Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Hyperhidrose généralisée: Les solutions

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Hyperhidrose généralisée: Les solutions

    Bonjour/Bonsoir tout le monde, il est temps pour moi aujourd'hui de vous faire part de mon petit témoignage, et des solutions que j'ai trouvé pour éradiquer ce mal qui nous rassemble sur ce forum spécialisé. Je m'adresse donc aux personnes qui souffrent d'hyperhidrose généralisée, je ne vais pas vous dire qu'il y a une solution pour chacun d'entre vous: nous sommes tous uniques, et nos corps sont de véritables machines préhistoriques. Ceci n'est pas un listing de toutes les solutions envisageables, il y en a certaines que j'ai retenu, d'autres que j'évoquerai mais que je ne conseillerai à personne. Néanmoins je resterai à la disposition de la communauté pour partager le reste de mon expérience sur d'autres types de traitements.

    Commencez déjà par vous dire que ce qui vous fait souffrir, ce n'est pas votre transpiration, c'est le malheur qu'elle entraîne, le mal être, la dépression. Quand vous irez chez un spécialiste, si besoin est, vous remplirez sûrement un questionnaire, il s'agit en fait d'évaluer votre mal être, l'impact qu'a votre problème de peau sur votre vie de tous les jours. Ce que nous voulons, ce n'est pas d'arrêter totalement la transpiration, nous ne devons pas avoir peur de la transpiration, tout ce que nous voulons c'est simplement vivre normalement, et avant de lire la suite, il convient de bien cibler l'objectif à atteindre. Alors respirez un grand coup, et cette fois ne pensez pas à vous assécher du jour au lendemain, pensez à commencer à aller mieux dans votre esprit, à partir de demain.

    https://transpi.wordpress.com/2012/0...lhyperhidrose/ Ici vous trouverez différents diagnostics de l'impact de l'hyperhidrose sur votre qualité de vie. Il est à noter que la plupart des spécialistes en France donnent simplement le questionnaire standard, qui correspond à tous les problèmes de peaux.

    Mon histoire commence donc il y a deux ans, quand j'ai commencé mes études après le lycée. Tout a été progressif, de jours en jours je pouvais le sentir, je ne m'inquiétai pas au début, puis les choses ont pris des proportions excessives et m'ont mené à la dépression en fin d'année dernière, ce n'était pas mon seul problème, mais je dois avouer que c'était mon premier malheur: je ne pouvais rien faire de mes journées avec cette sal******. Mon hyperhidrose n'est pas sévère, j'ai vu certaines personnes qui avaient des gouttes qui coulaient de leurs paumes, ou des vêtements entièrement trempés. Je transpire des aisselles, des mains, et des pieds, presque tout le temps, assez pour faire de jolies traces de sueur sur mes chemises. Quand il fait chaud ou que j'ai un coup de stress, l'excès de sueur se généralise, au torse et parfois (rarement) aux jambes. Enfin, je transpire TOUT LE TEMPS de l'aine, en fait c'est l'endroit où je transpire le plus (oui je sais c'est sale). Le fruit de mon malheur, c'est que j'ai toujours été très très très maniaque niveau hygiène, et niveau soin du corps. Vous connaissez bien ma rage, quand je passais mon sèche cheveux jusqu'à mes orteils à la sortie de la douche avant de partir au travail, en me disant que je suis le seul à avoir cela, et que je ne serais jamais propre. J'ai beaucoup de chance néanmoins, ma transpiration n'a jamais émise la moindre odeur nauséabonde, et sans rire, je pense que je ne serais pas là pour vous écrire si ça avait été le cas, quand je vois les témoignages de certains d'ici.

    Je me suis mis à chercher, à rechercher, à fouiller, à fouiner partout pour comprendre les causes de ma maladie, et les remèdes possibles, ils devaient exister ? Tout ce qu'on a su me répondre: Ce n'est pas une maladie.

    C'est tout ce que la médecine avait à me répondre. Mon généraliste m'expliquait alors que la transpiration est un phénomène normal etc etc... et que je ne pouvais m'en remettre qu'à une mauvaise gestion de mon stress, je l'écoutais calmement et sans la moindre anxiété, j'étais déçu, et je ruisselais sous mon pull. La première chose qu'il m'a prescrit, ce sont des anti dépresseurs. Je ne les ai pas pris, Dieu merci. Je ne suis pas quelqu'un de stressé, j'ai fait 10 ans de théâtre, 10 ans de piano, j'ai joué devant des centaines de personnes et jamais je n'ai eu le moindre trac. L'hyperhidrose me donnait une forme de trac, mais c'était seulement ce qui pouvait l'aggraver, pas ce qui la provoquait.

    Examen sanguin: Rien à signaler, ma thyroïde était tout à fait normale et tout était dans les normes.

    J'avais déjà chez moi différents traitements locaux pour les aisselles, pieds et mains. Etiaxyl, Obadan, CertainDry... j'en ai essayé de nombreux, ça marchait un peu (entre 25% et 50% de sueur en moins pour moi + ou -). Mais ça ne changeait rien à ma vie. De plus ces traitements locaux ne suffisaient pas à traiter l'hyperhidrose généralisée. Ils disent qu'il n'y a pas de compensation de la transpiration avec ces produits, eh bien je peux vous assurer que pour moi, CHAQUE FOIS que je mettais etiaxyl sous les aisselles, mes mains transpiraient plus le lendemain. Et CHAQUE FOIS que j'en mettais sur les mains, ça revenait de plus belle sous les aisselles. Je ne l'explique pas, c'est assez étrange, mais c'est arrivé. Ces produits sont chers et inutiles selon moi à un certain stade d'hyperhidrose, même peu sévère comme la mienne. Le produit perdait de l'efficacité dans le temps, j'ai décidé d'arrêter. (Aussi, juste un détail sur ces produits, faut arrêter de dire que c'est cancérigène, il n'y a rien qui le prouve, et les études vont plutôt dire le contraire.)

    J'ai décidé d'aller chez un dermatologue. Qui m'a prescrit.... des traitements locaux (du Driclor un truc du genre, que je n'ai même pas acheté car j'avais déjà Etiaxyl et Cie à la maison). Je me souviens ce jour là, quand je suis rentré chez moi, je me sentais terriblement seul. Personne ne me comprenait. Les médecins me prenaient presque pour un fou, quand je leur parlais de tout ce que j'avais déjà essayé pour lutter contre ma transpiration, ou de tout ce que j'envisageais. Et toujours, ils concluaient que mon mal n'avait pas d'origine connue, et ne pouvait être du qu'au stress. Rien d'autre.

    J'étais désespéré, j'ai acheté de quoi me faire de la ionophorèse moi même à la maison, grâce à des batteries et des pinces croco + bac en alu remplis d'eau salée. En fait, à cette époque c'était surtout mes mains qui me rendaient dingue, et c'est pour ça que j'ai voulu tenter la iono. Et vous savez quoi ? Ça marchait, beaucoup plus que ce que n'importe quel médecin avait pu faire avant que j'essaie. J'étais sur du 12v au départ, ça ne fonctionnait pas malgré de longues séances de 40 minutes par jour. Puis j'ai essayé 24v, ça piquait un peu quand on trempe les mains, mais au bout d'une semaine mes mains ne suaient presque plus ? J'étais soulagé, un peu, mais malheureusement je ne pouvais pas me traiter entièrement à moins d'acheter un kit de ionophorèse en baignoire, ce qui aurait été aussi onéreux que douloureux... Et puis la longueur des séances.... Enfin voilà quoi. Un bel espoir, mais ce n'était pas gagné.

    Qu'est ce qui se présentait devant moi ?

    Les injections de botox ? Je ne tiens pas à être méchant mais... qu'ils aillent se faire f***** avec leur botox, vous avez vu le prix ? Seuls les stars peuvent se l'offrir, et encore, ça ne répondait pas à mon besoin (hyperhidrose généralisée).

    La chirurgie ? Vous êtes malade ou quoi ? Je crois qu'il y a assez de témoignages là dessus pour ne pas avoir envie de tenter sa chance. Je ne peux pas me prononcer plus là dessus, mais je dirais sans trop de prétentions que ces opérations sont réservées aux cas d'hyperhidroses très sévères et carrément handicapantes.

    En fait, chaque fois que j'étais allé chez ces différents médecins, c'était pour demander la même chose, et chaque fois on me l'a refusé sans me rediriger vers là où je pourrais en avoir, et même quand j'expliquai qu'il n'y avait pas d'autre solution pour, on me faisait taire, car oui c'est le mot, les médecins sont comme ça parfois.

    Je demandais des anticholinergiques, plus précisément de l'Oxybutynine. AUCUN médecin normal n'a voulu m'en prescrire. Aucun ne savait d'ailleurs qu'on pouvait les utiliser dans ce genre de troubles généralisés de la sudation (ce médicament est prescrit SEULEMENT pour des troubles urinaires). En France, l'hyperhidrose n'est pas une maladie, c'est une histoire de lobbys pharmaceutiques vous comprenez...? Pour faire très simple, on ne peut RIEN y faire. Il n'y a à ce jour en France aucun médicament sous ordonnance qui officiellement peut être prescrit par un généraliste, ou même un dermato pour un patient atteint d'hyperhidrose.

    Alors j'ai commandé de l'Oxybutynine par Internet, de façon illégale. Je n'ai pas eu de chance, mon colis a été intercepté par la douane. Heureusement et à ma grande surprise, j'ai été remboursé par le site douteux.

    Il m'en fallait absolument, c'était la dernière solution. Je devais essayer.
    Je suis allé dans un CHU, j'ai eu un rendez vous avec un expert en dermatologie. J'ai du attendre 6 mois pour avoir ce satané rendez vous. 6 mois à souiller mes vêtements à chaque sortir et à maudire les médecins et les pharmaciens.

    Je suis arrivé, j'ai eu le droit à un examen complet de ma peau par le médecin. J'ai remplis le fameux questionnaire. Et ce que j'attendais est arrivé. Elle me tendait l'ordonnance sur laquelle était écrit le nom de mon sauveur: Ditropan (avec Oxybutynine comme principe actif).

    Ca a duré 1 semaine, à raison d'un comprimé par jour, et un le soir. Et plus rien. Mes aisselles, mes pieds, mes mains, mes fesses. Tout était sec. C'était tellement bon. J'étais comme neuf, comme si tout cela n'avait été qu'un mauvais rêve. Bref, la solution ultime, le miracle pur, pour moi du moins.

    Pour tous ceux qui n'ont plus d'autre de solution que celle ci, allez y. Ca vaut au moins la peine d'essayer, tant qu'on respecte les doses (pas plus de 15mg par jour) il n'y a aucun danger, sauf contre indication. Allez dans le CHU le plus proche de chez vous, et obtenez votre ordonnance. Ne cherchez pas à demander à votre médecin, il ne vous en délivrera pas et ne daignera jamais vous réorienter vers un VRAI spécialiste.

    Et ne vous laissez pas intimider par les effets secondaires, ceux ci sont prévisibles et tout à fait gérables chez la plupart des personnes.
    La plupart des sites de dermato qui parlent de ces médocs disent que ce n'est pas une solution car la plupart des patients y trouvent plus d'effet secondaires dérangeants que de véritable soulagement (bouche sèche par ex), c'est FAUX. La plupart des gens s'en sortent très bien. Il suffit d'ajuster la balance et de trouver sa bonne dose. Moi personnellement que j'en prenne un ou deux, ou trois, je n'ai jamais été dérangé par ma bouche sèche, même ARCHI sèche ? Ca vaut tellement rien par rapport au bonheur d'être sec.

    L'oxybutynine doit être prise dans un estomac vide le matin, au mieux. Et les prises doivent être espacées. Le problème avec cette molécule, c'est qu'en plus de bloquer l’acétylcholine pour toutes les fonctions de l'organisme où elle agit en tant que médiateur du système nerveux, elle traverse la barrière encéphalique (du cerveau) et provoque ainsi plus d'effets secondaires que certaines molécules disponibles dans d'autres pays, comme le Canada, alors qu'elles sont toutes aussi efficaces, par exemple le Glucopyrrolate. On peut espérer, que dans l'avenir on puisse voir d'autres molécules apparaître en France qui ne provoquent pas d'effets secondaires, mais qui agissent dans le même sens sur (et seulement sur) la transpiration.

    Voilà, ce sera tout pour aujourd'hui, si vous avez des questions, n'hésitez pas, et merci à toute la communauté, vous êtes des bons. Et tout particulièrement à Orfi, cimer chef wallah.

    Et les autres, qui se reconnaîtront. La biz !

    PS: Beaucoup d'anglophones d'ici doivent connaître, mais cette page est un nid d'infos sur l'hyperhidrose. http://www.sweathelp.org/en/educatio...iterature.html

    #2
    Re : Hyperhidrose généralisée: Les solutions

    Alors comment se passe finalement le traitement au ditropan après 1ans ?

    Commentaire


      #3
      Re : Hyperhidrose généralisée: Les solutions

      Envoyé par Pakopaki
      Alors comment se passe finalement le traitement au ditropan après 1ans ?
      Je prends beaucoup moins de ditropan étant donné que je suis parvenu à me faire injecter du botox dans les aisselles gratuitement en CHU.

      Néanmoins, les effets des injections commencent à faiblir (ça fait maintenant 4 mois), et je vais devoir reprendre le ditropan tous les jours.

      Pour ce qui est de l'efficacité du médicament, il l'est toujours, mais pas autant qu'avant vu que je ne le prends pas sur le long terme (ce qui est fortement recommandé pour que la sécheresse persiste)

      Commentaire


        #4
        Bonjour merci pour votre réponse. Mon hyperhidrose ressemble beaucoup à la vôtre en effet, quand je traite une partie avec Etiaxil par exemple une transpiration compensatrice apparaît... j’aimerais bien savoir comment évolue votre HH depuis votre témoignage ?

        Commentaire

        Unconfigured Ad Widget

        Réduire
        Chargement...
        X