Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Transpiration et relations amoureuses.

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Transpiration et relations amoureuses.

    Bonjour,

    Voilà, je souffre de transpiration des mains, pieds aisselles depuis l'adolescence. Aujourd'hui, je l'accepte un peu mieux, j'ai 19 ans, mais c'est toujours un gros complexe, qui se manifeste surtout en situation de stress. Quand je suis chez moi ou avec ma famille, rien du tout..

    Mais je suis ici, car je n'ai pas encore vécu de relation amoureuse et je redoute ce moment où je devrais en parler à mon partenaire.. J'ai peur qu'il trouve cela dégoûtant, que ça soit gênant pour lui aussi, qu'il me rejette etc...

    Alors je suis ici pour demander des expériences, par rapport à vos relations amoureuses, comment en avez vous parlé, quelles ont été les réactions, quelles sont vos petites astuces pour que ça soit moins gênant. Et vous l'avez vous accepté au fil du temps ?

    En espérant de pouvoir échanger avec celles et ceux qui le voudront bien, merci d'avance

    #2
    Re : Transpiration et relations amoureuses.

    Salut !

    Je n'ai pas trop l'habitude de participer aux forums (je me contente de les éplucher ), mais j'ai moi aussi longtemps cherché des témoignages là-dessus et j'en ai jamais vraiment trouvé de satisfaisant. Du coup, jamais mieux servi que par soi-même...xD
    Donc, je suis aussi très angoissée par cette question mais j'essaie de faire avec. J'ai eu quatre histoires différentes jusqu'à maintenant et j'avoue que là je n'ose plus trop me lancer... Le premier c'était facile, on vivait dans deux pays différents on ne se voyait pas souvent, j'arrivais à lui cacher assez bien le problème. Le deuxième, je me suis arrangée pour le voir le plus possible dehors, et en étant pas trop couverte, l'hiver aidant, je pouvais lui tenir la main. Je le faisais toujours venir chez moi, où il ne fait jamais très chaud (genre 20 degrés hein je ne suis pas non plus un ours polaire), pour garder un peu le contrôle de la situation. Des trucs et astuces j'en ai plein; poser ses mains sur le carrelage ou un surface froide, se laver les mains sur n'importe quel prétexte, s'assoir sur ses propres mains aussi pour que personnes n'y touche ! Quand on faisait des câlins je m'arrangeais pour ne poser mes mains que sur ses habits, mais bon moins y en a plus c'est difficile !Et je vous le donne en mille, ma plus grande angoisse était bien sûr de "sauter le pas" parce que là c'était la panique quand à quoi faire de mes mains et pieds !! un jour il m'a fait la remarque quand il m'a pris la main (miraculeusement sèche à ce moment)que c'était mieux que la fois où elle était moite... vous imaginez le genre d'effet que cette phrase peut produire.
    Bon passons au troisième, avec qui les choses sérieuses commencent. Je suis en même temps rentrée en école d'ingénieur, et le rythme des soirées a pas mal augmenté, c'est là que j'ai découvert un truc génial (je m'excuse d'avance pour le manque de bien-séance x) ): au bout d'un moment quand on est très alcoolisé, exit les mains moites !! (forcément vu qu'on est très déshydraté-imaginez à quel point, si quelqu'un qui souffre d'hyperhydrose ne transpire plus- et on le paye le lendemain)Mais c'est tellement merveilleux de pouvoir TOUCHER quelqu'un !! De faire comme les autres, de plus avoir peur qu'on nous touche... Bon je vous rassure je ne suis pas du tout alcoolique. Et donc de fil en aiguille j'ai trouvé que c'était un très bon moyen pour coucher avec quelqu'un. Pas si bon en fait, mais ça vous vous en doutiez. J'ai développé la technique du "je ne touche mon partenaire sous aucun prétexte et je garde les chaussettes ", à part quand tout le monde commence à transpirer. Globalement, c'est stressant et je n'ai jamais pris beaucoup de plaisir. Pour dormir, je cache mes mains sous moi, parce qu'en plus sous la couette à deux il fait encore plus chaud, et pieds enroulés sur mes mollets. Bref, j'ai fini par rompre parce que c'est quand même fatiguant de se cacher à tout moment.
    Dernier (désolée si c'est long, j'essaie de rendre un récit détaillé pour répondre concrètement aux questions qu'on se pose toutes/tous). Alors lui il était quand même un peu plus perspicace que les autres et il a remarqué assez vite que j'avais un complexe par rapport à mes mains, et ne m'a aps lâchée jusqu' à ce que je lui avoue (je le lui ai dit quand on ne sortait plus ensemble). Il m'a dit que ça ne posait aucun problème, que ça ne le dégoutait pas. Et souvent encore (on est restés très bons amis), il essaie de me prendre la main pour me prouver que ça ne le dérange pas. Mais je n'y arrive pas, je reste assez intimement persuadée que ça doit dégoûter les autres. Depuis, ça m'a redonné l'espoir que certains ne seront pas dégoutés par ce problème et j'ai fini par comprendre que la meilleure solution était de le dire à son partenaire tout simplement. Personnellement, ça m'apparaît comme une montagne. Ca fait maintenant un et demi que je n'ai pas eu de "vraies" relations, parce qu'à présent je ne peux m'empêcher d'évaluer tout garçon potentiel en essayant de deviner s'il m'accepterait avec mes mains moites et ma conclusion est toujours négative et je préfère ne rien faire. C'est donc là, mesdames et messieurs (pour ceux qui ont survécu jusqu'au bout du pavé), qu'ils me faudrait des témoignages rassurants !
    J'ai l'impression d'être une sorte de cadeau empoisonné ou une noix pourrie: de l'extérieur j'ai l'air souriante, drôle et physiquement je plais (quand même) à certains , mais une fois qu'on sort ensemble ils découvrent "mon défaut de fabrication" ?! Ca me paraît de la triche envers eux...
    Voilà j'espère que d'autres répondront

    Commentaire


      #3
      Re : Transpiration et relations amoureuses.

      Envoyé par Tartibougnoule
      Salut !

      Je n'ai pas trop l'habitude de participer aux forums (je me contente de les éplucher ), mais j'ai moi aussi longtemps cherché des témoignages là-dessus et j'en ai jamais vraiment trouvé de satisfaisant. Du coup, jamais mieux servi que par soi-même...xD
      Donc, je suis aussi très angoissée par cette question mais j'essaie de faire avec. J'ai eu quatre histoires différentes jusqu'à maintenant et j'avoue que là je n'ose plus trop me lancer... Le premier c'était facile, on vivait dans deux pays différents on ne se voyait pas souvent, j'arrivais à lui cacher assez bien le problème. Le deuxième, je me suis arrangée pour le voir le plus possible dehors, et en étant pas trop couverte, l'hiver aidant, je pouvais lui tenir la main. Je le faisais toujours venir chez moi, où il ne fait jamais très chaud (genre 20 degrés hein je ne suis pas non plus un ours polaire), pour garder un peu le contrôle de la situation. Des trucs et astuces j'en ai plein; poser ses mains sur le carrelage ou un surface froide, se laver les mains sur n'importe quel prétexte, s'assoir sur ses propres mains aussi pour que personnes n'y touche ! Quand on faisait des câlins je m'arrangeais pour ne poser mes mains que sur ses habits, mais bon moins y en a plus c'est difficile !Et je vous le donne en mille, ma plus grande angoisse était bien sûr de "sauter le pas" parce que là c'était la panique quand à quoi faire de mes mains et pieds !! un jour il m'a fait la remarque quand il m'a pris la main (miraculeusement sèche à ce moment)que c'était mieux que la fois où elle était moite... vous imaginez le genre d'effet que cette phrase peut produire.
      Bon passons au troisième, avec qui les choses sérieuses commencent. Je suis en même temps rentrée en école d'ingénieur, et le rythme des soirées a pas mal augmenté, c'est là que j'ai découvert un truc génial (je m'excuse d'avance pour le manque de bien-séance x) ): au bout d'un moment quand on est très alcoolisé, exit les mains moites !! (forcément vu qu'on est très déshydraté-imaginez à quel point, si quelqu'un qui souffre d'hyperhydrose ne transpire plus- et on le paye le lendemain)Mais c'est tellement merveilleux de pouvoir TOUCHER quelqu'un !! De faire comme les autres, de plus avoir peur qu'on nous touche... Bon je vous rassure je ne suis pas du tout alcoolique. Et donc de fil en aiguille j'ai trouvé que c'était un très bon moyen pour coucher avec quelqu'un. Pas si bon en fait, mais ça vous vous en doutiez. J'ai développé la technique du "je ne touche mon partenaire sous aucun prétexte et je garde les chaussettes ", à part quand tout le monde commence à transpirer. Globalement, c'est stressant et je n'ai jamais pris beaucoup de plaisir. Pour dormir, je cache mes mains sous moi, parce qu'en plus sous la couette à deux il fait encore plus chaud, et pieds enroulés sur mes mollets. Bref, j'ai fini par rompre parce que c'est quand même fatiguant de se cacher à tout moment.
      Dernier (désolée si c'est long, j'essaie de rendre un récit détaillé pour répondre concrètement aux questions qu'on se pose toutes/tous). Alors lui il était quand même un peu plus perspicace que les autres et il a remarqué assez vite que j'avais un complexe par rapport à mes mains, et ne m'a aps lâchée jusqu' à ce que je lui avoue (je le lui ai dit quand on ne sortait plus ensemble). Il m'a dit que ça ne posait aucun problème, que ça ne le dégoutait pas. Et souvent encore (on est restés très bons amis), il essaie de me prendre la main pour me prouver que ça ne le dérange pas. Mais je n'y arrive pas, je reste assez intimement persuadée que ça doit dégoûter les autres. Depuis, ça m'a redonné l'espoir que certains ne seront pas dégoutés par ce problème et j'ai fini par comprendre que la meilleure solution était de le dire à son partenaire tout simplement. Personnellement, ça m'apparaît comme une montagne. Ca fait maintenant un et demi que je n'ai pas eu de "vraies" relations, parce qu'à présent je ne peux m'empêcher d'évaluer tout garçon potentiel en essayant de deviner s'il m'accepterait avec mes mains moites et ma conclusion est toujours négative et je préfère ne rien faire. C'est donc là, mesdames et messieurs (pour ceux qui ont survécu jusqu'au bout du pavé), qu'ils me faudrait des témoignages rassurants !
      J'ai l'impression d'être une sorte de cadeau empoisonné ou une noix pourrie: de l'extérieur j'ai l'air souriante, drôle et physiquement je plais (quand même) à certains , mais une fois qu'on sort ensemble ils découvrent "mon défaut de fabrication" ?! Ca me paraît de la triche envers eux...
      Voilà j'espère que d'autres répondront


      Merci pour le pavé! Je ne participe jamais au forum mais je voulais pouvoir te répondre car je me reconnais tellement dans ton dernier paragraphe! L'impression d'être une noix pourrie ou un cadeau empoisonné , c'est exactement ça!!

      C'est très frustrant , car de l'extérieur j'ai l'air normal, et je sais que des personnes ont déjà pu être attirées par moi et vice-versa, mais je coupe court à toute relation possible , car c'est inconcevable pour moi. Donc pour l'instant je n'ai jamais eu de relations ( j'ai 23 ans).

      Une fois je suis allée au ciné avec un mec et celui-ci a voulu prendre ma main (qui ruisselait! Je pouvais sentir les gouttelettes dégouliner!) , résultat je l'ai repoussé tout de suite et je suis restée les mains enfouies dans mon pull pendant toute la séance (alors qu'évidemment j'avais très envie de lui prendre la main aussi et lui faire comprendre qu'il me plaisait!). Je n'ai pas pu lui expliquer , je n'y arrivais pas. Inutile de dire que je l'ai pas revu même si j'en avais envie! Cette situation tellement simple pour "les gens normaux" , je l'ai vécu comme une véritable torture et cela m'a complètement déprimée. Depuis je n'ai plus envie de rencontrer qui que ce soit!
      J'espère que d'autres personnes répondront. C'est un sujet qui je pense, tracasse bcp les gens comme nous et j'aimerais beaucoup avoir des avis, ou des conseils d'autres personnes qui vivent peut être mieux leur relation

      Commentaire


        #4
        Re : Transpiration et relations amoureuses.

        Bonjour à tous,

        Je vais faire court: l'hyperhidrose a quasiment tué ma vie sociale et sentimentale, même si un autre complexe a également joué en ma défaveur.

        Je serais trop mal placé pour donner des conseils ou des astuces, cependant je pense qu'il faut rester optimiste et se persuader qu'il existe quelqu'un, quelque part, qui saura nous comprendre, et nous accepter tels que nous sommes.

        Bon courage à vous,

        Yeti.

        Commentaire


          #5
          Re : Transpiration et relations amoureuses.

          Envoyé par biscotti
          Merci pour le pavé! Je ne participe jamais au forum mais je voulais pouvoir te répondre car je me reconnais tellement dans ton dernier paragraphe! L'impression d'être une noix pourrie ou un cadeau empoisonné , c'est exactement ça!!

          C'est très frustrant , car de l'extérieur j'ai l'air normal, et je sais que des personnes ont déjà pu être attirées par moi et vice-versa, mais je coupe court à toute relation possible , car c'est inconcevable pour moi. Donc pour l'instant je n'ai jamais eu de relations ( j'ai 23 ans).

          Une fois je suis allée au ciné avec un mec et celui-ci a voulu prendre ma main (qui ruisselait! Je pouvais sentir les gouttelettes dégouliner!) , résultat je l'ai repoussé tout de suite et je suis restée les mains enfouies dans mon pull pendant toute la séance (alors qu'évidemment j'avais très envie de lui prendre la main aussi et lui faire comprendre qu'il me plaisait!). Je n'ai pas pu lui expliquer , je n'y arrivais pas. Inutile de dire que je l'ai pas revu même si j'en avais envie! Cette situation tellement simple pour "les gens normaux" , je l'ai vécu comme une véritable torture et cela m'a complètement déprimée. Depuis je n'ai plus envie de rencontrer qui que ce soit!
          J'espère que d'autres personnes répondront. C'est un sujet qui je pense, tracasse bcp les gens comme nous et j'aimerais beaucoup avoir des avis, ou des conseils d'autres personnes qui vivent peut être mieux leur relation


          Bonsoir, je me renseigne souvent sur cette maladie (handicape) qui est l'hyperhidrose, j'en souffre depuis mon enfance vers 7 ans, jusqu'à maintenant (24 ans), actuellement j'utilise Etiaxil et ça marche plutôt bien sauf au bout des doigts je peux transpire quand je suis stressé, chaleur,...

          Voilà, il ya quelques mois, je me focalisais sur une fille à la fac qui me plaisait, mais j'étais timide et j'avais peur qu'elle remarque mon hyperhidrose (Palmaire et plantaire)donc je la regardais sans plus, mais la nuit je me disais pourquoi j'ai cette foutu hyperhidrose, donc les jours passe et rien en se passe, mais heureusement pour moi c'était un jour d'hiver vers janvier, je sortais du Bus pour aller vers le métro et je lui tiens la porte (gentleman) et là elle touche ma mains et elle me souriait, oh j'étais super heureux car elle m'aimait aussi, ensuite elle commençait a me parler et puis il ya eu une complicité, je l'ai invité au cinéma et pas de chance il faisait chaud, mes mains transpirais, trop stressé qu'elle remarque mes mains moites de sueur, la je lui dis d'attendre car j'allais acheter les tickets de cinémas et je vois que j'ai commencé à trompé le billets de 20 euro de sueurs donc trop gêné, j'ai annulé en prétextant que j'avais urgence bref la Catastrophe, ensuite je ne suis plus aller a la fac, et plus repondu a ses messages car je voulais pas qu'elle sache mon hyperhidrose car je pense qu'elle aurait trouver ça degeu.

          Commentaire


            #6
            Re : Transpiration et relations amoureuses.

            Envoyé par ajimi
            Bonsoir, je me renseigne souvent sur cette maladie (handicape) qui est l'hyperhidrose, j'en souffre depuis mon enfance vers 7 ans, jusqu'à maintenant (24 ans), actuellement j'utilise Etiaxil et ça marche plutôt bien sauf au bout des doigts je peux transpire quand je suis stressé, chaleur,...

            Voilà, il ya quelques mois, je me focalisais sur une fille à la fac qui me plaisait, mais j'étais timide et j'avais peur qu'elle remarque mon hyperhidrose (Palmaire et plantaire)donc je la regardais sans plus, mais la nuit je me disais pourquoi j'ai cette foutu hyperhidrose, donc les jours passe et rien en se passe, mais heureusement pour moi c'était un jour d'hiver vers janvier, je sortais du Bus pour aller vers le métro et je lui tiens la porte (gentleman) et là elle touche ma mains et elle me souriait, oh j'étais super heureux car elle m'aimait aussi, ensuite elle commençait a me parler et puis il ya eu une complicité, je l'ai invité au cinéma et pas de chance il faisait chaud, mes mains transpirais, trop stressé qu'elle remarque mes mains moites de sueur, la je lui dis d'attendre car j'allais acheter les tickets de cinémas et je vois que j'ai commencé à trompé le billets de 20 euro de sueurs donc trop gêné, j'ai annulé en prétextant que j'avais urgence bref la Catastrophe, ensuite je ne suis plus aller a la fac, et plus repondu a ses messages car je voulais pas qu'elle sache mon hyperhidrose car je pense qu'elle aurait trouver ça degeu.
            Bonsoir les jeunes!!

            Je suis une vieille hyperhidrosique de 45 ans. Je suis atteinte depuis mes 7 ans et ma grand-mère paternelle et mon fils en sont atteints également.
            Mon HH est très sévère.
            Depuis 2.5 ans, je me suis astreinte à la traiter sérieusement et consciencieusement par iono. J'ai la chance que cela marche sur moi. Je le fais car, suite à un changement de situation professionnelle, je dois beaucoup écrire en présence de beaucoup de personnes et mes buvards ( 4 très épais pliés en 2, soient 8 épaisseurs ) auraient posé question....!!!!

            Je suis mariée à un garçon que j'ai rencontré 15 jours après être rentrée à la fac.
            Bien-sûr, cela a été très difficile au début. Peur de lui tenir la main, comment ferai-je pour le caresser, ...etc...
            Tout ce que je peux vous dire, c'est que lorsque l'amour est là, vrai, naissant, avec cette attirance et cette émotion qui vous envahit pleinement, vos explications de votre "particularité" seront écoutées et comprises. Car essayez de vous mettre de leur point de vue : vu de leur côté, notre hyperhidrose est une particularité!!! Pas un handicap! Le "handicap" est pour nous, dans tous les domaines de notre vie!
            Quand nous nous sommes dirigés vers une relation amoureuse, que je l'ai senti, que j'ai su qu'il allait falloir qu'on se touche, qu'on n'était vraiment plus des "potes", j'ai trouvé un moment où je me suis sentie en capacité de lui expliquer, de lui montrer, de lui raconter mon HH.
            Il a vite compris qu'il ne s'agissait que d'eau et de sels minéraux.
            Quand je lui tenais la main, il savait ensuite pourquoi j'enlevais ma main. Pas parce que je ne voulais pas la lui donner!!!!
            Il ne me posait aucune question et me prenait par les épaules.

            Plus tard, pour ce qui est des relations intimes, ben...de toutes façons, on est rapidement tous moites !!!
            La seule chose qui me gênait est que j'avais du mal à le caresser. Je le faisais avec le dos de ma main, mes avants-bras... Ça oui, cela me gênait beaucoup jusqu'à il y a peu...
            Depuis deux ans, les choses sont bien-sûr plus simples avec le traitement par iono.

            N'ayez pas peur! De vrais sentiments ne fuiront pas devant des mains mouillées, surtout du moment que vous expliquez à votre chéri(e) ce qu'il se passe!
            En plus, maintenant, vous, vous avez internet pour montrer, expliquer, faire lire des documents!!!

            Je n'ai JAMAIS rencontré de mouvement de dégoût face à mes mains quand je les ai montrées. Cela a été très rare.... Je n'aime pas, comme vous, en parler...
            Ma famille, mon mari, mes beaux-parents, mes enfants et une seule de mes amies sont au courant.
            Les autres, cela n'a jamais été nécessaire. Je ne dis rien. Ils n'ont vraiment pas les yeux rivés sur nos mains du moment que notre comportement est normal.
            Pour les poignées de mains, je détourne l'attention en parlant, en posant une question. Parfois, les gens s'essuient ensuite mais ne disent rien..... et ça passe...
            Finalement, ma plus grande difficulté était à l'école. Les craies s'écrasaient, pâteuses, une fois que je les avaient tenues... La maîtresse la regardait étonnée, et les jettait... Quand je récitais, les mains dans le dos, après, par terre, il y avait une flaque de 15 cm de diamètre... Ça se voyait sur les estrades en bois... mais personne n'a jamais remarqué je crois. En tout cas on ne m'a rien dit.

            Mais n'ayez pas peur d'une véritable relation amoureuse.
            Par contre, pour un petit "flirt" comme nous disions à notre époque, une relation fugace, c'est sûr que c'est plus délicat. En boîte, les personnes ne veulent peut-être pas se pencher sur des trucs comme ça!!!

            J'espère vous avoir rassurés, foncez et n'ayez pas peur. Au pire, la personne se saisirait de ce prétexte pour rompre la relation, mais cela ne sera pas la VRAIE raison de la rupture, croyez-moi. Et là, par contre, tout le monde se prend des râteaux, HH ou pas HH

            Au plaisir de vous relire!

            Claritta

            Commentaire


              #7
              Re : Transpiration et relations amoureuses.

              Bonjour,

              Claritta j'aime bien vos messages qui sont bien construits et optimistes. Je comprends que vous souffrez d'une HH depuis l'enfance, que des membres de votre famille en souffrent aussi, et que le fait d'avoir ete acceptee et aimee par votre mari n'a pas resolu votre probleme. Donc je reconnais que ce probleme a l'air physique et pas du tout le signe d'un moi defaillant.

              Mais je suis presque sur que ce n'est pas le cas de mije5189. Elle ecrit: "c'est toujours un gros complexe, qui se manifeste surtout en situation de stress. En famille ou chez moi rien du tout". Le stress est la cause et non la consequence! Puisque sans pression sociale, elle ne transpire plus!

              Ou Tartibougnoulle qui ecrit:"Je me sens comme un cadeau empoisonne, ou une noix pourrie". Claritta, vous n'avez pas l'air de penser ca de vous, meme si vous souffrez de votre hyperhydrose, donc un "defaut" physique n'est pas forcement synonyme de confiance defaillante (meme s'il est dur de vivre avec). Que le symptome soit physique ou pas, on n'est pas oblige de se sentir comme une noix pourrie. Vous verrez toujours des gens autour de vous qui s'en sortent mieux avec des difficultes en apparences plus importantes, et d'autres qui sont encore plus inhibee sans symptome physique de cette inhibition.

              On pense que l'hyperhydrose est la cause du sentiment de honte, et ca peut surement l'etre, mais et si c'etait l'inverse? Si on se sent comme un cadeau empoisonne, on a honte, donc on ose pas se montrer, donc on stresse dans les situations sociales, donc on transpire... Le sentiment de honte, d'etre moins valable, peut tres facilement etre acquis au cours de l'adolescence, a cause de l'education ou de mauvaises experiences, et rester inconscient. Le symptome lui est reel, genant, la souffrance est reelle aussi.

              Une des jeunes filles dit qu'un ami fait expres de lui prendre la main pour lui montrer que ca le derange pas, mais qu'elle refuse quand meme car elle est trop genee. Pour moi ca prouve que le regard des autres n'est pas suffisant pour donner confiance, qu'il faut se donner confiance a soi. D'ailleurs ces jeunes le disent:"J'ai l'air normal, et parfois j'attire des gens". C'est parce que vous etes normaux!! Mais vous ne le croyez pas...

              Suivez les conseils de Claritta, vivez, donnez vous une place, ne reculez pas a cause de l'image que vous avez de vous. Si votre honte disparait, vous vous sentirez mieux, que le symptome disparaisse ou pas avec cette honte qui vous rongeait...

              Commentaire


                #8
                Re : Transpiration et relations amoureuses.

                claritta : Je vous remercie pour votre réponse, ça me donne de l'espoir

                Ensuite pour Répondre à Affirmation.

                Je pense que toutes les personnes atteinte de cette foutue Maladie, ont un vécue, une histoire ce qui renforce notre Sentiments: "Je me sens comme un cadeau empoisonne, ou une noix pourrie"

                "on a honte, donc on ose pas se montrer, donc on stresse dans les situations sociales, donc on transpire..."

                J'ai vécu beaucoup d'histoire que je dirais m'ont traumatisé et qui m’empêche d'avoir une relation amoureuse ou expliquer l'hyperhidorse à quelqu'un en qui j'ai confiance, une fille avec qui je pourrais lui donner une explication et lui faire comprendre par des articles d'internet sur (HH).

                Si je trouve ce genre de fille avec une compréhension, compassion, empathie c'est dans mes rêves...

                "Voici une histoire vrai, mon histoire,
                Quand j'avais 18 ans, c'était au Lycée, j'étais et je suis toujours un garçon assez solitaire et je n'ai pas de problème avec les jolies filles, (je dois rester modeste) Un jour de mois de mai, une de mes professeurs, c'était une jolie femme qui a décidé de faire un exposé sur le comportement, les gestes qui pourraient nous trahir, montrer notre mal être lors des situations délicate, et ainsi descellé notre personnalité ....

                Alors un moment elle passait dans chaque banc (on était 15 élèves) et commençais à nous serrer la mains pour voire si notre personnalité et forte ou pas car si la personne sert la main très fort ou très molle, elle serait quel genre de personne nous sommes (Connerie n'est ce pas).

                Voilà elle serait la main à chaque élève au fur à mesure qu'elle s'approchait de moi, le stress monte et avec la chaleur mes mains dégoulinaient de sueur, d'eau... (même si j’essayai d'essuyer mes mains sur mon jeans) je transpirais toujours.

                Et là la prof me tend sa main pour que je lui serre, Je REFUSE...
                "Elle me dit vasy, je vais pas te manger, aller donne moi ta main"

                Je refuse " Tous mes camarades de classes me regardaient avec entonnement"

                Ma prof ne comprend pas pourquoi je refusais et dis " Dis moi je t'ai fais quoi, c'est quoi ton problème avec moi, dis moi que tu m'aime pas".

                Super gêné
                Je lui montre mes mains plein de sueur et je lui explique que je suis trop stressé donc je ne peux lui serrer la main.

                Devenez quoi...

                Cette femme qui fait des millier de kermesse, qui est inscris dans des associations et qui est contre toutes forme de racisme.

                Bah elle part raconter ça a tous les professeur ainsi que le directeur et tous me regardaient bizarrement, leurs regards je ne l'oublierai jamais.

                Ou est l'empathie, le respect et l'exemple qu'un professeur doit donner à ses élèves.

                Ensuite depuis ce jours.... moquerie, les filles me trouvaient sales, (alors que mes vêtements sont toujours très propres, certaines fille me narguaient...

                Après comment on peut se sentir normal.
                Comment pourrai-je faire confiance et raconter mon (HH) à une fille qui m'aime et qui n’hésitera pas une seconde à retourner ma maladie comme arme contre moi.

                "On a tous un vécu, une histoire, ce qui explique pourquoi on a honte ou on se sent comme un cadeau empoisonnée"


                Pour moi aucune fille peut comprendre sauf une qui est comme moi.

                voilà.
                Dernière modification par ajimi, 10/08/2015, 22h57.

                Commentaire


                  #9
                  Re : Transpiration et relations amoureuses.

                  Bonjour Ajimi,

                  Mon experience m'a prouve qu'on gagne en confiance quand on s'accepte avec sa vulnerabilite, pas quand on est fort pour la cacher! De ce point de vue, essayer de corriger les gestes qui trahissent afin qu'on ne puisse pas deceler notre personnalite revient a penser qu'a l'interieur, on n'est pas suffisemment bien, et qu'on doit donc jouer un role. Je ne dis pas que ca ne peut pas servir dans certaines situations, mais c'est une croyance qui pour moi renforce l'inhibition. Donc je ne trouve pas que cette prof ait ete tres fine en effet! Et sa facon de raconter ca a tout le monde apres n'est vraiment pas professionnelle!!

                  Et bien sur, vous avez ete challenge sur ce que vous redoutez le plus, et la consequence est une belle crise d'hyperhydrose! Qui renforce votre peur du prochain challenge. C'est comme ca d'apres moi que s'installe une sorte de phobie de situations declanchantes.

                  Mais au lieu de faire comprendre a une fille ce qu'est l'hyperhydrose, vous pourriez dire que votre challenge est de lui faire comprendre a quel point vous etes nerveux car vous vous sentez evalue... Ou que vous n'avez pas trop confiance en vous. Peut-etre qu'elle sera tout aussi nerveuse mais au lieu de transpirer, elle rougira, ou elle aura le coeur qui bat la chamade, ou les jambes qui tremblent, ou elle dira des trucs tres tres vite et qui n'ont aucun sens... Ou toute autre reaction qui illustre notre combat interieur entre ce qu'on est et ce qu'on veut montrer.

                  Donc bref, c'est pas evident a reussir, mais il faut s'oter de la tete que transpirer = etre nul a l'interieur ou avoir un defaut de fabrication. Moi meme, je n'y suis pas arrivee seule.

                  Commentaire


                    #10
                    Re : Transpiration et relations amoureuses.

                    Envoyé par Affirmation
                    Bonjour Ajimi,

                    Mon experience m'a prouve qu'on gagne en confiance quand on s'accepte avec sa vulnerabilite, pas quand on est fort pour la cacher! De ce point de vue, essayer de corriger les gestes qui trahissent afin qu'on ne puisse pas deceler notre personnalite revient a penser qu'a l'interieur, on n'est pas suffisemment bien, et qu'on doit donc jouer un role. Je ne dis pas que ca ne peut pas servir dans certaines situations, mais c'est une croyance qui pour moi renforce l'inhibition. Donc je ne trouve pas que cette prof ait ete tres fine en effet! Et sa facon de raconter ca a tout le monde apres n'est vraiment pas professionnelle!!

                    Et bien sur, vous avez ete challenge sur ce que vous redoutez le plus, et la consequence est une belle crise d'hyperhydrose! Qui renforce votre peur du prochain challenge. C'est comme ca d'apres moi que s'installe une sorte de phobie de situations declanchantes.

                    Mais au lieu de faire comprendre a une fille ce qu'est l'hyperhydrose, vous pourriez dire que votre challenge est de lui faire comprendre a quel point vous etes nerveux car vous vous sentez evalue... Ou que vous n'avez pas trop confiance en vous. Peut-etre qu'elle sera tout aussi nerveuse mais au lieu de transpirer, elle rougira, ou elle aura le coeur qui bat la chamade, ou les jambes qui tremblent, ou elle dira des trucs tres tres vite et qui n'ont aucun sens... Ou toute autre reaction qui illustre notre combat interieur entre ce qu'on est et ce qu'on veut montrer.

                    Donc bref, c'est pas evident a reussir, mais il faut s'oter de la tete que transpirer = etre nul a l'interieur ou avoir un defaut de fabrication. Moi meme, je n'y suis pas arrivee seule.
                    Bonjour Affirmation,
                    je vous remercie pour votre réponse.

                    Avec tous le respect que j'ai pour vous, Permettez moi de vous dire que je ne suis absolument pas d'accord avec votre point de vue. (votre réponse)

                    ""Mon experience m'a prouve qu'on gagne en confiance quand on s'accepte avec sa vulnerabilite, pas quand on est fort pour la cacher!"""

                    Si vous avez réussi à vaincre cette maladie par cette méthode, je suis très heureux pour vous, car je sais que l'Hyperhidrose peut rendre les gens solitaire et parfois au suicide.

                    Après pour la confiance, j'ai totalement confiance en moi, c'est pas ça le problème, (d’ailleurs le jour ou j'ai refuser de serrer la mains à la prof il faisait chaud donc automatiquement je transpirais des mains.)
                    Hyperhidrose ne se guérit par une méthode comportementale ou mentale.
                    Peut être ça peut aider comme les exercice de relaxation etc... Mais ça la guérit pas.

                    Pour moi (HH) n'a rien à voir avec le manque de confiance en soi ou autres chose...
                    Puisque toutes les personnes atteintes par (HH) je pense que oui il y a un défaut de fabrication,(désolé si j'ai blessé quelqu'un). car les personnes qui souffres de la transpiration excessive c'est dû à leurs glandes sudoripares qui produisent trop de sueur. (Il y a une hyper activité des glandes). Les pieds , les aisselles et la paume des mains sont les zones les plus souvent touchées.

                    C'est pas moi qui inventé ça ou autres personnes mais ce sont des scientifiques qui ont démontré ça.

                    Une autre preuve: Lorsque je suis seul sans stresse et avec personne à mes côté, bah quand il fait chaud 25° mes mains sont moites et je transpire, ou lorsque je fais du sport il y a aucun stress, je suis content de faire ma séance mais au moindre effort mes mains dégoulinent de sueur par exemple (Musculation, jouer aux jeux videos...)

                    La seul solution pour guérir cette maladie c'est seul la médecine et aucune thérapie.


                    """"Ou que vous n'avez pas trop confiance en vous. Peut-etre qu'elle sera tout aussi nerveuse mais au lieu de transpirer, elle rougira, ou elle aura le coeur qui bat la chamade, ou les jambes qui tremblent, ou elle dira des trucs tres tres vite et qui n'ont aucun sens... Ou toute autre reaction qui illustre notre combat interieur entre ce qu'on est et ce qu'on veut montrer.""""""

                    Oui elle rougira, jambes qui tremblent, peut détourner le regards. Ce comportement la est bien toléré et les garçons aiment ce genre de filles car on comprendra qu'il y a une attirance, c'est chimique...
                    Et je trouve ça très beau (ce sont les signes d'une fille amoureuse)

                    Il Y a une grande différence entre ça et la transpiration des mains (que tous le monde trouve dégueulasse)
                    Car je ne sais pas si vous êtes conscient, mais dans les forums, les réseaux sociaux, les videos sur youtubes.

                    On parles de tout sauf le sujet de la Transpiration, car c'est Tabou, on imagine la saleté (des gens qui se lavent pas)
                    Mais maintenant ça commence à un peu changer depuis 2008 car (HH) commence à devenir un business lucrative (botox, Lotion, Gel, Miradry)

                    Ensuite imagions les signes d'une fille amoureuse et bien elle transpire beaucoup des mains ou aisselles, pied . Pour la
                    rassurer tenez lui la mains ????????????? (non merci, tenir une main pleine de sueur, même si c'est de l'eau, sel minéraux...)
                    C'est pas agréable c'est ça le problème.

                    Les mains c'est le toucher, (on a besoin de contacte physique pour rassurer quelqu'un ou tenir la main à sa petite amies pour dire que nous sommes en couple ou lors des moment intimes.

                    Mais des mains qui transpires c'est pas possible, moi même lorsque je regarde un film, et lorsque je vois les acteurs principaux se toucher les mains, les cheveux, le corps il ya une harmonie dans le couple, je me dis oh MON DIEU ce genre de chose c'est pas pour moi car toucher le visage à une fille avec ses mains moite oui c'est dégueulasse...
                    Non les gens avec (HH) sont né avec disons des mauvais gênes, il y a surement quelques choses qui fonctionne mal dans leurs corps humains
                    et c'est une hyper activité des glandes sudoripares.
                    Dernière modification par ajimi, 12/08/2015, 17h08.

                    Commentaire


                      #11
                      Re : Transpiration et relations amoureuses.

                      Ajimi,

                      Je suis certaine, personnellement, que Affirmation n'est absolument pas atteinte d'HH.
                      Cette personne, que je respecte absolument et dont j'ai bien compris, tout comme vous je crois, la vision du problème, s'est faite une idée de cette pathologie mais n'en souffre pas.
                      Nous, nous le savons.

                      Difficile d'expliquer que l'HH, même si aggravée par les situations de stress, n'en est pas la conséquence...

                      AFFIRMATION : votre logique, que j'ai très bien comprise, ne s'applique pas à notre situation.
                      Regardez peut-être sur des vidéos ce que vit un hyperhidrosique. Ce n'est pas une réaction intense de stress. C'est une HYPERsudation PATHOLOGIQUE+++.
                      Merci d'avoir essayer de nous aider.

                      Bonne soirée et bonne nuit à tous!
                      Au plaisir!

                      Claritta

                      Commentaire


                        #12
                        Re : Transpiration et relations amoureuses.

                        Bonjour,
                        Non, en effet, je ne souffre peut-etre pas d'hyperhydrose, mais j'ai cru que j'en souffrais et j'ai eu a un moment un gros complexe par rapport a ca. J'ai aussi vecu des situations embarrassantes donc ma transpiration etait bien reelle et non fantasmee, c'est juste qu'elle etait une reaction normale vu mon malaise constant.

                        C'est vrai que j'aurais aime aider quelques personnes, et si quelques uns ont au moins compris mon raisonnement, c'est deja pas mal. Je voulais m'adresser aux personnes qui disent:"Quand je suis seul (ou a l'aise), je ne transpire pas"

                        Mais meme pour les personnes qui n'ont qu'un complexe, il faut qu'elles le voient elles-memes, et je pense qu'il est donc vain d'essayer de convaincre qui que ce soit de faire une demarche d'affirmation de soi...

                        Merci de m'avoir lu neanmoins et bonne continuation a tous!

                        Commentaire


                          #13
                          Re : Transpiration et relations amoureuses.

                          Bonjour Claritta et à ceux et celles qui souffrent de cette "particularité",

                          Merci de nous avoir fait partager votre vécu face à cette "particularité" qui nous accompagne tous les jours. Moi aussi, je suis une vieille hyperhidrosique, j'ai 50 ans et depuis l'enfance, je subis toutes les conséquences dû à ce fait. Suite à une hyperhidrose sévère des deux mains et aisselles, je me suis fait opérer (deux sympathectomies thoraciques) et le miracle a eu lieu à ces endroits (mains complètement sèches et réduction importante de la sudation au niveau des aissellles) mais en contre-partie j'ai une hyperhidrose compensatrice qui se situe depuis le torse jusqu'au pieds. Personnellement j'ai réagi d'une façon extrême depuis l'enfance pour me prémunir de réactions négatives : je n'allais pas vers les autres, ne sortait pas, pas d'ami(e)s, je me mettais directement à l'écart de la société. Fatalement et par conséquence, je n'ai jamais vécu une histoire amoureuse et suis toujours célibataire. Mais depuis plusieurs années, mon regard a changé sur ce que je m'imposais, heureusement! Cela fait environ 5 ans que j'ai une toute nouvelle conception de la vie et profite de chaque instant qu'il m'est donné pour enfin vivre. L'acceptation de mon hyperhidrose a été le premier grand pas et enfin se sentir libérer de plein d'idées négatives est une vraie chance pour moi. Aussi je ne désespère pas de trouver un jour ma perle rare! . Voilà pour mon histoire perso, j'avais envie d'en parler, c'est aussi comme une p'tite thérapie de confier ce qu'on ressent, ça fait du bien!
                          Je vous souhaite Claritta et à tous les intervenant(e)s sur ce sujet, une très bonne journée souriante.
                          A bientôt.
                          Tenderness.
                          Dernière modification par TENDERNESS, 23/03/2016, 14h28.

                          Commentaire


                            #14
                            Re : Transpiration et relations amoureuses.

                            Envoyé par TENDERNESS
                            Bonjour Claritta et à ceux et celles qui souffrent de cette "particularité",

                            Merci de nous avoir fait partager votre vécu face à cette "particularité" qui nous accompagne tous les jours. Moi aussi, je suis une vieille hyperhidrosique, j'ai 50 ans et depuis l'enfance, je subis toutes les conséquences dû à ce fait. Suite à une hyperhidrose sévère des deux mains et aisselles, je me suis fait opérer (deux sympathectomies thoraciques) et le miracle a eu lieu à ces endroits (mains complètement sèches et réduction importante de la sudation au niveau des aissellles) mais en contre-partie j'ai une hyperhidrose compensatrice qui se situe depuis le torse jusqu'au pieds. Personnellement j'ai réagi d'une façon extrême depuis l'enfance pour me prémunir de réactions négatives : je n'allais pas vers les autres, ne sortait pas, pas d'ami(e)s, je me mettais directement à l'écart de la société. Fatalement et par conséquence, je n'ai jamais vécu une histoire amoureuse et suis toujours célibataire. Mais depuis plusieurs années, mon regard a changé sur ce que je m'imposais, heureusement! Cela fait environ 5 ans que j'ai une toute nouvelle conception de la vie et profite de chaque instant qu'il m'est donné pour enfin vivre. L'acceptation de mon hyperhidrose a été le premier grand pas et enfin se sentir libérer de plein d'idées négatives est une vraie chance pour moi. Aussi je ne désespère pas de trouver un jour ma perle rare! . Voilà pour mon histoire perso, j'avais envie d'en parler, c'est aussi comme une p'tite thérapie de confier ce qu'on ressent, ça fait du bien!
                            Je vous souhaite Claritta et à tous les intervenant(e)s sur ce sujet, une très bonne journée souriante.
                            A bientôt.
                            Tenderness.
                            Bonsoir à tous,
                            C'est la première fois que je prends la plume (pardon que j'appose mes mains sèches sur mon clavier) pour m'exprimer sur un forum.
                            J'ai le même parcours que celui de Tenderness. A 25 ans j'ai subi une sympathectomie thoracique. J'ai regretté d'avoir accepté cette intervention pendant un certain temps, en raison de cette fameuse hyperhidrose compensatrice. J'étais naïf de croire que le miracle allait se produire et que tous les problèmes rencontrés jusqu'alors allaient disparaître.
                            Finalement, sans cette intervention, je crois que je serais dans un sale état aujourd'hui. Elle m'a permis d'accéder au monde du travail même si les emplois occupés ne correspondaient pas à mes aspirations.
                            Mais revenons au sujet de cette discussion : les relations amoureuses et/ou sexuelles.
                            Là encore, comme Tenderness, je n'ai jamais eu ce type de relations. Que ne donnerais-je pour connaître la sensation d'un baiser ! (de l'argent sûrement puisque l'idée qui germe depuis de nombreuses années en moi de rencontrer une escort girl a fait son chemin malgré les quelques avis négatifs lus sur d'autres forums. Encore faut-il que la courtisane accepte car je ne me vois pas lors du premier contact lui mentir. Il est certain qu'un homme de 45 ans venant de but en blanc annoncer qu'il aimerait découvrir le corps de son opposé féminin et au passage profiter des joies, pense-t-il, de l'acte sexuel, tout cela pour la première fois, peut paraître suspect, voire effrayant, ou tout simplement ennuyeux même moyennant rétribution.
                            Mais plus compliqué encore est, comme pour beaucoup d'hyperhidrosiques (excusez ce néologisme), de franchir l'insurmontable : le sentiment de honte de notre condition et le sentiment de dégoût que l'on peut provoquer chez l'autre à travers cette sensation d'humidité désagréable).
                            Je suis surpris de lire quelques commentaires, peu il est vrai, de personnes, hommes ou femmes, atteintes de cette abomination (terme peut être trop fort mais traduisant bien ce que je ressens) qui ont réussi avoir une relation de couple et de surcroît avec des partenaires non "atteints". J'ai cru lire que c'était l'amour de l'autre qui en était la cause.
                            Pour que l'amour naisse entre deux êtres, il me semble qu'il faille déjà se rencontrer, s'apprécier, se toucher, s'embrasser. Comment un hyperhidrosique peut accéder à ce bonheur là ? Lui, ou elle, qui pour éviter ces regards, pour ne pas revivre encore une fois cette situation de ne pouvoir empêcher l'inévitable, ces dégoulinures qui surviennent et qui vous placent dans cet inconfort tant redouté, va alors se cacher, fuir, trouver des subterfuges, inventer, mentir, refuser tout contact.
                            Ces personnes qui trouvent l'amour sont peut-être des exceptions.
                            Mais j'aimerais me tromper et j'espère lire d'autres commentaires sur les expériences amoureuses d'autres membres.
                            Bonne soirée à tous

                            Commentaire


                              #15
                              Re : Transpiration et relations amoureuses.

                              Bonjour à tous ! Je compatis avec vos messages ! J'ai 22 ans aujourd'hui et je n'ai jamais eu de relation amoureuse, c'est très dur à vivre déjà rien que cela me pourrit la vie lorsque je veux serrer la main à une personne...

                              Pour ceux qui veulent échanger vous pouvez me contacter ici même ou par facebook: https://www.facebook.com/KyuubiNineTales

                              Commentaire

                              Unconfigured Ad Widget

                              Réduire
                              Chargement...
                              X