Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Schizoïde ayant besoin de parler

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

    Schizoïde ayant besoin de parler

    Bonjour à toutes et à tous.
    Je suis un jeune homme de 25 ans, dépressif ayant été diagnostiqué schizoïde par une psychiatre récemment (mais "auto-diagnostiqué" à 17 ans). J'ai été hospitalisé 3 fois en 1 an et demi pour dépression, ce qui totalise presque 11 mois d'hospitalisation. Bref...

    Je viens sur ce forum pour parler du trouble schizoïde, de ses origines, et savoir si des gens se retrouvent dans la description de mon vécu. Je suis très introspectif et analyste et j'ai besoin de comprendre pourquoi je suis devenu, ou d'autres sont devenus schizoïdes.

    Je pense que mon trouble remonte à l''enfance et plus particulièrement aux rapports que j'ai eus avec mes parents à cette période.
    J'ai eu une relation fusionnelle avec ma mère, celle-ci instaurant ce mode de relation. Pour elle, j'étais la huitième merveille du monde. Ma mère m'a donné trop d'affection... Beaucoup trop...
    Paradoxalement, je pense qu'elle ne m'aimait pas réellement, étant à mon avis très froide et vide à l'intérieur et en apparence plus que superficielle. Je pense qu'elle me "donnait" de l'amour pour en recevoir davantage de ma part. j'étais une sorte d'"enfant objet", un trophée, une extension d'elle-même. En quelque sorte, j'étais là pour renflouer son amour propre, son narcissisme. Elle m'a "pompé" émotionnellement. Elle a fait des différences avec mon frère et ma soeur, cette dernière étant rejettée, considérée comme un torchon par ma mère. Nous, les garçons avions une meilleure place aux yeux de ma mère. Je n'ai plus de rapport avec elle depuis 5 ans, depuis qu'elle a quitté mon père en somme, pour son ex-mari. Si je n'ai plus de rapport avec elle, c'est parcequ''elle est très égocentrique, égoiste, manipulatrice. Je la soupçonne fortement d'être une perverse narcissique. Elle essayait d'avoir un enfant soldat qui exécute tous ses ordres et ses désires. Elle voulait me faire rentrer dans une case bien définie, je devais être l'enfant qu'elle voulait avoir, mais surtout ne pas avoir ma propre personnalité, devant lui obéir au doigt et àl'oeil.
    Quant à mon père, il était doux mais froid, absent dans mon éducation et en général, ma mère ne lui laissant aucune place entre elle et moi. Par contre lui m'aime réellement, j'habite chez lui et il est mon seul repère, mon seul soutien psychologique.

    J'ai essayé d'être le plus concis et bref.
    Donc, ma question est : y-at-il des schizoïdes qui ont eu le même vécu ? Ou bien d'autres types de vécu ? Enfin bref, partagez vos expériences et réflexions. S'il y a des questions, je suis prêt à y répondre.

    Merci de m'avoir lu.

    #2
    Bonjour, je suis tombée sur votre témoignage faisant une recherche pour ma soeur... Je pense que vous avez eu le même genre de vécu qu'elle, ma soeur étant plus âgée de 7 ans, je n'ai pas eu les mêmes ressentis qu'elle. Je pense enfin comprendre qui elle est.

    "Je pense que mon trouble remonte à l''enfance et plus particulièrement aux rapports que j'ai eus avec mes parents à cette période.
    J'ai eu une relation fusionnelle avec ma mère, celle-ci instaurant ce mode de relation. Pour elle, j'étais la huitième merveille du monde. Ma mère m'a donné trop d'affection... Beaucoup trop...
    Paradoxalement, je pense qu'elle ne m'aimait pas réellement, étant à mon avis très froide et vide à l'intérieur et en apparence plus que superficielle. Je pense qu'elle me "donnait" de l'amour pour en recevoir davantage de ma part. j'étais une sorte d'"enfant objet", un trophée, une extension d'elle-même. En quelque sorte, j'étais là pour renflouer son amour propre, son narcissisme. Elle m'a "pompé" émotionnellement."
    Dernière modification par soph83, 04/06/2018, 18h49.

    Commentaire


      #3
      il y a siouxsie qui avait ouvert un fil dessus
      il pourra vous apporter son temoignage vu qu il est schizoide lui aussi

      Commentaire


        #4
        Envoyé par reminger Voir le message
        il y a siouxsie qui avait ouvert un fil dessus
        il pourra vous apporter son temoignage vu qu il est schizoide lui aussi
        Merci reminger
        oui justement je le cherche ce fil, la schizoïdie est un terreau fertile pour la schizophrénie.
        je fais donc un peyit up de ce fil pour des témoignages.
        je suis sur un forum schizoïde américains mais je ne comprend pas grand chose.
        je n'ai pas trouvé de forums en français pourtant il y en a des schizoïdes mince.
        a suivre cerveau%20bernadette.gif

        Commentaire


          #5
          Envoyé par siouxsie* Voir le message

          Merci reminger
          oui justement je le cherche ce fil, la schizoïdie est un terreau fertile pour la schizophrénie.
          je fais donc un peyit up de ce fil pour des témoignages.
          je suis sur un forum schizoïde américains mais je ne comprend pas grand chose.
          je n'ai pas trouvé de forums en français pourtant il y en a des schizoïdes mince.
          a suivre cerveau%20bernadette.gif
          de rien

          c est un peu tardif mais bon j ai essayé

          Commentaire


            #6
            Bonjour reminger, avez-vous trouvé un sujet pour vous aider, sinon voici un lien: http://forum.atoute.org/forum/conf%C...mploi?t=156635

            Commentaire


              #7
              Envoyé par soph83 Voir le message
              Bonjour reminger, avez-vous trouvé un sujet pour vous aider, sinon voici un lien: http://forum.atoute.org/forum/conf%C...mploi?t=156635
              non je ne suis pas schizoide

              Commentaire

              Unconfigured Ad Widget

              Réduire
              Chargement...
              X