Annonce

Réduire
Aucune annonce.

psy abus de faiblesse

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Re : psy abus de faiblesse

    Signez et faites signer la pétition ! http://www.atoute.org/n/article366.html

    Commentaire


      Re : psy abus de faiblesse

      Envoyé par pım
      Une pétition pour demander l’interdiction des relations sexuelles entre médecins et patients

      Une demande a été adressée à la ministre de la santé pour déjouer les « prédateurs sexuels en blouse blanche ». Une mesure loin de faire l’unanimité.

      LE MONDE | 27.03.2018 à 00h00 • Mis à jour le 27.03.2018 à 05h02 |


      http://www.lemonde.fr/sante/article/...1_1651302.html
      Bonjour,

      Pétition signée.
      Le courrier des lecteurs de cet article est affligeant, la notion de fragilité de la patiente y est peu reconnue, c'est la relation entre deux adultes consentants qui prévaut.
      Où est le problème? Le ou la patiente n'a qu'à changer de médecin. Où est la difficulté là-dedans?
      cath

      debout les crabes.. la mer monte !

      Commentaire


        Re : psy abus de faiblesse

        Bonjour Moicat,

        J'ai lu des commentaires sur Facebook, ce n'est pas mieux. Ce que j'espère est que ceux à qui s'adresse cette pétition soient d'un autre niveau et ce n'est pas gagné, le Conseil de l'ordre s'est clairement positionné contre face aux journalistes.
        "Rien n'est plus fort qu'une idée dont l'heure est venue "
        Victor Hugo
        "Même si vous êtes seul et que personne ne vous suit, défendez toujours ce qui vous parait juste"
        Abbé Pierre

        Commentaire


          Re : psy abus de faiblesse

          Envoyé par Artémisia
          Bonjour Moicat,

          J'ai lu des commentaires sur Facebook, ce n'est pas mieux. Ce que j'espère est que ceux à qui s'adresse cette pétition soient d'un autre niveau et ce n'est pas gagné, le Conseil de l'ordre s'est clairement positionné contre face aux journalistes.
          Bonjour Artemisia,

          Je comprends mal quels arguments peut donner l'Ordre pour s'opposer à l'interdiction des rapports sexuels dans le cadre d'une relation thérapeutique, comme ça se pratique dans les pays comparables au nôtre.
          C'est du pur corporatisme, peu défendable...
          cath

          debout les crabes.. la mer monte !

          Commentaire


            Re : psy abus de faiblesse

            La position du conseil de l'ordre Moicat :


            http://www.whatsupdoc-lemag.fr/actua...e.asp?id=24442

            http://www.whatsupdoc-lemag.fr/actua...e.asp?id=24443
            "Rien n'est plus fort qu'une idée dont l'heure est venue "
            Victor Hugo
            "Même si vous êtes seul et que personne ne vous suit, défendez toujours ce qui vous parait juste"
            Abbé Pierre

            Commentaire


              Re : psy abus de faiblesse

              Pffff.... Et ça ne les interpelle pas que les médecins fautifs facturent souvent les relations sexuelles à la caisse de la patiente?

              http://www.whatsupdoc-lemag.fr/actua...e.asp?id=24442

              Une troisième catégorie de médecins enfin est en désaccord total avec la pétition « On marche sur la tête, c’est d’un puritanisme effrayant et ce sera détourné », s’écrie le Pr Dominique Stoppa-Lyonnet. Pour la généticienne, ne pas abuser de la faiblesse du malade est inhérent à la profession de médecin, et l’arsenal juridique en place est suffisant.
              Il est donc hors de question de douter de l'intégrité du médecin, alors que la mise en doute des dires du patient est immédiate.
              C'est ce qu'on appelle un rapport équilibré...
              cath

              debout les crabes.. la mer monte !

              Commentaire


                Re : psy abus de faiblesse

                https://www.conseil-national.medecin.fr/node/2701

                La réponse du conseil de l'ordre sur leur site.

                Je rappelle qu'à 21 médecins au Conseil Départemental, ils ont décidé de ne pas s'associer à ma plainte, avec la défense écrite complètement rocambolesque du psy.
                Comment l'expliquent t'ils ?

                Au conseil régional, un avertissement parce que j'étais seule et sans défense...et que ça ne doit pas rentrer dans leurs statistiques.
                Comment l'expliquent-ils ?

                Enfin, une interdiction de 6 mois en appel, après 18 mois d'attente et mes courriers ont peut-être du jouer.

                Et le conseil de l'ordre vient fanfaronner que tout se passe bien, qu'ils gèrent, qu'ils n'ont pas de leçon à recevoir !
                "Rien n'est plus fort qu'une idée dont l'heure est venue "
                Victor Hugo
                "Même si vous êtes seul et que personne ne vous suit, défendez toujours ce qui vous parait juste"
                Abbé Pierre

                Commentaire


                  Re : psy abus de faiblesse

                  ALLO DOCTEURS-LE MAGAZINE DE LA SANTE sur la 5

                  https://www.allodocteurs.fr/emission...018_26709.html

                  Explications claires et précises de la pétition par le Dr Gilles Lazimi

                  Chaque intervention me fait bien, je me rends compte à quel point c'est difficile encore aujourd'hui.
                  "Rien n'est plus fort qu'une idée dont l'heure est venue "
                  Victor Hugo
                  "Même si vous êtes seul et que personne ne vous suit, défendez toujours ce qui vous parait juste"
                  Abbé Pierre

                  Commentaire


                    Re : psy abus de faiblesse

                    Bonsoir,

                    j'ai signé la pétition, avec beaucoup d'espoir pour les victimes.

                    Artémisia j'en t'embrasse.
                    Jouissez de la vie, il est beaucoup plus tard que vous ne le pensez. C. Lelouch

                    0 alcool 5/12/12 - 0 tabac 3/05/19

                    Commentaire


                      Re : psy abus de faiblesse

                      Bonsoir Passereau

                      Comme c'est gentil de passer. D'avoir signé, je n'en doutais pas.

                      Je suis un peu déçue, beaucoup d'incompréhension vis à vis de la pétition.

                      Nous avons eu le courage de nous relever et de nous battre pour dénoncer le traitement des plaintes d'abus et voilà que de vouloir aider d'autres femmes s'apparente à s'immiscer dans la vie privée et sexuelle des médecins.

                      Depuis quand y a t'il de la séduction, de la sexualité dans un cabinet médical, quand on prend en charge des patients ? la majorité s'insurge pour défendre ce droit là !!!

                      Ah oui, la belle rencontre potentielle des romans à l'eau de rose. Oui, bien sur que ça peut arriver un coup de foudre, réel et sincère.
                      Est-ce que dans ce cas là, le médecin concerné ne pourrait pas transmettre le dossier à un confrère et s'assurer qu'il n'y a aucune ambiguïté avant d'entreprendre une relation.
                      Je rappelle que dans ces situations là, il n'y a pas de plainte.
                      C'est difficile de penser un peu aux femmes abusées et de se comporter en homme et de prendre ses responsabilités ?

                      On connait mon admiration pour les équipes médicales que j'ai côtoyées pendant de longs mois et c'est ce qui m'autorise à dire que ces médecins, qui se comportent si mal, n'ont pas à être protégés par leurs confrères.

                      Dès que l'on veut protéger des personnes des abus, nous sommes des féministes, mal b....
                      Oui, c'est ce genre de commentaires, ou encore : "alors, je ne pourrais plus avoir de rapports sexuels avec ma femme, je suis médecin !"
                      "mais on nous interdit tout, bientôt on nous dira avec qui on peut faire l'amour!" " et avec ma boulangère, j'ai encore le droit?"
                      Je n'ai rien inventé, c'est de ce niveau là, heureusement que nous avons des signataires avec un peu plus de réflexion, qui nous laissent des petits messages encourageants.
                      Sur les réseaux sociaux, elle fait même rire cette pétition ! Moi, j'en pleure encore parfois de ce qu'il a détruit en profitant de ma situation.
                      Les abuseurs ont encore de beaux jours devant eux !

                      Indignez-vous disait-il, j'ajoute : mais ne vous trompez pas de combat !
                      "Rien n'est plus fort qu'une idée dont l'heure est venue "
                      Victor Hugo
                      "Même si vous êtes seul et que personne ne vous suit, défendez toujours ce qui vous parait juste"
                      Abbé Pierre

                      Commentaire


                        Re : psy abus de faiblesse

                        Ces médecins sont des Weinstein à stéthoscope. ..

                        Commentaire


                          Re : psy abus de faiblesse

                          Envoyé par Blacklake
                          Ces médecins sont des Weinstein à stéthoscope. ..
                          probable...

                          En tout les cas l' effet Weinstein fait sont petit bonhomme de chemin et c'est pas plus mal ...le moins que l' on puisse dire !

                          Commentaire


                            Re : psy abus de faiblesse

                            http://philippe.ameline.free.fr/wordpress/?p=1929

                            "C'est vrai, moi, juge, j'ai été désarmée face à un médecin..."
                            "Rien n'est plus fort qu'une idée dont l'heure est venue "
                            Victor Hugo
                            "Même si vous êtes seul et que personne ne vous suit, défendez toujours ce qui vous parait juste"
                            Abbé Pierre

                            Commentaire


                              Re : psy abus de faiblesse

                              J'ai publié un article sur Médiapart, trop d'incompréhension quant à la pétition.

                              https://blogs.mediapart.fr/edition/q...-pas-de-combat
                              "Rien n'est plus fort qu'une idée dont l'heure est venue "
                              Victor Hugo
                              "Même si vous êtes seul et que personne ne vous suit, défendez toujours ce qui vous parait juste"
                              Abbé Pierre

                              Commentaire


                                Re : psy abus de faiblesse

                                Envoyé par Artémisia
                                J'ai publié un article sur Médiapart, trop d'incompréhension quant à la pétition.

                                https://blogs.mediapart.fr/edition/q...-pas-de-combat
                                Bonjour Artémisia,

                                Je suis surprise aussi des réactions des professionnels comme des autres lecteurs.

                                De son côté, le Conseil national de l’ordre du médecin assure mener « une lutte déterminée contre toutes sortes d’abus à caractère sexuel que les médecins commettraient ». Toutefois, il se dit défavorable à l’ajout d’un article sur les relations soignants-soignés car il constituerait une « intrusion dans la vie privée de personnes libres et consentantes ».
                                Et je trouve étonnant que le conseil national de l'ordre des médecins considère la patiente d'un psychiatre comme "libre", car le simple fait qu'elle consulte démontre qu'elle est en situation de faiblesse psychique et qu'elle se remet entre les mains d'un médecin pour être aidée, d'ailleurs c'est ce qu'on appelle une "prise en charge".

                                D'autre part, comment peut-on inclure la relation thérapeutique dans le domaine de "la vie privée"?
                                Il n'y a en fait pas de définition juridique de la vie privée, et il faut pour être précis dire plutôt "le droit à l'intimité de la vie privée" fait partie des droits civils.

                                Donc si l'Ordre des médecins considère que la consultation médicale relève de la vie privée du praticien, on comprend mieux sa position, encore qu'elle soit un peu inquiétante...
                                Il y a donc un vide juridique entre "relations professionnelles" et "relations privées", qui en définitive ne sont juridiquement pas différenciées, et l'Ordre trouve légitime de protéger les droits civils des médecins, c'est-à-dire leur vie privée.

                                Circulez, y a rien à voir!
                                cath

                                debout les crabes.. la mer monte !

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X