Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Novembre le mois de la chouine … sans tabac …

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    #16
    Re : Novembre le mois de la chouine … sans tabac …

    Ben je pense qu' il faut en parler justement. Mais le poste c'est pas uniquement pour moi. On peut parler déprime sans déprimer. P"tain téléphone de mer....
    Euh pardon. Chuis sur un 4", il faut 1h pour écrir 2' mots
    La défonce : depuis l'an de grâce 91 du siècle dernier
    La clope : depuis le 09 septembre de l'an 17
    La picole : depuis le 26 janvier de l'an 18 ...

    Commentaire


      #17
      Re : Novembre le mois de la chouine … sans tabac …

      Ben moi je me souviens que les premieres défumes , je déprimais .
      Après l'euphorie du départ , ou la frousse , quelques jours plus tard j'avais l'impression d'être privé , de m'être privé d'un plaisir .
      Au final , j'étais malheureux.
      J'étais malheureux d'être en manque de ce tube de merdasse et malheureux qu'on ne me soutienne pas assez .
      MAlheureux de ne pas être reconnu pour ce problème d'addiction .

      Commentaire


        #18
        Re : Novembre le mois de la chouine … sans tabac …

        On y coupe pas c'est inévitable. C'est pour ça que je dit qu' il faut en parler. Celui qui attaque une defume doit en être conscient ça lui évitera une mauvaise surprise qui peut le pousser à replongé. Je me suis fait avoir comme ça c'est pour celà que j'ai ouvert le fil. Après il peut y avoir autre chose mais ça ne dépend plus de tabac.
        La défonce : depuis l'an de grâce 91 du siècle dernier
        La clope : depuis le 09 septembre de l'an 17
        La picole : depuis le 26 janvier de l'an 18 ...

        Commentaire


          #19
          Re : Novembre le mois de la chouine … sans tabac …

          Dès que l'on prononce le mot déprime tout le monde se braque, je trouve ça con. On peut causer de tout sauf de ça. C'est peut-être à cause de ce que j'ai vécu que j'en parle sans détour. Tu peux parler de sex ou de maladies diverses avec n'importe qui mais déprime qu'avec un psy. Peut-être que c'est trops personnel?
          J'aimerai bien avoir l'avis de DDD sur le sujet.
          Dernière modification par DETOX42, 15/11/2017, 22h42.
          La défonce : depuis l'an de grâce 91 du siècle dernier
          La clope : depuis le 09 septembre de l'an 17
          La picole : depuis le 26 janvier de l'an 18 ...

          Commentaire


            #20
            Re : Novembre le mois de la chouine … sans tabac …

            Salut tout le monde,

            Je crois que le mot "dépression" peut prêter à confusion dans ce contexte. Je crois que Ly parle de la dépression avec un grand D, pas forcémment liée à l'arrêt tabac et que Détox fait allusion au mal-être généré par l'arrêt du tabac.

            Revenons à nos moutons. Je vis des moments dans le début de cet arrêt de grand désarroi dus, je suppose, au phénomène de manque et aussi au défi psychologique par rapport à soi (pas de défume si pas d'auto-détermination)... Il s'agit d'exiger quelque chose de soi. Quelquefois, je ne me sens pas à la hauteur, et je crains ma propre faiblesse. Bien sûr cela entraine un mal être, mais qui ne dure pas forcémment dans le temps, ou qui prend différentes formes dans le temps.

            Quand à l'exprimer, des fois, je l'fais, des fois j'l fais pas. Je suis d'une nature trés pudique ("private" on dit en anglais) et c'est vrai que je n'ai pas pour habitude de parler de moi.
            Ca, c'est un premier frein.

            Ou est-ce parce que je ne trouve pas suffisamment d'écoute. En tout cas, oui j'ai eu souvent cette impression...ce qui s'ajoute à une timidité que je qualifierai de nature.

            Ensuite, pour rebondir sur ce que dit Détox, il y a bien un phénomène d'auto censure qui se produit... parce qu'on craint d'être jugé (par exemple par celui qui est plus avancé, ou par les messieurs dames qui savent tout), ou on craint aussi de déranger ceux qui disent se sentir bien.

            Ca c'est le deuxième frein. Un exemple: dire à quelqu'un d'aller voir un doc, je trouve que c'est une façon de dire à quelqu'un: oui, je comprends, mais je confie en même temps le soin à quelqu'un d'autre d'aller t'aider, ca isole le quelqu'un en question qui n'osera plus ouvrir sa petite bouche une nouvelle fois.... Plus, on sort de l'entr-aide... définition de ce forum... et le fait de le dire, fait aussi que la personne va effectivement aller mieux, et on retrouve l'entraide de celui qui va mieux par celuis qui va moins bien. Je ne crois pas au don gratuit de soi. Meme soeur Theresa avait des fortunes planquées en Suisse. LoL.

            J'ai lu des gens trés courageux sur ce forum, de par leur honnêté d'exprimer ce qu'ils ressentent vraiment. Je trouve ça chouette. Je ne sais pas toujours quoi répondre, car nous sommes trés diférents dans nos vécus respectifs... par exemple, quand un poteau parle de son expèrience de la drogue, je me sens comme une gamine, parce que je n'y connais rien... je ne peux alors que partager ce que je ressens d'un ressenti, et ca, c'est du lourd, c'est chouette....mais c'est aussi un frein, car cela peut être complètement à côté de la plaquette...

            Et puis un autre frein, c'est la nature du média par lequel on communique: l'écrit court, les emoticons etc.. et le mode différé des écrits.. je me lève tôt, me couche tôt, des fois je viens plusieurs fois par jour, des fois je ne viens pas... je manque des trains.. Détox, lui est trés fort pour suivre son courrier lol...

            Et puis, je crois qu'en général, on ne réfléchit pas assez sur le caractère "addictif" du forum, que Ly a un peu décrit, et qui est parti constituante de la self thérapie de l'arrêt... je connais une ex grande fumeuse, qui ne pourrait pas vivre sans son forum, ça devient même sa raison de vivre, je trouve cela bien si cela peut aider d'autres gens, mais il serait illusoire de ne pas y voir une autre forme d'auto-esclavage..

            Sur ce, je vous souhaite une bonne nuit, et j'entends déjà dire Mikouf dire, tu fais chier Mabbie, je lis pas, c'est trop long...

            Commentaire


              #21
              Re : Novembre le mois de la chouine … sans tabac …

              Au fait, c'est de quelle origine le mot chouine?

              Commentaire


                #22
                Re : Novembre le mois de la chouine … sans tabac …

                Wouah Mabbie,respect,tu as parfaitement vu le contexte et analyser le contexte,je serais incapable d'écrire comme cela ! Le dire oui,mais l'écrire,je ne sais plus le faire.

                Je relirai,encore.

                Oui,il faut sortir ses tripes,pour toute addiction,je l'avais fais sur alcool il y a 10 ans,sur ce forum.
                Pour moi,stopper la clope a donc été plus simple,je savais,il faut pas se battre,juste se dire,je veux plus me détruire.
                Là tout de suite,c'est mon ressenti.

                encore bravo mabbie

                Heu ,la chouine,c'est pleurer,se plaindre,avoir le blues.....bref, cela ne veut rien dire de précis!
                D'ou le malentendu avec detox!!
                Enfin LIBRE!

                Commentaire


                  #23
                  Re : Novembre le mois de la chouine … sans tabac …

                  mikouf
                  Envoyé par mikouf*
                  Ben moi je me souviens que les premieres défumes , je déprimais .
                  Après l'euphorie du départ , ou la frousse , quelques jours plus tard j'avais l'impression d'être privé , de m'être privé d'un plaisir .
                  Au final , j'étais malheureux.
                  J'étais malheureux d'être en manque de ce tube de merdasse et malheureux qu'on ne me soutienne pas assez .
                  MAlheureux de ne pas être reconnu pour ce problème d'addiction .
                  Enfin LIBRE!

                  Commentaire


                    #24
                    Re : Novembre le mois de la chouine … sans tabac …

                    Envoyé par DETOX42

                    On va dire 80% la clope ...
                    Mais le fil c'est surtout parce que je lis de partout sur le forum des trucs du genre

                    réponse de Mabbie, j'ai recu ce p... de message de la régle de 3 que je ne peux pas poster.
                    Je me demande comment on sait si c'est 80 % ou 40 %. Je sais que la défume change des comportements qui nous étaient habituels, comme on respire... je sais aussi que la clope est facteur de stress, on croit qu'elle détend, mais on stresse pour elle.. je compare la défume à l'épluchage d'un oegnon, on enlève des peaux, encore des peaux, et on craint de trouver ce qu'il y a quand on a enlevé toutes les peaux. Pour l'instant, pour moi, le stress d'arrêter est plus grand que celui de la clope, mais c'est court terme, c'est en sachant que cela que je me projette dans l'avenir sans fumée.

                    Bisous Détox

                    Le message que vous avez entré est trop court. Veuillez l'allonger à au moins 3 caractères.

                    Commentaire


                      #25
                      Re : Novembre le mois de la chouine … sans tabac …

                      Salut Mabbie

                      Ben je dirais que je sais d’où je viens et a peut prêt ou je vais, et quand je regarde le chemin parcouru, je me dis que je suis presque au bout … je dirais qui me reste 20% du chemin … d’où les 80% pour la clope.
                      Mais c'est du pif au mètre … je suis en train de sortir du p'tit coup de mou de la défume, je le sais et j'en suis conscient, c'est juste que s'est un peu amplifié par le reste … Quand on arrête la clope on laisse derrière nous une partie de notre vie, de nous-même, et cette partie de moi, de ma vie, elle est très lourde, très envahissante, je dirais même que la clope c'est que dalle à côté. La clope c'est mon petit truc à moi qui matérialise le fait que je tourne la page, que je laisse de côté tout ça pour avancer.

                      Quand j'ai ouvert ce fil, je voulais juste parler de la défume et de ce problème, mais comme je m'en doutais, ce n'est pas simple de mettre ça sur la table. Pourtant, pour moi c'est un symptôme de la défume comme les autres, le manque de sommeil, les trouble de la concentration, etc …
                      Mais voilà, dès que l'on prononce les mots déprime ou dépression, on se fait rembarrer, les gens ont peur comme si cela était contagieux. Peut-être parce qu'il y a beaucoup plus de dépressif qu'on se l'imagine ou parce que la perception de cet état mental est faussée par l'idée que l'on s'en fait.
                      J'ai volontairement provoquer pour voir les réactions … ben il y a eu aucune réaction …
                      Alors j'ai parlé de moi … et là ben c'est "consulte" ou "on va pas déprimer" … réaction au combien normal et prévisible … malheureusement …
                      Celui qui en parle devient le trouble-fête, celui qui dérange, faut qu'il se taise … faut qu'il se justifie d'avoir osé aborder le sujet …

                      Je trouve ça dommage … et je le redis, j'aimerai bien avoir l'avis de DDD sur le sujet … juste comme ça …
                      La défonce : depuis l'an de grâce 91 du siècle dernier
                      La clope : depuis le 09 septembre de l'an 17
                      La picole : depuis le 26 janvier de l'an 18 ...

                      Commentaire


                        #26
                        Re : Novembre le mois de la chouine … sans tabac …

                        La depression , la déprime , c'est très mal perçu !!!

                        J'en sais quelque chose Détox . Je me suis fait largué par ma famille .
                        MEs frangins , même mes parents , cousins .
                        C'est quelque chose qui dérange parce que ça se voit mais pas comme une jambe cassé ou un cancer .

                        Faut dire que tout va bien . Ca arrange tout le monde .
                        C'est comme quelqu'un qui te dit " Salut , ca va ? " ben toi tu réponds ' oui ça va " .

                        Mais tu vois Détox , moi j'en ai marre . Surtout quand ces mêmes personnes te disent que tu peux compter sur elles et te laisse en plant comme si t'était un gros boulet .

                        Tu peux compter sur moi Détox pour te répondre quand ça va pas .
                        J'ai aucun ami .
                        Mais j'ai un bon pote maintenant sur Tabac.

                        Commentaire


                          #27
                          Re : Novembre le mois de la chouine … sans tabac …

                          Salut Détox,

                          Tu poses une question trés interessante sur la stigmatisation de la maladie mentale. Je ne prétends pas y répondre, mais je te remercie de la poser.

                          J'aime bien les lectures de Michel Foucault sur le sujet.
                          Nous avons aussi une perception culturelle et sociologique de la maladie, l'histoire de la psychiatrie est aussi trés jeune.. depuis le commencement des hôpitaux psychiatriques, de l'eau a coulé sous le pont.. si l'on part de la représentation du fou, du diabolisé que reprend l'expression "le fou du village"... notre vivre ensemble suppose des préétablis comme "la normalité" et la maladie mentale rapprochée à ses préétablis ne trouve pas ses repéres... elle peut donc être perçue comme un danger à notre "vivre ensemble"...
                          J'ai une amie, sourde, née en Inde et professeur de langue pour les sourds me racontait qu'en Inde, les gens atteints de maladie mentale sont perçus comme un sort de la "mauvaise" divinité et n'ont aucune existence reconnue... les familles s'en débarassent (les garder serait comme un affront à la "bonne divinité") et entrent dans le statut du paria. Privés de nourriture, privés de soins, ils meurent dans les rues....

                          A mes yeux, la stigmatisation de la maladie mentale, n'est que la preuve que nos sociétés sont alliénées.. Ne plus stigmatiser la société mentale suppose une désalliénation de la société... Cela devient une décision politique.

                          Il y a longtemps, j'ai visité en France un village (je ne me rappelle plus son nom), dans lequel une expèrience était menée comme pilote: faire vivre les individus avec des problémes mentaux de la même façon que les autres villageois: ils travaillent etc, ne sont pas enfermés...

                          Commentaire


                            #28
                            Re : Novembre le mois de la chouine … sans tabac …

                            Je pense aussi, Détox, qu'il faut savoir lire entre les lignes, quelquefois, les poteaux l'expriment, à leur façon à chacun, peut-être que l'on n'en voit pas les signes non plus, trop concentrés que nous sommes sur notre propre ego..

                            Je ne manipule pas les termes du régiment psychiatrique, comme dépression etc, je ne suis pas médecin et je ne me donne pas vraiment la légitimité de les utiliser..

                            Je peux dire si mon cerveau ou intériorité part en couilles, par exemple, pardonne moi l'expression, mais je ne sais dire s'il s'agit de dépression, je laisse cette délicate tâche au médecin.

                            Commentaire


                              #29
                              Re : Novembre le mois de la chouine … sans tabac …

                              Salut Mabbie,

                              Ben la "déprime" comme on l'appel en général, c'est un "mal être" plus ou moins fort et qui dure plus ou moins longtemps ...
                              Dans le cas de la défume, pour moi, c'était plus une gène qu'une réel souffrance. Il me manquait un truc, le truc qui m'avais accompagné pendant 32 ans. Certain dise qu'il faut faire le deuil de là cigarette, je pense que c'est un peu vrai. C'est comme quand tu es avec un pote et que tu fais la fête, t'es bien, tu pense as rien d'autre que ce moment de plaisir. Puis la fête est finie, tu rentres, tu te poses et puis tu te sens fatigué et après un peu seul. Ben la clope c'est le fameux copain avec qui tu as fait la fête, et quand il est plus là, que la fête est finie ben t'es tout seul, comme un con ... et t'as le sentiment qu'il te manque un truc pour être heureux.
                              La défonce : depuis l'an de grâce 91 du siècle dernier
                              La clope : depuis le 09 septembre de l'an 17
                              La picole : depuis le 26 janvier de l'an 18 ...

                              Commentaire


                                #30
                                Re : Novembre le mois de la chouine … sans tabac …

                                sauf que les copains , en principe ils ne tuent pas !!!t

                                Ben moi la clope , je la voyais pas comme une copine .
                                Ce n'est que lorsque tu arrêtes , que ton ptit cerveau de mouton se met en branle que tu crois que c'était ton pote .
                                Mais au fond , quand tu réfléchis.
                                Quand tu repenses que lorsque tu toussais, crachait, bien ce n'était pas ton pote .

                                Commentaire

                                Unconfigured Ad Widget

                                Réduire
                                Chargement...
                                X