Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Mon fils tda/h

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    #16
    Re : Mon fils tda/h

    Bonjour à tous,

    Ça y est enfin, nous venons de recevoir la convocation pour la consultation avec le spécialiste pour le 3 août. Soulagé, après une année qui fut très compliqué et où notre fils a fini par baisser les bras. Les choses avancent, maintenant reste plus qu'à patienter.

    Commentaire


      #17
      Re : Mon fils tda/h

      Bonjour,
      Je viens de lire votre parcours et je suis vraiment de tout coeur avec vous, j'espère que votre enfant tient le coup lui aussi, car ce n'est pas facile...

      Je connais malheureusement toutes les choses que vous décrivez, j'en ai vécu certaines en tant qu'enfant (la lenteur de copie et de travail, les moments de découragement, le manque d'estime de soi), pour les autres je les ais vues de l'autre côté de la barrière si on peut dire (du côté des professionnels, ayant travaillé moi même dans le domaine).

      Rassurez votre garçon, il est intelligent, et a même plus de force et courage que les autres car lui doit faire encore plus d'efforts pour compenser ses difficultés et arriver à se maintenir. S'il a une idée de ce qu'il souhaite faire plus tard, il ne faut pas qu'il se décourage j'ai fait un bac+5 (je ne suis pas officiellement diagnostiquée, jamais fait les démarches) et plusieurs autres personnes ici (officiellement TDAH) ont aussi fait des études. Mais le principal c'est de faire quelque chose qui lui plait et le motive.

      Encore beaucoup de courage à vous, continuez de nous tenir au courant.

      Commentaire


        #18
        Re : Mon fils tda/h

        Bonjour à tous,

        Année très difficile pour lui, les quelques professeurs qui l'ont soutenu et remotivé tout au long de l'année marquent au dernier trimestre qu'ils le sentent à bout de souffle, 4éme trimestre pourtant avec les encouragements du conseil du classe malgré le refus de l'autre partie des professeurs d'appliquer le ppre mis en place, sans compter leur acharnement à noter ses cahiers malgré le fait que le ppre leur demande de ne pas le faire dans son cas et de lui fournir des photocopies de cours. Ils disent malgré tout de lui à l'unanimité que c'est un élève courageux, volontaire et soucieux de bien faire. Il lui demande de continuer ainsi sans baisser les bras même si tout les efforts fournis et remarqués ne paient pas à leur juste valeur. Nous avons pris la décision avec le neuropsychologue qui le suit, au vu de son état de fatigue, de faire une pause durant l'été sur toutes les rééducations. D'après ce qu'il nous a dit tout les efforts de compensation de notre fils l'ont amené à être au bout du rouleau comme on dit. Il nous a dit que notre fils vit sa scolarité comme une torture car on lui demande de s'adapter et que ça lui demande énormément d'efforts alors que ce serait à l'école de mettre des adaptations en place pour lui. Il a un projet pour son avenir professionnel, c'est déjà positif, en revanche il va être compliqué à mettre en place. Il veut être coach sportif, c'est un mordu de sport depuis tout petit, pas une journée ne se passe sans qu'il ne passe une bonne partie de la journée à en faire même les jours de cours, c'est un besoin presque vital pour lui. Quand il ne peut vraiment pas il est affreux une fois rentrée à la maison. C’était presque évident en fait en revanche le concours n'est ouvert qu'aux personnes majeures. Alors il lui reste maintenant à trouver quoi faire pendant les 3 ans 1/2 qui le sépareront de sa majorité quand il sortira du collège.

        Commentaire


          #19
          Re : Mon fils tda/h

          Désolé pour ma question un peu brutale, mais au milieu de tout ce fatras, quelqu'un a-t-il testé la Ritaline ? Il faudra bien à un moment ou à un autre, parce qu'après, il sera trop tard.

          Commentaire


            #20
            Re : Mon fils tda/h

            Envoyé par d_dupagne
            Désolé pour ma question un peu brutale, mais au milieu de tout ce fatras, quelqu'un a-t-il testé la Ritaline ? Il faudra bien à un moment ou à un autre, parce qu'après, il sera trop tard.
            Bonsoir d_dupagne,

            Non effectivement rien de médicamenteux n'a été tenté à l'heure actuelle, le neuropsychologue nous en a parlé, c'est d'ailleurs la raison qu'il nous a donné pour le rendez-vous avec cette spécialiste. Les listes d'attentes sont longues dans notre département et le neuropsychologue tenait à ce que ce soit elle qui le prenne en consultation. J'avoue effectivement que nous sommes un peu perdu dans tout ça et que nous suivons peut-être un peu bêtement les conseils et propositions que le neuropsychologue nous donne. Je ne comprends pas pourquoi vous dites qu'après il sera trop tard?

            Commentaire


              #21
              Re : Mon fils tda/h

              Désolé pour ma réponse caricaturale, mais parce qu'il aura raté sa scolarité, se sera fâché avec l'école, etc.

              Je sais de quoi je parle.

              EDIT : je vais encore être brutal, mais bon. On fait plein de choses pour aider les gamins, les tiers-temps aux examens, les horaires aménagés, les cours aménagés, etc. Je suis incompétent pour dire si c'est utile/efficace ou pas. Je pense d'ailleurs que c'est utile seulement un temps. En revanche, ce que je sais, c'est que tous ces aménagements que l'on accorde pendant la scolarité, on ne les accorde plus ensuite dans la vraie vie. La vraie vie est cruelle, pragmatique, cynique, etc. En effet, pour reprendre l'exemple du tiers temps, il n'existe plus dans la vie professionnelle. On n'a pas un tiers temps quand on est salarié d'une entreprise. En caricaturant, aura un meilleur avancement celui qui est le plus capable de faire le meilleur boulot en 35h, et il n'y a pas de tiers temps (47h ?) pour les autres (qui accepte de bosser 47h payées 35h ? Réciproquement, quel patron accepte de payer 47h un boulot qui pourrait être fait en 35h ?). Qu'on soit bien d'accord, je ne dis pas que c'est pas dégueulasse et injuste, c'est simplement la réalité. Par suite, il me paraît évident qu'il faut s'adapter le plus vite possible à la vie réelle. Je ne nie pas qu'en pratique c'est très compliqué, que ça prend du temps, etc. mais c'est juste que la vraie vie ne s'arrête pas pour attendre ceux qui sont au bord du chemin. Donc autant donner un coup de pouce au gamin qui est hyperactif avec la Ritaline, pour que la pharmacothérapie l'aide à vivre comme les autres (encore une fois, ça me dégoûte d'écrire un truc pareil mais la société exige qu'on soit tous plus ou moins pareils, quitte à nous dénaturer, et Dupagne en parle très bien dans son bouquin) parce que son cerveau est câblé différemment, c'est pas de sa faute.
              A titre tout à fait personnel, et je redis que je n'ai rien contre les tiers temps, j'avais quand même été choqué que pour l'examen final d'une grande école, un étudiant avait eu son tiers temps : 2 mois après le mec était cadre en entreprise. Peut-on sérieusement croire que l'entreprise accorde un tiers temps à un cadre de moins de 25 ans ? Je l'ai perdu de vue, mais j'espère évidemment qu'il réussit dans la vie.

              EDIT 2 : c'est comme si on pouvait faire appel d'un entretien d'embauche, vous voyez. Vous vous pointez à l'entretien, vous vous plantez (ça arrive à tout le monde) et là vous faites appel, bim, vous pouvez recommencer. La société exige qu'on soit au top tout le temps, conforme tout le temps.
              Dernière modification par foobar, 20/07/2017, 01h23.

              Commentaire


                #22
                Re : Mon fils tda/h

                .
                Envoyé par foobar
                Désolé pour ma réponse caricaturale, mais parce qu'il aura raté sa scolarité, se sera fâché avec l'école, etc.

                Je sais de quoi je parle.

                EDIT : je vais encore être brutal, mais bon. On fait plein de choses pour aider les gamins, les tiers-temps aux examens, les horaires aménagés, les cours aménagés, etc. Je suis incompétent pour dire si c'est utile/efficace ou pas. Je pense d'ailleurs que c'est utile seulement un temps. En revanche, ce que je sais, c'est que tous ces aménagements que l'on accorde pendant la scolarité, on ne les accorde plus ensuite dans la vraie vie. La vraie vie est cruelle, pragmatique, cynique, etc. En effet, pour reprendre l'exemple du tiers temps, il n'existe plus dans la vie professionnelle. On n'a pas un tiers temps quand on est salarié d'une entreprise. En caricaturant, aura un meilleur avancement celui qui est le plus capable de faire le meilleur boulot en 35h, et il n'y a pas de tiers temps (47h ?) pour les autres (qui accepte de bosser 47h payées 35h ? Réciproquement, quel patron accepte de payer 47h un boulot qui pourrait être fait en 35h ?). Qu'on soit bien d'accord, je ne dis pas que c'est pas dégueulasse et injuste, c'est simplement la réalité. Par suite, il me paraît évident qu'il faut s'adapter le plus vite possible à la vie réelle. Je ne nie pas qu'en pratique c'est très compliqué, que ça prend du temps, etc. mais c'est juste que la vraie vie ne s'arrête pas pour attendre ceux qui sont au bord du chemin. Donc autant donner un coup de pouce au gamin qui est hyperactif avec la Ritaline, pour que la pharmacothérapie l'aide à vivre comme les autres (encore une fois, ça me dégoûte d'écrire un truc pareil mais la société exige qu'on soit tous plus ou moins pareils, quitte à nous dénaturer, et Dupagne en parle très bien dans son bouquin) parce que son cerveau est câblé différemment, c'est pas de sa faute.
                A titre tout à fait personnel, et je redis que je n'ai rien contre les tiers temps, j'avais quand même été choqué que pour l'examen final d'une grande école, un étudiant avait eu son tiers temps : 2 mois après le mec était cadre en entreprise. Peut-on sérieusement croire que l'entreprise accorde un tiers temps à un cadre de moins de 25 ans ? Je l'ai perdu de vue, mais j'espère évidemment qu'il réussit dans la vie.

                EDIT 2 : c'est comme si on pouvait faire appel d'un entretien d'embauche, vous voyez. Vous vous pointez à l'entretien, vous vous plantez (ça arrive à tout le monde) et là vous faites appel, bim, vous pouvez recommencer. La société exige qu'on soit au top tout le temps, conforme tout le temps.
                Je me permet de mettre mon petit grain de sel ponctuel...
                Il me semble tout de même (et c'est heureux pour les TDAH entre autre) qu'on peut également réussir sa vie sans rentrer dans le moule de l'entreprise et les exigences du capitalisme...
                C'est il me semble un choix de vie qui incombe à chacun d'entre nous. Soit se conformer (avec toutes les aides possibles) pour rentrer dans le moule imposé. Soit construire son propre mode de vie ou rechercher des modèles alternatifs qui siéent mieux à qui nous sommes et nous demandent moins d'efforts...Tout dépend des priorités, des valeurs, des compétences, des aspirations etc de chacun.

                Commentaire


                  #23
                  Re : Mon fils tda/h

                  Tout à fait.

                  Commentaire


                    #24
                    Re : Mon fils tda/h

                    Bonjour à tous et toutes,

                    Ça y est le rendez-vous avec la neuropédiatre est passé, le diagnostic est confirmé. Il est donc tda avec un petit h, il y est quand même ainsi qu'un trouble neurovisuel. Pour elle seule la rééducation neurovisuelle sera réellement efficace. Des aménagements doivent être mis en place au travers d'un PAP, qu'elle nous conseille de demander dés la rentrée pour tenter d'aller vite. Elle nous préconise la prise de méthylphénidate, du coup elle lui a prescrit une prise de sang et un bilan cardiaque pour éliminer toutes contre-indications à sa prise. Ma mère avait rendez-vous chez son cardiologue pour un contrôle annuel, elle lui a du coup laissé sa place et reprit rendez-vous pour elle en octobre. Donc examen fait, rien ne contre-indique la prise en revanche il a un souffle au cœur. Rien de méchant d'après ce qu'il a dit mais à surveiller et il veut qu'il ai passé une échographie avant la début du traitement donc rerendez-vous le 1er septembre. En attendant la neuropédiatre pour essayer de diminuer ses troubles du sommeil lui a donné du mag2 à prendre dés le retour de vacances. A suivre, on verra comment ça évolue car elle nous a parlé d'effets rebonds(???) sans trop nous expliquer qu'il faudrait surveiller pour réadapter le traitement si besoin.

                    Commentaire


                      #25
                      Re : Mon fils tda/h

                      je vous lis et nous suivons le meme parcours depuis l entrée au college, les rdv au college pour essayer de trouver ce qui ne va pas, les bilans, nous en sommes a tda et dysgraphie...
                      meme parcousr que vous au college avec bien sure proposition de le "mettre ailleurs" genre segpa. miieux pour qui le college ou l'enfant? permettez moi de douter car nous n avons eu aucune aide des professeurs voir carrement le contraire, les punitions a recopier, des chartes entieres ! punitions donnees a un enfant dysgraphique! j ai refuse que mon fils le fasse, le college est un combat au quotidien pour l enfant en souffrance et pour les parents.
                      je m arrête car ce n'etait pas le sujet. je vouslais juste vous ecrire que ca me fait plaisir de lire que vous avanciez avec votre fils, il vous a et est chanceux de l'aide precieuse que vous lui apportez, de votre soutien moral, et de votre amour.
                      j lui souhaite de grandir et trouver son chemin proper et l epanouissement, et vous un peu de repos=)

                      Commentaire


                        #26
                        Re : Mon fils tda/h

                        Envoyé par steaym
                        je vous lis et nous suivons le meme parcours depuis l entrée au college, les rdv au college pour essayer de trouver ce qui ne va pas, les bilans, nous en sommes a tda et dysgraphie...
                        meme parcousr que vous au college avec bien sure proposition de le "mettre ailleurs" genre segpa. miieux pour qui le college ou l'enfant? permettez moi de douter car nous n avons eu aucune aide des professeurs voir carrement le contraire, les punitions a recopier, des chartes entieres ! punitions donnees a un enfant dysgraphique! j ai refuse que mon fils le fasse, le college est un combat au quotidien pour l enfant en souffrance et pour les parents.
                        je m arrête car ce n'etait pas le sujet. je vouslais juste vous ecrire que ca me fait plaisir de lire que vous avanciez avec votre fils, il vous a et est chanceux de l'aide precieuse que vous lui apportez, de votre soutien moral, et de votre amour.
                        j lui souhaite de grandir et trouver son chemin proper et l epanouissement, et vous un peu de repos=)
                        Bonjour à tous et toutes,

                        Comme je comprend de quoi vous parlé steaym, quel parcours du combattant. En ce qui nous concerne, nous avons la chance que notre fils n'ai eu droit qu'une seule fois à ce genre de punitions qui était en réalité une punition collective. Le pauvre a du recopier le règlement intérieur de son carnet de correspondance et ça lui a prit un temps énorme. On peut dire qu'au niveau comportement on a pas trop de soucis, les réprimandes sont surtout pour tout ses oublis, ses pertes d'objets même les manuels scolaires y passent, son manque d'autonomie, le fait qu'il soit souvent dans la lune, qu'il joue avec son matériel en classe (faire rouler sa colle sur le bureau par exemple), la tenue de ses cahiers... c'est plus de cet ordre là du coup ils sont assez sympa et se contente de rappels incessants ou de le pénaliser sur ses notes (pas cool). Nous avançons certes et ça fait du bien car il nous est souvent arrivé d'être découragé et de ne plus savoir quoi faire face à tout ça. On peut dire qu'à l'heure actuelle avec la rentrée qui approche j'appréhende beaucoup la rencontre avec la médecin scolaire suite au rendez-vous que nous avions eu avec elle l'année dernière. Surtout que je ne sais pas si c'est normal mais la neuropédiatre qui a fait le diagnostic ne nous a donné aucun papier comme quoi elle l'avait rencontrer et les conclusions de ce rendez-vous avec le diagnostic établi ni même envoyé depuis à moins qu'elle nous reconvoque pour l'ordonnance du médicament et qu'elle le fasse en même temps. Je ne sais pas trop comment ça se passe, elle ne nous l'avait pas expliqué elle nous a juste demander de faire l'examen cardiaque pour qu'elle puisse lui prescrire. J'avoue que sur le moment on a pas pensé à demander. En fait, à moins qu'elle lui ai écrit un courrier en direct j'ai bien peur qu'on se fasse refouler comme l'année dernière. J'ai bien essayé de jondre son secrétariat pour poser la question mais elles sont en congé et reprennent lundi donc reste plus qu'a patienter.

                        Commentaire


                          #27
                          Re : Mon fils tda/h

                          Bonjour à tous et toutes,

                          Voilà, ce que je craignais est arrivé...
                          La médecin scolaire refuse de nous rencontrer pour elle rien à changer sans nouvel élément sérieux a rajouter au dossier de mon fils, son avis ne changera pas il n'a rien du moins pas un trouble spécifique des apprentissages.
                          J'ai eu beau lui dire qu'il avait été diagnostiqué cet été par la neuropédiatre, c'est non apporté moi la preuve de ce que vous dites et on verra après.
                          Et dire que la médecin spécialiste nous avait dit de prendre rendez-vous dés la rentrée pour que ça aille plus vite!!!
                          J'ai appelé son secrétariat pour voir si elle pouvait me fournir cette fameuse preuve( certificat, attestation ou autre), elle m'a dit qu'il était prévu de nous envoyer un compte rendu de consultation mais qu'ils avaient pris un peu de retard avec les congés.
                          Ça ne devrait pas tarder, en attendant la cpe de son collège nous a conseillé de remettre en route un ppre qu'ils transformeront par la suite en pap mais tant que la médecin scolaire ne donne pas son feu vert elle est pieds et points liés.
                          Au vu du refus de la médecin scolaire, il faudra que mon fils passe en commission médicale d'après ce qu'on m'a dit et pour ça il faut aussi un nouvel élément pour le demander et ils se réunissent une fois par mois.
                          Rendez-vous pris avec la professeur principale, là dessus je suis contente elle fait parti des profs de 6eme et 4eme de mon fils qui a conscience du problème elle le disait d'ailleurs à bout de souffles en fin d'année ce qui d'ailleurs est marqué sur son bulletin et était l'une des rares à appliquer le ppre.
                          Une bonne nouvelle dans tout ce bazar enfin!!!
                          Quand on croit avoir avancé en fait l'étape suivante c'est du sur place.
                          Cette semaine je me sens très en colére, je ne sais plus quoi faire, on a fait tout ce qui nous été demandé, j'ai juste l'impression de me battre contre des moulins à vent.
                          Il faut continuer pour lui, on a pas le droit de laisser tomber mais franchement c'est décourageant.

                          Commentaire


                            #28
                            Re : Mon fils tda/h

                            Envoyé par Leina33
                            Bonjour à tous et toutes,

                            Voilà, ce que je craignais est arrivé...
                            La médecin scolaire refuse de nous rencontrer pour elle rien à changer sans nouvel élément sérieux a rajouter au dossier de mon fils, son avis ne changera pas il n'a rien du moins pas un trouble spécifique des apprentissages.
                            J'ai eu beau lui dire qu'il avait été diagnostiqué cet été par la neuropédiatre, c'est non apporté moi la preuve de ce que vous dites et on verra après.
                            Et dire que la médecin spécialiste nous avait dit de prendre rendez-vous dés la rentrée pour que ça aille plus vite!!!
                            J'ai appelé son secrétariat pour voir si elle pouvait me fournir cette fameuse preuve( certificat, attestation ou autre), elle m'a dit qu'il était prévu de nous envoyer un compte rendu de consultation mais qu'ils avaient pris un peu de retard avec les congés.
                            Ça ne devrait pas tarder, en attendant la cpe de son collège nous a conseillé de remettre en route un ppre qu'ils transformeront par la suite en pap mais tant que la médecin scolaire ne donne pas son feu vert elle est pieds et points liés.
                            Au vu du refus de la médecin scolaire, il faudra que mon fils passe en commission médicale d'après ce qu'on m'a dit et pour ça il faut aussi un nouvel élément pour le demander et ils se réunissent une fois par mois.
                            Rendez-vous pris avec la professeur principale, là dessus je suis contente elle fait parti des profs de 6eme et 4eme de mon fils qui a conscience du problème elle le disait d'ailleurs à bout de souffles en fin d'année ce qui d'ailleurs est marqué sur son bulletin et était l'une des rares à appliquer le ppre.
                            Une bonne nouvelle dans tout ce bazar enfin!!!
                            Quand on croit avoir avancé en fait l'étape suivante c'est du sur place.
                            Cette semaine je me sens très en colére, je ne sais plus quoi faire, on a fait tout ce qui nous été demandé, j'ai juste l'impression de me battre contre des moulins à vent.
                            Il faut continuer pour lui, on a pas le droit de laisser tomber mais franchement c'est décourageant.

                            c est tres decourageant, a quoi il faut rajouter les demandes a la mdph, les reunions parents prof.
                            que de choses difficiles et pendant ce temps les enfants souffrent de pas suivre, de ne pas trouver leur place, de ne pas etre integres...
                            Avec son papa nous avons decide de faire suivre des cours par correspondence a notre fils, ce qui est une vraie bouffee d oxygene,.
                            c est le jour et la nuit, il essaye lui meme de se detendre,de s'organiser, de respecter des timing etc, il fait des sessions courtes de 25 minutes,.
                            nous avons recu des refus de la mdph après 7 mois d attente ...notre fils aurait perdu encore une année, de plus il aurait continué a vivre dans le stress, et surtout l ecole comme le dit un article cité sur ce forum l aurait brisé...
                            ils ne sont pas tous egaux avec leur tdah, et autres dys...certains le vivent mieux que d autres, je ne dis pas que ce que nous avons decidé est la solution pour tous, n oublions pas que mon fils a deja 13 ans...mais ca ete la delivrance pour notre enfant, nous essyons a present d avoir juste une reconnaissance de la mdph pour sa dysgraphie et son tdah afin de demander un petit plus de temps quand il passera son brevet etc...

                            Commentaire


                              #29
                              C'est à l'âge scolaire que se révèle, par comparaison, avec les autres enfants du même âge, l'instabilité psychomotrice. Le comportement hyperactif est un degré inhabituel d'agitation motrice sans objet et non dirigée vers un but spécifique et intentionnel. Cette activité excessive interrompt l'attention et la concentration de l'enfant et gêne son aptitude à effectuer des travaux structurés. L'enfant a du mal à rester assis sur son banc. Son attention est détournée par le moindre petit bruit. Il ne peut se concentrer sur son activité scolaire. Cette impossibilité à fixer son attention est toutefois sélective : il réussit sans peine à le faire sur un jeu vidéo ou une émission TV. C'est pour cette raison que l'école (et son personnel) a un rôle essentiel dans le repérage des enfants souffrant d'un TDAH.

                              Commentaire

                              Unconfigured Ad Widget

                              Réduire
                              Chargement...
                              X