un traitement n'est pas nécessaire, que cela va se passer tout seul, mais disons que ça fait 2 mois que j'attend que ça se passe tout seul.

      Les neuroleptiques sont un type de médicament qui me fait assez peur pour être honnête, est-ce que dans ce genre de cas le traitement est long ?

      Je ne suis pas consommateur régulier de cannabis, disons que c'était juste le joint qu'il ne fallait pas fumer je pense ... Je fume des cigarettes et boit un coup de temps en temps mais c'est tout.

      Je vois ma psy jeudi... Je pense que je vais attendre jusque là et tout déballer en lui disant que je ne peux plus le supporter

      PS : Pour l'histoire de "la machination de Dieu", je l'interprète plutôt un peu comme "le destin" (même si c'est un concept auquel je ne croyais pas du tout avant ce bad trip), sauf que ça en devient à un point abusif, où je me dis que tous les faits et gestes des autres sont PEUT ÊTRE (je dis peut-être car je me dis "Et si... ?", même si encore une fois je n'y crois pas vraiment) "contrôlés".

      PS2 : Et en me renseignant sur wikipédia (bon, après tout ce qui est écrit sur internet n'est pas nécessairement vrai hein :P), j'ai l'impression que ça ressemble beaucoup plus à un délire paranoïaque qu'à un délire paranoïde
      Dernière modification par pie25, 10/06/2014, 02h00.

      Commentaire


        #4
        Re : Rumination existentielle

        Envoyé par pie25
        Oui, plus qu'envahissant, c'est permanent ...

        Je suis suivi par un psy depuis ce bad trip, qui me dit que je ne fais qu'auto-entretenir ces idées et que donc un traitement n'est pas nécessaire, que cela va se passer tout seul, mais disons que ça fait 2 mois que j'attend que ça se passe tout seul.

        Les neuroleptiques sont un type de médicament qui me fait assez peur pour être honnête, est-ce que dans ce genre de cas le traitement est long ?

        Je ne suis pas consommateur régulier de cannabis, disons que c'était juste le joint qu'il ne fallait pas fumer je pense ... Je fume des cigarettes et boit un coup de temps en temps mais c'est tout.

        Je vois ma psy jeudi... Je pense que je vais attendre jusque là et tout déballer en lui disant que je ne peux plus le supporter

        PS : Pour l'histoire de "la machination de Dieu", je l'interprète plutôt un peu comme "le destin" (même si c'est un concept auquel je ne croyais pas du tout avant ce bad trip), sauf que ça en devient à un point abusif, où je me dis que tous les faits et gestes des autres sont PEUT ÊTRE (je dis peut-être car je me dis "Et si... ?", même si encore une fois je n'y crois pas vraiment) "contrôlés".

        PS2 : Et en me renseignant sur wikipédia (bon, après tout ce qui est écrit sur internet n'est pas nécessairement vrai hein :P), j'ai l'impression que ça ressemble beaucoup plus à un délire paranoïaque qu'à un délire paranoïde

        Lorsque tu as eu ce " bad trip" a tu eu des halluc ou autre!? peut etre en a tu étais choquer et alors là ..tes ruminations sont peut etre du au choc ?
        Je suis un extra terrestre ...

        Commentaire


          #5
          Re : Rumination existentielle

          Ben oui mais si tu souffres trop à cause de toutes ces pensées, peu importe le type délire, de deux maux il faut savoir choisir le moindre, et le moindre mal achuellement pour toi serait peut etre une aide avec un neuroleptique.

          Bon il n'y a que ton médecin qui puisse valider tout cela. Reparles lui en, c'est bien un psychiatre quand tu dis psy ?
          La lune est habitée. La preuve il y a de la lumière tous les soirs. (Coluche)

          Commentaire


            #6
            Re : Rumination existentielle

            Oui pendant le bad trip j'ai eu des hallucinations, de façon très courte (ça a dû durer 2mn au gros maximum), où "j'entendais" ma pensée se répéter (genre j'entendais 4 fois la même pensée), pareil pour les voix de mes amis autour etc. J'ai aussi vu un ami apparaître "en double", mais je crois que ce n'était que de la synesthésie.

            C'est clairement à cause de ça que je rumine, la veille j'allais très bien, le lendemain c'était parti (ça avait commencé avec "je vais devoir fou, c'est sûr !" (alors que le mot "folie" ne veut pas dire grand chose)). Mais j'ai peur que ça ait déclenché autre chose ou je sais pas trop quoi...

            Commentaire


              #7
              Re : Rumination existentielle

              Pour le psy oui c'est un psychiatre

              Commentaire


                #8
                Re : Rumination existentielle

                Pour rassurer les éventuelles futures personnes qui seraient dans un cas similaire, voici ce que m'a dit ma psy :
                Que c'était relativement "commun" après un bad trip / un gros stress quelconque de tout remettre en question, de ne plus avoir vraiment de repères, et que ça rentre dans l'ordre avec le temps.
                Elle m'a dit d'essayer de passer de bonnes vacances, et que si au pire les questions restaient jusqu'en septembre, éventuellement prendre pendant un mois un neuroleptique à petite dose qui résoudrait le problème.

                Commentaire


                  #9
                  Re : Rumination existentielle

                  salut, j'ai fais un bad trip comme toi il y a 4 mois et je me pose bcp de question existentielle comme toi , où en est tu aujourd'hui ?

                  Commentaire


                    #10
                    Re : Rumination existentielle

                    Envoyé par Difficultshady
                    salut, j'ai fais un bad trip comme toi il y a 4 mois et je me pose bcp de question existentielle comme toi , où en est tu aujourd'hui ?
                    dépersonnalisation??
                    une des conséquences néfastes du cannabis...
                    perso, ca m'a rendu complétement ouf' et je ne savais plus qui j'étais...
                    bon courage!
                    "Be yourself, no matter what they say"

                    Commentaire


                      #11
                      Re : Rumination existentielle

                      Envoyé par benj21
                      dépersonnalisation??
                      une des conséquences néfastes du cannabis...
                      perso, ca m'a rendu complétement ouf' et je ne savais plus qui j'étais...
                      bon courage!


                      et maintenant tes tu correct ? y'a t-il une facon de redevenir normal ?

                      Commentaire


                        #12
                        Re : Rumination existentielle

                        Envoyé par Difficultshady
                        et maintenant tes tu correct ? y'a t-il une facon de redevenir normal ?
                        oui, il m'a fallu du temps...
                        en fait, le cannabis n'a juste qu'accuenté ma personnalité fragile.
                        Du coup, faut que tu lâches totalement et que tu fasses un travail thérapeutique sur toi!
                        Bon courage!
                        "Be yourself, no matter what they say"

                        Commentaire


                          #13
                          Je vis actuellement ce qu'a vécu pie25 en 2014, est-ce que des gens ont des pistes pour se remettre de ces ruminations ?
                          Merci d'avance

                          Commentaire


                            #14
                            Bonjour, es ce du à une prise de canabis ou autres produits, si oui déjà je te déconseille de reprendre ce genres de substances qui peuvent de déclencher des crises.

                            As tu consulte un psychiatre pour faire un point, comme il est dit plus haut il y’a des personnes qui sont plus fragiles, tu devrais quand même consulter.

                            Deja un médecin qui t’enverra chez un psychiatre peut-être.

                            Bonne journée
                            arrêt avec soins pour moi, le 18 février 2014

                            Commentaire

                            Chargement...
                            X