Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La guerison est un long travail de developpement personnel

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    La guerison est un long travail de developpement personnel

    Bonjour,
    Ca fait longtemps que je ne suis pas venue sur ce forum, mais j'y ai passe du temps par periodes car comme vous j'ai souffert de transpiration excessive depuis l'adolescence. Tout ce que j'ai fait contre ce symptome, comme utiliser des detranspirants ou changer mon habillement, a toujours aggrave mon cas et mon obsession. J'ai cru aussi dur comme fer que tout cela etait purement physique.
    Il y a quatre ans, mon copain m'a quitte et les symptomes sont devenus insoutenables. Mais je me suis rendue compte assez vite que ce n'etait pas la transpiration qui etait desagreable mais l'angoisse qui l'accompagnait. C'est bizarre, mais je n'acceptais pas cette angoisse, je ne comprenais pas d'ou elle venait, je me trouvais nulle et debile, et pourtant, qui ne perd pas confiance apres une rupture?
    Du coup j'ai commence a m'interesser a l'ereutophobie, car dans ce mot, il y a la phobie, ce qui n'apparait pas dans le mot hyperhydrose. Ca m'interessait plus car j'etais de plus en plus persuadee a force d'observations que mon hyperhydrose etait tres influencee par ma confiance et les differentes situations auxquelles j'etais confrontee. J'ai doucement acceptee la part psychologique de mon mal. Je me suis demandee objectivement comment ca serait si je souffrais de migraines a repetitions comme ma mere, ou d'envie de vomir d'angoisse comme ma soeur. Pas mieux et pourtant on reste persuade qu'on a le symptome le pire... Ce qui est le pire pour tout le monde, c'est ne pas etre libre, etre en combat avec son corps, ne pas oser se montrer vulnerable, etc etc...
    J'ai trouve ce site: http://ereuto.free.fr/ et j'ai lu les temoignages sur les therapies, et certains ont gueri d'ereutophobie grace a ca, ca m'a encourage. Puis j'ai trouve le site qui a change ma vie et mes rapports aux autres: http://redpsy.com/infopsy/#titres
    Ce site explique TOUT sur les emotions et nos efforts pour les cacher, surtout aux personnes qui comptent pour nous. Je vous conseille notamment:
    http://www.redpsy.com/guide/transpiration.html
    http://www.redpsy.com/guide/honte.html
    http://www.redpsy.com/guide/rougissement.html

    Suite a une nouvelle relation qui ne partait pas tres bien, j'ai commence une vraie therapie. La ca va faire un an a raison d'une seance par semaine. Je peux compter sur une main les seances ou je n'ai pas pleure. Il y avait des montagnes d'emotions enfermees en moi depuis mon enfance, et ayant un pere plutot froid et distant, je ne m'autorisais que tres peu mon vecu emotionnel. Et voila comment on se "charge" au fil des ans, si bien qu'on a l'impression d'etre pres a exploser. Et plus on se retient, et plus le corps se revolte. Pour nous c'est a coup de sueur, mais il y a plein de variantes, qui contiennent toutes leur dose d'angoisse.

    Aujourd'hui, ca va beaucoup mieux. Je rencontre encore des situations qui me mettent mal a l'aise (et me font transpirer) mais j'accepte mes limites de personne sensible et humaine. Je m'affirme de plus en plus. J'ose pleurer devant des personnes importantes, je n'ai plus honte de montrer mes limites et mon emotivite. Donc non seulement je ne souffre plus de transpiration excessive, mais je jouis de mes relations d'une toute autre facon. Au lieu de transpirer et de me contenir, j'exprime la vraie emotion qui se cache derriere, que ce soit de la tristesse, de la peur, de la colere. Je vis quoi! Il est donc question d'une grosse evolution, et en comparaison, mes angoisses sur mon choix de tee-shirt d'il y a quelques annees me paraissent derisoires et completement acote de la plaque.

    Il faut comprendre que la therapie sur une periode longue est capitale, si on a pris l'habitude de se contenir depuis plusieurs annees. On ne peut pas lacher du lest d'un coup. Et personne a part un psy ne peut vous accepter de facon inconditionnelle et vous permettre d'exister pour ce que vous etes. Moi aussi au debut je voulais qu'elle me donne son diagnostic avec la solution clef en main, et paf fini en quelques seances. Mais non, c'est complexe et le psychisme ne se laisse pas changer en trois coups de cuiller a pot. Mais ca vaut le coup!!!

    Du coup je comprends la volonte de se faire operer, mais je comprends aussi a quel point c'est vain... C'est l'equivalent de la chirurgie esthetique. Ca agit sur le symptome. C'est seduisant, mais c'est perdre une occasion de se comprendre, de s'accepter, d'evoluer psychiquement...

    Tout le monde peut faire cette evolution, bonne chance a tous!
    Dernière modification par Affirmation, 30/07/2015, 06h29.

    #2
    Re : Ma guerison a ete un long travail de developpement personnel

    Envoyé par Affirmation
    Bonjour,
    Ca fait longtemps que je ne suis pas venue sur ce forum, mais j'y ai passe du temps par periodes car comme vous j'ai souffert de transpiration excessive depuis l'adolescence. Tout ce que j'ai fait contre ce symptome, comme utiliser des detranspirants ou changer mon habillement, a toujours aggrave mon cas et mon obsession. J'ai cru aussi dur comme fer que tout cela etait purement physique.
    Il y a quatre ans, mon copain m'a quitte et les symptomes sont devenus insoutenables. Mais je me suis rendue compte assez vite que ce n'etait pas la transpiration qui etait desagreable mais l'angoisse qui l'accompagnait. C'est bizarre, mais je n'acceptais pas cette angoisse, je ne comprenais pas d'ou elle venait, je me trouvais nulle et debile, et pourtant, qui ne perd pas confiance apres une rupture?
    Du coup j'ai commence a m'interesser a l'ereutophobie, car dans ce mot, il y a la phobie, ce qui n'apparait pas dans le mot hyperhydrose. Ca m'interessait plus car j'etais de plus en plus persuadee a force d'observations que mon hyperhydrose etait tres influencee par ma confiance et les differentes situations auxquelles j'etais confrontee. J'ai doucement acceptee la part psychologique de mon mal. Je me suis demandee objectivement comment ca serait si je souffrais de migraines a repetitions comme ma mere, ou d'envie de vomir d'angoisse comme ma soeur. Pas mieux et pourtant on reste persuade qu'on a le symptome le pire... Ce qui est le pire pour tout le monde, c'est ne pas etre libre, etre en combat avec son corps, ne pas oser se montrer vulnerable, etc etc...
    J'ai trouve ce site: http://ereuto.free.fr/ et j'ai lu les temoignages sur les therapies, et certains ont gueri d'ereutophobie grace a ca, ca m'a encourage. Puis j'ai trouve le site qui a change ma vie et mes rapports aux autres: http://redpsy.com/infopsy/#titres
    Ce site explique TOUT sur les emotions et nos efforts pour les cacher, surtout aux personnes qui comptent pour nous. Je vous conseille notamment:
    http://www.redpsy.com/guide/transpiration.html
    http://www.redpsy.com/guide/honte.html
    http://www.redpsy.com/guide/rougissement.html

    Suite a une nouvelle relation qui ne partait pas tres bien, j'ai commence une vraie therapie. La ca va faire un an a raison d'une seance par semaine. Je peux compter sur une main les seances ou je n'ai pas pleure. Il y avait des montagnes d'emotions enfermees en moi depuis mon enfance, et ayant un pere plutot froid et distant, je ne m'autorisais que tres peu mon vecu emotionnel. Et voila comment on se "charge" au fil des ans, si bien qu'on a l'impression d'etre pres a exploser. Et plus on se retient, et plus le corps se revolte. Pour nous c'est a coup de sueur, mais il y a plein de variantes, qui contiennent toutes leur dose d'angoisse.

    Aujourd'hui, ca va beaucoup mieux. Je rencontre encore des situations qui me mettent mal a l'aise (et me font transpirer) mais j'accepte mes limites de personne sensible et humaine. Je m'affirme de plus en plus. J'ose pleurer devant des personnes importantes, je n'ai plus honte de montrer mes limites et mon emotivite. Donc non seulement je ne souffre plus de transpiration excessive, mais je jouis de mes relations d'une toute autre facon. Au lieu de transpirer et de me contenir, j'exprime la vraie emotion qui se cache derriere, que ce soit de la tristesse, de la peur, de la colere. Je vis quoi! Il est donc question d'une grosse evolution, et en comparaison, mes angoisses sur mon choix de tee-shirt d'il y a quelques annees me paraissent derisoires et completement acote de la plaque.

    Il faut comprendre que la therapie sur une periode longue est capitale, si on a pris l'habitude de se contenir depuis plusieurs annees. On ne peut pas lacher du lest d'un coup. Et personne a part un psy ne peut vous accepter de facon inconditionnelle et vous permettre d'exister pour ce que vous etes. Moi aussi au debut je voulais qu'elle me donne son diagnostic avec la solution clef en main, et paf fini en quelques seances. Mais non, c'est complexe et le psychisme ne se laisse pas changer en trois coups de cuiller a pot. Mais ca vaut le coup!!!

    Du coup je comprends la volonte de se faire operer, mais je comprends aussi a quel point c'est vain... C'est l'equivalent de la chirurgie esthetique. Ca agit sur le symptome. C'est seduisant, mais c'est perdre une occasion de se comprendre, de s'accepter, d'evoluer psychiquement...

    Tout le monde peut faire cette evolution, bonne chance a tous!
    Bonsoir!

    Vous semblez avoir trouvé une piste de traitement pour vous. Je ne suis pas certaine qu'une psychothérapie soit LA solution CURATIVE pour chacun d'entre nous. Pour la plupart, cela pourrait probablement agir pour l'acceptation de notre handicap et de ses conséquences, l'acceptation de soi ETC mais notre problème a un substrat organique reconnu qui ne relève pas seulement de la prise en charge psy.

    Selon moi, certains se soulageront aussi avec de la sophro, du yoga, n'importe quelle activité ressourçante qui le relaxera, papotage entre copine, sport etc....

    Donc : VOUS, vous aviez peut-être des choses à """"digérer"""" avec un psy, mais cela ne sera à mon avis pas le traitement universel de la cause de l'HH pour nous tous!!!!

    Commentaire


      #3
      Re : Ma guerison a ete un long travail de developpement personnel

      Je comprends et j'ai nuance mon propos dans un message suivant. Je suis desolee que ma solution ne soit pas applicable a tout le monde.

      Je veux juste dire que si moi j'ai ete sur les forums et ai ete persuadee de souffrir d'une maladie, alors que c'etait juste un symptome d'un mal etre plus profond, et bien ca peut concerner d'autres personnes.

      Je trouve le lien avec l'ereutophobie interessant. Plein d'ereutophobes sont persuades de souffrir d'une maladie, et parlent egalement de sympathectomie pour la "guerir". Pourtant le mot dit bien de quoi il s'agit, une phobie, soit un phenomene psychique. Et le rougissement est declenche par des situations sociales le plus souvent. Pourtant un ereutophobe pourra passer des mois ou des annees a discuter quels fonds de teint marchent le mieux, quelles coupes de cheveux masquent le mieux etc etc... exactement comme certains HH evaluent tous les detranspirants du marche (je suis passee par la).

      Du coup je me dis qu'il y a des vrais HH (et j'en suis desolee) et des HHophobes. Et que savoir a quelle categorie on appartient, c'est deja faire un tres grand pas, pas evident du tout pourtant.

      Commentaire


        #4
        Re : Ma guerison a ete un long travail de developpement personnel

        Envoyé par Affirmation
        Je comprends et j'ai nuance mon propos dans un message suivant. Je suis desolee que ma solution ne soit pas applicable a tout le monde.

        Je veux juste dire que si moi j'ai ete sur les forums et ai ete persuadee de souffrir d'une maladie, alors que c'etait juste un symptome d'un mal etre plus profond, et bien ca peut concerner d'autres personnes.

        Je trouve le lien avec l'ereutophobie interessant. Plein d'ereutophobes sont persuades de souffrir d'une maladie, et parlent egalement de sympathectomie pour la "guerir". Pourtant le mot dit bien de quoi il s'agit, une phobie, soit un phenomene psychique. Et le rougissement est declenche par des situations sociales le plus souvent. Pourtant un ereutophobe pourra passer des mois ou des annees a discuter quels fonds de teint marchent le mieux, quelles coupes de cheveux masquent le mieux etc etc... exactement comme certains HH evaluent tous les detranspirants du marche (je suis passee par la).

        Du coup je me dis qu'il y a des vrais HH (et j'en suis desolee) et des HHophobes. Et que savoir a quelle categorie on appartient, c'est deja faire un tres grand pas, pas evident du tout pourtant.
        Merci de ces réflexions
        Au plaisir de vous relire,
        Claritta

        Commentaire


          #5
          Re : Ma guerison a ete un long travail de developpement personnel

          Bonjour !
          Merci d'avoir partagé ces liens, je trouve cela très intéressant.
          Je suis entrain de suivre une TCC avec une psychothérapeute qui pratique l'hypnose et qui traite les personnes qui souffrent de l'HH. J'ai développé une phobie sociale qui a intensifié je pense mon HH. Je n'ai jamais réellement réussi à me défaire du regard des autres, j'ai toujours voulu être "parfait" et ne décevoir personne. Ça a toujours été mon plus gros problème. Je n'ai jamais eu confiance en moi et ayant une mauvaise estime de moi même ça n'a pas aidé. J'ai mis le doigt sur mon problème, je le traite mais je sais qu'il y a encore beaucoup de travail à faire ça prendra du temps je le sais mais je sais que j'en ressortirais plus fort et mieux armé pour affronter le regard des autres et après avoir perdu tout ce temps à me cacher par rapport à ça, je pense que ça ne coûte rien de tenter. Il faut s'écouter, chercher le véritable problème au fond de nous car oui on transpire, oui on ressent une gêne, une honte mais pourquoi on transpire dans des situations en particulier et pas d'en d'autres? Comme à la maison par exemple.
          Je donne simplement mon avis personnel mais en tout cas merci pour le partage !

          Commentaire

          Unconfigured Ad Widget

          Réduire
          Chargement...
          X